Tag : peinture

Connaissez vous ce peintre ?

Peintre durant la 1ere guerre mondiale (collection privée Jacques Hémet)

Je vous ai déjà déjà présenté des peintures de René Brioux, mais pourriez m’aider à identifier ce peintre aéronautique de la collection privée Jacques Hémet. Si j’ai qualifié d’aéronautique ce peintre, c’est parce que l’appellation « peintre de l’air » ne sera officiel qu’a partir du décret du 20 août 1955. Peut-être cet indice pourra vous orienter, l’avion que l’on voit est un voisin 3.

Information :

Les peintres de l’air : https://peintresairespace.blogspot.com/


René Brioux peintre aéronautique de la 1ère Guerre Mondiale (3)

Peinture René Brioux « Rentrée d’un Spad qui a atterri loin des hangars à l’extrémité du terrain couvert de neige » © René Brioux

René Charles BRIOUX est né à Reims (Marne) le 23 juin1899 et décède à Charleville-Mézières (Ardennes) le 05 octobre1982.

Si vous souhaitez voir d’autres peintures de René Brioux, voici les liens que je mettrai à jour au fur et à mesure des publications :


René Brioux peintre aéronautique de la 1ère Guerre Mondiale (2)

Breguet XIV au dessus d’un camp d’aviation- René Brioux

René Charles BRIOUX est né à Reims (Marne) le 23 juin1899 et décède à Charleville-Mézières (Ardennes) le 05 octobre1982.

Si vous souhaitez voir d’autres peintures de René Brioux, voici les liens que je mettrai à jour au fur et à mesure des publications :


René Brioux peintre aéronautique de la 1ère Guerre Mondiale

Devant les hangars d’une escadrille de chasse 1918 -© René Brioux

René Charles BRIOUX est né à Reims (Marne) le 23 juin1899 et décède à Charleville-Mézières (Ardennes) le 05 octobre1982. Il s’engage volontairement pour la durée de la guerre le 18 décembre 1917 et il est renvoyé dans ses foyers et est versé dans la réserve de l’armée active le 20 décembre 1920.

Ensuite on le retrouve comme Délégué général de l’Aéronautique de France il semblerait qu’il ait été ingénieur aux chemins de fer, en poste à Metz, Reims, puis dans les Ardennes où il fut actif dans la Résistance.

Si vous souhaitez voir d’autres peintures de René Brioux, voici les liens que je mettrai à jour au fur et à mesure des publications :

Source des informations


Exposition « TARMAC ET CIEL » de Lucio Perinotto

« Constellation au départ d’Orly », 33×65 cm huile sur toile ©Lucio Perinotto

TARMAC ET CIEL

Lucio Perinotto, peintures

Du 8 novembre au 1er décembre 2018

Aux cimaises de la Galerie Vitesse, Lucio Perinotto propose ses œuvres récentes.

Ses compositions très affutées subliment les ciels où vrombissent Concorde, P-51 Mustang, DC-3 ou Constellation. On s’affaire sur les tarmacs, à Orly, au Bourget, où les machines reflètent sur un sol détrempé l’animation magique des lieux.

La Galerie Vitesse en a profité pour poser quelques questions à l’artiste :

Qu’est-ce qui t’as amené à la peinture ?

J’ai toujours dessiné et peint. Je n’étais pas particulièrement doué mais probablement plus entêté que la normale !

Une chose importante s’est passée dans mon enfance (parce que tout commence par là) : j’étais témoin chaque année de la réalisation des chars de carnaval et surtout la mise en couleurs par le peintre-décorateur. Je pouvais rester des heures à le regarder travailler et le voir faire apparaître les volumes comme par magie grâce à la couleur. J’étais fasciné et cette vision ne m’a plus quitté.

« Bréguet Deux ponts dans le désert, 30×60 cm, huile sur toile ©Luci Perinotto

Pourquoi les avions ?

Question piège qui revient sans cesse (rires). En fait je n’en sais rien : c’est d’abord la Conquête de l’espace qui m’a accroché, alors, passer de la fusée à l’avion s’est sûrement fait dans la foulée.

