Tag : DC3

Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 8)

France’s Flying Warbird joue à domicile

Boeing Stearman PT-17 Kaydet F-AZXN de France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton

Lors du Meeting aérien “Paris Villaroche Air Legend” des 8 et 9 septembre 2018, nous avons pu voir en statique ou en vol la quasi totalité de la flotte de France’s Flying Warbird, il faut dire que cette association est basée sur le terrain de Melun-Villaroche, donc nous n’en attendions pas moins !

“France’s Flying Warbird” est une association 1901 regroupant des propriétaires, des pilotes, des mécaniciens et plus généralement des passionnés d’avions historiques ayant pour but principal d’aider ses membres au maintien en état de vol des avions afin de les présenter au public lors des meetings aériens

A commencer par ce Boeing- Stearman PT-17 Kaydet (F-AZXN) que pour ma part je n’ai vu qu’au parking cette fois-ci

Curtiss P-40N “Warwhawk”  42-105915 F-AZKU de France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton
Ci-dessus, le Curtiss P-40N-5CU “Little Jeanne” immatriculé F-AZKU (matricule 42-105915) au décollage. Cet avion est un des rares P-40 ayant connu le combat pendant la seconde guerre mondiale et qui soit toujours en état de vol. Il est sorti de l’usine Curtiss de Buffalo, dans l’état de New-york en 1943 avec le numéro constructeur 29677.
À la fin de la guerre l’avion fut abandonné à Tadji (Papouasie Nouvelle-Guinée) base aérienne créée par les japonnais début 1943 capturée par la 5th Air Force le 22 avril 1944. Ce n’est qu’en 1974 que Charles Darby (Néo-Zélandais) et “Monty” Armstrong (Australien) récupérèrent à Tadji plusieurs  Warbirds dont six P-39″Airacobra” et cinq P-40  pour le collectionneur Americain David Tallichet. Peu de temps après avoir été expédiée en Nouvelle Zélande, l’épave fut vendue à l’Australien Malcom Long puis exposée dans l’état dans divers collections privées et musées. Ensuite en 1991 ses nouveaux propriétaires Jack McDonald et John Rayner commencèrent la restauration du P-40.

L’Australien Murray Griffith acquit l’avion en 1996 et en fit achever la restauration. Immatriculé VH-KTI, le P40 fit son nouveau 1er vol le 20 mars 2002 aux mains de Jack McDonald à Coolangatta (Australie). Murray retrouva son pilote le lieutenant Warren, le dernier à l’avoir mené au combat avant qu’il ne soit abandonné sur le terrain de Tadji ( Papouasie Nouvelle-Guinée), quel émotion ce du être pour lui de revoir son avion de nouveau en état de vol.

En 2007, Christian Amara, collectionneur français acheta cet avion pour le ramener en France.

En 2008 le F-AZKU a été présenté pour la 1ere fois à la Ferté-Alais lors du meeting de la pentecôte et il portait alors les couleurs et marquage qui étaient les siens lorsqu’il était piloté par le Lt Robert Warren du 7th Fighter Squadron du 69th Fighter Group de la 5th Air force en Nouvelle Guinée.

En 2011 le P40 F-AZKU qui appartient à la SDPA (Société de Développement et de Promotion de L’Aviation) fut intégré à la collection de France’s Flying Warbird et basé à Melun-Villaroche.

En 2015, la livrée fut légèrement mdifiée pour rendre hommagr aux “Burma Banshees”, unité connue pour avoir des marquages particuliers avec une tête de mort sur les capots moteurs.

Yak-11/3 F-AZNN  de Georges Perez membre de France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton

Cet Yak 11 (F-AZNN) est un avion d’entrainement avancé. Il a été construit en Tchécoslovaquie en 1948 par LET et a servi à l’armée tchécoslovaque avant d’être cédé à l’Égypte.

Il fait partie d’un lot de 41 appareils abandonnés à l’état d’épave dans une zone désertique d’Egypte dont Raymond Capel découvrit l’existence en 1982. Salis Aviation négocia le rachat du lot et le contrat put être signé en juin 1983. Il fallut alors organiser le démontage de 41 machines à l’abandon dans le dépôt d’El Khanda, dans le delta du Nil, la mise en conteneurs, le transport par camion vers le port d’Alexandrie, et le chargement sur un bateau à destination de Marseille. Enfin les 22 conteneurs ont rejoint le les hangars de l’association Jean-Baptiste Salis sur le plateau de Cerny à la Ferté-Alais.

