Flying 80

L’aéroclub d’Albert-Meaulte organise le 28 mai 2017 une rencontre des avions de construction amateur dessiné par Claude PIEL


Georges Guynemer par Jean-Marc Binot

JEAN-MARC BINOT
PRÉFACE DU GÉNÉRAL ANDRÉ LANATA
CHEF D’ÉTAT-MAJOR DE L’ARMÉE DE L’AIR
Georges Guynemer

Il ne lui a fallu que deux ans et demi pour devenir une légende. Engagé volontaire alors qu’il avait été dispensé de service pour raisons de santé, d’abord simple élève mécanicien, Georges Guynemer est le premier pilote à être cité au communiqué officiel du Grand Quartier Général, après avoir abattu son cinquième ennemi en février 1916. Dans les mois qui suivent, les victoires s’enchaînent et il est proclamé as des as, promu capitaine puis officier de la Légion d’honneur. A vingt-deux ans à peine.
Pourtant la véritable histoire de celui qui a laissé son nom à d’innombrables rues, écoles et autres bâtiments publics reste mal connue, écrasée par une profusion d’hagiographies et d’ouvrages romancés.
Rédigé à partir d’archives pour une part inédites, notamment celles de la famille de Guynemer, cet ouvrage cherche à dépasser le stade de l’épopée pour approcher celui de l’histoire, en soulignant les conditions qui ont permis la construction du « mythe Guynemer », notamment une aéronautique militaire embryonnaire à la recherche d’une figure de proue et une propagande qui tente d’humaniser un conflit, où l’on meurt surtout victime d’obus, sans voir le visage de son ennemi. Objet de culte, l’aviateur est élevé au rang d’icône nationale afin de maintenir le moral d’un pays entièrement mobilisé par l’effort de guerre, et d’offrir aussi bien aux « poilus » qu’à la population un héros d’exception, capable d’incarner le courage et la volonté, qualités présumées des Français.

Jean-Marc Binot est spécialiste de l’histoire militaire. On lui doit, entre autres, chez Fayard, Héroïnes de la Grande Guerre, et Le repos des guerriers.

 

En librairie le 8 mars 2017


CAPRONI CA.308 BOREA d’ALA LITTORRIA

CAPRONI CA.308 Borea (I-MOLA) à Louxor en 1936 ©Jacques Hémet

Jacques Hémet  nous fait de nouveau partager un petit trésor de sa collection personnelle de photos aéronautiques. Sur ces deux photos on peut voir à la fin des années 30, l’un des 6 Caproni Borea C-308 d’Ala Littoria, probablement en escale à Louxor avant d’atteindre sa destination finale, Khartoum . il s’agit du numéro 6 de la série immatriculé I-MOLA. Celui-ci 
 a été radié  des registres en février 1938.

Ala Littoria, compagnie aérienne nationale italienne résulte de la fusion de Società Aerea Mediterranea (SAM), Società Anonima Navigazione Aerea (SANA), Societù Italiana Servizi Aerei (SISA) et Aero Espresso Italiana (AEI) en 1934. La compagnie aérienne Ala Littoria  était détenue par l’état  Italien. Le réseau d’Ala Littoria desservait des destinations à travers l’ Europe et les colonies italiennes en Afrique. Au cours de la seconde guerre mondiale,les avions d’Ala Littoria furent utilisés au service de transport pour l’armée italienne. La compagnie aérienne a été dissoute à la fin de la guerre.

En 1934, Ala Littoria lança un concours  pour trouver un avion destiné à ses lignes secondaires. Cet  avion  devait  disposer de 6 sièges, en plus de l’équipage, permettre le transport postale, le tout avec une vitesse minimum de 200 kmh  en croisière  et de faibles coûts d’exploitation. 
De cette compétition , deux gagnants ont émergé le Breda Ba.44 et le CAB Ca.308.

CAPRONI CA.308 Borea (I-MOLA) à Louxor en 1936 ©Jacques Hémet

Le CA.308 Borea est un avion monoplan entièrement en bois à aile basse, bimoteur et train fixe. Il possède 2 moteurs, de 6 cylindres en ligne, Walter Major delivrant 6 200Cv  avec des hélices bipale. il est équipés de 6 sièges passager installés en 2 rangées de 3 sièges installé sur les cotés et se faisant face , chacune des places ayant une grande fenêtre.  Dans le fuselage, sous le plancher de la cabine étaient disposés des compartiments à bagages. Le projet de construction de 6 exemplaires du CA.308 Borea a été approuvé en novembre 1934.

