Vue aérienne de Chartres

Vue aérienne de Chartres pris en 1920 ou 1921 (collection privée Jacques Hémet)

Nouvelle énigme de la part de Jacques Hémet qui me demande si je peux identifier ce clocher sur cette photo ancienne faisant partie de sa collection privée. Avec l’aide des participants à Aéroforum et celle de François Xavier Bibert, La cathédrales de Chartres est rapidement identifiée.

La photo a été prise en 1920 ou 1921 juste avant les premières construction du terrain d’aviation et les expropriations, probablement une reconnaissance militaire pour l’implantation du  futur terrain…

Axe : vers le nord-est. Le Quartier militaire « Neigre » au dessus de l’aile, qui va être repris par l’aviation pour ses casernes et les constructions du « parc »


Sources des informations :


Le dernier envol de Daniel Koblet

Daniel Koblet contrôle le moteur de son MS406 (HB-RCF) après sa présentation lors du dernier meeting de la BA112 de Reims en 2009 ©Xavier Cotton

Daniel Koblet âgé de 60 ans est décédé mardi matin des suites d’une maladie. Pilote et mécanicien spécialiste de la restauration d’avions de collection, on aimait le voir dans le circuit des meetings aérien présenter avec grâce son Morane-Saulnier MS406 aux couleurs de l’armée de l’air suisse. Il a longtemps dirigé un atelier de réparation à Bex et son expertise l’a amené sur le tournage de nombreux films. Il était également examinateur pour l’Office fédéral de l’aviation civile suisse.

Daniel Koblet aux commandes de Morane Saulnier MS-406 (HB-RCF) en patrouille avec le F18 Hornet du Solo Display Swiss AIr Force (J-5001) lors du meeting aaérien de La Ferté-Alais 2018 ©Xavier Cotton

Une cérémonie d’adieu sera célébrée au temple de Bex, ce vendredi 17 janvier 2020 à 14h00.


Le choix du noir et blanc (épisode 3)

La Ferté Alais 2015. Albatros C2 (F-AZAV) et Fokker Dr.I Dreidecker (F-AYDR) ©Xavier Cotton

Comme je l’avais indiqué dans “Le choix du noir et blanc” certaines photos aéronautiques m’inspirent pour les passer en noir et blanc, cela leur donne un aspect intemporel qui me plait bien. Surtout n’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos critiques pour donner votre avis.

Free Flight World de Chambley 2016. Rafale Solo Display, Jean-Guillaume Martinez- “Marty” ©Xavier Cotton
Saint-Quentin Roupy 2014. La patrouille “Cartouche Doré” sur TB30 Epsilon ©Xavier Cotton
La célèbre “crevette” d’Air -France sur le réacteur droit d’un A320 lors d’un Paris-Toulouse ©Xavier Cotton

Les hydravions de la C.A.F. à Calais

En mai 1928, une décision ministérielle (les Ailes du 24 mai 1928 page 7) autorise la C. A. F. à créer, sur le Bassin des Chasses à l’Est dit « Flaque à Guerlettes », derrière la gare maritime de Calais, une base pour l’hydraviation commerciale. La Compagnie Aérienne Française construit un terre-plein bétonné, un hangar et des bâtiments administratifs en vue de créer une liaison aérienne par hydravion entre Calais et Douvres. Pour cela, la C.A.F s’équipe de deux hydravions à coque. Le premier est un Schreck F.B.A 17 peint en jaune et baptisé “Canari”, le second est un gros hydravion “Lioré et Olivier” capable de traverser la Manche en quinze minutes.

Dans cet extrait de film de 1929 sous le titre “L’Angleterre en quinze minutes par un service régulier d’hydravions” on peut voir le Lioré et Olivier LeO 198 (F-AJHC) sorti du hangar sur un chariot à roulettes puis, après avoir embarqué ses passagers, être mis à l’eau via la pente bétonnée. Sur le quai se trouve le”Canari”. Le Léo 198 s’éloigne pour décoller puis revient vers nous survolant les installations.

