Catégorie : Parachutisme

Concentration de parapentes au Cap Blanc-Nez

On peut compter ici une vingtaine de parapentes, mais ils étaient en réalité plus de trente au Cap Blanc-Nez profitant de ce soleil d’hiver ©Xavier Cotton

Le 18 janvier dernier en promenade vers le Cap Blanc-Nez, j’ eu la surprise voir plus d’une trentaine de parapentes en vol au dessus de la mer le long des falaises du Cap Blanc-Nez. Si on peut en voir régulièrement quelques uns, une telle concentration est exceptionnelle.

L’un d’eux se pose dans un des champs ©Xavier Cotton

Tout en aidant le parapentiste qui vient de se poser à maintenir sa voile au sol pendant qu’il vide l’air qui se trouvent dans les alvéoles de l’aile, je l’interroge sur les raisons d’une telle concentration, lui demandant si cela correspond à une compétition ?

Vol en parapente au dessus de la mer du nord ©Xavier Cotton

Il me répond que les bonnes conditions sont rarement réunies en hiver, de plus un week-end et que lorsque c’est le cas, c’est tout naturellement que chacun des parapentistes voulant profiter de celles-ci se retrouve au Cap Blanc-Nez :

  • Vent bien orienté en NO.
  • Idéal l’après midi (entre 20 et 25 km/h) alors qu’il était trop fort le matin (environ 35 km/h)
  • Et marée basse à la bonne heure…
Un pilote de parapente heureux ©Xavier Cotton

PC6 Pilatus de Brienne-le-Château

PC-6 Pilatus G-WGSC ©Xavier Cotton

Pour remplir le vide laissé par mise en liquidation judiciaire du CPS (centre de parachutisme sportif) de Brienne-le-Château (LFFN), Elodie Perrot, vice-championne du monde à Gap en 2003, médaillée de bronze de la coupe du monde en 2005 et Yvan Perrot, 5000 sauts à son actif, titulaire du brevet d’Etat de moniteur en parachutisme, moniteur de tandem et PAC, ont crée le 1er avril 2011  une nouvelle société centre de formation pour la pratique du parachutisme : Aube-Parachutisme . Le redémarrage de l’activité  a bénéficié d’un soutien du conseil général. Le centre est ouvert tous les week-ends de mi-février à fin novembre et de nombreuses semaines durant l’été,  profitant d’un très bon site et d’un volume protégé montant jusqu’à 6000 m. Un camping attenant à la base permet aux pratiquants de loger près de l’aérodrome. Pour emmener les parachutismes, le centre dispose d’un PC6 Pilatus, dont le tableau de bord à fait l’objet du dernier quizz et qui peut emmener 10 personnes à son bord. Il sagit du G-WGSC PC6/B2-H4 sn848 construit en 1986 appartenant à Penny D.M. depuis le 2 janvier 1990, il fut précédemment la propriété de Tyrolean Jet Service (Autriche) sous l’immatriculation OE-ECS.
Le centre école propose des sauts en tandem avec une minute de chute libre à 200 km/h ou des PAC (progression accompagnée en chute) pour apprendre à évoluer seul et des initiations PAC pour ceux qui veulent faire le grand saut seuls mais sous le couvert de deux moniteurs.

Renseignements
Tél. 06.45.41.62.47.
mai : contact@parachutisme-aube.com
site internet www.parachutisme-aube.com


Parachutisme au camp de Mourmelon

Broussard F-BNEX et C85 F-GBLD à Mourmelon ©Corinne Papier

Broussard F-BNEX et C85 F-GBLD à Mourmelon ©Corinne Papier

Corinne Papier en tenue de parachutiste ©Corinne Papier

Merci Corinne pour les photos que tu m’as faites parvenir de ton entraînement au parachutisme un jour de juin 1982 au camp de Mourmelon. On peut y voir les deux avions qui étaient alors utilisés, le Broussard (F-BNEX cn108) maintenant basé à Lelystad (Pays bas) et le Cessna C185 (F-GBLD cn18504279 de 1981) qui a été détruit le 18 avril 1988. Voici un site hollandais spécialisé dans les avions à train classique (avec roulette de queue) : http://www.tailwheel.nl/ où il est question du Broussard F-BNEX. Vous pouvez y télécharger le “tableau de composition illustré” et le “manuel d’utilisation” en français, ainsi que la “CheckList” en anglais au format PDF, du Broussard.

Alain Delibero le jour de son premier saut à ouverture retardée de 8 secondes ©Alain Delibero

Merci à Alain qui apporte un nouveau témoignage sur le Paraclub de Reims au camp de Mourmelon  pour les années 1980 et 81 et des photos des  3 avions largueurs de l’époque, en l’occurence le Broussard F-BNEX et le C185 F-GBLD déjà cités, mais aussi sur le Cessna C206B F-BHBZ (cn 0366 construit en 1967) qui sera accidenté et détruit quelques temps plus tard

 

Broussard F-BNEX ©Alain Delibero

Broussard F-BNEX ©Alain Delibero

Cessna C185 F-GBLD ©Alain Delibero

Cessna C185 F-GBLD ©Alain Delibero

Cessna C206 F-BHBZ ©Alain Delibero

Cessna C206 F-BHBZ ©Alain Delibero