Comment en as-tu fait ton métier ?

Un jour, un ami graphiste (je travaillais pour la pub) voyant que je savais me servir de pinceaux m’a convaincu de faire une série de peintures et de les exposer. J’ai choisi le noir et blanc et l’aviation et, contrairement aux prévisions, une part importante de cette production a trouvé acquéreur : je venais de rencontrer mon public !

Et ta technique ?

J’ai toujours travaillé la peinture à l’huile mais je me souviens des difficultés des débuts : soit la peinture ne séchait pas, soit elle craquelait ou alors c’était un autre problème… Mais peu à peu, en tâtonnant, j’ai trouvé les solutions. L’huile demeure à mes yeux et aujourd’hui encore, le meilleur des médiums en peinture !

La Galerie Vitesse est ouverte du mardi au samedi de 14 à 19 heures.

Tél : +33 6 80 42 33 97

48 rue de Berri 75008 PARIS

Site : www.galerievitesse.com

Adresse mail : galerievitesse@gmail.com


Exposition des dernières œuvres de François Bricq

KING AIR LIGHT acrylique sur toile1 30X130 cm ©François Bricq

 

LES DERNIERS TABLEAUX DE FRANCOIS BRICQ

GALERIE VITESSE à Paris

Du 16 novembre au 14 décembre 2017

 

« ENTREE D’AIR», acrylique sur toile, 97X130 cm ©François Bricq

Un univers mécanique de motrices, turbines et réacteurs s’invite aux cimaises de la Galerie Vitesse.

À la virtuosité de la technique de Francois Bricq  (1937-2013) on doit le passage réussi entre les zones hyperréalistes – les éléments mécaniques – et le traitement des reflets ou l’interprétation est libérée.
A sa maitrise parfaite de la peinture acrylique on doit la conjugaison des formes et des couleurs, avec une palette volontairement réduite.

Pour lui les avions sont les outils de la transformation du réel, les symboles du monde contemporain, de la consommation, des échanges, de la vitesse, mais aussi une invitation au voyage, au départ pour un quelque part encore inconnu .

Les créations de François Bricq balancent en toute ambiguïté entre l’interprétation poétique et le plaisir absolu et gratuit des formes et des couleurs.

REACTEUR GRIS », acrylique sur toile, 97X130 cm ©François Bricq

Galerie Vitesse : http://www.galerievitesse.com/
48 rue de berri
75008 Paris, France
00 33 142 25 48 13
La Galerie Vitesse est ouverte du mardi au samedi de 14 à 19 heures


L’UNIVERS DE LUCIO PERINOTTO : LE TARMAC ET LES NUAGES.

« Deux-Ponts et DC3 au Bourget » ©Lucio Perinotto

LUCIO PERINOTTO 
Exposition de peintures
« TARMAC ET NUAGES »
 
Du 12 octobre au 31 octobre 2017
à la Galerie Vitesse 
(du mardi au samedi de 14h00 à 19h00)

 

L’UNIVERS DE LUCIO PERINOTTO : LE TARMAC ET LES NUAGES.

Parce que lui seul sait jouer de ses pinceaux a rendre les reflets sur les carlingues et les pistes. parce qu’il maitrise parfaitement l’agitation ordonnée des hommes autour des machines qui viennent d’atterrir ou s’apprêtent a décoller. parce que vibrent, sous nos yeux, les constellation, super G, deux-ponts, DC3, DC4 et Stratocruiser, les ciels nuageux, orageux parfois, somptueux toujours, noient notre regard. La vingtaine de toiles présentées évoquent ainsi les débuts de l’aviation commerciale des années cinquante, période mythique.

 Sur le site de Lucio Perinotto http://www.lucioperinotto.com voici ce qui est écrit concernant sa biographie,
« La passion de Perinotto et son talent véritable ont été reconnus en 1992, quand il a été invité  à rejoindre le groupe des peintres de l’air. Ses peintures à l’huile noires et blanches lui ont rapidement forgé une grande réputation. À de multiples occasions, il fut invité par la Guilde des Artistes de l’Aviation. Aujourd’hui, il est sans aucun doute l’artiste d’aviation français le plus doué.

