Étiquette : F-AZXJ

Meeting de la Ferté-Alais 2018 : Les Hawker Sea Fury

Hawker Sea Fury Mk20 WG655 (G-CHFP) au meeting de la Ferté-Alais 2018 ©Xavier Cotton

Ce Hawker Sea Fury T Mk.20 WG655 (G-CHFP) de la Fighter Collection est présenté ici, à La Ferté-Alais par Nik Grey, Après avoir été cloué au sol de trop nombreuses années à cause de problèmes de mise au point du moteur original Bristol “Centaurus”, il a revolé le 22 février dernier à Duxford équipé cette fois-ci d’un moteur Pratt & Whitney R-2800 trahi par l’hélice quadripale qui remplace l’hélice 5 pales d’origine.

Construit en 1951, c’est le 59e “Sea Fury” d’un lot de 60 construits pour la Royal Navy. D’abord entreposé, il ne fut affecté qu’en mars 1954 sur la base de la Fleet Air Arm d’Eglington, Et après seulement 18 mois d’utilisation, il fut retiré du service en décembre 1955 et radié un an après. Racheté par Hawker, il fut remis à neuf et transformé en remorqueur de cible, vendu à l’Allemagne et immatriculé D-CACU où il fut utilisé jusqu’en 1975 pour la formation des pilotes au remorquage de cible. En 1976, l’avion a été donné au Royal Naval Historic Flight.

Hawker Sea Fury Mk20 WG655 (G-CHFP) au meeting de la Ferté-Alais 2018 ©Xavier Cotton

Le 14 juillet 1990, alors que le Sea Fury WG655 avait décollé de la base de Yeovilton afin d’effectuer une présentation au dessus  du circuit de Formule 1 de Siverstone, son moteur cassa. Le pilote , le Lt-cdr John Beattle n’eut d’autre choix que d’effectuer un atterrissage d’urgence dans un champ. Malgré un atterrissage réussi, le Hawker percuta deux arbres qui se trouvaient sur le terrain, et se brisa en trois,le pilote n’eut que légères blessure et son mécanicien assis à l’arrière eut plusieurs cotes cassées Après l’accident, l’épave fut  inspectée et l’avion jugé irréparable. Vendu pour pièces détachées en Nouvelle-Zélande où le mécanisme de pliage des ailes a été utilisé pour le Sea Fury ZK-SFR. En 1993, Chuck Greenhill, racheta l’épave et la fit expédier à Kenosha où Tim McCarter et son équipe sont allés travailler. Après des milliers d’heures de travail, le projet a commencé à ressembler à un Sea Fury, mais ayant autres projets de restauration en cours, il a été décidé d’expédier l’avion à Sanders Aeronautics, les «Rois du Sea Fury». Le 24 mai 2005, Brian Sanders effectua le premier vol après restauration du N20MD, la première fois que l’avion volait en 15 ans. Acquis par la Fighter collection en 2008, il fut présenté au Flying Legend de Duxford en 2009 puis rapidement arrété de vol à cause des problèmes récurrents lie au moteur Bristol “Centaurus”. la Fighter Collection s’est finalement résolue à remplacer le moteur Bristol “Centarus” par un moteur Pratt & Whitney R-2800 comme l’a fait Chrsitophe Jacquard sur son Sea Fury F-AZXJ (ci-dessous) après avoir cassé son moteur R-3350 lors du Flying Legend 2015

Le 13 mars le Sea Fury  précédemment enregistré sous N20MD est désormais immatriculé G-CHFP a effectué quatre nouveau vols et a réservé sa vedette au meeting de La Ferté-Alais avant d’être de nouveau présent les 14 et 15 juillet au Flying Légend de Duxford

Sources des informations :

The Fighter Collection : http://fighter-collection.com/cft/

Sanders aeronautics : www.sandersaeronautics.com

The Flying Legende : https://www.flyinglegends.com/

Le Fana de l’Aviation 581 d’Avril 2018

Hawker Sea Fury FB.11 F-AZXJ de Cristophe Jacquard ©Xavier Cotton

Le collectionneur bien connu de Dijon-Darois Christophe Jacquard après avoir eu de de nombreux Warbirds dans son écurie n’a plus aujourd’hui qu’un Spitfire  et un Sea Fury pour les meetings aérien, plus un petit avion d’agrément . L’appareil  d’un bleu superbe date de 1945.  Tous les chiffres de ce Warbird sont au superlatif, en effet, avec ses 2800 chevaux et 46 l. de cylindrée (18 cylindres en double étoile) il peut atteindre les 750 km/h en altitude. L’hélice de 4m10 de diamètre et la plus grande jamais montée sur un monomoteur à pistons ! Bien sur il faut nourrir cette puissance d’où une consommation  300 litres/h en vitesse de croisière, 800 litres/h en voltige… Et 25 heures d’entretien pour une heure de vol. À ce jour, il en reste moins de 20 Sea Fury en état de vol dans le monde entier


