Tag : 2011

Exposition de peinture : Lucio Perinotto

SCHIPOL © Lucio Perinotto  
LUCIO PERINOTTO 
Exposition de peintures
du 10 novembre au 10 décembre 2011
à la Galerie Vitesse 
(du mardi au samedi de 14h00 à19h00)

 Sur le site de Lucio Perinotto http://www.perinotto.com voici ce qui est écrit concernant sa biographie :
  “La passion de Perinotto et son talent véritable ont été reconnus en 1992, quand il a été invité  à rejoindre le groupe des peintres de l’air. Ses peintures à l’huile noires et blanches lui ont rapidement forgé une grande réputation. À de multiples occasions, il fut invité par la Guilde des Artistes de l’Aviation. Aujourd’hui, il est sans aucun doute l’artiste d’aviation français le plus doué.

  Avec un style simple et efficace, combiné avec un traitement incroyable de lumière, son travail a une vitalité exceptionnelle. Lucio Perinotto aime aussi jouer avec des ombres et des couleurs ; ses peintures de couleur montrent une variation particulière vers des bleus profonds.

 Lucio Perinotto est passionné d’avions de ligne à hélices et d’avions de chasse de la seconde guerre mondiale. Avec ses avions, vous entendez le bruit des moteurs, vous estimez que le stress d’un pilote s’est engagé dans un combat aérien, vous partagez le frisson de croisière au-dessus de l’océan Atlantique du Nord sur un Constellation.

   Le style de Lucio Perinotto est unique : dans chacune de ses peintures, un avion légendaire, vu sous un angle particulier vous fait ressentir l’action, vous en êtes le héros. Lucio Perinotto aime les détails subtils, mais authentiques qui donnent un sens  formidable des réalités à ses peintures et une certaine nostalgie.
Lucio Perinotto nous mène loin au-dessus des nuages, et lorsque l’on atterrit, c’est pour se retrouver dans l’aérogare d’un monde précurseur.
Pour cette exposition, fidèle aux huiles sur toile, aux déclinaisons de noirs ou de bleus, l’artiste découvre de nouvelles machines : Junkers-52, Dewoitine-338, Zeppelin et autres engins mythiques de l’aviation, sans pour autant délaisser les Constellation, Super Constellation, DC3, DC4 ….
Ainsi décrit-il les arrivées ou les départs de Schiphol-Amsterdam, La Guardia, Le Bourget…. d’avions de la Lufthansa, KLM, Air France, alors que sur d’autres toiles l’avion survole les nuages, magie du voyage dans des cieux qu’il sait si bien évoquer.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 1 42 25 48 13
contact@galerievitesse.com
www.galerievitesse.com
http://www.perinotto.com


30 000h de vol pour le Rafale

Rafale Solo Display présenté par Cédric Ruet au Salon du Bourget 2011 © Xavier Cotton

Ce Rafale présenté au 49eme Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace  par le Capitaine Cédric Ruet,  revêtait une décoration spéciale pour célébrer les 30.000 heures de vol effectuées dans l’Armée de l’air.


Des ailes et des Hommes : Exposition de l’Armée de l’Air

Jaguar

Demain 30 avril à CORA Cormontreuil (près de Reims) se termine l’exposition de l’Armée de l’air : Des ailes et des Hommes.

Sur le parking sont exposés deux avions retirés du service, un MIRAGE 2000 et un JAGUAR.  Le public est invité à s’asseoir dans le cockpit de ces appareils sous les conseils de pilotes et de mécaniciens.

JAGUAR : Fruit de la coopération franco-britannique, le Jaguar a fêté en 2003 ses trente ans de service au sein de l’armée de l’Air. Ses performances et sa fiabilité légendaires restèrent longtemps d’actualité comme le démontre son rôle prépondérant sur les théâtres des opérations extérieures engagées par l’Armée française depuis les années 70. Son remplacement par les premiers Rafale sur la base de Saint-Dizier mit un terme à sa vénérable carrière.

Mirage 2000

MIRAGE 2000 : décliné en plusieurs versions (défense aérienne, assaut conventionnel, biplace d’entraînement…), le MIRAGE 2000 constitue, avec le RAFALE, le fer de lance des avions de chasse de l’Armée de l’air. Le dernier de la famille est le MIRAGE 2000-5F, chasseur – intercepteur multicibles .