Le Yak 11 25-111/05 est devenu la propriété de Pierre Dague. Celui-ci a décidé de transformer son Yak 11 en monoplace, fermant la place avant par des capotages et remplaçant la verrière d’origine par une nouvelle. Il y eu aussi bien sur une réfection complète du moteur de 7 cylindre en étoile à injection directe Shvetsov ASh21 (760 cv à 2300 tours). La remise en état de vol et les différentes modifications réalisées on nécessité 3500 heures de travail.

Il a effectué son nouveau 1er vol le 16 mai 1987 sur le plateau de Cerny-La Ferté-Alais. Il a reçu l’immatriculation F-AZNN en juillet 1988, “NN” pour Normandie-Niemen (surnommé aussi NeuNeu) en l’honneur du yak 3 de Lefèvre dont il porte les couleurs.

Après le décès accidentel de Pierre Dague en 1991 l’avion a été rendu à sa famille et n’a plus été présenté au public avant le meeting de la Ferté-Alais de 1997. Depuis 1999, il est la propriété de Georges Perez faisant partie de la flotte de France’s Flying Warbird basée à Melun.

North American T-6G Texan F-AZCV de France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton

le North American T-6 est un biplace d’entrainement avancé. produit à plus de 15 000 exemplaires, il a formé la plupart des pilotes de toutes les aviations alliés pendant et après la dernière guerre mondiale et jusque dans les années 70 pour certains pays.

Le T-6 F-AZCV a été livré à l’USSAF en 1952 et  transféré à la France au titre du “Mutual Defence Assistance Program” en 1957. Il combat en Algérie  contre le FLN jusqu’en novembre 1961 pour ensuite être livré à l’Espagne au milieu des années 60. Il revient de nouveau en France en 1983. Pour en savoir plus sur l’histoire du F-AZCV, allez sur la page du site de France’s Flying Warbird dédié au T-6G “Texan”

P-51 Mustang F-AZSB piloté par Georges Perez de France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton

Conçu en un temps record par North American, le P-51 Mustang équipé d’un moteur Rolls-Royce Merlin deviendra le meilleur chasseur monoplace de la seconde guerre mondiale. Sa grande autonomie lui permettait d’accompagner les bombardiers jusqu’en Allemagne. Le P-51 Mustang a permis a l’US Army Airforce d’assurer la  supériorité aérienne face à tous les chasseurs à hélice de la Lutwaffe ainsi qu’ à ceux de l’armée impériale japonaise.

Environ 15 700 exemplaires tout type confondus furent produits. le “Nooky Booky IV” construit en 1944 est le seul en état de vol en France.

Skyraider F-AZFN de France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton

Le Skyraider avion d’attaque embarqué a été conçu par Douglas en 1944 pour succéder au SBD Dauntless produit par le même constructeur.

le Skyraider C/n 7609 a été découvert parmi d’autres avions en 1986 par un membre de l’Association des des Mécaniciens pilotes d’Aéronefs Anciens sur une zone reculée de l’ aéroport de D’jamena au Tchad où il était stocké depuis 1982. Après de longues négociations avec les autorités tchadiennes l’AMPAA a été autorisée à obtenir deux Skyraider, les remettre en état de vol et les ramener en France.

Après de nombreuses escales au Niger, en Algérie, au Maroc, Le Skyraider BuAer 125716 fit une dernière escale à Perpignan avant de rejoindre Melun base de l’AMPAA

Il fut immatriculé F-AZFN au registre français des aéronefs de collection en août 1989 et reprit les couleurs qu’il portait au sein de l’EAA 1/22 en 1974. Il fut présenté dans de nombreux meeting avant d’être acheté par la SDPA et d’intégrer la “France’s Flying Warbird”

Pour en savoir plus sur l’histoire du F-AZFN allez sur la page du site de France’s Flying Warbird dédié au Douglas AD4N “Skyraider”.

Consolidated PBY-5A “Catalina”  N9767 aux couleurs de Jean-Yves Cousteau de  France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton

Le Consolidated PBY “Catalina” est un hydravion militaire conçu dans les années 30 aux États-Unis. Il est largement utilisé pendant la seconde guerre mondiale effectuant des mission très diverses. il a été utilisé par près de 25 pays différents y compris comme avion de transport. Un certain nombre d’exemplaire sont encore employé comme bombardier d’eau.

A noter que le Catalina” N9767 construit au Canada en 1942 et renommé  depuis “la princesse des étoiles” servit en 1995 de régie volante et d’appareil d’exploration en Afrique à la fameuse émission de télévision “Opération Okavango” animé par Nicolas Hulot. Durant un an et demi, sa mission l’emmena à Djibouti,  aux Comores, au Kenya, et en Éthiopie avec un seul ennui mécanique, la rupture d’un cylindre dont la réparation prit quelques heures entre deux vols. Sur les 4000 appareils produits, il fait actuellement parte de la quinzaine en état de vol dans le monde et le seul en France. Pour en savoir plus sur l’histoire de “la princesse des étoiles” allez sur la page d du site de France’s Flying Warbird dédié au Consolidated PBY “Catalina”

DC-3 N49AG de France’s Flying Warbird ©Xavier Cotton

Né en Californie à Santa Monica, le Douglas DC-3 fait son 1er vol en 1935. Il incarne le transport aérien moderne, fiable et confortable. Transformé en avion militaire pour les besoins de la guerre, le DC-3 devenu C-47 Skytrain est notamment le héros du 6 juin 1944 en larguant les parachutistes de la 101e et 82e Airborne, la veille du débarquement de Normandie.

Symbole de la libération, la silhouette du DC-3 est de venue une icone moderne au même titre que la jeep.

Le DC-3 N49G (s/n 42-68810) de “France’s Flying Warbird” dont le numéro de constructeur 11737 fait partie d’un lot de 159 C-53-DO Skytrooper construit aux usines Douglas de Santa Monica Californie commandé par l’USAAF en 1942 et livré en 1943.

Pour en savoir plus sur l’histoire du DC-3 N49G, allez sur la page du site de France’s Flying Warbird dédié au  Douglas DC3-A.

 

Tous ces avions sont maintenus en état de vol par une bande de copains pour le plus grand plaisir de tous. Vous retrouverez leur histoire sur le site de l’association France’s Flying Warbird : https://www.ffwm.fr

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :


Breitling met fin à son sponsoring aéronautique

Le L-1049 “Super Constellation” HB-RSC sponsorisé par Breitling au Salon du Bourget 2011 ©Xavier Cotton

En mai dernier, Breitling a été racheté par le fonds d’investissement britannique CVC Captital Partners. La nouvelle direction mise en place chez le célèbre horloger suisse à pris une décision radicale au début de cet automne : cessez toutes ses actions de sponsoring dans le monde de l’aéronautique

Si pour l’instant, le partenariat avec la Breitling Jet Team est maintenu, ce n’est pas le cas de ceux  qui se terminent fin 2017,  dont les Breitlings Walkers sur Boeing Stearman, le  DC3 Breitling  (HB-IRJ) qui vient pourtant de finir un tour du monde, la Breitling Racing Team dont son pilote Mikaël Brageot n’aura fait qu’une saison sur le circuit Red Bull Air Race avec son MXS-R “Skyracer” aux couleurs de Breitling et pour finir le L-1049 “Super Constellation” HB-RSC  de la Super Constellation Flyers Association basée en Suisse, l’un des deux Super Connie en état de vol au monde. C’est en bonne partie grâce au soutien de Breitling que l’appareil avait pu être acheté et remis en état de vol par les 3500 membres de l’association. L’association cherche désormais de nouveaux soutiens, souhaitons-lui de retrouver rapidement de nouveaux sponsors et de continuer à faire voler cet avion extraordinaire

Afin  de financer de lourds travaux de maintenance prévus l’année prochaine, un appel à don à été lancé.Vous trouverez comment procéder sur le site https://www.superconstellation.org/ . 35 donateurs seront tirés au sort pour effectuer un vol de 45 minutes à bord du “Super Connie” helvète.

DC3 Breitling HB-IRJ à Chalons-Vatry (2016-09-20) ©Sandra Prevost

Le sites :

http://www.breitling-jet-team.com

https://www.superconstellation.org

http://breitlingracingteam.com/fr

https://www.breitling.com

http://www.flydc3.net/


2e édition “Des Hommes et des ailes” à Saint-André de l’Eure

 

Après le succès des journées portes ouvertes de 2015, les clubs aéronautiques de Saint André de l’Eure organisent pour la deuxième fois une fête aérienne  nommée “Des hommes et des ailes” les samedi 20 et dimanche 21 mai 2017.

DC3 F-AZTE à Epernay  ©Liliane Cotton

De nombreux avions de collection seront présents, certains arriveront des le samedi. Vous pourrez voir et même visiter un DC3 le premier avion commercial le plus exploité au monde mais aussi le trimoteur Junkers 52 surnommé “tante JU” de l’amicale Jean Baptiste Salis. Il y aura aussi l’avion de chasse le plus performant de la seconde guerre mondiale, le célèbre P51, l’avion de formation des pilotes militaires le plus robuste, le T6 dont le bruit du moteur en étoile est si caractéristique. Mais seront aussi présents, Staggerwings, Stinson L 5, Piper L 4 et DHC1 Chipmunk de l’association andrésienne (de St André de l’Eure ) « Ham and Jam », 2 Cessna L19 Bird Dog, un Cap 10 B de l’Aéronautique Navale, , DH 82 Tiger Moth, Piper J3 Cub, Yak 52,  Yak 18 T , Vans RV 6, Jodel D112……

 

 

 

 

Nort American T6 de Jean-Philippe Chivot basé à Abbeville ©Xavier Cotton

Le seul Stinson L5 Sentinel (F-AZLV) volant en France de l’association « Ham and Jam » basée à Saint André de l’Eure ©Ivan Hairon 2015

Piper L4H (F-AYZA) de l’association andresienne “Ham and Jam” ©Ivan Hairon 2015

Ivna HaironDe plus les commentaires de ces deux journées seront assurés par Ivan Hairon qui saura vous faire rêver et vous apporter connaissances historiques et techniques au sujet des avions présentés en vol et de leurs pilotes.

Ivan Hairon, pilote  d’aéroclub à l’Aéroclub de Bernay dans l’Eure, patrie aéronautique d’Auguste Mudry a gravi tous les échelons jusqu’à devenir pilote de ligne sur Embraer 190 chez HOP. Depuis, sa passion pour l’aviation n’a pas baissé d’un cran, c’est pourquoi depuis 1998, il prend plaisir à commenter une dizaine de meeting aérien par an enrichissant les présentations en vol d’anecdotes sur chacun des avions ou patrouilles présentées, sur les pilotes ou nous expliquant comment un avion se pilote.  Cette année vous pourrez encore avoir le plaisir de l’écouter au meeting de Compiègne, de Lens ou d’Épernay.

JU 52 F-AZJU en2015 à La Ferté Alais ©Xavier Cotton

Samedi  20 mai :

14h00 ouverture au public

17h00 tombola

Dimanche 21 mai:

08h30 ouverture au public

10h00 arrivée des avions

17h00 2 tirages de tombola

18h00 Départ des avions à

Entrée gratuite et possibilité de restauration sur place

Pour plus de renseignement :

http://www.aerocasa.fr/

Jodel D 112, F-PHLS avion du CASA Club Aéronautique de St André de l’Eure ©Ivan Hairon 2015


DC3 Breitling en escale à Vatry

Le DC3 BREITLING à Vatry ©Sandra Prevost

Le DC3 BREITLING à Vatry ©Sandra Prevost

Hier mardi 20 septembre, le DC3 suisse  Breitling a fait escale à Vatry (LFOK).

Au printemps 2009, une équipe menée par Francisco Agullo est parvenue à convoyer ce DC-3A, construit en 1940, de Floride en Suisse, où il a été immatriculé HB-IRJ.

Breitling l’utilise en tant que support publicitaire, alors que la Super Constellation Flyers Association en assure l’exploitation.

