Résultat de recherche pour "free flight"

Free Flight World Master Chambley 2016

Free Flight World de Chambley 2016

Alexis Busque, Nicolas Ivanoff et la PAF au Free Flight World à Chambley 2016 ©Xavier Cotton

L’aérodrome de Chambley ancienne base américaine près de Metz est connu pour son rassemblement de Montgolfières, mais celui n’a lieu que tous les deux ans. Alors cette année intermédiaire s’est tenu les 02 et 03 juillet le Free Flight World Master organisé par Bleuciel Airshow qui malgré un ciel très gris à attiré 40 000 personnes le dimanche dans une très bonne ambiance. Je dis bravo et merci pour l’entrée libre, c’est fantasqtique pour le public quand on connait le coût d’organisation d’une telle manifestation  et en plus sur deux jours. En espérant que dans deux ans le soleil soit de la partie.

Je mettrai juste quelques petits bémol pour les commentaires un peu trop appuyés à l’ “américaine” et pour la musique avec beaucoup trop de basses qui m’ont fait fuir loin des haut parleurs. Du coup je me suis retrouvé à coté du grand écran qui rediffusait en direct les ” battles” de voltige aérienne ce qui est super pour mieux voir l’évolution de ces avions petits et rapides. Par contre, en tant que photographe j’étais malheureux lors de la présentation de la PAF, car tous les croisements des deux Solos s’effectuaient exactement derrière ce grand écran.

Free Flight World de Chambley 2016

Capitaine Alexis Busque Et Nicolas Ivanoff

Il n’en reste pas moins que le spectacle de ces “duels aériens” entre champions de la voltiges aérienne étaient impressionnants. On a ainsi pu admirer , Frank Soubranne sur Pitts, Frédéric Chesneau sur Sukhoi SU-26, Nicolas Ivanoff sur son Extra330LC Hamilton et le Capitaine Alexis Busque de l’EVAA sur EXTRA 330SC, Cyrila Talon sur cap 232, Eddy Dusseau sur Extra 260 étaient aussi présent.

La finale entre Nicolas Ivanoff et Alexis Busque tourna à l’avantage de ce dernier qui remporta le trophée dessiné par Agnès PATRICE-CREPIN (Aéro Design)

Mais le spectacle ne s’arrête pas la, il y avait des avions de collections T28, Stampe, MS317, Klemm 35, Boeing Stearman, Nieuport, Nord 3202, Vultee BT-13 Valiant  N93, Yak11

Free Flight World de Chambley 2016

Capitaine Jean-Guillaume Martinez Rafale Solo Display 2016 ©Xavier Cotton

Le  Solo Display du Rafale présenté par le capitaine Jean-Guillaume Martinez “Marty” fut époustouflant et son retour sur la taxiway verrière ouverte saluant la foule, très applaudi.

Free Flight World de Chambley 2016

La Patrouille de France égale à elle même dans sa qualité et son professionnalisme enjoua une fois de plus le public. Et pourtant tout n’a pas été simple, l’Alpha Jet n°2 bien qu’arrivé en vol a semblé avoir des soucis, heureusement un avion de rechange est toujours prévu et la PAF a donc pu normalement évoluer à 8 avions avec un plafond nuageux très variable qui l’obligea à adapter plusieurs  fois son programme durant la présentation.

En cliquant sur la photo ci-dessous vous pourrez voir l’album sur Flickr :

Nicolas Ivanoff nettoie le pare brise de son Extra 330LX (D-EZIG) d'Hamilton


Flightradar24.com

Si vous êtes curieux de connaître en temps réel les avions qui survolent l’Europe et quelques autres parties du monde je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil sur http://www.flightradar24.com
Flightradar24pro
FlightRadar24 est un outil en ligne basé sur Google Maps affichant une partie du trafic aérien en temps réel. Chaque vol est représenté par une icône d’un avion et chaque aéroports par une croix. En cliquant sur un avion, on obtient des détails sur son vol en particulier le nom du vol, la compagnie aérienne, le type d’avion, l’immatriculation, l’altitude, la vitesse, le cap, le transpondeur, la position géographique (latitude et longitude), l’altitude,  la provenance et la destination du vol et la trajectoire passée. Il est possible de régler et de zoomer la carte comme on le souhaite. Vous pouvez télécharger les applications Flightradar24 free ou Flightradar24 pro sur iTune Store ou Android Market selon votre téléphone, une application pour mac est aussi disponible sur App Store