En décembre 1935 six CA.308 Borea  sont livrés à la compagnie aérienne Ala Littoria (I-DRIA, i-SPRA, I-NTRA, i-MERA, I-VREA et I-MOLA) qui les a exploités sur les lignes jusqu’à l’entrée en guerre:

  • En Afrique, Tripoli – Sirt – Benghazi / Tripoli – Kassala – Asmara (de 4,449 km) / Tripoli – Benghazi – Le Caire – Khartoum
  • En Italie, Rome – Ancona;
  • En Albanie, Tirana – Shkodra / Tirana – Vlora / Tirana – Coritza / Tirana – Berat / Tirana – Kukus / Tirana – Coritza – Vlora – Tirana / Tirana – Kukus – Shkodra – Tirana.n

Sources des informations:

http://www.giemmesesto.org/Documentazione/Aerei/Caproni_Ca-308.html

http://www.aerobernie.bplaced.net/Ala%20Littoria.html

http://www.ruudleeuw.com/others-hemet-p2.htm

http://www.grup-palma.onored.com/articles/alittoria/Littoria-ang.htm


A la vie à la mort, Georges Guynemer par Frédéric Lafarge

Samedi 4 mars 2017, invité par l’association Aéro Rétro et avec le soutien de la Base Aérienne 113 de Saint-Dizier, Frédéric Lafarge historien de l’aviation donnera une conférence sur le plus illustre des As de Guerre Georges Guynemer à l’occasion du centenaire de sa mort.

Rendez-vous à 17h30 à l’Espace Saint-Dizier 2020, place du Général de Gaulle 52200 Saint-Dizier

 


AÉROSNOW 2017

MÉRIBEL PRÉSENTE EN EXCLUSIVITÉ :

« AÉROSNOW 2017 »

La Patrouille de France fait son show à Méribel !

Mercredi 22 février 2017 de 11h à 12h

UN SHOW AÉRIEN UNIQUE AU-DESSUS DU GRAND CIRQUE BLANC

Mercredi 22 février (report possible le 23 ou 24 février selon les conditions météorologiques), la station savoyarde Méribel accueille en exclusivité la mythique Patrouille de France pour un show unique au monde au-dessus de la vallée.

Ce type de show, survol d’un domaine skiable et aussi proche du relief enneigé, n’a jamais été réalisé !! Pendant 22 minutes, les pilotes et leurs alphajets enchaîneront des figures de haut vol aux couleurs de Méribel, à flanc de montagne !

Les spectateurs sont d’ailleurs invités à se rendre dans les différents restaurants d’altitude situés de part et d’autre de la vallée pour admirer le show.

Ambassadrice internationale de l’armée de l’air, la Patrouille de France réunit les pilotes français les plus aguerris. Elle participe au rayonnement de l’armée de l’air en France et à l’étranger et met à l’honneur tous les pilotes français qui œuvrent au quotidien pour la protection du territoire.

Ce spectacle aérien inédit est organisé conjointement par la station et l’Aéroclub de Méribel. Depuis plus de 50 ans l’aéroclub de Méribel organise chaque été un événement unique en son genre qui réunit les professionnels de l’aéronautique : « le Méribel Air Show ». Dans un cadre exceptionnel, au beau milieu des montagnes, Méribel prend, pendant quelques jours, des airs de stade aérien géant avec au programme : démonstrations, show aériens, rencontres, conférences, spectacles, ateliers, baptêmes de l’air et expositions.

Cet été, la Patrouille de France était l’invitée exceptionnelle de l’événement et avait créé pour l’occasion un show aérien. Une grande première pour les pilotes de la PAF, peu habitués aux cirques montagneux.

Ces derniers ont été conquis par ces conditions de vol au milieu des montagnes, avec les spectateurs, pour la première fois dans le monde, positionnés à la même altitude qu’eux. Ils ont ainsi pu voir les évolutions de la patrouille à hauteur d’yeux, avec cette sensation folle de pouvoir les toucher du doigt !!!! En effet, le show ne se déroulait pas au-dessus de leurs têtes comme c’est le cas habituellement mais bien face à eux… Et c’est la même configuration qui est prévue cet hiver !

La reproduction hivernale de ce show nécessite une très grande préparation tant les conditions en montagne sont particulières entre la neige, les reliefs, la météo et la visibilité. Les équipes et membres de la PAF préparent consciencieusement ce spectacle depuis des mois pour que tout soit parfait le jour J. Toutes les forces vives de la station sont également mobilisées pour l’organisation de ce show : office de Tourisme, Aéroclub de Méribel, exploitants du domaine skiable, restaurateurs, hôteliers, moniteurs de ski… tous se sont fortement impliqués pour que cet événement exceptionnel soit une réussite !