En 2009 j’avais publié le témoignage d’EVA Pache de son vol en passager de Genève à Montélimar   : http://www.passionpourlaviation.fr/2009/09/14/voler-sur-dc3-en-passager/

Le DC3 BREITLING à Vatry ©Sandra Prevost     Le DC3 BREITLING à Vatry ©Sandra Prevost

Le DC3 BREITLING à Vatry ©Sandra Prevost


Meeting d’Epernay 2015

Quelques avions présents au meeting d'Epernay 2015 ©Xavier Cotton

Quelques avions présents au meeting d’Epernay 2015 ©Xavier Cotton

En clôture de  la semaine du Championnat de France de voltige aérienne qui venait de s’y dérouler,  un meeting  gratuit a eu lieu le dimanche sur le terrain d’Epernay-Plivot pour fêter les 70 ans des “Ailes Sparnaciennes”. L’affiche était bien discrète sur le plateau prévu pour le meeting et pourtant l’horaire prévu pour le show allant de 14h00 à 18h00, il fallait qu’il qu’il y ait quelques avions. La proximité du lieu par rapport à Reims et la météo d’un CAVOK absolu, c’est à dire ciel bleu uniforme, je me suis décidé à y aller jeter un œil afin de rapporter quelque photos souvenirs.

Ivan Hairon devant le P51 Mustang “Nooky Booky IV” ©Liliane Cotton

Ivan Hairon, le commentateur du meeting était déjà un gage de qualité. Pilote  d’aéroclub à l’Aéroclub de Bernay dans l’Eure, patrie aéronautique d’Auguste Mudry, Ivan Hairon a gravi tous les échelons jusqu’à devenir pilote de ligne sur Embraer 190 chez HOP. Depuis, sa passion pour l’aviation n’a pas baissé d’un cran, c’est pourquoi depuis 1998, il prend plaisir à commenter une dizaine de meeting aérien par an enrichissant les présentations en vol d’anecdotes sur chacun des avions ou patrouilles présentées, sur les pilotes ou nous expliquant comment un avion se pilote. Un bon commentateur accompagné d’une bonne sono  dynamise un meeting, faisant naître dans la tête de chacun des rêves d’évasion aérienne, il est une clé importante du succès d’un meeting aérien. Cette année vous pourrez encore avoir le plaisir de l’écouter au meeting d’Agen, des Mureaux, de Lens ou d’Haguenau.

les “Nounours pilotes” ©Xavier Cotton

Malgré la chaleur caniculaire les spectateurs étaient au rendez-vous, y compris les “nounours pilotes” pour  voir des avions de collection, de la voltige aérienne en avion ou en planeur, le DC3 aux couleurs d’Air France, des biplans Boeing Stearman, des Warbirds North American T6, ADN4 Skyraider et P51 Mustang et pour conclure la patrouille Sparflex sur L39 Albatros venue en voisine puisque basée à Reims-Prunay
Avoir ci-dessous quelques photos de ce magnifique spectacle, pour voir beaucoup plus de photos de ce meeting allez voir l’album que j’ai déposé sur Flickr : 2015 Meeting Epernay

Boeing PT17 Stearman F-AZUD  basé à Reims-Prunay ©Xavier Cotton

Boeing PT17 N4561N ©Xavier Cotton

Boeing PT17 F-AZUD piloté par François Forget et Boeing PT17 N4561N piloté par Francis Pelletier ©Xavier Cotton

DC3 F-AZTE  de France DC3 ©Xavier Cotton

DC3 F-AZTE  de France DC3 ©Xavier Cotton

SU26 HA-HUR ©Xavier Cotton

ADN4 Skyraider F-AZFN ©Xavier Cotton

T6 F-AZSC basé à Epernay ©Xavier Cotton

Marc” Léon” Mathis pilote du P51 Mustang F-AZSB ©Xavier Cotton

P51 Mustang “Nooky Booky IV” F-AZSB ©Xavier Cotton

Patrouille Sparflex L39 Albatros LX-MIK et LX-STN ©Xavier Cotton

L39 Albatros LX-STN piloté par Aymeric de Valence ©Xavier Cotton

Patrouille Sparflex ,présentée par Aymeric de Valence et Michel Soutiran ©Xavier Cotton

 