Comment cela fonctionne ?

réalité augmentée

Flightradar24.com montre le trafic d’avion en temps réel de différentes parties autour du monde. La technique pour recevoir des informations de vol de l’avion est appelée ADS-B (Automatic Dependant Surveillance- Broadcast). Cela signifie que Flightradar24.com ne peut seulement montrer des informations que sur les avion équipés de transpondeurs ADS-B. Aujourd’hui environ 60 % des avions de passagers et seulement une petite quantité d’avions militaires et privés ont un transpondeur d’ADS-B.

Où trouver la zone de couverture ?

Flightradar24.com a un réseau d’environ 300 récepteurs d’ADS-B dans le monde entier qui reçoit les informations de vol des avions équipés de transpondeurs ADS-B et envoie ces informations à un serveur, puis affiche ensuite ces informations sur une carte sur Flightradar24.com. Seuls les avions dans la zone de couverture des 300 récepteurs destinataires sont visibles.

Flightradar24.com couvre environ 90 % de l’Europe. Il y a aussi une certaine couverture sur les  USA, le Canada, l’Australie, le Brésil, le Moyen-Orient, le Japon et d’autres parties dans le monde entier.

application pour Mac

Meeting de La Ferté-Alais 2018 : “les sales gosses”

 

Bertrand Boillot sur Pitts S-2B F-HBOB et Eric vazeille sur CAP 222 F-WWMZ ©Xavier Cotton

Dimanche 20 mai, lors de la 46 ème édition du meeting de La Ferté-Alais, ” Le temps des hélices” organisé par l’AJBS, deux avions de voltige semblent s’amuser à se poursuivre comme “des sales gosses dans la cour de récré” selon le commentateur du meeting Bernard Chabbert. Et il a raison, les deux pilotes Eric Vazeille sur son Cap 222 rouge écarlate et Bertrand Boillot “Bob” sur son Pitts biplan bleu et blanc semblent jouer dans la cour de récré bleu azur de la Ferté-Alais à ” cours après moi que je t’attrape”, quand soudain…..

Beech 33 Bonaza Aerobatic D-ENIR de Nicolas Ivanoff ©Xavier Cotton

……surgi d’on ne sait où, un avion qui semble être plutôt un avion de voyage et n’a rien à faire là à priori, Malgré les injonctions du contrôle aérien à la demande de Bernard Chabbert, celui-ci ne veut pas quitter l’espace aérien réservé au meeting aérien et au contraire entame un série de figures de voltige aérienne semblant vouloir dire aux “deux sales gosses” :  “je veux jouer avec vous”.

Beech 33 Bonaza Aerobatic D-ENIR de Nicolas Ivanoff ©Xavier Cotton

Bien sur cet intrus n’en est pas et fait partie d’une chorégraphie de voltige aérienne entièrement scénarisée où rien n’est improvisé. A la patrouille “Skyloop”  renommée “Carnet de vol” (voir précédent article) s’est ajouté le Becch 33 à la structure renforcée de Nicolas Ivanoff qu’on a plus l’habitude de voir voler sur son Extra 330LX “Hamilton” orange et Noir que ce soit dans le Free Flight World Championship ou dans les “Red Bull Air Races”

Pitts S-2B F-HBOB Beech 33aerobatic  Bonanza D-ENIR et CAP 222 F-WWMZ

Les avions

Cette patrouille est composé d’un Pitts  (F-HBOB) petit biplan nerveux et d’un CAP222 (F-WWMZ) conçu par Mudry-Apex. Le CAP 232 (G-EJAC) qui composait originellement le duo a été remplacé par le CAP 222 dont l’envergure  (6m71) est plus proche de celle du Pitts (6m10) ce qui permet de donner un équilibre plus important au show. Les deux avions sont des biplaces équipés tout deux d’un moteur Lycoming de 200 Cv, alors que le CAP232  conçu pour la catégorie “unlimited” de la compétition de voltige aérienne est un monoplace de 300CV

Le CAP 222 possède le plus grand taux de roulis existant avec plus de 400°/ s soit plus d’un tour/s sur l’axe. C’est un avion de voltige qui voyage  très vite, 300km/h (160 Kts) en croisière contre 240km/h (130 kts)  pour l’Extra 200cv. Sachant que ses réservoirs peuvent contenir plus de 200 litres de carburant et que sa consommation est de 45 litres à l’heure en vitesse de croisière, on réalise qu’il y a peu de distances infranchissables pour le CAP 222.