SPATIO CONFÉRENCE EXCLUSIVE AVEC THOMAS PESQUET

Le jour même, une visio-conférence unique sera organisée, à l’Auditorium de l’office de Tourisme (entrée libre), avec le spationaute Thomas PESQUET, en direct depuis la station spatiale internationale. Cette visio-conférence sera animée par les spationautes français Jean-François Clervoy (3 missions spatiales avec la NASA) et Jean-Loup Chrétien (2 missions spatiales avec les soviétiques et 1 avec la NASA, 1er français à avoir réalisé une sortie extravéhiculaire).


Meeting aérien de Lens 2017

Toute l’équipe du meeting aérien de Lens-Bénifontaine vous souhaite une belle année 2017 et vous donne rendez-vous en septembre.
La septième édition des Fêtes de l’Air aura pour thème le Centenaire des batailles de Vimy et de Loos-en-Gohelle, remportées par les troupes canadiennes. Six pays, dont le Canada, seront représentés par leurs Armées de l’Air pour ce grand événement commémoratif qui se tiendra sur deux jours.

 

Le samedi 09 septembre au coucher de soleil, un défilé aérien d’une soixantaine d’avions et hélicoptères survolera le mémorial canadien de Vimy et se terminera par un spectacle pyrotechnique.
Saturday, september 09, a Sunset fly-past with sound and light show will take place at Givenchy, facing Vimy’s Memorial.

Le dimanche 10 septembre toute la journée, le meeting aérien se déroulera comme en 2015 sur l’aérodrome de Lens.
Sunday, September 10 will be time for the airshow above the airfield from Lens – Benifontaine.

Restez informé(e) des dernières nouvelles en nous suivant sur le site internet et la page Facebook et n’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions concernant le Partenariat ou l’organisation.

À bientôt pour la suite,
L’équipe d’organisation.

Association « Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine »
62 bis, rue Pasteur   F-62410 BÉNIFONTAINE
(0033) (0)6 09 50 31 52

organisation@meeting-air-lens.com
http://www.meeting-air-lens.com
http://www.facebook.com/Lens.Airshow


UNE AUTRE HISTOIRE DE L’AVIATION par Toni Giacoia

Vous pouvez taper « Maxime Lenoir », ou « une autre histoire de l’aviation » dans la recherche sur Amazon.

Le livre en résumé:

Régulièrement, on nous sert une histoire de l’aviation différente d’un pays à l’autre, qu’on soit en France, au Japon, en Allemagne, en Angleterre ou aux États-Unis.

  • Connaît-on vraiment l’œuvre de Clément Ader?
  • Pourquoi maintient-on que les frères Wright ont volé les premiers, et ont même tout inventé de l’aviation (pourquoi pas, tant qu’on y est!) alors que Gustave Whitehead aurait volé bien avant eux?
  • Pourquoi la première montgolfière fut un événement aussi important que l’alunissage d’Apollo 11?
  • Quel est ce génie qui faisait voler des drones électriques (oui, oui, vous avez bien lu!) en Indre-et-Loire au XIXe siècle?
  • Pourquoi Léonard de Vinci aurait-il été ravi d’assister à un spectacle en mai 1914 près d’Amboise, lieu de sa dernière résidence?
  • Pourquoi Maxime Lenoir, le meilleur pilote de chasse de la bataille de Verdun est-il resté si peu connu pendant un siècle?

Ces questions et bien d’autres vont être abordées dans une autre vision de l’histoire de l’aéronautique. Des toutes premières tentatives relatées dans le monde, aux ballons à air chaud à l’aube de la Révolution française, jusqu’à ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines. Il s’agit de retracer ce qui a fait que l’homme vole depuis l’antiquité jusqu’à 1916. La seconde partie est consacrée à l’as Maxime Lenoir et l’importance de la guerre aérienne lors de la Première Guerre mondiale, au dessus des tranchées dans le ciel de Verdun.

Cet ouvrage s’adresse aux passionnés, aux chercheurs et aux étudiants du BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) et CAEA (Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Aéronautique) pour lesquels un module du cursus est consacré à l’histoire de l’aviation et de l’espace. De nombreuses images, vieilles photos et cartes postales anciennes illustrent cet ouvrage pour témoigner de cette fabuleuse épopée, cette aventure humaine qui finira au bout d’un long périple par conquérir l’air et même par guerroyer dans le ciel.

La version papier semble très réussie contrairement à l’e-book. Elle est en stock en France sur Amazon: http://amzn.eu/aZ5LV9K à 26,38 €. Le livre broché est proposé avec un e-book gratuit pour tout livre papier acheté sur Amazon à travers le monde.