Aidez à la restauration du DC3 N56NA

DC3 N56A du Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar ©Xavier Cotton
Après en avoir eu la garde pendant près de 20 ans, le Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar a acquis depuis quelques semaines le Douglas DC-3 N56NA  (c/n 4979). Cet avion construit en 1942 a été utilisé par le Maréchal Montgomery pendant ses campagnes.
le Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar envisage de le restaurer pour l’exposer aux couleurs des C47 Dakota utilisés lors du débarquement de Normandie en Juin 1944 lors de l’opération Overlord. Pour cela le Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar a lancé une campagne de dons par l’intermédiaire de My Major Company. En fonction de l’importance de votre don vous aurez droit à une ou plusieurs entrées gratuite, un pass annuel pour le Musée, La brochure du Musée ou même un vol de découverte de 30 minutes sur North American Rockwell OV10 Bronco du Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar et dans tous les cas vous recevrez un certificat vous permettant une réduction d’impôt de 66% du montant de votre don. Alors dépêchez vous, il reste jusqu’au 7 juillet 2014 pour réunir les 15 000€ nécessaires au projet

A QUOI VONT SERVIR VOS DONS ?

Budget nécessaire à la réalisation du projet :

  • Déplacement de l’avion : 500 € 
  • Démontage des  éléments mobiles et  remise en état : 500 € 
  • Décapage et mise en peinture : 7000 € 
  • Peinture et fournitures : 5000 € 
  • Aménagements (accès, intérieur) : 2000€
 Total : 15 000 €

Au-delà des 15.000 Euros atteints, le Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar affectera vos dons à la construction du nouveau hangar qui lui permettra  d’abriter 12 avions déjà en rénovation.
Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar : http://meacmtl.com

Carrefour de l’Air et Fly’in au Bourget : 26 et 27 mars 2011

(photo collection privée Xavier Cotton)

Le week-end prochain, 26 et 27 mars, se tiendra au Bourget le 1er carrefour de l’Air , il s’agit du premier rassemblement des musées aéronautiques, un événement unique autour du patrimoine : musées, associations, collectionneurs…Profitez de ces deux jours pour découvrir les lieux qui exposent des aéronefs en France, et pour échanger avec de nombreux passionnés. Chaque institution présentera ses activités, ses collections et ses trésors (objets, documents, archives, maquettes…).


Ce rendez-vous se déroulera dans le hall Concorde (vue en 360°), sous les ailes des supersoniques et l’accès est gratuit. Si vous souhaitez avoir la liste des exposants et avoir plus d’informations sur le 1er carrefour de l’Air : http://www.museeairespace.fr/actualites/aviation/8/le-carrefour-de-lair.html.
Catherine Maunoury, Directrice du Musée de l’Air et de l’Espace, et Jacques Arnould, en charge de la réflexion éthique au sein du Centre National d’Etudes Spatiales, dédicaceront leurs nouveaux livres (respectivement “La sagesse de l’aviatrice” et “Une brève histoire de l’Espace” aux éditions l’œil neuf). Rendez-vous, dans le hall Concorde, samedi 26 mars à 14h30, et dimanche 27 mars à 15h30.Le samedi 26 mars,aura lieu à cette occasion, un fly’in de machines d’exception  sur le tarmac du Bourget . Les arrivées sont prévues entre 10h et 12h30 ; les avions stationneront sur le parking du musée, derrière le hall Concorde.
Voici la liste des avions attendus :
• C 195 (1947)                F-AZRS
• Cessna 140                   F-AZON
• DHC-1                         G-AOJR
• Douglas DC3               F-AZTE
• J5AE1                          N203SA
• JODEL D140               F-PUIL
• L19 CESSNA               F-AZTA
• LUSCOMBE 8A          F-PMCD
• MS 733                         F-BKOI
• NC 858 S                      F-PJDZ
• North American T6-G  F-AZEZ
• PA 11                            F-PCRM
• PA19/L18C                  OO-SPQ
• PA28                            N1138F
• Piper Pa19 Cub            F-BOUF
• Stampe SV4 A             F-BCGQ
• Super Pacer PA22/20  G-ARGY
• Yak 52                         RA1006K
• Yak 52 TD                  RA3385K
• Yak-18T                     HA-CBG
• Yak-18T                     RA3628K

DC3 F-AZOX ex F-GIDK

(photos collection privée Xavier Claeys)

Le  DC 3 F-AZOX auparavant immatriculé F-GIDK de l’association “Un Dakota sur la Normandie” était présent sur l’aérodrome de Saint-Yan (LFLN) lors de l’Euro Fly’in qui s’est tenu du 14 au 18 juillet 2010. On a pu y voir aussi le célèbre DC3 F-AZTE aux anciennes couleurs d’Air France.