  Avec un style simple et efficace, combiné avec un traitement incroyable de lumière, son travail a une vitalité exceptionnelle. Lucio Perinotto aime aussi jouer avec des ombres et des couleurs ; ses peintures de couleur montrent une variation particulière vers des bleus profonds.

 Lucio Perinotto est passionné d’avions de ligne à hélices et d’avions de chasse de la seconde guerre mondiale. Avec ses avions, vous entendez le bruit des moteurs, vous estimez que le stress d’un pilote s’est engagé dans un combat aérien, vous partagez le frisson de croisière au-dessus de l’océan Atlantique du Nord sur un Constellation.
Le style de Lucio Perinotto est unique : dans chacune de ses peintures, un avion légendaire, vu sous un angle particulier vous fait ressentir l’action, vous en êtes le héros. Lucio Perinotto aime les détails subtils, mais authentiques qui donnent un sens  formidable des réalités à ses peintures et une certaine nostalgie.
Lucio Perinotto nous mène loin au-dessus des nuages, et lorsque l’on atterrit, c’est pour se retrouver dans l’aérogare d’un monde précurseur.
Pour cette nouvelle exposition à la Galerie Vitesse, il a particulièrement étudié les reflets sur les carlingues des somptueuses machines. Ainsi découvre-t-on plusieurs gros plans de Constellation, Stratocruiser, Breguet 2 Ponts, Super G Air France…. La vingtaine de toiles présentées évoquent ainsi les débuts de l’aviation commerciale des années cinquante, période mythique.
Parce qu’il maitrise parfaitement l’agitation ordonnée des hommes autour des machines qui viennent d’atterrir ou s’apprêtent a décoller, le jeu de la lumière sur les carlingues, la remarquable composition des œuvres, une maîtrise irréprochable des volumes, voici un ensemble de caractères qui absorbe la réalité pour en extraire l’ultime poésie.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 1 42 25 48 13
galerievitesse@gmail.com
www.galerievitesse.com
www.lucioperinotto.com

 


Exposition à la Galerie Vitesse

EXPOSITION à la GALERIE VITESSE
DU 17 septembre au 15 octobre 2015
48 rue de Berri 75008 Paris

Crée en 1987 par Isabelle Nicolosi, la Galerie Vitesse présente des œuvres inspirées des sports mécaniques : automobile, aviation, nautisme.
Peintures, sculptures, lithographies, affiches et objets rares sont autant de témoignages de l’ intérêt et du pouvoir évocateur de ce sujet.
Les artistes du début du vingtième siècle voisinent avec nos contemporains. L’unicité du thème a permis le rapprochement d’artistes venus de différents pays, s’exprimant à travers des techniques et des styles très variés.
Outre une exposition de groupe permanente dont fait partie  LUCIO PERINOTTO peintre de l’air (http://www.lucioperinotto.com), la Galerie Vitesse organise plusieurs fois par an des expositions personnelles à certains de ses artistes.
Une rentrée joyeuse est prévue avec les artistes de la Galerie Vitesse (http://www.lucioperinotto.com) qui vous présenteront leurs œuvres les plus récentes.

Breguet deux ponts d’Air France ©Lucio Perinotto

 LUCIO PERINOTTO a travaillé sur de petits formats pour faire vibrer les avions d’après guerre qu’il affectionne tant (des Constellation bien sûr, des Breguet 2 ponts, des DC3 …)

©Benoît Montet
BENOÎT MONTET propose une belle toile représentant un concours d’élégance : une superbe jaguar au premier plan, l’effervescence du concours à l’arrière plan (voitures exposées, personnages). Autre registre : une toile montrant un parking des années soixante : DS, Dyna Panhard, Simca s’y côtoient.
©Benoît Montet
JEAN MARC CHAILLET demeure passionné par la Porsche qu’il décline en teintes vives, à la gouache.
JEAN JACQUES MAR présente sa dernière sculpture jouant dans la lumière , une Ferrari 156 F1 de 1961 (celle de Phil Hill), en métal, acrylique coulée et sablée, peinture.
©Emmanuel Zurini

EMMANUEL ZURINI expose une somptueuse sculpture en bronze patiné, “D Type Jaguar”, ainsi que “Road and Track”, inspirée de l’Hispano.

