Tag : piper

Pourquoi un avion en « Novembre »?

Cessna Cardinal, Piper Mirage, Cirrus, et PA28 immatriculé aux USA au Touquet ©Xavier Cotton

En ce 22 avril 2009, voici sur le terrain du Touquet-Paris Plage (LFAT) une belle brochette de quatre avions : Un Cessna F177RG Cardinal (N42821) , un Piper PA46-350P Mirage (N369ST), un Cirrus SR22 (N124KW) et un Piper PA28 (N81188). Comme vous l’aurez remarqué, leur immatriculation commencent toutes par la lettre N « Novembre » ce qui signifie qu’ils sont immatriculés au Etats- Unis et non en Grande Bretagne (1ere lettre G) ou en France (1ere lettre F) comme on pourrait s’y attendre sur le parking de cet aéroport. Il est legitime de se demander pourquoi?
Et bien c’est parce que les règles administratives qui s’appliquent à l’exploitation d’un avion en « N » sont les règles américaines : FAR Part 91. Pour faire court, ces règles édictées par l’administration américaine sont adaptées à la pratique de l’aviation privée, et si voulez en avoir quelques exemples je vous recommande de lire cet article : un avion en Novembre
En France un pilote titulaire d’une licence française peut piloter un avion immatriculé en « N ». par contre dès qu’il sort du territoire français il doit posséder une équivalence de la licence américaine.

Piper Malibu Mirage ou Meridian?

(photo collection privée Xavier Cotton)

Ce Piper PA46 350P Malibu Mirage est superbe, surtout quand il vient d’être lavé, car sinon les échappements de la turbine salissent très vite les cotés de la cabine. Le F-GSJR (cn46-112 construit en 1997) est basé à Reims-Prunay depuis plusieurs années. Ce Malibu Mirage équipé originellement d’un moteur Lycoming 6 cylindres de 350 CV a été transformé en Meridian, par le passage d’un moteur à piston à une turbine Pratt et Withney Canada PT6 de 500 CV.


Michel Léveillard sur Piper L4

Michel Léveillard attend son instructeur Marcel Raymondet dans le Piper L4 F-BETT

Michel Léveillard attend son instructeur Marcel Raymondet dans le Piper L4 F-BETT ©Michel Léveillard

Michel Léveillard attend son instructeur, Marcel Raymondet, chef pilote de l’aéroclub de Normandie. Il est ici aux commandes du Piper L-4J-PI CUB (F-BETT cn 12932) propriété de l’aéroclub de Normandie depuis le 22 juin 1948. le F-BETT fut vendu en Grande-Bretagne le 27 mai 1969 et réimmatriculé G-AXHP A noter que le Piper L4 est maintenant désigné comme Piper J3C-65 cub.
Marcel Raymondet fut le 1er instructeur de Michel Léveillard en 1948. Michel pris son baptême l’air sur cet avion le 8 août 1948 et fini sa carrière comme commandant de bord sur Boeing 727 d’Eastern Airlines.

Un autre PA19

(photo collection privée Jacques Hémet)

On peut voir sur cette photo le F-BKRU un PA19 (cn 18456) contruit en 1965 qui appartenait alors en copropriété à Jacques Hémet et Jean Dieuzaide. depuis 2004 il est basé sur le terrain de Figéac-Livernon. Pour plus de renseignement sur les Piper Cub allez voir le site : http://www.piperclubfrance.org/


Super Cub Pa19

(photo collection privée Xavier Cotton)

j’ai vu ce Super Cub (F-BMCU cn 18-429) PA19 à Calais. Celui ci a été construit en 1951. Comme on peut le lire sur le site du Piper Club de France: « Le PA19 est un cas intéressant, dans la mesure où il n’en existe qu’en France. A l’origine, le PA19 devait être un PA11 équipé d’un moteur Continental de 90 CV. Il a été conçu pour répondre à l’appel d’offre de l’US Army pour la fourniture du futur avion de liaison L18. Entretemps, un projet de PA18 Vagabond ayant été abandonné, Piper a décidé de développer une version civile appelée … PA18. Un des trois prototypes de PA19, équipé d’un moteur Lycoming et de volets, a ouvert la voie aux PA18-105, construits à partir de janvier 1950. Les L18C livrés à l’Aviation légère de l’Armée de l’air française (90 CV et pas de volets) ont reçu l’appellation PA19 quand ils ont été versés au registre civil. Pourtant leurs numéros de série sont bien en 18-xxxx« 


Installation d’un société d’hélicoptères et avion-taxi à Reims-Prunay

Voici un extrait de l’article paru dans l’Union de Reims le jeudi 12 février :
« …….. A compter du mois de mars, la société Aerotriptii, certifiée dans le transport à la demande et basée actuellement à Toussus-le-Noble (Yvelines), va installer son centre d’exploitation et administratif sur l’aérodrome de Prunay dans un hangar de 1.200 m2 loué à Reims Aérospace. ….. Dans un premier temps, forte de six salariés, elle mettra quatre hélicoptères et un avion à la disposition des usagers qui en feront la demande. « Il s’agit de deux hélicos EC 120 Colobri de chez Eurocopter d’une capacité de cinq places, un Robinson R44 de trois à quatre places et d’un Écureuil B2 de six places. Nous avons aussi un avion Piper Malibu Mirage IFR de six places », explique M.Adda. « Notre but, avec des outils efficaces, nous voulons rendre accessible le voyage d’affaires interrégional ou européen au maximum de chefs d’entreprises…………. »

Pour tous contacts : tél. 0.820.200.225. Site internet : www.aerotriptii.com

Piper Pawnee en Guyane

(Photo collection privée Xavier Cotton)
Ce Piper Pawnee (PA25-235, F-GDPN) fait des essais moteur sur le terrain privé de Mana Couachi en Guyane, avant d’aller étendre de l’insecticide sur les rizières de Mana.


Aéroclub du CRNA-EST

(photo collection privée xavier cotton)

Le Piper Pa28 Cadet F-GIRP de l’aéroclub du CRNA-EST en partance de Reims Prunay pour Châlons Vatry .


Pipe d’échappement

Piper malibu Mirage PA46T (F-GSJR) ©xavier cotton

Pipe d’échappement du Piper Malibu Mirage PA46T (F-GSJR) basé à Reims Prunay