A la patrouille d’origine s’est ajouté le Beech 33aerobatic Bonaza  (D-ENIR) de Nicolas Ivanoff

Pitts S-2B F-HBOB et CAP 222 F-WWMZ ©Xavier Cotton

Les pilotes

Eric Vazeille :

  • Pilote  du CAP222 F-WWMZ
  • Champion du monde de voltige 2000 (catégorie Unlimited).
  • Entraineur de l’équipe de France de voltige Aérienne depuis 2014.
  • Pilote chez Air France.

 

Bertrand Boillot :

  • pilote du Pitts F-HBOB
  • Ancien leader solo de la patrouille de France.
  • Pilote sur Alpha-jet et Mirage.
  • Champion de France de voltige en 1992.
  • Pilote chez Air France.

 

Nicolas Ivanoff :

  • Pilote du Bechh F33C Bonanza Aerobatic
  • Fait partie de l’équipe de France de Voltige Aérienne de 1997 à 2005
  • Pilote chez Hamilton
  • Participe au “Red Bull Air Races”
  • Participe aux “Free Flight World Championship”
  • Plus de 7400 heures de vol

La Patrouille “Carnet de vol” avec Eric Vazeille et Bertrand Boillot

Mudry-Apex Cap222 F-WWMZ à la poursuite du Pitts S-2B F-HBOB ©Xavier Cotton

Mudry-Apex Cap222 F-WWMZ à la poursuite du Pitts  F-HBOB ©Xavier Cotton

Le 15 avril 2018, à l’occasion du meeting au Bourget  organisé en l’honneur des 120 ans de l’Aéro-Club de France, tout comme les milliers de spectateurs présents, j’ai pu voir la présentation de la Patrouille “Carnet de Vol” Celle-ci anciennement appelée “Skyloop” a été ainsi renommée  suite au partenariat signé avec la marque de vêtement “Carnet de Vol” qui souhaite ainsi développer son image aéronautique.

C’est à l’occasion du Free Flight Worlds Master qui s’est tenu à Bourges le 19 septembre 2010 qu’Eric Vazeille et Bertrand  Boillot ont eu l’idée de faire un “show” en organisant une sorte de « poursuite » à deux avions, basée sur un scénario construit. Devant le succès rencontré, les pilotes ont étudié de nouvelles figures permettant en 10 minutes environ, de faire la démonstration à la fois de la voltige individuelle de compétition, de la patrouille en voltige, de la poursuite ainsi que de quelques croisements.

Pitts F-HBOB suivi par le CAP 232 G-EJAC au meetinf de La Ferté Alais 2015 ©Xavier Cotton

Les avions

Cette patrouille est composé d’un Pitts  (F-HBOB) petit biplan nerveux et d’un CAP222 (F-WWMZ) conçu par Mudry-Apex. Le CAP 232 (G-EJAC) qui composait originellement le duo a été remplacé par le CAP 222 dont l’envergure  (6m71) est plus proche de celle du Pitts (6m10) ce qui permet de donner un équilibre plus important au show. Les deux avions sont des biplaces équipés tout deux d’un moteur Lycoming de 200 Cv, alors que le CAP232  conçu pour la catégorie “unlimited” de la compétition de voltige aérienne est un monoplace de 300CV

Le CAP 222 possède le plus grand taux de roulis existant avec plus de 400°/ s soit plus d’un tour/s sur l’axe. C’est un avion de voltige qui voyage  très vite, 300km/h (160 Kts) en croisière contre 240km/h (130 kts)  pour l’Extra 200cv. Sachant que ses réservoirs peuvent contenir plus de 200 litres de carburant et que sa consommation est de 45 litres à l’heure en vitesse de croisière, on réalise qu’il y a peu de distances infranchissables pour le CAP 222.

 

Mudry-Apex CAP 222 F-WWMZ ©Xavier Cotton

Les pilotes

Eric Vazeille :

  • Pilote  du CAP222 F-WWMZ
  • Champion du monde de voltige 2000 (catégorie Unlimited).
  • Entraineur de l’équipe de France de voltige Aérienne depuis 2014.
  • Pilote chez Air France.

 

Pitts  F-HBOB ©Xavier Cotton

Bertrand Boillot :

  • Pitts F-HBOB
  • Ancien leader solo de la patrouille de France.
  • Pilote sur Alpha-jet et Mirage.
  • Champion de France de voltige en 1992.
  • Pilote chez Air France.

 


Meeting Aérien contre le cancer Rodez-Aveyron les 2 et 3 septembre 2017

L’association “Tout le monde contre le cancer” organise les 2 et 3 septembre prochains à l’aéroport de Rodez-Aveyron un meeting aérien. Au programme, compétition mondiale de voltige aérienne avec les Free Flight World Masters, la Patrouille de France, l’Équipe de Voltige de l’Armée de l’Air et bien d’autres (T6, Pilatus, Yak, Bulldog, PT18, Chipmunk, Swift Team, Planeur…) !

Le programme se déroulera comme suit,

Le samedi 2 Septembre

Matin :

  • Début des « battles » des Free Flight World Masters
  • Démonstration de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air (EVAA)

Après-midi :

  • Démonstration en vol des Mirages 2000 “Couteau DELTA”, démonstration d’hélicoptères de l’Armée de l’Air en mission MASA (Mesure Active de Sureté Aériene),
  • Démonstrations d’aéronefs privés (T6, Pilatus, Yak, Bulldog, PT18, Chipmunk, Swift Team, Planeur…)
  • Suite des « battles » des Free Flight World Masters

Le dimanche 3 Septembre

Matin :

  • Suite des « battles » et finale des Free Flight World Masters
  • Démonstration de l’EVAA
  • Reconnaissance de la Patrouille de France

Après-midi :

  • Finale Free Flight World Masters
  • Show aérien de la Patrouille de France
  • TARIFS

    • Samedi 2 septembre : 10€

    Début des épreuves des Free Flight World Masters, démonstration des Mirages 2000 Couteau DELTA

    • Dimanche 3 septembre : 10€

    Final des Free Flight World Masters, Patrouille de France

    • Pass Week-End : 17€

     

    • Pass Camping-Cars (2 personnes) : 60€

    Contient : 2 Pass Week-End, un emplacement réservé (arrivée avant samedi 8h, départ le dimanche à 20h après la levée du dispositif), + 17€ par personne supplémentaire.

    • Pass Passionnés (2 jours) : 180€

    Contient : un Pass Week-End, un accès à l’Espace Passionnés, repas le samedi midi et le dimanche midi

    • Pass Passionnés (1 jour) 100€

    Contient : une entrée pour un jour, un accès à l’Espace Passionnés, un repas pour le midi

    Les entrées sont gratuites le samedi et le dimanche pour les enfants de moins de 8 ans !

    POINTS DE VENTE

    Deux possibilités pour acheter vos billets :

Pour plus d’informations :

http://meeting-aerien-aveyron.fr

http://toutlemondecontrelecancer.com

 

 


Albums photos

Liste des albums photos ( meetings, musée, avion particulier) sur Flickr par année:

2018 :

2017

2016

2015

2014


Les premiers avions de l’Aéro-Club de Normandie

F234 F-ALRV Caudron Luciole F-AJZI Farman 200 F-ALPF et Potez 36 F-ALQT de l'aéroclub de Normandie
De gauche à droite : Farman F.234 F-ALRV, Caudron Luciole F-AJZI, Farman 200 F-ALPF et Potez 36 F-ALQT de l’Aéro-Club de Normandie (collection Michel Léveillard)

A Rouen , le 19 mai 1911, fut créé le l’Aéro-Club Rouennais (AcR) . Les fondateurs, bien que ne rejetant pas l’avion étaient tous des adeptes du ballon sphérique. Malgré tout l’article 2 de l’acte de création de l’AcR dit ” Cette société a pour but l’étude de tout ce qui concerne l’aéronautique & à la propagande du tourisme aérien sous toutes ses formes“. Le club ne possède alors ni terrain, ni hangar, ni aérostat.