Meeting aérien de Troyes sous une météo capricieuse (Après midi)

Temps menaçant au meeting de Troyes ©Xavier Cotton

Comme je vous l’ai raconté dans la premiere partie de cet article  Meeting aérien de Troyes sous une météo capricieuse (Matin) malgré une météo très instable, le meeting du Grand Troyes organisé par Skyline Events ce 29 juin 2014 nous a réservé un beau spectacle et les 10 000 spectateurs présents ont été hautement récompensés par de superbes présentations en vol.

North American OV-10B Bronco F-AZKM du Musée Européen de l’Aviation de Chasse ©Xavier Cotton

Après un pause méridienne passée sous la pluie qui ne présageait pas être de bonne augure pour l’après midi, le spectacle repris néanmoins des 14h00 avec un plafond de la couche nuageuse qui avait tendance à s’élever. Alain Bès aux commandes du North American OV-10 Bronco du Musée Européen de l’Aviation de Chasse de Montélimar fit évoluer en véritable virtuose ce biturbopropulseur de reconnaissance et d’attaque au sol dans un mouchoir de poche, enchaînant les figures classiques de la voltige aérienne et nous gratifiant d’une superbe finale en S lui permettant de perdre rapidement de l’altitude et d’un atterrissage  extrêmement court estimé à 50 m entre le toucher des roues et l’arrêt total de l’avion, et pour finir une sortie de piste à angle droit grâce à la grande liberté de manœuvre de sa roulette de nez.

Hawker Seafury F-AZXJ de Christophe Jacquard ©Xavier Cotton

Le Hawker Seafury F-AZXJ appartenant Cristophe Jacquard et piloté par Patrice Marchasson nous eblouit par sa vitesse et sa manœuvrabilité souligné par les fumigènes en bout d’ailes.

Fouga Magister F-AZNK ©Xavier Cotton

La présentation continua par un ballet tout en souplesse de ce Fouga Magister de l’association Nostalgair piloté par Jean Michel Courtot. Le Fouga Magister a longtemps été l’avion de formation des pilotes de l’armée de l’air et surtout l’avion de la Patrouille de France de 1956 à 1980 date de remplacement par l’Alphajet.

 

Boeing Stearman PT17 F-AZGR et Waco UPF-7 F-AZLC

Le Boeing Stearman PT17 de Saint-Dizier Aero Retro et le superbe Waco UPF-7 (Waco F-AZLC) piloté par Cyril  Touzet nous offrirent une magnifique chorégraphie tout en douceur souligné par les fumigènes. Ces deux avions magnifiquement décorés sont des “Old Timer” de 1941 maintenus en état de vol par des pilotes  de chasse passionnés.

Aude Lemordant championne du monde voltige aérienne sur son Extra 330SC F-HXAL ©Xavier Cotton

Alors que le ciel nous faisait partager quelques trouées de ciel bleu, Aude Lemordant nous présenta ensuite un programme de voltige aérienne plus nerveux sur son Extra 330SC au moteur de 315 Cv immatriculé F-HXAL (AL pour ses initiales).
Aude est pilote de ligne depuis l’age de 21 ans et actuellement copilote sur Boeing 777 d’Air France.
Lors de son cursus de pilote de ligne, elle a du passer des modules sur avion de voltige dans le but de simuler des situations inhabituelles de vol où les pilotes doivent récupérer l’avion et le remettre en bonne position. C’est comme cela qu’Aude Lemordant est venue au monde de la voltige aérienne.
A 32 ans, Aude Lemordant possède déjà un palmarès sportif prestigieux. En 2005, lors de sa première compétition à Châteauroux, elle remporte la coupe de France espoir sur biplace. En 2006, elle est 1ere en promotion à Oloron puis 2e au National biplace. En 2008, elle remporte la coupe Marcel-Doret à Rodez. En 2009, elle participe aux championnats du monde à Silverstone (Angleterre) et en 2011, elle est vice-championne du monde. En 2013, au Texas, elle devient triple championne du monde en individuel, en freestyle et par équipes. Mais, aussi quadruple championne de France, elle vient d’acquérir son dernier titre national lors du championnat de France qui s’est déroulé à Falaise en Normandie du 23 au 28 juin 2014.

