Tag : CESSNA

Un Mustang de course

C510 F-HKIL à Rouen ©Claude LE BIHAN
Claude Le Bihan nous fait partager cette photo d’un Cessna C510 Mustang (C/N 510-0346) prise le 8 avril dernier à  Rouen-Vallée de Seine. Le Cessna C510 Mustang a effectué son premier vol le 23 avril 2005, c’est un jet d’affaire très léger avec seulement 4 places pour les passagers en plus des deux places pilotes. A ce jour plus de 500 appareils ont étés livrés à leur propriétaire. Le Mustang  immatriculé F-HKIL (C/N 510-0346) a d’abord été basé en Grande Bretagne sous l’immatriculation G-FBKD (photo ci-dessous)
La société de transport par avion OYONNAIR basée à Lyon-Bron propriétaire de cet avion à partir 5 avril 2013 l’a revendu le 12 juillet 2013 mais l’exploite toujours en location.

Le même Citation Mustang  (C/N 510-0346) de Blink Aviation  avec immatriculation Britannique, G-FBKD et le drapeau Malaisien peint sur le cône de sortie des réacteurs ©Ken Lipscombe

 Caractéristiques :

Longueur 12,36 m
Envergure 13,0 m
Hauteur 3,99 m
Poids Max 3,96 T
Moteur : Pratt and Whithney PW615 F-A turbofan
Vitesse de croisière  : 340 kt / 630 km/h
Autonomie : 1167 Nm /2161 km
Altitude croisière 41000 ft/12500m
Longueur cabine : 2,99 m
Largeur cabine : 1,39 m
Hauteur  cabine :1,37 m
Capacité bagage : 136 kg
Équipage : 2
Passagers : 4

Source des informations :
Claude Le BIhan
http://cessna.txtav.com/en/citation/mustang

http://www.oyonnair.com/


Cessna 404 Titan

(photo collection privée Xavier Cotton)
Le 26 septembre dernier sur l’aérodrome de  Reims-Prunay était présent ce Cessna 404 Titan (c/n 404-0855) immatriculé OO-MAP, construit en 1981 il a successivement été immatriculé F-ZBDB (douanes françaises de mars 1982 à juin 1996) N404N, VT-DAT puis G-OOSI. il est actuellement au service de la société Aerodata International Survey qui est spécialisé spécialisée dans l’acquisition de données spatiales aéroportées de la surface de la terre et son traitement avancé qui sert de base pour Google Earth part exemple. Aerodata International Survey utilisent pour son travail bien d’autres avions tel que ce Partenavia P68C-TC immatriculé OO-PXL (C/N 245-08-TC construit en 1981) vu aussi à Reims-Prunay.
(photo colleection privée Xavier Cotton)

Cessna 310 : un avion qui a su évoluer

(photo collection privée Xavier Cotton)

Le Cessna 310 a été construit à plus de 5400 exemplaires durant les 27 années de sa production. Le Cessna 310 fut commercialisé dans sa version d’origine en 1954 (1er vol le 3 janvier 1953) pour répondre à la concurrence des Beechcraft Baron et Piper Aztec entre autres. Il a ensuite évolué au travers de plus de quinze versions. Ici on peut voir un Cessna 310 R (G-RODD cn 310R-0544 construit en 1976). Quelques performances de ce bimoteur classique dans la version R : 6 places, 2 moteurs (IO-520M) à injection de 285 CV, Hélice tripale à pas variable, vitesse en croisière 360 km/h, charge utile maxi 861 Kg, Carburant 783 litres avec les reservoirs optionnels en bout d’aile, Consommation horaire moyenne 122 litres.
Sources : Aviasport n°555 février 2001 et n°556 mars 2001.


Pourquoi un avion en “Novembre”?

Cessna Cardinal, Piper Mirage, Cirrus, et PA28 immatriculé aux USA au Touquet ©Xavier Cotton

En ce 22 avril 2009, voici sur le terrain du Touquet-Paris Plage (LFAT) une belle brochette de quatre avions : Un Cessna F177RG Cardinal (N42821) , un Piper PA46-350P Mirage (N369ST), un Cirrus SR22 (N124KW) et un Piper PA28 (N81188). Comme vous l’aurez remarqué, leur immatriculation commencent toutes par la lettre N “Novembre” ce qui signifie qu’ils sont immatriculés au Etats- Unis et non en Grande Bretagne (1ere lettre G) ou en France (1ere lettre F) comme on pourrait s’y attendre sur le parking de cet aéroport. Il est legitime de se demander pourquoi?
Et bien c’est parce que les règles administratives qui s’appliquent à l’exploitation d’un avion en “N” sont les règles américaines : FAR Part 91. Pour faire court, ces règles édictées par l’administration américaine sont adaptées à la pratique de l’aviation privée, et si voulez en avoir quelques exemples je vous recommande de lire cet article : un avion en Novembre
En France un pilote titulaire d’une licence française peut piloter un avion immatriculé en “N”. par contre dès qu’il sort du territoire français il doit posséder une équivalence de la licence américaine.

