Tag : voltige

Les étudiants de l’ENAC rencontrent Mikaël Brageot – Pilote Red Bull Air Race

Mickael Brageot à Épernay à l’occasion du championnat de France de Voltige 2015 ©Xavier Cotton

Mickael Brageot à Épernay à l’occasion du championnat de France de Voltige 2015 ©Xavier Cotton

Le jeudi 29 mars 2018 à partir de 17h30, en amont de la grande course aérienne Red Bull Race de Cannes qui aura lieu du 20 au 22 avril, Mikaël Brageot, voltigeur et pilote de course, dialoguera avec les élèves de l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile).

Parmi les quatre pilotes français de la grande Red Bull Air Race 2018, Mikaël « Mika » Brageot, un aquitain de 30 ans, instructeur de voltige avec 3 000 heures de vol au compteur, fait partie des favoris.

Il se rendra sur le campus de l’ENAC afin d’échanger avec les étudiants de l’Ecole. Qu’ils soient élèves pilotes, ingénieurs ou contrôleurs, ils sont tous passionnés d’aéronautique, et auront le privilège d’échanger durant plus d’une heure avec ce pilote hors normes.

Cet échange à l’initiative de l’Association des élèves de l’ENAC, fera écho à leur apprentissage. Il sera en effet animé par Jean-Pierre Celton, enseignant à l’ENAC et aura pour thématique “Des pilotes d’exception, un avion d’exception, une course d’exception“.

L’échange abordera à la fois :

  • Le processus de sélection et d’entraînement des pilotes (pré-requis, sélection, condition physique, préparation mentale et physique, contraintes et efforts subis, spécificité du pilotage etc.)

  • Les spécificités techniques des avions (descriptif, structure, commandes de vol, instrumentation particulière, motorisation, carburation, Jauge etc.)

  • Les spécificités de la course (Règlement, conditions de vol, pénalités, juges, sécurité des vols etc.)

De plus, des animations en réalité virtuelle permettront aux étudiants du campus de se mettre dans la peau de véritables pilotes du Red Bull Air Race. La technologie Hololens leur permettra de se plonger dans la peau des pilotes et de vivre en avant-première la Red Bull Air Race en 3D.

A propos de l’ENAC 

L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), l’école de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) sous tutelle du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions. Chaque année l’ENAC accueille plus de 2000 élèves répartis dans 30 programmes de formation et 3500 stagiaires au titre de la formation continue. Preuve de son rayonnement international, on retrouve ses 22 000 anciens élèves dans une centaine de pays et sur les 5 continents.

Par la diversité et la qualité de ses formations, ses moyens humains et pédagogiques, l’ENAC est aujourd’hui la 1ère école aéronautique européenne.

www.enac.fr


Mickael Brageot vainqueur de la catégorie Challenger Class des Red Bull Air Race

Mickael Brageaot

Mickael Brageot lors du championnat de France 2015 à Epernay ©Xavier Cotton

C’est à 12 ans que Mickael Brageot, a effectué son 1er vol  en 1999, ensuite c’est un peu comme s’il était tombé dans la “Marmite”. Grâce à un travail sérieux et de nombreux entrainements, ce jeune pilote talentueux a développé ses qualités de pilotage lui permettant de gravir tous les échelons du pilotage et de la voltige aérienne. C’est ainsi qu’en 2003 alors qu’il n’a que 16 ans, la FFA le reconnait comme le plus jeune pilote de voltige. Sa 1ere participation aux championnats du Monde de Voltige Aérienne date de 2009, puis en 2012 il rejoint l’équipe Breitling. Il participe ensuite aux Red Bull Air Race dans la catégorie Challenger Class, après sa 3eme place en 2014, il est vainqueur de la catégorie en 2015.
Aux Championnats du Monde de Voltige Aérienne qui se sont déroulés cet été à Châteauroux, il finit 7eme au classement général et 1er du programme inconnu
Mickael Brageot est  aussi pilote de ligne et quand son agenda chargé le lui permet il fait passer des qualification voltige en tant qu’instructeur à l’aéroclub de Villeneuve sur Lot.
Mickael, nous ne pouvons te que te souhaiter d’être le prochain Champion du Monde de Voltige Aérienne et de passer en “master class” des Red Bull Air Race