Bien sûr en 1914,  alors que  la 1ere Guerre Mondiale se déclarait, l’AcR cessa toute activité, et ses membres furent mobilisés le 2 août. Mais dès 1919, l’Aéro-Club Rouennais reprit ses activités et se consacra à la création d’un vrai terrain d’aviation (voir la fiche “Rouen-Rouvray” de l’Atlas Historique des terrains d’aviation  de France métropolitaine 1919-1947)

Début septembre 1923, L‘Aéro-Club Rouennais (AcR) acquit son premier avion, un Caudron G III, celui fut baptisé le 30 septembre. L’avion fut surtout utilisé lors des meetings du Havre, d’Évreux ou de Forges les Eaux et sera malheureusement détruit en mai de l’année suivante.

 C’est le 7 juin 1928 que L’Aéro-Club Rouennais change de nom pour devenir l’Aéro-Club de Normandie (ACN), la parution au Journal officiel date du 12 juin 1928. Ce changement d’appellation entrait dans le cadre de la politique a long terme de l’aéro- club qui souhaitait obtenir  une reconnaissance d’utilité publique.

Le 5 octobre 1930 M. Laurent-Eynac vient inaugurer le 1er hangar de l’Aéroclub de Normandie sur le terrain de Rouen-Rouvray. Le terrain d’aviation était ainsi nommé en souvenir d’une forêt domaniale de chênes rouvres située sur la commune de Saint-Étienne du Rouvray

Caudron C.232 F-AJZI de l'Aéroclub de Normandie
Caudron C.232 (cn°6522) F-AJZI de l’Aéroclub de Normandie en 1931 sur le terrain du Madrillet à Rouen ©Alain Bétrancourt

Dans son rapport moral sur l’activité de l’ACN en 1931 paru dans la revue annuelle de l’ACN  1932, Jean Horlaville secrétaire général  indique “Comme mon prédécesseur l’indiquait dans son rapport moral de l’année dernière : notre club se rendit acquéreur de deux appareils au cours de 1931 : un Caudron C.232, moteur Renault de 95 CV, ayant bénéficié des primes d’achat. Un Hanriot HD.14 moteur Renault de 80 CV, la cellule nous étant prêtée par le ministère de l’air et le moteur étant propriétaire de notre association. Le 1er fut convoyé par monsieur Laigné le 25 février, le deuxième fut ramené de Chartres également par monsieur Laigné le 5 avril

Le Caudron C.232 est immatriculé F-AJZI, il sera radié en novembre 1934

Hanriot HD.14 F-ALII de l’Aéroclub de Normandie en vol (collection Michel Léveillard)
Revue aéroclub de Normandie 1931

Vous remarquerez les deux bandes peintes sur ces deux avions ; celle du bas était bleue et celle du haut était rouge, ces couleurs étant celles de Rouen (voir blason de la ville) adoptées par l’Aéroclub de Normandie sur sa revue.

Revue Aéro-Club de Normandie 1931 (collection Michel Léveillard)

Puis, le 5 avril 1931, le Hanriot HD 14 n°1011 immatriculé F-ALII à moteur rotatif arrive à son tour. Acheté par l’État, cet avion a été mis à disposition de l’Aéro-Club de Normandie, comme ce fut le cas pour beaucoup d’aéro-club de l’époque.

Accident du Hanriot 14 F-ALII en janvier 1932 (collection Jean Bétrancourt)

Malheureusement pour l’ACN, le F-ALII sera détruit, le 10 janvier 1932 lors du 1er accident de Jean Bétrancourt qui s’en sortira indemne.