L’ouvrage est donc disponible en e-book Kindle: http://amzn.eu/gjbYwcD . Je vous conseille cependant de patienter car les écrans les plus petits peuvent être difficiles à la lecture. Une prochaine version devrait arriver avec un meilleur formatage et retrait des décalages et coquilles occasionnées. En attendant la nouvelle version, le tarif passera de 9,20 € à moins de 3 €.

 


Epern’Air Show 2017

En attendant de célébrer le centenaire de la bataille de la Marne en 2018, les Ailes sparnaciennes organisent leur prochain meeting qui aura lieu les 24 et 25 juin 2017 avec pour thème général Moteurs et passion Les passionnées auront le plaisirs de voir de vieux avions toujours en état de vol, mais pourront approché l’une des voiture les plus mythique grâce à un collectif de Porsches qui sera de la partie.

Pour l’occasion, le club de l’aérodrome basé à Plivot, près d’Épernay, prévoit un meeting crépusculaire entre 20h et 22h. La promesse de vols au coucher du soleil est à ne pas manquer pour les passionnés de belles machines et en particulier pour les photographes. En attendant les détails du spectacle, voici la bande-annonce du meeting.

Epern’Air Show : https://www.facebook.com/EpernAirShow

Aéroclub : https://www.facebook.com/lesailessparnaciennes/


La Patrouille de France vole en formation avec les Jetmen

.

Fin novembre 2016, le réalisateur Eric Magnan et ses équipes d’Airborne Films ont immortalisé une première mondiale : un vol en formation serré entre les trois Jetmens  (Yves Rossy, Vincent Reffet et Fred Fugen) et la Patrouille de France (PAF)

Selon le communiqué de presse de l’Armée de l’Air, cette prouesse a été réalisée dans le sud de la France, à partir de la base aérienne 701 de Salon-de-Provence, où est basée la Patrouille de France.

Au cours de ce vol en formation d’environ 9 minutes, les Jetmens évoluaient autours des Alphajets de la PAF à une distance comprise entre 5 et10 mètres à  environ140 nœuds (260km/h) à 4000 pieds (1 200m),

La Patrouille de France : http://www.patrouilledefrance.fr/

Jetman-Dubai : http://www.jetman.com/

Airborne Fims : http://www.airbornefilms.com/


AceS, au plus près des As et de leurs machines

aces-copie

 

Le numéro 1 est disponible en kiosque depuis le 15 novembre.

Quatre fois par an, AceS donne rendez-vous aux passionnés d’aviation avec les plus grands pilotes de la Seconde Guerre mondiale et des conflits qui l’ont précédée, de 1914-1918 à la guerre d’Espagne. Et cela sous un jour nouveau, dans une mise en pages claire, résolument moderne et chic, enrichie d’une iconographie en grande partie inédite comportant des documents rares et des profils de grande qualité.

Au sommaire de ce premier numéro : un portrait étonnant, par Jean-Charles Stasi, de Hans-Joachim Marseille, « l’Etoile d’Afrique », un homme frondeur, complexe et libre, bien loin des stéréotypes. Tout comme le double regard qie portent Jean-Charles Stasi et Many Souffan sur Jean Maridor, « le chasseur de V1 », entré dans l’histoire comme « le Guynemer de la Seconde Guerre mondiale ». Un dossier, lui aussi, riche en révélations.
Les lecteurs redécouvriront l’excellent article sur Don Gentile, « l’Enfant gâté de l’US Air Force » de Christophe Cony, rédacteur en chef d’ « Avions », qui nous fait l’honneur, exceptionnellement, de proposer ce récit déjà publié dans cette même revue il y a quelques années, complété de nouvelles informations et de nouvelles photos.
Chaque numéro d’AceS proposera des articles connexes en relation avec les pilotes traités. Comme la véritable histoire extraordinaire, par Many Souffan, de l’Escadrille Française n°1, qui a combattu héroïquement, au-dessus de Tobrouk avec la RAF, avec à sa tête James Denis, le seul pilote allié ayant abattu par deux fois Hans-Joachim Marseille.

Un scoop exclusif AceS !

En complément de ces dossiers et articles, AceS offrira chaque trimestre à ses lecteurs une rubrique consacrée aux maquettes, ainsi que des informations en bref et des critiques de livres.

AceS est un trimestriel de 100 à 116 pages (en kiosques et par abonnement) édité par les éditions Heimdal, 11 euros.
SARL éditions Heimdal à Damigny BP 61 350, 14 406 Bayeux cedex – Téléphone. : 02 31 51 68 68 – Fax. 02 31 51 68 60 – www.editions-heimdal.fr