A la recherche de photos de ce C47 ( F-BNFB, 6W-SAF, F-GEFU)

 
(photo auteur inconnu)
Un ami m’a contacté, car il est à la recherche d’informations et de photos du C47A  s/n 42-100611 sous ses différentes immatriculations américaine, française et sénégalaise . En 1971,  il a sauté en parachute à Dakar depuis ce C47 alors piloté par le capitaine Diop.  Vous pouvez le voir ci-dessus,  immatriculé 6W-SAF aux couleurs de la Sénégal Air Force .
Entre 1947 et septembre 1952, il vole sous les cocardes US et est basé en Belgique. En 1958, toujours en Belgique, il est vu sous le numéro 0-20611 (USAF) puis 0-00611  et 0-100611 en 1961.
Le 13 juillet 1965, le musée national de l’armée de l’air des États Unis a échangé  le Douglas VC47A s/n 42-100611 contre un B26 Marauder du Centre d’Instruction de Vilgenis d’Air France (lire cet article http://aviatechno.free.fr/vilgenis/b26_vilgenis.php). Ce C47 fut alors enregistré sous l’immatriculation suivante : F-BNFB
Il est vendu au Sénégal le 02 septembre 1968 et immatriculé 6W-SAF
Après son époque sénégalaise, il est revendu en France à  Aérostock sous l’immatriculation F-GEFU. Enfin il aurait été découpé et seul le cockpit peint dans les couleurs du 438th TCG serait conservé au Booker Aircraft Museum à Wycombe Air Park.

Un grand merci aux informations fournies par un membre actif du forum d’Aerostories.


DC3 N49AG au salon du Bourget 2009

DC3 N49AG Le Bourget 2009 ©Xavier Cotton
Évènement exceptionnel au salon du Bourget 2009 , 3 DC3 sur la douzaine qui sont en état de vol  en Europe étaient présents : le F-AZTE au couleurs d’Air France de 1946 d’un coté et KLM de l’autre coté, le HB-IRJ de Breitling et sur la photo ci-dessus le N49AG (c/n 11737).
Ce DC3 a été exploité par une société appelée Air Dakota pour faire des vols pour passagers nostalgiques. L’avion est arrivé le 27 mars 1996 d’une compagnie du Mali. Les vols ont commencé l’été suivant, l’avion  était repeint dans l’ancienne décoration de la Belgium Air Force avec une fausse immatriculation OT-CWG, pour célébrer les 50 ans de la B.A.F.
Officiellement il est resté inscrit au registre des USA  car les Autorités de l’Aviation Civile Belge refusait d’accorder une licence de transport à un ex-avion militaire même reconverti en avion civil
Les vols se sont arrêtés en novembre 1998, l’avion inutilisé a été entreposé dans l’ex-hangar de TEA au  nord de l’aéroport de Bruxelles. Ce hangar n’étant pas très hermétique, les pigeons pouvaient facilement entrer. Inutile de vous dire que l’avion a bientôt été couvert de fientes et semblait abandonné…
Dans ces conditions Air Dakota a refusé de payer le loyer pour le hangar. finalement le DC-3  a été stocké à l’extérieur sur le parking. Entre-temps, pendant des essais moteur, un des deux moteur est tombé en panne, donc l’avion ne pouvait plus quitter Bruxelles.
Il fut finalement mis en vente en 2002. Une société Basée au Royaume Uni, a réparé le moteur et a rendu l’avion de nouveau “navigable”. Le BCAA a publié un Certificat limité de Navigabilité (CoA) permettant au DC3 N49AG d’être convoyé sur Paris-Orly et livré a son  nouveau propriétaire.
Aujourd’hui, a priori, il est toujours basé à Orly et en état de vol.

This site is protected by wp-copyrightpro.com