C’est aussi en janvier 1932 Que Charles Houbart fait don à l’Aéro-Club de Normandie de 50 000 francs destinés à l’achat de deux avions et à la création d’un centre de formation pour les pilotes de réserve. Celui ci fonctionne sous la direction du général commandant la deuxième division aérienne. Grace à ce don deux avions sont achetés et immatriculé le même jour, le 11 janvier 1932. Il s’agit du Farman F.200 F-ALPF triplace à aile haute et du Farman F.234 F-ALRV biplace en tandem torpédo

Farman 234 F-ALRV de l'aéroclub de Normandie
Farman 234 F-ALRV de l’aéroclub de Normandie (collection Michel Léveillard)

Cette photo prise en 1932 probablement sur le terrain de Rouen-Rouvray (Le Madrillet) montre le Farman 234 F-ALRV. C’est le n°16/7632 construit en 1931 donc le dernier construit de la série. On peut voir qu’il est équipé du moteur Salmson (SAL 7 Ac) de 7 cylindres en étoiles développant 95 cv lui permettant d’avoir un plafond de 5000m pour une vitesse maximum de 185 km/h (source d’après “Les avions Farman de J Liron collection DOCAVIA n°21 editions Larivières)

C’est avec ce Farman 234 F-ALRV que Les équipages Bétrancourt-Antérion en 1932 et Bétrancourt-Duval en 1933 se classèrent premiers au “Tour de France des avions

L’Aéro-Club de Normandie est enfin reconnu d’Utilité publique par décret du 28 juillet 1933 ce qui lui donne la possibilité de recevoir de l’argent

Le 19 avril 1934, le Farman F-ALRV sera détruit dans un accident à Vichy qui fera un blessé le pilote Marcel Laigné, mais dont les passager ne survivra pas

Farman 200 F-ALPF de l'aéroclub d Normandie
Livraison du Farman 200 F-ALPF à l’Aéro-Club de Normandie, à Toussus-le- Noble. A gauche couple non identifié, à droite Jean et Odette Bétrancourt (collection Michel Léveillard)

Le F-ALPF, est aussi le dernier Farman 200 construit soit le n°20 de la série (c/n 7327) . Comme ses prédécesseurs il est décoré d’un bandeau bleu et rouge aux couleurs de l’ACN

En novembre 1934, il est enregistré au nom de la société HMD Farman, puis en février 1935 c’est Madame Sarah Antolin qui en fait l’acquisition pour l’Aéroclub d’Aragon. enregistré comme vendu à l’étranger en avril 1935, il sera détruit pendant la guerre civile espagnole.

Potez 36 F-ALQT lors de l’inauguration de l’Aéro-Bar de L’Aéro-Club de Normandie (collection Michel Léveillard)

Concernant le Potez 36.13 F-ALQT, il est acheté neuf par Pierre Prouteau (Boissy-Saint-Leger) le 15 Mars 1932 puis revendu à Maurice Gouy Rouen) le 11 mai 1934 , ensuite il devient propriété de l’Aéro-Club de Normandie le 6 août 1938, son dernier propriétaire d’avant guerre est l’aéroclub de Villefranche (Villefranche sur Saône). Resté un des seul avion leger survivant à la seconde Guerre mondiale Il fut exposé au Musée de l’Aéronautique et de l’Espace au Bourget puis stocké dans les réserves..

Sur la photo ci-dessus, le F-ALQT est présent à l’inauguration de l’Aéro-Bar de l’Aéro-Club de Normandie qui aeu lieu le 17 juin 1933, d’autre part sur son flanc gauche est marqué sa participation à deux rallyes internationaux d’avions légers, le second ayant eu lieu les 16 et 17 juillet 1932 à Dieppe. D’après le compte rendu publié en préfecture, c’est Jean Horlaville alors secrétaire au bureau de l’ACN qui pilotait le F-ALQT à cette occasion.

Les débuts de l’Aéro-Club de Normandie en quelques dates

  • 19 mai 1911 : création de l’Aéro-Club Rouennais
  • 16 juin 1911 : approbation par la préfecture de Seine Inférieure
  • 7 septembre 1911 : affilié à L’Aéro-Club de France
  • 30 septembre 1923 : baptême du Caudron GIII, detruit en 1924
  • 7 juin 1928 : l’Aéro-Club Rouennais devient l’Aéro-Club de Normandie
  • 5 octobre 1930 : inauguration du 1er hangar de l’Aéroclub de Normandie par M. Laurent-Eynac ministre de l’air
  • 25 Fevrier 1931 : arrivée du Hanriot HD.14 F-ALII
  • 5 avril 1931 : arrivée du Caudron C.232 F-AJZI
  • 10 janvier 1932 : accident et destruction du F-ALII
  • janvier 1932 : don de 50 000 francs de Monsieur Houbart
  • 11 janvier 1932 : acquisition des Farman F.200 F-ALPF et F.234 F-ALRV
  • 17 juin 1933 Inauguration de l’Aero-Bar de l’Aéro-Club de Normandie
  • 11 avril 1934 : accident et destruction du F-ALRV