Hydravion F.B.A 17 HE devant un hangar à Argenteuil (Archives de la CCI/ville de Calais)

Dans le numéro des Ailes, 28 août 1930, on peut lire “La Compagnie aérienne française vient d’inaugurer un service Calais-Douvres, en correspondance avec les trains maritimes et les services automobiles. La traversée du«Channel» est effectuée par hydravion, en vingt minutes, quatre fois par jour, excepté le mardi, où elle n’a lieu que deux fois. Le prix du passage est de 125 francs ordinairement, et de 90 francs seulement pendant le week-end, du vendredi au lundi ; ce prix donne droit au transport gratuit de cinq kilos de bagages. Rappelons que la C.A.F. assure également, sur demande, la liaison avec Londres, Ostende, Le Touquet et Paris, au moyen de ses hydravions à deux et six places“.

Mais l’exploitation de la ligne rencontra très rapidement plusieurs difficultés. Dès le début, la gare maritime de Calais refuse que la C.A.F y distribue ses “prospectus” comme en témoigne ce courrier du 26 décembre 1928. À Calais, l’embarquement se faisait au sec sur le quai, mais à Douvres, l’hydravion devait se poser sur la rade, et les voyageurs étaient transbordé à terre par des canots automobiles. Ces difficultés entrainent l’échec de l’entreprise. Pour combler le déficit, la compagnie donna des baptêmes de l’air et prit des photos aériennes de la ville. La société dut cesser son activité en 1934.

Vue aérienne du port de Calais prise depuis un hydravion de la C.A.F

À priori, les deux hydravions demeurés dans le hangar sont détruits avec les installations dans les bombardements de mai 1940.


1er vol commercial entre Paris et Londres en Farman FF60 Goliath

Film d’animation 3d de présentation du Farman 60 Goliath réalisé en 2019 pour l’association Aériastory à l’occasion des célébrations du centenaire de l’aviation civile commerciale à Toussus-Le-Noble. ©Pierre-André Biron

Dérivé du bombardier F-50, le FF60 Goliath n°1 inaugure Le 8 février 1919 la première ligne aérienne reliant Paris (Toussus-le-Noble) à Londres (Kenley). le Farman Goliath devient ainsi le premier avion de transport civil français. Dès l’année suivante, il sera utilisé par de nombreuses compagnies aériennes.

Accompagné de son mécanicien Lhomdé, le lieutenant Lucien Bossoutrot pilote de chasse durant la Grande Guerre décolle peu avant midi de Toussus-le-Noble avec 12 passagers militaires à son bord. Bossoutrot à la réputation d’être un grand expert de la navigation « aux instruments », c’est-à-dire sans avoir de référence visuelle. la convention d’armistice n’autorisant pas encore les vols civils, les autorités britanniques avait imposé que l’équipage et les douze passagers portent une tenue militaire.

Vers 14H35 après un vol de deux heures trente-sept minutes l’appareil se pose sans encombre aux portes de Londres. Le lendemain, le 9 février, le vol retour fut exempt d’aléas comme à l’aller mais effectué à 110 Km/h à cause d’un vent contraire.

Cabine du Farman F60 Goliath F-HMFU exposée sur les champs élysées en octobre 2008 pour le centenaire du GIFAS ©Liliane Cotton

Caractéristique du Farman F-60 Goliath

  • Envergure : 26.5 m
  • Longueur : 15.10 m
  • Hauteur : 5 m
  • Masse en charge : 4770 kg
  • 2 moteurs Salmson en étoile de 260 ch
  • Vitesse maximale : 130 km/h
  • Plafond pratique : 4000 m
  • Distance franchissable : 400 km

Sources des informations :


Pourquoi les vitres des tours de contrôle sont-elles inclinées ?

Tour de contrôle de Meaux-Esbly (LFPE) ©Xavier Cotton

Aviez vous remarqué que les vitres des tours de contrôles ne sont jamais verticales ?

Dans la majorité des cas, elles sont inclinées de 18° vers l’extérieur en partant du bas vers le haut de la vigie. Cet angle optimal apporte plusieurs avantages. Tout d’abord il permet d’atténuer la réflets du soleil sur les postes de travail des contrôleurs aériens et limite l’effet de serre dans la tour, par ailleurs il permet un meilleur écoulement de la pluie et évite le dépôt des poussières sur les vitres. Il réduit aussi le risque d’éblouissement des pilotes en finale pour l’atterrissage.

Bien que n’étant pas une norme imposée, cette inclinaison rencontre une adhésion générale appliquée sur presque tous les aéroports.


Le film "Danse avec les nuages" par Laura Brunet

La réalisatrice Laura Brunet fait la part belle aux paroles intimistes des voltigeurs d’exception que sont Catherine Maunoury, Aude Lemordant et Antoine Crochon, tous guidés par une même ferveur : voler et évoluer dans le ciel comme dans son milieu naturel. Ce documentaire de 52 minutes a été diffusé dur FR3 Centre Val de Loire lundi 16 décembre vers 23h00. Il devrait être bientôt disponible en DVD en vente sur “Tandem Image”

Source des informations

France 3 Centre Val de Loire : https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/

Tandem Image : https://www.tandemimage.fr/


L’Académie Ilia devient Visiom Aviation

Formations aux métiers de l’Aérien

Pilote de ligne • Hôtesse de l’air • Steward • Agent d’escale • Agent de réservation • Télépilote de drone • Agent de sûreté embarqué

L’Académie ILIA (Groupe VISIOM), spécialisée dans les formations aéronautiques du personnel navigant depuis plus de 25 ans, a intégré le Groupe VISIOM en août 2018.

Aujourd’hui, dans une volonté d’affirmer son identité de groupe et de prendre une dimension internationale, l’Académie Ilia change de nom et devient Visiom Aviation.

VISIOM Aviation

Agréée par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), VISIOM Aviation travaille étroitement auprès des compagnies aériennes et des exploitants aéroportuaires. VISIOM Aviation propose des formations professionnelles variées telles que : le CCA (Cabin Crew Attestation, l’anglais aéronautique (FCL055, anglais du PNC, entraînement au TOEIC), la préparation aux sélections des compagnies aériennes PNC et PNT ainsi que la préparation aux sélections des pilotes cadets ou élèves pilote de la défense (EOPN / EOPAN). Formations aux métiers d’agent d’escale et d’agent de réservation.

Grandes nouveautés dès janvier 2020 :

  • Préparation aux examens ATPL, CPL et PPL pour les futurs pilotes
  • Préparation pour passer l’examen théorique auprès de la DGAC pour les pilotes de drones
  • Formation « SKY MARSHAL » pour les agents de sûreté embarqués

Plusieurs centaines de stagiaires suivent chaque année nos formations et intègrent ensuite de prestigieuses compagnies aériennes ou les différents corps de la Défense Nationale.

VISIOM Aviation
73 Rue Olivier de Serres, 75015 Paris
Tél : 01 85 18 01 00
E-mail : contact@ilia.fr
Site internet : www.visiomaviation.com remplacera https://www.ilia.fr à partir du 1er janvier 2020.


Film de La Ferté-Alais 1992 par Xavier Cotton

Avant de me passionner pour la photo, j’ai commencé par faire des films muets en super 8, mais un meeting aérien sans le son, il manque vraiment l’ambiance ! Ensuite, je suis passé au film sur bande magnétique, en achetant une caméra VHS-C, à l’occasion de la naissance de mon fils aîné. Deux ans plus tard, j’ai pu réaliser ce film de 33 minutes résumant l’après-midi du dimanche 8 juin 1992 au meeting “le temps des hélices” à la Ferté-Alais. Il y a quelques années j’avais réussi à numériser mon film VHS, avant que celui ci ne se délave trop avec le temps. Mais, deux problèmes techniques restaient à régler : avoir un débit internet montant digne de ce nom pour télécharger le film sur le serveur d’une célèbre plateforme de diffusion de vidéos et supprimer quelques scènes familiales avec notre bambin de 2 ans, sans intérêt pour une diffusion publique. C’est ce même “bambin” qui, 27 ans plus tard, a supprimé en un tour de main ces scènes superflues, me laissant admiratif devant son aisance dans l’utilisation d’un programme en lignes de commande.

Tout ceci pour vous expliquer pourquoi il a fallu 28 ans pour vous présenter ce film qui j’espère réjouira tous les passionnés d’aviation.

Programme du meeting de La Ferté Alais 1992

Dans ce film vous pourrez voir des avions que vous ne verrez à priori plus jamais en vol. Voici la liste des avions et patrouilles présentes dans ce film.

  • Visite du parking avions
  • 2’52” Décollage de deux Antonov 2
  • 3’00” “La navette bretonne “Brittany Ferries” constituée d’un Broussard (F-GDPX) décollant avec un cricri sur son dos et le larguant en vol. A noter qu’après une interruption d’une quinzaine d’années, on peut voir le même spectacle avec le même avion porteur sous un nouveau sponsor.
  • 5’00” Hélicoptères Puma et Gazelle de l’armée de Terre
  • 5’20” “La marche verte” Patrouille Royale Marocaine sur Cap 231
  • 8’04” Chance-Vought F4U-5N (F-AZEG), Grumman TBM-3E Avenger (F-AZJA) et Catalina “killer cat” PBY-5A Catalina “Killer Cat” (G-BLSC)
  • 10’52” Les “Grasshoppers” patrouille hélicoptère hollandais sur alouette III
  • 11’18” deux YAK 18
  • 11’38” Westland Lysander IIIA (OO-SOT)
  • 12’40” 3 TR200
  • 13’20” DC3 (N64784)
  • 13′ Tora tora avec 6 North American T6
  • 15’17” Hélicoptère de la marine Westland Lynx
  • 17’22” De Havilland DH-100 Vampire
  • 17’44” Deux North American B-25 Mitchell (F-AZZU et ” Duke of Brabant N320SQ)
  • 18’16” Grumman F7F Tigercat (N6178C)
  • 20’04” La patrouille ECCO sur PC7 dont le leader Jacques Bothelin créera par la suite une patrouille sur L39 Albatros sponsorisée par Breitling jusqu’à la fin de cette année
  • 21’29” SO-4050 Vautour n°348 du CEV
  • 22’37” Bréguet Alizé encore en service dans la marine à l’époque
  • 23’01” B17 (F-AZDX) de la collection Salis, toujours en état de vol, mais n’est plus présenté en vol pour cause d’assurance trop chère.
  • 24’07” Vought F-8 Crusader de la marine. Dernière présentation en meeting aérien avant d’être remplacé par le Rafale. A noter que c’est l’aile complète qui change d’incidence pour augmenter la portance à faible vitesse.
  • 25’54” Parachutistes
  • 26’13” Hurel Dubois HD-34 (F-BHOO) au roulage
  • 27’28” La PAF sur Alphajet
  • 32’50” Décollage d’un ADN4 Skyraider
  • 33′ 00″ Blériot XI “Pegoud” (F-AZPG) et Morane Type H (F-PMSG)

Info-Pilote fête les 90 ans de la FFA

Fondée en 1929 et reconnue d’utilité publique en 1933 la FNA (Fédération nationale aéronautique) devenue FFA (Fédération française aéronautique) en 2004 regroupe environ 600 aéroclubs soit environ 41 000 pilotes, 2 200 instructeurs et 2 200 avions.

La fédération française aéronautique s’est donnée pour mission de:

  • Conseiller et défendre les aéro-clubs
  • Préserver le nombre et la qualité des aérodromes français
  • Développer et faciliter la connaissance et le rayonnement de l’aéronautique
  • Faciliter la formation des pilotes au sein des aéro-clubs
  • Aider les plus jeunes et les sensibiliser aux activités aéronautiques
  • Contribuer en tant qu’interlocuteur de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) à la mise en œuvre de la réglementation et à la défense des intérêts des pilotes privés
  • Organiser les activités et épreuves sportives aéronautiques en France et à l’étranger (attribution des titres régionaux ou nationaux, sélection des représentants français en vue des compétitions ou manifestations internationales)

Dans le numéro 765 d’ Info-Pilote paru en décembre et riche de 100 pages, vous trouverez en plus des articles habituels de nombreux articles pour fêter les 90 ans de la FFA (Fédération française aéronautique) dont voici les titres

  • 90 ans de la fédération : la grande histoire de notre aviation
  • 90 ans de pilotes de clubs : figures aériennes
  • 90 ans de sports l’excellence à la française
  • 90 ans de combats : mais que fait la fédé ?
  • 90 ans d’avions : ailes d’aéroclubs
  • 90 ans de météo : de la girouette au satellite
  • 90 ans de sécurité : décrochages et vrille une lutte de tout temps

Source des informations

Fédération Française Aéronautique : https://www.ffa-aero.fr