©Vautrin
VAUTRIN nous entraîne en Californie : un motel, une Cadillac 1953 garée devant, ou bien, sujet d’une autre toile : deux Pontiac devant le Golden Gate.

©Corinne Raynal
CORINE RAYNAL exerce aujourd’hui deux métiers avec passion, celui de peintre et celui de professeur de peinture. Pour sa recherche personnelle, ses sujets sont avant tout poétiques , elle aime trouver dans ses toiles, un mélange intimiste ou se croisent perspectives et solitude, car peu de personnages.Préférant la matité à la brillance sur ses tableaux, un doux mélange à base de chaux et de pigments lui confèrent un bon support pour commencer sa technique à l huile.

Séduite par les Ferrari et la course automobile GIO nous dévoile ses toiles superbement composées.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 142 25 48 13
galerievitesse@gmail.com
www.galerievitesse.com
www.lucioperinotto.com


« METAL BIRDS » Lucio Perinotto

Exposition « Metal Birds » 2014 à la Galerie Vitesse « Constellation climbing » ©Lucio Perinotto
LUCIO PERINOTTO 
Exposition de peintures
« METAL BIRDS » 
du 16 octobre au 15 novembre 2014 
à la Galerie Vitesse 
(du mardi au samedi de 14h00 à19h00)

 Sur le site de Lucio Perinotto http://www.lucioperinotto.com voici ce qui est écrit concernant sa biographie,
  « La passion de Perinotto et son talent véritable ont été reconnus en 1992, quand il a été invité  à rejoindre le groupe des peintres de l’air. Ses peintures à l’huile noires et blanches lui ont rapidement forgé une grande réputation. À de multiples occasions, il fut invité par la Guilde des Artistes de l’Aviation. Aujourd’hui, il est sans aucun doute l’artiste d’aviation français le plus doué.

  Avec un style simple et efficace, combiné avec un traitement incroyable de lumière, son travail a une vitalité exceptionnelle. Lucio Perinotto aime aussi jouer avec des ombres et des couleurs ; ses peintures de couleur montrent une variation particulière vers des bleus profonds.

 Lucio Perinotto est passionné d’avions de ligne à hélices et d’avions de chasse de la seconde guerre mondiale. Avec ses avions, vous entendez le bruit des moteurs, vous estimez que le stress d’un pilote s’est engagé dans un combat aérien, vous partagez le frisson de croisière au-dessus de l’océan Atlantique du Nord sur un Constellation.


Le style de Lucio Perinotto est unique : dans chacune de ses peintures, un avion légendaire, vu sous un angle particulier vous fait ressentir l’action, vous en êtes le héros. Lucio Perinotto aime les détails subtils, mais authentiques qui donnent un sens  formidable des réalités à ses peintures et une certaine nostalgie.
Lucio Perinotto nous mène loin au-dessus des nuages, et lorsque l’on atterrit, c’est pour se retrouver dans l’aérogare d’un monde précurseur.
Pour cette nouvelle exposition à la Galerie Vitesse, il a particulièrement étudié les reflets sur les carlingues des somptueuses machines. Ainsi découvre-t-on plusieurs gros plans de Constellation, Stratocruiser, Breguet 2 Ponts, Super-sabre, Typhoon, B-17 … :
Le jeu de la lumière sur les carlingues, la remarquable composition des œuvres, une maîtrise irréprochable des volumes, voici un ensemble de caractères qui absorbe la réalité pour en extraire l’ultime poésie.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 1 42 25 48 13
galerievitesse@gmail.com
www.galerievitesse.com
www.lucioperinotto.com