Dans la galerie vous trouverez plusieurs simulateurs :

CAP 10
CAP 10 : cette cellule provenant d’un l’avion de voltige Mudry Cap 10 retiré du service, est associée au logiciel de simulation Microsoft® Flight Simulator, qui permet d’utiliser les commandes de vol d’origine de l’avion. vous serez initié par un instructeurs aux différentes figures de base de la voltige comme le tonneau et la boucle.
MIRAGE F1 : Ces deux authentiques cabines ont été adaptées à partir d’avions retirés du service. L’une, équipée d’un siège éjectable de démonstration, reproduit la première phase d’une éjection. L’autre, associée au logiciel de simulation Microsoft® Flight Simulator, permet d’utiliser les équipements d’origine du MIRAGE F1 (manche pilote, palonnier, manette des gaz, palette de train, aérofreins,…).
L’ALPHAJET : incite les concurrents, au nombre de 6 à reproduire au plus près les évolutions d’un Alphajet de la patrouille de France et ainsi marquer le plus grand nombre de points possible.
Plusieurs expositions photographiques sont proposées au public :
– « De plumes et de Fer », photographies évoquant le parallèle entre le vol de l’oiseau et l’avion ;
– « Les chevalets du ciel », photographies faisant découvrir des œuvres peintes par les membres de
« L’association des peintres de l’air et de l’espace ».
– « Les femmes dans l’armée de l’Air », retraçant l’histoire des femmes dans l’aéronautique militaire

Sources des informations : 

80 ans de la Patrouille D’Étampes

14 MAI 2011 : LA PATROUILLE DE France FÊTERA EN ESSONNE
LES 80 ANS DE SON ANCÊTRE, LA PATROUILLE D’ÉTAMPES

L’aérodrome essonnien Étampes-Mondésir, « premier aérodrome militaire de l’histoire » accueillera le samedi 14 mai prochain une manifestation aérienne exceptionnelle organisée dans le but de célébrer les 80 ans de la création de la Patrouille Étampes… première patrouille acrobatique a avoir été créée en 1931 et qui prendra en 1953 le nom de Patrouille de France.
ÉTAMPES-MONDESIR : DE LA PATROUILLE D’ÉTAMPES… A LA PATROUILLE DE France
L’Essonne, terre d’aviation, vit durant la première moitié du XXème siècle les débuts et le développement de l’aviation tant civile que militaire.
Ainsi, c’est sur le site de Mondésir d’où s’est envolé Louis Blériot le 13 juillet 1909, pour réaliser le premier voyage de ville à ville de plus de 40 km, que l’armée crée en 1930 le premier aérodrome militaire de l’histoire destiné à accueillir une école de perfectionnement de pilotage. Le terrain prend le nom d’Aérodrome Étampes-Mondésir.
Les moniteurs de cette école forment la première patrouille acrobatique et imposent l’acrobatie aérienne de groupe dans les meetings. Ainsi naît la Patrouille d’Étampes, la meilleure de l’époque, qui va représenter la France dans de nombreuses manifestations internationales. La formation est composée de trois pilotes volant sur Morane-Saulnier MS 230. En 1937 elle prend le nom de Patrouille de l’Ecole de l’Air.
Après la seconde guerre mondiale, la Patrouille se reforme à Tours puis revient à Étampes où elle prend à nouveau le nom de Patrouille d’Étampes. Elle est équipée alors de Stampe SV4. Trois patrouilles de trois pilotes chacune sont opérationnelles qui peuvent assurer jusqu’à trois meetings par semaine. Les exploits de la Patrouille d’Étampes sont unanimement reconnus et salués. A Alger, en 1953, un général propose de lui donner le nom de Patrouille de France.
La même année, la patrouille rejoint Dijon puis Salon-de-Provence, où elle est toujours basée actuellement, et est équipée d’avions à réaction. Après avoir été dotés de Fouga Magister, ses pilotes, au nombre de huit, volent actuellement sur Alphajet.
 

1931 – 2011 : UNE COMMÉMORATION EXCEPTIONNELLE
L’anniversaire des 80 ans de la création de la Patrouille Étampes sera célébré le samedi 14 mai 2011 sur l’Aérodrome d’Étampes-Mondésir.
La manifestation organisée en l’honneur de l’Armée de l’Air et de la Ville Étampes se déroulera à partir de 11h. Elle prévoit d’accueillir de nombreuses personnalités officielles et du monde de l’aviation qui profiteront
d’un programme particulièrement riche comprenant notamment :
  • une rétrospective de l’événement du 13 juillet 1909 avec envol d’un Blériot
  • des démonstrations de voltige avec la participation de Jean-Marc d’Hulst (fils du pilote Jean d’Hulst ancien AS de la Patrouille d’Etampes), de Christian NIELSEN, Moniteur de Voltige
  • une rétrospective de l’aérodrome Étampes-Mondésir
  • des présentations au sol et en vol, en formation et en solo, d’avions à hélices MORANE et STAMPE (avions de légende de la Patrouille d’Etampes)
  • une démonstration de voltige signée Catherine Maunoury (10 fois championne de France et 2 fois championne du monde de voltige)
  • une présentation en vol d’une Patrouille de Fouga Magister
  • une démonstration en solo d’un Fouga Magister
  • une présentation en solo d’un Alpha Jet 

  • Avant de se terminer à 17h, cette journée sera clôturée comme il se doit par une démonstration de la Patrouille de France elle-même, de retour dans le ciel de ses origines.


Ouverte au public, la manifestation est gratuite (parking payant).


This site is protected by wp-copyrightpro.com