Ambiance au championnat de France de Voltige Aérienne 2015 à Epernay-Plivot

Luc Bourmeault debout sur l’aile du Cap 231 EX F-HRAL de l’Aéroclub de l’Hérault et Fred Ecay observent le programme libre de leurs concurrents ©Xavier Cotton
Du 22 du 27 juin se sont déroulés les championnats de France de Voltige Aérienne sur l’aérodrome d’Épernay-Plivot avant les mondiaux qui auront lieu du 20 au 29 août prochain à Châteauroux.
L’après midi du mercredi 24 étant largement ensoleillée, j’ai passé une bonne partie sur le terrain pour m’imprégner de l’ambiance. Je vais essayer  de vous restituer celle ci, mais uniquement par des photos prises au sol, car les programmes étaient réalisés le long de la piste 04/22 donc assez loin du parking, hors les avions de voltige sont relativement petits et très rapides, de plus contrairement aux présentations en meeting aérien, en compétition les trajectoires ne sont pas soulignées par des fumigènes 
Essai moteur de l’Extra 330 SC F-HDBV de Dijon-Voltige ©Xavier Cotton

l’Extra 330 SC ci-dessus est équipé d’un moteur Lycoming (AEIO-580-B1A) de 6 cylindres de 315 Cv pour un poids max de 780 Kg en compétition (-10G/+10G), carburant et pilote compris. Des essais moteurs sont nécessaires avant la compétition car ceux ci doivent pouvoir délivrer toute leur puissance à la demande du pilote.

Nettoyage du bord d’attaque de l’Extra 330 SC F-HDBV ©Xavier Cotton

Entre deux vols, il est aussi nécessaire de nettoyer  les bords d’attaque sur lesquels peuvent s’accumuler les insectes écrasés. Tout comme pour les Formules 1, il est important que le profil reste le plus lisse possible.

La “musique” © Xavier Cotton

Avant leur passage, chacun des concurrents semble danser sur une chorégraphie moderne, en fait il joue la “musique” de ce que sera l’enchainement des figures de voltige qu’ils vont réaliser devant les juges. Puis comme tout pilote, il effectue la visite “prévol” de son avion en s’assurant en particulier que rien n’entrave le débattement correct des gouvernes.

Visite “prévol” de l’avion ©Xavier Cotton
Benoît Garreau attend l’autorisation de mise en route de l’ARS 300 F-PCDF abrité du soleil © Xavier Cotton
Certains attendent dans le hangar ©Xavier Cotton

Après une attente assis dans le cockpit où on se protège du soleil comme on peut, le signal du départ est donné, à partir de là c’est concentration absolue. Ci-dessous quelques concurrents au roulage.

Benoît Garreau au roulage sur ARS 300 F-PCDF. ©Xavier Cotton
Cap232 F-GRPA au roulage © Xavier Cotton
Extra 330 SC F-HDBV de Dijon Voltige au roulage ©Xavier Cotton
Extra 330 SC F-HLAS au roulage ©Xavier Cotton
Faire le plein d’essence n’est pas toujours facile ©Xavier Cotton
Benoît Garreau repousse l’ARS 300 pour libérer le poste d’essence au prochain avion ©Xavier Cotton
Après leur présentation en vol le plein des avions est fait pour le concurrent suivant, mais le réservoir étant placé entre le moteur et le cockpit l’accès n’est pas facile sans escabeau. Ensuite l’avion est repoussé à la main pour laisser la place au suivant.
C’est au tour du Cap231EX F-HRAL de faire son plein ©Xavier CottonEX
Finalement sur cet avion le réservoir est plus accessible en montant sur l’aile ©Xavier Cotton
Capitaine François Rallet de l’EVAA ©Xavier Cotton
 Après la présentation vient la lecture des notes de l’épreuve qui vient d’avoir lieu. Celle-ci demande une lecture approfondie comme on peut le voir sur cette photo du Capitaine François Rallet de l’EVAA, car chaque petite imperfection dans l’exécution des figures peut faire perdre beaucoup de points et donc des places au classement général. François Rallet se classe 5eme au Championnat de France  2015 classe Élite.
Les résultat complets des classes Élite, Excellence et National 1 sont disponibles sur le site de la FFA  à cette page ou encore sur http://aerobatics.mwebservices.net/