Sources des informations

  • Alain Bétrancourt
  • Michel Léveillard
  • Pierre-François Mary
  • Luc Aubin
  • Revue mensuelle de l’Aéro-Club de Normandie


Meeting de La Ferté-Alais 2018 : les 100 ans de chasse française

Rafale Solo Display  (4-GI) en vol dos train sorti @Xavier Cotton

Comme je vous le disais dans l’article “prendre des photos en meeting aérien“, pour être bien placé contre les barrières et ne pas rater le début du spectacle, il faut anticiper le bouchon avant les caisses. Mais ce n’est pas toujours possible de manière raisonnable quand on habite à deux heures de route de La Ferté-Alais. Heureusement, des amis venus en camping-car nous attendaient. Très matinaux, ils sont arrivés à 7h30 pour l’ouverture du terrain et se sont donc garés dans le parking réservé aux camping-car, au 1er rang juste derrière la barrière qui sépare des spectateurs. Après un bon repas, nous sommes montés François et moi-même sur le toit de son Camping-Car pour le reste de l’après-midi de ce dimanche ensoleillé du week-end de la Pentecôte. Nous avions un point de vue exceptionnel sur la présentation en vol des avions et nous sommes descendus de notre perchoir qu’à la fin officielle du meeting.

Je vais résumer en photos cette après-midi de meeting aérien qui s’est déroulé sous un “temps de curé” comme disent les pilote, cela que  le ciel est magnifiquement bleu avec quelques cumulus blancs clairsemés.

Les numéros de nos billets  pris la veille au soir sur Internet atteignaient quasiment les 16 000, on peut en conclure qu’il devaient y avoir 20 à 25 00 spectateurs pour cette deuxième journée du meeting “le Temps des hélices”. Un très grand merci à l’AJBS pour la qualité de son organisation et la richesse du plateau aéronautique toujours renouvelé.

SPAD XIII F-AZFP  aux couleurs du brigadier Trémeau, SPA 83 “Les dragons”de Memorial Flight ©Xavier Cotton

100 ans de chasse française :

J’ai commencé à prendre des photos avec le tableau “100 ans de chasse française” , quelle évolution des avions entre ce Spad XIII et le Rafale! Après avoir effectué son premier vol le 4 avril 1917. Le SPAD XIII équipa  81 escadrilles françaises ainsi que de nombreuses formations étrangères. Parmi les escadrilles célèbres qui en furent dotées, la SPA 3 du Groupe des Cigognes où servaient Guynemer et Fonck, et les SPA 8, 12, 13 et 124.

Construit en février 1918 par la société Kellner de Levallois, le n°4377  présenté ici est l’unique SPAD XIII original, en état de vol dans le monde,  survivant des quelques 8440 exemplaires construits. Récupéré à l’état d’épave par Jean Salis dans les années 70, sa restauration débuta en 1988 et il fut cédé à l’association Memorial flight en 1990 qui le restaura en à peine quatre années. Comme on peut lire sur le site de l’association : “Le fuselage et le moteur sont d’origine mais un important travail de reconstruction à l’identique a été nécessaire pour la voilure. Tout a été refait, contrôlé et remonté avec le souci de respecter scrupuleusement les normes d’époque, y compris l’entoilage lin et le schéma officiel de camouflage de l’aéronautique militaire de 1918. Seules les parties métalliques, les cocardes inférieures et le drapeau sont peints, le reste étant recouvert d’enduit pigmenté conforme à l’original. Il est équipé d’une reproduction d’hélice Eclair réalisée grâce à une hélice originale appartenant au Musée de l’Air et de l’Espace. Il a repris l’air pour la première fois depuis 73 ans le 3 mai 1991. 10 ans après sa renaissance, le Spad XIII est revenu dans l’atelier Memorial flight  pour une grande visite (révision moteur, structure, nouveau radiateur, réentoilage) et une remise à un standard de restauration plus élevé. Il est maintenant aux couleurs du brigadier Trémeau, SPA 83 “Les dragons”