Ex-Voto à Notre Dame de la Garde : Victor Mérentier

 

En visite à la basilique « Notre Dame de La Garde » qui domine Marseille je remarquais plusieurs ex-voto ayant pour thème l’aviation et en particulier celui ci-dessus signé « Mérentier VR » et peint en 1967 au sujet duquel je voulus en savoir plus. C’est grâce à l’aide des passionnés d’Aeroforum et en particulier  celle de Gérard Pourteau que j’ai pus retrouver sur gallica.bnf.fr l’article du Matin du 28 avril 1930 qui nous raconte l’événement suivant :
Chaque dimanche, la « Société pour le développement de l’aviation » dont les services sont établis à l’aérodrome du Bourget, organise des baptêmes de l’air et des promenades en avion au-dessus de Paris et de la banlieue.
Hier, vers 15 heures, un biplan appartenant à cette société, piloté par M. Victor Mortier, originaire de Marseille, effectuait une randonnée au-dessus de la capitale avec deux passagers, M. Charles Lamarque et M. Pierre Peuchaud.
L’appareil survolait la zone aux environs de la porte de la Chapelle à une altitude d’environ 1.500 mètres, lorsque se produisit une avarie du moteur.

Le Matin 28 avril 1930 @Gallica.bnf.fr/bibliothèque nationale de France

Le pilote chercha un terrain d’atterrissage, mais apercevant de nombreux promeneurs et pour éviter un accident grave, il se dirigea vers un champ, a proximité du cimetière de la Chapelle, à la Plaine Saint Denis.
Au moment où il survolait le cimetière, l’appareil heurta un arbre et vint s’écraser sur le sol.
De la carlingue brisée de l’avion, les témoins de l’accident retireront le pilote, légèrement blessé au visage et aux jambes, et les deux passagers qui, plus gravement atteint, furent transportés l’hôpital de Saint-Denis.
M. Charles Lamarque souffre de plaies à la face et de contusions à la tête. M. Pierre Peuchaud a la jambe droite fracturée et des contusions multiples
Le pilote demanda à être pansé sur place. Il nous à fait quelques instants plus tard le récit de son accident :
J’ai été victime, nous a-t-il dit, d’une « salade de bielles ». Cette avarie me laissait un champ d’action assez vaste, étant donné la grande altitude à laquelle je me trouvais à ce moment. J’ai pensé tout d’abord atterrir sur les fortifications, mais j’ai vu à temps que beaucoup de gens faisaient la sieste sur l’herbe. Je me suis donc dirigé vers un terrain de football situé non loin de là et je croyais pouvoir l’aborder entre une cheminée d’usine et un hangar, mais l’air n’était pas porteur et une dépression me fit perdre de la hauteur au moment où je survolais le cimetière. L’aile droite de l’appareil heurta un arbre et ce fut la chute brutale.
Je pus me dégager rapidement et avec l’aide du gardien et des personnes qui se trouvaient dans le cimetière, les deux passagers purent être retirés des débris.
C’est en quatorze ans de pilotage, le seul accident qui me soit arrivé.
M. Tino, commissaire de police de Saint-Denis Sud est venu procéder à une première en quête et l’appareil fut laissé sur place pour permettre l’expertise de techniciens.
Un service d’ordre envoyé par la préfecture de police a fait évacuer le cimetière dont les portes ont été fermées

Grâce à un texte sur les ex-voto de Notre Dame de la Garde de Felix Reynaud paru dans la revue « Marseille » parue en 1985, on apprend que le pilote marseillais Victor Mérentier (né en 1897) étai un as de l’aviation aux côtés de Mermoz et Saint-Exupéry. En 1982 il dépose  deux ex-voto , peints par lui-même, pour un accident dont il réchappa, en Rhénanie, le 28 avril 1923 et un autre, survenu au-dessus de Paris, le 27 avril 1930.