Pour voir plus de photos concernant cette journée à Épernay-Plivot, vous pouvez feuilleter les deux pages de cet album sur Flickr :

 
Site du Championnat du Monde de Voltige aérienne 2015 : http://wac2015.fr/

SUKHOÏ SU-26 HA-HUR

Sukkoi SU26 HA-HUR de SKYBOX ©Xavier Cotton
A l’occasion du championnat de France de Voltige aérienne qui se déroule  cette semaine à Épernay-Plivot,j ‘ai pu voir dans un hangar  ce Sukhoï SU-26  (s/n 3-09) immatriculé HA-HUR. Il appartient à la société Skybox-France (http://www.skybox-france.fr/) dont Frédéric Chesneau est le gérant, celle ci est spécialisée dans les présentations en meeting et baptême de voltige aérienne sur EXTRA 300 LP

Caractéristiques :
    Moteur : Vedeneyev 14PF 9 cylindre en étoile à carburateur
    Puissance : 400 cv
    Envergure : 7.80 ml
    Hauteur : 2.78 m
    Fuselage : Tubulaire acier
    Aile : Aluminium et matériaux composite
    VNE : 450 km/h
    Poids : 670 Kg
    Accélération : +12g / -8g


EPERN’AIR SHOW les 27 et 28 juin

EPERN’AIR SHOW
Championnat de France de Voltige aérienne
70eme anniversaire des Ailes Sparnaciennes
Samedi 27 et Dimanche 28 juin 2015
Aérodrome d’Épernay-Plivot
 L’aérodrome d’Épernay accueille cette année le championnat de France de Voltige monoplace, dont les différentes phases de la compétition se dérouleront du 23 juin au 26 juin (programme).
Le samedi 27 juin, les voltigeurs du championnat de France participeront à un meeting de “libre intégral” qui viendra colorer le ciel d’Épernay-Plivot.

Le dimanche 28 juin de 14h00 à 18h00, un grand meeting historique venant célébrer le 70ème anniversaire de l’aéroclub, avec la présence d’un P51 Mustang, d’un DC3 et de bien d’autres avions de légende viendra clôturer cette semaine aéronautique. 
Entrées et Parking gratuits
Un Pass VIP est disponible permettant d’accéder à la terrasse VIP où un repas sera servi le midi accompagné d’une flûte de Champagne, en présence des aviateurs, permettant la visite des cockpits des avions exposés et surtout une vue as sise imprenable sur le meeting qui se déroulera de 14h00 à 18h00.
T6 F-AZSC basé à Epernay-Plivot @Liliane Cotton
Pour plus d’informations :
Pass VIP disponible auprès de :
l’office du tourisme d’Épernay, 7 avenue de Champagne, 51200 Epernay
Tel : 03 26 53 33 00
Aéroclub de Plivot, Aérodrome de Plivot 51150 Plivot
Tel 03 26 57 64 04

Adrienne Bolland devant son Caudron C27

Adrienne Bolland enfilant sa combinaison au pied de son Caudron C.27 F-AGAQ ©Jacques Hémet

Adrienne Bolland enfilant sa combinaison au pied de son Caudron C.27 F-AGAQ ©Jacques Hémet

Adrienne Bolland (1895-1975) est surtout connue pour avoir réalisé l’exploit de  traverser la Cordillère des Andes le 1er avril 1921 à bord d’un Caudron GIII. Mais en 1922 de retour en France, profitant de sa notoriété, elle effectue de nombreux meetings aériens durant lesquels elle exhiba ses capacités techniques. La veille du meeting de Vincennes de juin 1924, dans un but de publicité, elle tenta de battre de le record mondial des looping détenu par Alfred Fronval qui était de 1111. Dans ce but, elle décolla d’Orly dans l’un des deux Caudron C.27 (F-AGAP ou F-AGAQ photo ci-dessus) enregistrés à son nom depuis le 27 février 1924 et réalisa 212 loopings en 73 minutes. Elle ne put aller plus loin pour des raisons techniques mais elle obtint tout de même le record du monde féminin invaincu à ce jour.
 
Voici le témoignage d’Adrienne Bolland paru dans la revue Icare n°51 : Les meetings d’avant guerre.
“A mon retour d’Amérique du Sud – c’était en 1922 -, je me retrouvai sur le sable. Il fallait bien faire quelque chose pour vivre et je ne savais que piloter.
C’est ainsi que j’ai commencé à faire professionnellement des meetings, avec mes amis Robin et (ndlr : Maurice) Finat.
Avant le premier meeting de Vincennes (je crois que c’était en 1924), Finat m’avait demandé d’essayer de battre le record mondial des loopings, la veille… pour la publicité.
Le record féminin lui suffirait, mais je ne voulais pas me sentir inférieure aux hommes et je voulais battre le record détenu par (ndlr : Alfred) Fronval, avec 1 111 loopings. En décollant à Orly, j’étais absolument décidée à en faire 1 112… au moins.
On me faisait des signes au sol pour m’aider à les compter: une bande blanche par série de cinq, une bande en travers par série de cent, etc. Tout s’est très bien passé d’abord. C’était assez fatigant mais je tenais bien le coup. L’avion, beaucoup moins..,
II avait des haubans, bien entendu, maintenus par des fusées aux points de croisement. Ces fusées se sont envolées les unes après les autres, et très vite la voilure s’est mise à battre au gré du vent. J’ai été obligée de m’arrêter à 212 loopings en 73 minutes. J’étais affreusement déçue, mais c’était tout de même le record du monde féminin (je l’ai encore, par parenthèse). Finat était très content: sa publicité était faite…”

Les 2 Caudron C27 d'Adrienne Bolland F-AGAP et F-AGAQ ©Jacques Hémet

Les 2 Caudron C27 d’Adrienne Bolland F-AGAP et F-AGAQ ©Jacques Hémet

Source des informations :
Revue ICARE n°51 : http://www.revue-icare.com/
Aérodrome  de la Gruyère : http://www.aerodrome-gruyere.ch/
Les avions Caudron Volume 1 par André Hauet Lela presse 2001

Meeting de clôture du Championnat de France de Voltige Aérienne à Falaise

Meeting de clôture
du Championnat de France de Voltige Aérienne 
Falaise
Samedi 28 juin 2014

Cette année Le Championnat de France de Voltige Aérienne aura lieu à Falaise-Mont d’Eraine (Calvados) du 24 au 28 juin et sera clôturé par un meeting le samedi 28 juin.
De 15h00 à 16h40 vous pourrez assister à la compétition de libre intégrale avec en particulier la participation de nos deux champions du monde de voltige aérienne 2013 : Le capitaine François Le Vot et Aude Lemordant.
On y  verra aussi des machines anciennes comme un Piper L 4 H (Piper J3 Cub en version militaire) aux couleurs américaines du débarquement (à lire les articles dans les derniers numéros de Piloter magazine ou d’Info Pilote), ou un De Havilland DH 82 Tiger Moth aux couleurs Britanniques, On espère également qu’un Boeing Stearman PT 17 puisse venir. Le commentaire sera assuré par Ivan Hairon. L’entrée est libre
Pour plus d’informations : http://falaisevoltige14.fr

50ème saison de présentation des Red Arrows

Trois des “Red Arrows” au décollage de Lyon Saint-Exupéry ©Philippe Lohat
Les photos des “Red Arrows” dans leur livrée spéciale prises ce 31 mars à Lyon Saint-Exupéry par  mon ami Philippe m’ont donnée l’idée de traduire l’article paru sur le sujet sur leur site officiel :

Afin de célébrer sa 50ème saison de présentation, l’Équipe Acrobatique de la Royal Air Force, les fameux “Red Arrows” ont choisi d’afficher une nouvelle décoration sur la dérive des neuf Hawk T1 qui la composent.

Cette modification est le changement le plus significatif de la livrée de l’avion des “Red Arrows” depuis 1979, années où la patrouille les reçût en dotation. Le nouveau dessin sur la dérive représentant l”Union Jack” reflète au mieux l’esprit britannique et souligne le rôle des “Red Arrows” comme  ambassadeurs du  Royaume-Uni et comme visage public de la Royal Air Force.

La nouvelle décoration de la dérive en l’honneur de la 50ème saison de présentation des “Red Arrows” en 2014 a été dévoilée le 17 février sur leur base de la RAF à Scampton dans le  Lincolnshire.