Le Rafale présenté ici est le Rafale Solo Display piloté par le Capitaine Sebastien Nativell “Babouc” et coaché par le présentateur des deux années précédentes le Capitaine Jean-Guillaume Martinez “Marty”. La livrée rouge et noire du Rafale Solo Display  2018 a été crée par  et réalisé par Regis Rocca les “Choumacs” (chaudronniers) de l’Escadron de Soutien Technique Aéronautique (ESTA) 15.004 “Haute Marne” de la BA113 de Saint-Dizier

Rafale Solo Display (4-GI) en passage sur la tranche © Xavier Cotton


Liens

Cette page est cours de classement, n’hésitez pas à me donner des idées pour améliorer celui ci.

Si vous avez un blog ou un site web aéronautique que vous souhaitez voir inscrit sur cette page, remplissez le formulaire ci-dessous :

Aviation ancienne

informations

restauration en statique

restauration en état de vol

École de pilotage d’avions anciens

Vol en Avion de Collection

  •  By plane : vol en Boeing Stearman au dessus du bassin d’Arcachon

Vol en Avion de Chasse

Hélicoptères de collection

Aviation Commerciale

Aviation Militaire

Blog

Aéroports

Artistes aéronautiques

Histoire de l’aviation

Aviation civile

Aviation militaire

Avions par fiche

Mémoire

Aviation légère

Aéroclubs :

Fédérations

Construction amateur

Aeromodelisme

Sites officiels de l’administration

Autres

Forum

Livres et revues

Bibliothèques

Librairies

Livres

Revues aéronautiques

Musées

Anglais aéronautique

Sites Utiles

Photographe aéronautique

Photos aviation légère et commerciale

Télévision via Internet et Bouquet ADSL

Diver


Roy Grinell : Peintre des AS

ROY GRINELL

Peintre des AS
Scénariste et dessinateur : ROY GRINELL

Les peintures de ce grand artiste de l’aviation mondialement connu, méritaient bien ce beau livre bilingue.
Roy Grinnell est né le 6 juillet 1933 à Santa Barbara, en Californie. Aussi loin qu’il s’en souvienne, il a toujours aimé dessiner des avions. Diplômé de la Santa Barbara High School, Roy décida de s’enrôler dans la Marine où il fut stationné sur l’île de Guam. Peu de temps après, il suivit les cours de l’Art Center School of Design de Los Angeles où il obtint un diplôme avec mention. Il emménagea alors à New York pour être, pendant plusieurs années,  illustrateur sur Madison Avenue avant de s’est installer en artiste free-lance.
Roy Grinnell est un artiste à part. D’abord parce que ses peintures sur l’Ouest sauvage rappellent les plus grands peintres américains comme Frédéric Remington. Mais surtout parce que Roy a un talent pour faire revivre des scènes de combat aérien. C’est pour cette raison qu’il a été choisi comme peintre officiel de l’AFAA, l’American Fighter Aces Association qui regroupe les pilotes américains ayant obtenu le titre d’As au combat de la Première guerre mondiale à la guerre du Vietnam. Et il réalisa à ce titre près de 50 peintures originales qui lui vaudront de nombreux prix, et le privilège de voir ses toiles exposées dans de nombreux musées comme le Museum of Flight de Seattle, le Musée National de l’U.S. Air Force de Dayton, ou encore dans des collections personnelles comme celle de Georges Lucas.
Ce livre permet, pour la première fois, de regrouper les plus beaux travaux de ce peintre passionné.

Collection GRAND ANGLE
ROY GRINNELL PEINTRE DES AS
Scénariste et Dessinateur :
ROY GRINNEL
Parution le 21 novembre 2012
29 cm x 29 cm 196 pages
Code Hachette : 5899166
ISBN : 978-2-81892-246-0
Prix 35,00 €
Copyright : ROY GRINNELL © Grand Angle pour Bamboo Édition 2012 – Roy GRINNELL , Roy GRINNELL
Roy Grinell : http://www.roygrinnell.com/


This site is protected by wp-copyrightpro.com