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=12152280

Poursuivant mes recherches je trouve un article relatant l’accident dans l’édition du 28 avril 1930 du « Midi Socialiste » sur le site de la bibliothèque de Toulouse (http://www.bibliotheque.toulouse.fr)

Un avion s’abat sur Paris

SES TROIS OCCUPANTS SONT BLESSES
Paris, 27 avril. Cet après-midi vers 15 heures, un avion appartenant à une Compagnie privée et piloté par M. Victor Mérentier, originaire de Marseille, avait pris deux passagers pour effectuer des promenade sur Paris et sur la banlieue. Une panne de moteur se produisit bientôt, alors que l’avion volait à une altitude de 250 mètres. Jugeant le terrain du Bourget trop éloigné, le pilote voulut d’abord atterrir sur 1es fortifications, mais comme de nombreux promeneurs s’y trouvaient il décida de se rendre vers un petit champ situé près du cimetière de la Plaine-Saint-Denis. Mais il ne put arriver au but et l’avion s’abattit dans le cimetière. M. Mérentier fut retiré de l’avion avec des coupures au visage. Les deux passagers, M. Charles Lamarque, demeurant à Vincennes, et Pierre Peuchaud, demeurant à St Amans-le-Moreux, eurent des contusions aux jambes et des fractures légères au crâne. Ils ont été conduits à l’hôpital de Saint-Denis. Leur état ne paraît pas grave.

http://images.midi.bibliotheque.toulouse.fr/1930/B315556101_MIDSOC_1930_04_28.pdf

Malgré l’immatriculation presque complète je n’arrive pas pour l’instant à identifier cet avion  car le seul avion immatriculé F-AHEx ayant été la propriété de la « Société pour le développement de l’aviation » basée au Bourget est le Caudron C.128 F-AHEB dont la dérivé plus en triangle ne ressemble pas à celle de la peinture?
De plus le F-AHEB a appartenu en février 1935 à Robert Batton, Cormeilles-en-Parisis donc postérieurement à l’accident de 1930 qui semble irrémédiable pour l’avion. Si vous avez des idées ou des informations à m’apporter pour compléter l’article n’hésitez pas à me contacter : passiondesavions@orange.fr
 
Sources des informations :
Gérard Pourteau
Félix Reynaud : les Ex-Voto de Notre Dame de la Garde
Bibliothèque Nationale de France : http://gallica.bnf.fr/
Bibliothèque de Toulouse : http://www.bibliotheque.toulouse.fr/

8ème Salon officiel des Peintres de l’air

8ème Salon officiel des Peintres de l’air
du 7 juin au 14 septembre 2013
Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget
Ce salon se tient du 7 juin au 14 septembre 2013 au sein du musée de l’air et de l’espace du Bourget.
En France, le titre de « peintre officiel de l’air et de l’espace », plus connu sous le titre de « peintre de l’air » est accordé par le ministre de la Défense à des artistes consacrant leur talent à l’aéronautique et à l’espace. Il peut être attribué non seulement à des peintres mais aussi à des illustrateurs, des graveurs et des sculpteurs.

Le catalogue de l’association des peintres de l’air.
Sources des informations :
L’Écharpe Blanche : http://www.lecharpeblanche.fr/breves/vernissage-du-8eme-salon-officiel-des-peintres-de-lair/


Exposition vente d’aquarelles d’Henri Wénisch

Exposition-Vente d’Aquarelles 
d’Henri Wénisch
Musée de l’Aéronautique locale 
de Bétheny
Le 16 juin de 15h00 à 17h30
Mairie de Betheny (Marne)
Dimanche 16 juin 2013 de 15h à 17h30, le musée de l’Aéronautique locale de Bétheny sera ouvert aux visite. Le prix de l’entrée est de 5€
À cette occasion est organisé une exposition-vente d’aquarelles d’Henri Wénisch (1917-2013), ancien mécanicien personnel du commandant Edmond Marin la Meslée, as des as de la campagne de France 1939-1940 et parrain de l’ancienne base aérienne 112 de Reims.
                   
 
Contacts et renseignements :
 03 26 07 12 71