Agissez pour la sauvegarde du patrimoine aéronautique

(photos collection privée Xavier Cotton)
Vous souhaitez participer à la préservation du patrimoine aéronautique, mais vous n’avez pas de capacités manuelles pour cela, où vous n’avez pas le temps, où encore vous êtes loin de toute association s’occupant de ce genre de restauration, voici une autre possibilité : grâce à la Fondation du Patrimoine (http://www.fondation-patrimoine.com/) crée en 1996, vous pouvez aider financièrement à la restauration du patrimoine architectural bien sûr, mais aussi à la restauration d’un locomotive à vapeur, d’un bateau ou encore d’avions. Sachant que les dons ouvrent droit à une réduction d’impôts de 66% pour les particuliers, de 75% pour les particuliers soumis à l’impôt sur la fortune et de 60% pour les entreprises.
Je vous propose plus particulièrement de vous parler du projet du Musée régional de l’Air -GPPA d’Angers-Marcé qui entre dans ce cadre. Il s’agit de restaurer le Cessna UC-78 BOBCAT numéro 5253 exemplaire unique en Europe. Il sera restauré pour le remettre en état de vol et mis aux couleurs de l’Ecole de L’Aviation de Transport 00.319 de l’Armée de l’Air stationné sur la Base aérienne 702 d’Avord.
Cet avion de cinq places, conçu aux Etats-Unis en 1939, est construit en bois, tubes métalliques et toile. Il est équipé de deux moteurs à pistons en étoile de 300CV qui lui permette de parcourir 1200 Km à plus de 250 km/h.

Dès lors que cette souscription aura atteint au minimum 5% du montant TTC des Travaux, soit 3.863€. la Fondation pourra abonder par une subvention complémentaire.

Si je vous ai convaincu, vous pouvez télécharger le bon de souscription sur le site du musée de l’air d’Angers sur la page consacrée à la restauration du Cessna Bobcat et le renvoyer accompagné de votre don à :

Fondation du Patrimoine
Délégation de Maine et Loire
6 bis, rue des Arènes
49900 ANGERS

Si vous souhaitez plus de renseignement vous pouvez les contacter à cette adresse : delegation-maine-et-loire@fondation-patrimoine.com 
ou aller sur la page qui consacrée à la restauration de ce Bobcat sur le site de la Fondation du Patrimoine :
http://www.fondation-patrimoine.org/fr/pays-de-la-loire-18/tous-les-projets-851/detail-avion-cessna-uc-78-bobcat-1744


Cessna Citation II à Prunay

Citation II N127BU à Reims Prunay©Xavier Cotton
Ce Cessna 551 Citation II/SP (N127BU sn 551-0179 construit en 1980) est maintenant basé sur l’aérodrome de Reims-Prunay. Le Citation II/SP digne successeur du Citation I/SP est certifié pour être piloté avec un seul pilote à bord. Il peut emporter 8 passagers sur 2000Nm (3700 Km) à la vitesse de 403 Kts (746Km/h).

Décollage de l’altiport de Courchevel de ce même citation

Parachutisme au camp de Mourmelon

Broussard F-BNEX et C85 F-GBLD à Mourmelon ©Corinne Papier

Broussard F-BNEX et C85 F-GBLD à Mourmelon ©Corinne Papier

Corinne Papier en tenue de parachutiste ©Corinne Papier

Merci Corinne pour les photos que tu m’as faites parvenir de ton entraînement au parachutisme un jour de juin 1982 au camp de Mourmelon. On peut y voir les deux avions qui étaient alors utilisés, le Broussard (F-BNEX cn108) maintenant basé à Lelystad (Pays bas) et le Cessna C185 (F-GBLD cn18504279 de 1981) qui a été détruit le 18 avril 1988. Voici un site hollandais spécialisé dans les avions à train classique (avec roulette de queue) : http://www.tailwheel.nl/ où il est question du Broussard F-BNEX. Vous pouvez y télécharger le “tableau de composition illustré” et le “manuel d’utilisation” en français, ainsi que la “CheckList” en anglais au format PDF, du Broussard.