Hawk T1 des Red Arrows au roulage à Lyon Saint-Exupéry©Philippe Lohat
Tous les jets de la patrouille ont reçu le nouveau “look”, mais leur fuselage rouge et blanc reste inchangé.
Le Squadron Leader Jim Turner, leader de la patrouille qui s’est impliqué dans le nouveau dessin a dit : “Les “Red Arrows” Patrouille Acrobatique de la Royal Air Force sont extrêmement fiers de notre héritage et  nous espérons que ce dessin sur la dérive apporte avec lui un sentiment de partage de cette fierté tant pour les anciens membres de la patrouille que pour le public.
Une nouvelle peinture de l’avion entier aurait pris trop de temps et aurait été trop coûteuse et je pense que l’équilibre a parfaitement été respecté.
Les “Red Arrows” représentent autant l’esprit d’excellence britannique que la qualité de son ingénierie et j’espère que nous pourrons continuer d’inspirer les jeunes afin qu’ils rejoignent la Royal Air Force.
Deux Hawk T1 des Red Arrows ©Philippe Lohat
Cette année sera la 50ème saison de présentation pour les”Red Arrows, dont la devise est l’Éclat –  signifiant l’excellence.
Depuis cette première présentation en mai 1965,  des millions de spectateurs du monde entier ont  été ravis par la précision du vol de la Patrouille en formations serrées effectuant des croisement fins, boucles et tonneaux.
La patrouille volait à l’origine sur Gnat, mais est passé sur “Hawk” de BAE Systems depuis 1980 et vole toujours sur cet avion de nos jours.
Conçu par le Centre Médiatique Aérien de la RAF à High Wycombe, la dérive représente les  grands traits caractéristiques de deux avions comme un hommage à l’héritage de la patrouille que d’opérations actuelles.
La nouvelle décoration restera toute la saison de présentation de 2014 de la Patrouille des “Red Arrows”, qui commence  fin  mai et se termine fin de septembre.
Hawk T1 des Red Arrows ©Philippe Lohat
Le Squadron Leader Turner a dit : “Nous espérons distraire le public avec un programme de 85 présentations cette année dans neuf pays différents et espérons que la qualité de la présentation sera au niveau de la tradition des meilleures équipes précédentes. Éclat.
Depuis leur première présentation, les “Red Arrows” ont promu l’excellence de la Royal Air Force et  prouvé l’habileté de son personnel hautement qualifié.
Les “Red Arows” aident au recrutement tout en contribuent à la diplomatie de défense en s’affichant à l’étranger et supportent l’industrie et les plus larges intérêts britanniques.
La patrouille est constituée de neuf pilotes en présentation, tous originaire d’escadrons de combat et officiers d’expérience dans la Royal Air Force
Chacun a précédemment opéré sur d’autres avions à réaction, comme le “Tornado” ou le “Typhoon” avion de combat  multirôle – Aidant la “Royal Air Force” dans son travail journalier pour protéger la nation et ses intérêts.
Une équipe de 120 personnes apporte un support d’assistance aux “Red Arrows”, y compris des planificateurs de vol et d’opération, des techniciens d’ingénierie, des photographes, des experts de l’équipement de sécurité, des chauffeurs, le département des relations publiques,les fournisseurs et administrateurs.
Suivez : @rafredarrows sur Twitter ou RAF Red Arrows sur Facebook. #reds50
Sources des informations :
http://www.raf.mod.uk/reds/

Marcel Doret et son Dewoitine D1 F-AHAZ

Marcel Doret etD ewoitine D10 F-AHAZ

Marcel Doret dans son Dewoitine D1 F-AHAZ ©Alain Bétrancourt

Ci-dessus, sans doute le Dewoitine D1 n°111 F-AHAZ construit en 1925 et acheté en 1929 par Marcel Doret et qu’il utilisa durant de nombreuses années jusqu’à la fin de l’année 1933. Cet appareil sera radié en 1934. C’est pour permettre d’emmener son fidèle mécanicien avec lui qu’il le fit convertir en biplace, le poste arrière était occulté pendant les présentations ou compétitions. Cette photographie a  probablement été prise  sur le terrain de Rouen-Le Madrillet au début des années 1930. À priori c’est sur cet avion qu’il installa une caméra qui lui permit de tourner de nombreuses séquences d’acrobatie. Celles-ci, montées par J.C. Bernard, furent rassemblées dans un film intitulé “Roi de l’acrobatie aérienne” qui fit connaître Doret et lui valut quelques contrats.

Dewoitine D1 F-AHAZ de Marcel Doret lors des journées nationales de l'aviation les 19 et 20 mai 1929 @Jacques Hémet

Dewoitine D1 F-AHAZ de Marcel Doret lors des journées nationales de l’aviation les 19 et 20 mai 1929 @Jacques Hémet

 
Sources des informations :
Alain Bétrancourt
Michel Léveillard
Jacques Hémet

Regis Biaux, Jean-Paul Bonora et Didier Lecoq via les Aéroforums

“Trait d’union dans le ciel” de Marcel DORET
“Les avions Dewoitine” de Raymond DANEL et Pierre CUNY

ARS300 F-PDCF

ARS 300 F-PDCF au décollage La Ferté-Alais 2013 ©Xavier Cotton
J’ai vu pour la première fois cet avion de voltige immatriculé F-PDCF au Meeting de La Ferté Alais 2013.
Après quelques recherches j’ai appris que l’équipe d’Aero Restauration Service, crée par Bernard Ducreux en 2002 à Dijon-Darois, développe depuis deux ans un nouveau monoplace de voltige sur la base d’une voilure carbone. Le fuselage, en treillis métallique, a été conçu et calculé autour de cette voilure.
Bruno Ducreux s’est associé à Anthony Bezard pour réaliser toutes les étapes de la conception à la fabrication.
Pour plus d’informations je vous recommande l‘article d’Aerobuzz.

Caractéristiques :
Puissance : 300 HP
Envergure : 7,2 m
Longueur : 7,8 m
Facteurs de charge : +/- 9,5g
Taux de roulis : 420°/s
Masse à vide : 580 kg

Source des informations :
Aero Restauration Service : http://www.aero-restauration-service.fr/
Aerobuzz : http://www.aerobuzz.fr


Air 14 Payerne Suisse

Ce film digne d’un clip à la “Top Gun” accompagné du logo “AIR 14ont été présentés mercredi dernier à la presse. Ils annoncent l’un des plus grands meetings européens de 2014, composé de plus de 300 avions et attirant près de 400 000 spectateurs à Payerne en Suisse . En 2004, sur un seul week-endAir 04” avait déjà attiré plus de 270 000 spectateurs autour du dernier meeting aérien d’envergure organisé à Payerne.
En 2014 plusieurs anniversaires auront lieu dont le centenaire de l’armée de l’air suisse, le 50eme anniversaire de la Patrouille Suisse et le 25eme anniversaire de la “PC7 Team”. Plusieurs événements seront organisés en 2014 pour marquer ces différents anniversaires dignement, le tout s’articulant autour de dix journées, dont la moitié seront ouvertes au grand public .

Le début des festivités sera lancé au sud des Alpes où la Base aérienne Locarno célébrera le 75ème anniversaire de son terrain d’aviation militaire et civil.
Le 31 juillet, la célébration officielle sera tenu à Berne Beundenfeldsite de la première piste d’atterrissage des Forces aériennes suisses. 

En 2014, c’est deux meeting aériens qui auront lieu à Payerne pour fêter un anniversaire d’une telle importance. Les deux week-ends consécutifs de fin août et début septembre, Payerne deviendra le rendez-vous incontournable pour les passionnés d’aviation AIR 14 PAYERNE . Alors surtout n’oubliez pas ces deux dates.

30 – 31 août et 6 – 7 septembre 2014


Le Colonel GS Ian Logan, chef du projet “AIR 14“, est responsable de l’organisation de toutes les activités organisées pour fêter le centenaire de l’Armée de l’air suisse .

Sources des informations :

Pascale Alajouanine-Duhoo, marraine du meeting aérien de Lens 2012

Pascale Alajouanine-Duhoo sur CAP 332 F-GRPA ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo sur CAP 332 F-GRPA ©Xavier Cotton

 

Originaire de Béthune (Pas de Calais), Pascale Alajouanine-Duhoo est la marraine officielle des meetings de Lens depuis 2007.
À l’occasion du meeting franco-polonais du 16 septembre 2012, Pascale Alajouanine-Duhoo a encore réjouit petits et grands par le spectacle magique de sa démonstration de voltige au dessus de l’aérodrome de Lens-Benifontaine . À bord de son CAP 332 rouge et blanc, Pascale a enchaîné pendant 10 minutes avec grâce mais fermeté et précision toutes les figures de la voltige aérienne  (tonneaux, boucles, retournements, renversements…..), le tout souligné par la trace d’un fumigène blanc . Je suis certain que sans le savoir, Pascale a encore influé sur l’avenir de quelques jeunes filles ou garçons qui prendront son relai d’ici quelques années…..

En tout cas elle m’a personnellement laissé rempli d’admiration par le professionnalisme de son travail et la beauté de sa chorégraphie aérienne.

CAP 332 au décollage ©Xavier Cotton

CAP 332 au décollage ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo ©Xavier Cotton

Il faut dire que  Pascale Alajouanine-Duhoo voltigeuse de haut niveau est dotée d’un des plus impressionnants palmarès du monde aéronautique. Née le 23 avril 1955 à Hazebrouck, c’est seulement à 27 ans qu’elle prend ses premières leçons de pilotage incitée par son mari, Régis Alajouanine, lui-même pilote chevronné, voltigeur de haut niveau et créateur de l’Amicale de Voltige Aérienne de Saint-Cyr-L’École .

 
A partir de 1985, Pascale Alajouanine-Duhoo aborde la compétition et se classe seconde de la Coupe Espoirs, troisième de la Coupe Desavois en 1987. En 1989, elle devient championne de France biplace sur CAP 10 . Elle aborde ensuite les compétitions internationales aidée par des sponsors qui lui fournissent un Cap 231 puis un Cap 232. 

Pascale sera sacrée championne du monde par équipe en 1994, puis en 1995 championne de France en individuel à Montluçon et la même année championne d’Europe en Tchéquie. Pascale Alajouanine-Duhoo obtiendra deux nouveaux titres de championne de France 1996 et 2000. En 2002 elle réalise un nouveau doublé au championnat de France à Bordeaux et au championnat d’Europe en Lituanie. Elle obtient son cinquième titre de championne de France en 2004 à Jonzac  Enfin en juin 2005, elle est sacrée vice-championne du Monde en programme libre en Espagne. Elle affectionne particulièrement les programmes libres mais aussi inconnus (disputés sans entraînement et donnés quelques heures avant l’épreuve),

Pascale Alajouanine-Duhoo salue le public de Lens ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo salue le public de Lens ©Xavier Cotton

En août 2005, les Cap 231 et Cap 232 sont interdits de vol par la Direction Générale de l’Aviation Civile et n’ont pu revoler qu’à partir juin 2006, après quelques modifications techniques. 
Après 13 années passées en équipe de France de voltige aérienne et un palmarès qui fera rêver tout voltigeur pendant encore longtemps, Pascale Alajouanine-Duhoo profite de cette interruption pour arrêter la compétition et poursuivre son métier d’opticienne qu’elle a toujours continué d’exercer en parallèle de sa carrière de sportive de haut niveau. 

Pour le plus grand plaisir du public, Pascale Alajouanine-Duhoo continue de participer à de nombreux meetings aériens dont elle apprécie la convivialité  et la qualité des échanges humains. Cette grande dame de la voltige aérienne toujours souriante nous honore de la qualité impressionnante de ses démonstrations . Pascale vole toujours sur le CAP 332 F-GRPA (cn 6 construit en 1996) de l’Amicale de Voltige Aérienne de Saint-Cyr-L’École . Celui ci est équipé d’un moteur de 300 chevaux et d’une hélice tripale plus performante avec une aile en carbone pour un poids à vide de 590 kg. Son taux de roulis  de 420 °/s lui permet de faire un tonneau en moins d’une seconde. Ses longerons sont certifiés pour des accélérations de +9g à -9g.

CAP 332 F-GRPA de l'Amicale de Voltige Aérienne ©Xavier Cotton

CAP 332 F-GRPA de l’Amicale de Voltige Aérienne ©Xavier Cotton

Sources des informations :  
Amicale de voltige Aérienne : http://www.amicale-voltige.com
Le meeting aérien de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin : http://www.meeting-air-lens.com/Interview de Pascale Alajouanine-Duhoo dans la voix du nord : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lens/actualite/Secteur_Lens/2010/09/12/article_pascale-alajouanine-la-marraine.shtml