Tag : ENAC

Les étudiants de l’ENAC rencontrent Mikaël Brageot – Pilote Red Bull Air Race

Mickael Brageot à Épernay à l’occasion du championnat de France de Voltige 2015 ©Xavier Cotton

Mickael Brageot à Épernay à l’occasion du championnat de France de Voltige 2015 ©Xavier Cotton

Le jeudi 29 mars 2018 à partir de 17h30, en amont de la grande course aérienne Red Bull Race de Cannes qui aura lieu du 20 au 22 avril, Mikaël Brageot, voltigeur et pilote de course, dialoguera avec les élèves de l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile).

Parmi les quatre pilotes français de la grande Red Bull Air Race 2018, Mikaël « Mika » Brageot, un aquitain de 30 ans, instructeur de voltige avec 3 000 heures de vol au compteur, fait partie des favoris.

Il se rendra sur le campus de l’ENAC afin d’échanger avec les étudiants de l’Ecole. Qu’ils soient élèves pilotes, ingénieurs ou contrôleurs, ils sont tous passionnés d’aéronautique, et auront le privilège d’échanger durant plus d’une heure avec ce pilote hors normes.

Cet échange à l’initiative de l’Association des élèves de l’ENAC, fera écho à leur apprentissage. Il sera en effet animé par Jean-Pierre Celton, enseignant à l’ENAC et aura pour thématique “Des pilotes d’exception, un avion d’exception, une course d’exception“.

L’échange abordera à la fois :

  • Le processus de sélection et d’entraînement des pilotes (pré-requis, sélection, condition physique, préparation mentale et physique, contraintes et efforts subis, spécificité du pilotage etc.)

  • Les spécificités techniques des avions (descriptif, structure, commandes de vol, instrumentation particulière, motorisation, carburation, Jauge etc.)

  • Les spécificités de la course (Règlement, conditions de vol, pénalités, juges, sécurité des vols etc.)

De plus, des animations en réalité virtuelle permettront aux étudiants du campus de se mettre dans la peau de véritables pilotes du Red Bull Air Race. La technologie Hololens leur permettra de se plonger dans la peau des pilotes et de vivre en avant-première la Red Bull Air Race en 3D.

A propos de l’ENAC 

L’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC), l’école de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) sous tutelle du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, rassemble des activités de formation et de recherche en ingénierie aéronautique, navigation aérienne et pilotage avions. Chaque année l’ENAC accueille plus de 2000 élèves répartis dans 30 programmes de formation et 3500 stagiaires au titre de la formation continue. Preuve de son rayonnement international, on retrouve ses 22 000 anciens élèves dans une centaine de pays et sur les 5 continents.

Par la diversité et la qualité de ses formations, ses moyens humains et pédagogiques, l’ENAC est aujourd’hui la 1ère école aéronautique européenne.

www.enac.fr


Présentation du Projet CANE Ad’Air : Construction d’un avion par la communauté ENAC

     Depuis plusieurs semaines une équipe bénévole d’étudiants ENAC s’active dans le but de construire puis de faire voler un avion. En tant qu’Association des diplômés de l’ENAC, ENAC Alumni pense qu’un tel projet peut permettre de rapprocher les « anciens » et les nouveaux diplômés ENAC, de fédérer une multitude de communautés et d’entreprises et d’avoir un rayonnement international. Il est d’ores et déjà un projet majeur et emblématique d’ENAC Alumni puisqu’il est porté par des volontaires issus de de la plupart des filières enseignées à l’ENAC (EPL, ESA, ICNA, IENAC, MS EAGTA)

 Ils ont décidé de construire un RV7 sous le régime de la construction amateur CNRA. Ce modèle est produit par la marque Van’s Aircraft et est doté de capacités et performances impressionnantes pour sa catégorie : il peut atteindre une vitesse de 180kts en croisière, a une distance franchissable supérieure à 700NM, est certifiable voltige…

La phase de construction devrait durer deux ans et nécessiter plus de 1500 heures de travail ainsi que 80 000€ de budget total. Une fois l’avion opérationnel, il sera mis à la disposition des pilotes brevetés au travers d’un partenariat avec des aéroclubs toulousains.

 Le financement sera assuré par des donations privées, des subventions publiques, des partenariats industriels, des campagnes de financement participatif (« crowdfundings »), des actions ou évènements médiatiques…

 Aujourd’hui, ils ont besoin de votre aide afin de pouvoir concrétiser ce projet. Ce soutien peut se matérialiser de manières variées et à différentes échelles :

  • En apportant votre expertise ou vos compétences en rejoignant leur équipe. 
  • En parrainant le projet au travers de dons. 
  • En faisant office d’intermédiaire pour la mise en place de partenariats de recherches, avec les collectivités, avec des associations ou écoles, etc… 
  • En leur suggérant des contacts privilégiés dans des entreprises qui pourraient les soutenir matériellement ou financièrement : importateur de matériel aéronautique, ateliers de maintenance, motoristes, industries aéronautiques, etc… 
  • En relayant leurs communications auprès de vos amis ou collègues du monde aéronautique via le « bouche à oreille », les « like » sur Facebook ou les « suivre » sur les réseaux sociaux. 
Imaginé comme un projet mineur, le projet CANE Ad’Air est devenu un projet majeur de par sa capacité à fédérer l’ensemble de la communauté aéronautique et en particulier ENAC. Outre son aspect unificateur, il deviendra à court terme un outil puissant de développement et de rayonnement de l’ENAC de par ses atouts pour : la recherche, l’enseignement, le développement du pilotage et des compétences pilotes et l’aspect sociétal d’un tel projet. Enfin c’est l’occasion pour l’ENAC et l’ensemble de ses partenaires de communiquer avec efficacité et originalité en France mais aussi à l’international et en se démarquant des autres écoles aéronautiques.