Alain Delibero le jour de son premier saut à ouverture retardée de 8 secondes ©Alain Delibero

Merci à Alain qui apporte un nouveau témoignage sur le Paraclub de Reims au camp de Mourmelon  pour les années 1980 et 81 et des photos des  3 avions largueurs de l’époque, en l’occurence le Broussard F-BNEX et le C185 F-GBLD déjà cités, mais aussi sur le Cessna C206B F-BHBZ (cn 0366 construit en 1967) qui sera accidenté et détruit quelques temps plus tard

 

Broussard F-BNEX ©Alain Delibero

Broussard F-BNEX ©Alain Delibero

Cessna C185 F-GBLD ©Alain Delibero

Cessna C185 F-GBLD ©Alain Delibero

Cessna C206 F-BHBZ ©Alain Delibero

Cessna C206 F-BHBZ ©Alain Delibero


REIMS AVIATION F406 N°96 COMMUTER

(photo collection privé Xavier Cotton)

Le 15 décembre 2008 à Reims-Prunay, ce F406 Commuter (F-WWNQ sn096) de Reims Aviation met en route pour un vol de réception. Il a été livré à Jersey Charters sous l’immatriculation G-TDSA.
Dans un article précédent, j’ai montré la version F406 Vigilant.
Vous pouvez retrouvez la liste de tous les F406 produits jusqu’au N° 96 sur http://www.laasdata.com/turbos/turbo-by-type.php?t=28 .

Cessna UC-78 Bobcat F-BHDR

(photos collection privée Claude Le Bihan)

Ce Cessna UC-78 (F-BHDR cn5913 serial USAF 43-31975) est une adaptation militaire du Cessna T50. Destiné au transport commercial et à l’entraînement militaire avancé il a été pris en photo par Claude Le Bihan sur le terrain de l’E.A.L.A. 10/72 à Orléansville (ex castelum tiginitum, ex El Asnam et actuellement Chlef) en 1959.   Il était alors la propriété de la Société Générale d’Affrètement Aérien (SGAA) d’après ce qu’on peut lire sur l’arrière de la carlingue.
Voila ce qu’on sait de l’histoire de cet appareil, il est sorti d’usine le 21 février 1944 et attribué l’Armée de l’Air et vole à DEM Marrakech.  Le 27 septembre 1944, il est accidenté à Sidi Zouine suite à une rupture du train gauche au décollage, ce qui provoque sa sortie de piste. Le Sgc Clse et le Sgt Briswalter sont indemnes. L’avion est déclaré réparable et totalise alors 21 h 05.
On le retrouvera à l’EAPN du 6 janvier 1946 au 26 septembre 1947, puis il est affecté à Avord (BA 702) le 2 novembre 1949, puis du 2 octobre au 17 novembre 1950 et enfin du 27 mai 1952 au 22 juin 1953.
Il est ensuite cédé aux Domaines, et acheté à Avord le 14 décembre 1954. Il reçoit un laissez-passer du 3 janvier 1955 au nom de l’Escadrille Mercure. Il passe sa visite de classification le 2 juin 1955 au Bourget (1 901 heures) et reçoit le Certificat De Navigabilité du 22 juillet 1955 et le certificat d’immatriculation n° B4524 du 22 juillet 1955. En décembre 1954, Il est immatriculé F-BHDR.
Il est vendu le 11 août 1956 à Air Travaux (Rabat), mais reste basé à Alger.
 D’après le registre de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile), il a été réformé le 26 mai 1971 avec un total de 2808 heures de vol.
Un grand merci à Claude le Bihan  auteur des photos et à Christian Ravel, responsable histoire, archives et collections du Musée Régional de l’Air d’Angers, pour m’avoir apporté toutes ces informations.

A propos de la Société Générale d’Affrètement Aérien  et l’Escadrille Mercure, je vous recommande de télécharger le diaporama N° 19 (3,7 Mo) de Pierre Jarrige, 7eme d’une série consacrée à l’aviation commerciale en Algérie et traitant les compagnies locales de transport . Pour mieux connaître le travail d’historien que fait Pierre Jarrige sur l’aviation en Algérie, visitez son site : http://www.aviation-algerie.com/ et manquez pas de lui demander de vous envoyez ses diaporama qu’il diffuse bien volontiers et gratuitement ce qui est remarquable.

Le dernier Cessna Bobcat en Europe est en cours de restauration au Musée Régional de l’Air d’Angers.


Decouverte du vol en avion

Cessna150 F-BTFA de l’aéroclub de Champagne
( collection privée Xavier COTTON)

Vous rêvez de voler, mais vous voulez essayer avant de vous engager. C’est tout à fait possible avec l’aéroclub de champagne.

Celui vous offre deux formules:

Un forfait découverte comprenant 4 briefings théoriques avant vol, l’assurance, 4 vols de 40 minutes en place pilote (sur Cessna 150), 4 debriefings de vol , le tout pour 349€.

Un stage de pilotage sur une journée comprenant 2 briefings avant vol, l’assurance, 2 vols de 45 minutes en place pilote (sur Cessna 150), 2 debriefings de vol, le tout pour 199€.

Le forfait découverte et le stage de pilotage sur une journée sont assurés par des instructeurs professionnels.

n’hésitez pas à prendre contact avec l’aéroclub de champagne

This site is protected by wp-copyrightpro.com