6 T6 en échelon inversé basculent pour un passage rapide sur le terrain ©Xavier Cotton

Six T6 dont un maquillé en “Zéro” japonnais ont décollé pour simuler une attaque du terrain, puis un combat rapproché entre l’un des T6 et le “Zéro”.

Copie de Zéro F-AZZM de l’AJBS  piloté par Pierre Fages ©Xavier Cotton

Harvard IIA TA-127 F-AZBE de Franck Salis ©Xavier Cotton

T6G F-AZBQ ©Xavier Cotton

Parmi les T6, il y avait donc la copie de Zéro (F-AZZM) piloté par Pierre Fages, le Harvard IIA TA-127 (F-AZBE), le T6G jaune à dents de requin (F-AZBQ) tous trois appartenant à l’amicale Jean Baptiste Salis : http://www.ajbs.fr/ ,

T6G F-AZCV de France’s Flying Warbirds ©Xavier Cotton

le  T6G tout jaune (F-AZCV) qui appartient à la Société pour le Développement et la Promotion de l’Aviation (SDPA) de Christian Amara fait partie depuis mars 2012 de la flotte de France’s Flying Warbirds basée à Melun-Villaroche: http://www.ffwm.fr ,

SNJ-5 47-PA F-AZRB ©Xavier Cotton

le SNJ-5 (version marine du T6) 47-PA de la NAVY (F-AZRB) de Blois piloté par Fréderic Olivier : http://www.f-azrb.com

TT6 F-HLEA d’Aero Vintage Academy ©Xavier Cotton

le T6 (F-HLEA) d’Aero Vintage Academy (http://www.aero-vintage-academy.fr) piloté par Baptiste Salis sur lequel vous pouvez faire un baptême de l’air ou prendre des leçons de pilotage.

DC3 F-AZTE de France DC3 ©Xavier Cotton

Puis ce fut le tour de la présentation du DC3  F-AZTE aux couleurs d’Air France de France DC3 (http://www.francedc3.com/) piloté tout en souplesse par jacques Lumbroso.

Waco UPF-7 F-AZLC ©Xavier Cotton

On put voir de nouveau et avec grand plaisir le Waco F-AZLC piloté par Cyril Touzet, mais cette fois ci en solo.

De Havilland DH 100 Vampire Fb6 F-AZOO ©Xavier Cotton

Ce De Havilland DH 100 Vampire Fb.6 doté un réacteur Goblin 3  a appartenu à l’armée de l’air Suisse jusqu’en 1988.Et alors que le ciel s’éclaircissait au dessus du terrain, malgré les orages très noirs qui semblaient vouloir nous éviter.

YAK 11 D-FJII de l’association des Casques de Cuir ©Xavier Cotton

Le Yak 11(D-FJII) de l’association des casques de cuir arriva plein “badin” suivi d’une ressource.Ce Yak fut construit en 1952 dans les ateliers Yakovlev.  Il fait partie d’un lot de 40 appareils  dont Raymond Capel découvrit l’existence en Egypte en 1982. Salis Aviation négocia le rachat du lot et le contrat put être signé en juin 1983. Il fallut alors organiser le démontage de 41 machines à l’abandon dans le dépôt d’El Khanda, dans le delta du Nil, la mise en conteneurs, le transport par camion vers le port d’Alexandrie, et le chargement sur un bateau à destination de Marseille.
Arrivé en France avec les autres appareils du lot, il fut acquis et restauré par Philippe Joyet, un ami proche de la famille Salis, à Lausanne où il fit son premier vol post-restauration en 1994. Il fut basé à Lons jusqu’en 2005 puis en Allemagne jusqu’en juin 2011, date de son acquisition par l’association « les Casques de Cuir ». Il porte les couleurs du Yak-9 du Lieutenant Roger Sauvage (Normandie-Niemen).

Rafale 113-GW de la B113 de Saint-Dizier ©Xavier Cotton

Malgré quelques absences à regretter à cause d’une météo incertaine, le plateau du meeting fut bien rempli et varié. Et pour finir ce meeting, nous eûmes droit à une démonstration tout en puissance et en bruit du biréacteur Dassault Rafale aux mains du pilote officiel 2014 de Rafale Solo Display  (http://www.rafalesolodisplay.com/), le Capitaine Benoit Planche “Tao” de la BA113 de Saint-Dizier. Si voulez voir d’autres photos de ce meeting, j’ai déposé un album 2014 Meeting de Troyes sur Google+


This site is protected by wp-copyrightpro.com