 Si vous trouvez le projet passionnant et souhaitez donner un « coup de pouce » aux nouvelles générations ENAC, n’hésitez pas à contacter :

ENAC Alumni :  contact@alumni.enac.fr
Le responsable du projet : maxence.prely@alumni.enac.fr
Pour en savoir plus sur le projet, aller visiter les liens suivants : 
Le site ENAC Alumni : http://www.alumni.enac.fr/

Airexpo 2014

Airexpo 2014
28 ème édition
Muret-Lherm
31 mai 2014
10h00 à19h00
 Organisé à 100% par des étudiants de première année des deux écoles d’ingénieurs aéronautiques toulousaines, l’ENAC (École Nationale de l’Aviation Civile) et l’ISAE (Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace) depuis plus de 28 ans.
Airexpo est une association à but non lucratif qui vise à produite un meeting aérien.
Cette année pour la 28ème édition, le meeting aura lieu le 31 mai sur l’aérodrome de Muret-Lherm en région toulousaine.
Le plateau  est en train de se constituer, mais est déjà annoncés la présences d’avions de collection comme les T6 et un P51 Mustang, d’avions lourd d’Airbus qui viendra en voisin avec un A380 et un Beluga, mais aussi d’un Rafale. Et clou du spectacle, La patrouille de France sera aussi présente.
Vous pouvez voir la mise à jour du programme sur cette page : http://www.airexpo.org/fr/programme

Mais faire voler ces machines coûte beaucoup d’argent, alors  pour permettre à un maximum de personnes de venir rêver devant ces beaux avions en conservant un prix d’entrée de 5€, L’association Airexpo fait appel à vos don pour fiancer ce magnifique spectacle aérien : http://fr.ulule.com/air-expo/
 Dépêchez vous il ne reste que 10 jours pour les aider

A quoi va servir le financement ?

   Leur budget est très serré et il doivent satisfaire les demandes des 4 commissions organisatrices du meeting.
  •  La commission avion. Les avions qui viennent sont pour la plupart entretenus par des passionnés qui doivent être rémunérés pour continuer à faire voler leurs machines de rêve. Ces pilotes doivent également être logés et nourris pendant 2 à 3 jours. 
  • La logistique. En effet, accueillir 25 000 spectateurs ne se fait pas sans un minimum de logistique tel que la sonorisation, l’électricité, l’eau, les toilettes, les buvettes, les exposants ou encore le stand VIP. De plus, le jour du meeting près de 200 bénévoles issus des écoles organisatrices sont présent pour tout installer et accueillir au mieux le public, et bien sûr ils faut les nourrir !
  • La sécurité. Il faut rémunérer les pompiers, les gendarmes, les policiers présents le jour du meeting
  • la communication. Pour un évènement de cette ampleur, elle participe à la visibilité de l’évènement dès les premiers mois de préparation. Puis lors du meeting elle s’occupe du point information, de l’accueil des médias et de la boutique.
Les recettes proviennent essentiellement des sponsors que la commission partenaires recherchent activement depuis le début de l’année.
 L’association Airexpo est composée d’une cinquantaine d’étudiants et étudiantes répartis entre responsables et membres de ces deux écoles. ils sont tous en première année dans une des deux écoles (ENAC et ISAE) dans différents cursus (ingénieurs, techniciens, masters spécialisés, contrôleurs aériens, pilotes).  Alors souhaitons leur bonne chance pour l’organisation du meeting et encourageons les en en les soutenant : http://fr.ulule.com/air-expo/
Informations :
Aérodrome de Muret-L’Herm
31 mai 2014
10hh00 à 19h00
Entrée : 5€, gratuite pour les moins de 12 ans
Parking gratuit
Navette depuis Toulouse.
Préventes sur : http://www.airexpo.org/
Pour plus d’informations :

http://www.airexpo.org/
https://www.facebook.com/meetingairexpo?fref=ts
https://twitter.com/airexpo


Caravelle de l’ENAC

Caravelle F-BTJI

Caravelle F-BJTI à Las Palmas ©Xavier Claeys

 

Un des dernier vol de la “classe volante” en fin de promotion OCCA (Officier Contrôleur de la Circulation Aérienne) de l’ENAC sur Caravelle SE210 (F-BJTI cn105 immatriculée depuis le 21 mai 1962). Depuis 1973, la “Titi”, Caravelle III (F-BJTI “Navarre” qui a conservé les couleurs d’Air France) servait à l’étalonnage des systèmes de radionavigation, mais surtout équipée en classe volante pour les promotions de l’ENAC (techniciens, contrôleurs, ingénieurs).
Ici sur le tarmac de las Palmas aux iles Canaries en 1984 avec une partie de la promotion 83B OCCA. Pour des raison de budget, elle fut retirée du service en 1986 et fut vendu au Zaïre en 1988.
La F-BTJI fut ré-immatriculée (9Q-CZZ) en devenant propriété de l’armée congolaise. Selon ce rapport, elle fut détruite le 14 avril 2000 au parking, suite à un incendie sur l’aéroport de Kinshasa en République démocratique du Congo (ex Zaïre) qui se transmit a un avion chargé de munitions qui explosa. Le bilan fut très lourd 109 morts 5 avions endommagés ou détruits.


B727 à Montaudran

(photo collection privée Xavier Claeys)

Ce Boeing 727 d’Air France fait un passage bas train rentré après être passé dans les ateliers de maintenance de Toulouse-Montaudran

Photo prise par Xavier Claeys en 1984 d’une chambre au 4eme étage de l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile)