Tag : musée de l’air et de l’espace

La Nuit européenne des musées le 18 mai

Communiqué de presse :

Le musée de l’Air et de l’Espace vous invite à célébrer son centenaire, le samedi 18 mai 2019 de 18h à 23h, à l’occasion de la 15e édition de la Nuit européenne des musées !

1919-2019 : 100 ans d’existence ça se fête ! Pour cet anniversaire exceptionnel, laissez-vous guider par un parcours autour du chiffre « 9 ». Voyagez à travers le temps et embarquez au cœur de chacune des décennies ayant marqué l’histoire du musée.

Découvrez le musée à travers des animations inédites : visites, enquêtes, jeux, découvertes expérientielles, etc. Les animations sont gratuites, alors ne réfléchissez plus et venez passer une soirée insolite au musée de l’Air et de l’Espace pour écrire avec nous une nouvelle page de son histoire.

Consulter le programme de la soirée


Restauration de la tour de contrôle du Bourget de 1953

Ancienne tour de contrôle du Bourget restaurée  (02/03/2019) ©Philippe WARNAULT

Sur cette photo, la tour de contrôle  est restaurée telle qu’elle avait été reconstruite en 1953 à l’occasion du 1er salon aéronautique qui se tenait auparavant en plein Paris au Grand-Palais. Cette tour de contrôle était plutôt moderne avec ses vitres inclinées à 18 degrés vers l’intérieur de la tour. angle optimal pour que les contrôleurs aériens travaillent dans les meilleures conditions, En effet comme on peut le lire sur aeronewstv.com cet angle négatif permet de  limiter les reflets horizontaux des rayons du soleil qui peuvent gêner la vue sur les pistes. Il facilite l’écoulement de la pluie sur les vitres et limite de dépôt de poussière, enfin Il atténue la réflection du soleil sur les postes de travail et par conséquent la chaleur dans la tour.

Bloch MB 220 F-AOHB Gascogne d’Air France devant la tour de contrôle du Bourget en 1937 (collection Xavier Cotton)

En 1927, Charles Lindbergh se pose au Bourget après sa traversée de l’Atlantique Nord après 33 heures et 30 minutes de vol, accueilli par 150 000 parisiens. Le 12 novembre 1937, soit dix ans après, la tour de contrôle est inaugurée en même temps que l’aérogare. Côté piste Le bâtiment épouse une forme originale, celle d’un paquebot. Au centre de l’ancienne aérogare la tour de contrôle formait une avancée sur la façade, pouvant être comparée à la vigie d’un navire. Les terrasses délimitées par des bastingages ont été aménagées pour accueillir les spectateurs des meetings aériens. mais celle ci fut détruite par les bombardements  pendant la guerre.

Vickers 610 Viking 1B “VERILY” (G-AHPK ?) de British European Airways  au Bourget (collection Michel Leveillard)

Ancienne tour de contrôle du Bourget en Juin 1991 ©Xavier Cotton

Ancienne tour de contrôle du Bourget Juin 1993 sécurisée par la mise en place de filets ©Philippe Warnault

 

 

En 2017, les travaux de restauration de  l’Aérogare avec sa salle aux huit colonnes commencent tout comme ceux de la tour de contrôle . Le choix est fait de la restaurer selon les plans de 1953, La refaire à l’identique de celle de 1937 demandait plus de travaux et donc couterait plus cher. à l’issue de sa restauration elle sera équipée en console de contrôle fournie par la Direction Générale de l’Aviation Civile pour montrer au visiteurs  du Musée de l’Air et de l’Espace.

Ancienne tour de contrôle du Bourget complétement déshabillée avant restauration (05/10/2017) ©Philippe WARNAULT

Ancienne tour de contrôle du Bourget  en cours de restauration (10/04/2018) ©Xavier Cotton

Ancienne tour de contrôle du Bourget  restaurée telle qu’en 1953 (02/03/2019) ©Philippe WARNAULT

Sources des informations :

Photos de Philippe Warnault et de Xavier Cotton

AeronewTv : https://www.aeronewstv.com/fr

Tourisme 93 : https://www.tourisme93.com

 


Meeting aérien du Bourget 2018 – 120 ans de l’Aéro-Club de France

meeting aérien le Bourget 15 avril

A l’occasion du Carrefour de l’Air organisé comme chaque année par le Musée de l’Air et de l’Espace et pour fêter le 120ème anniversaire de l’Aéro-Club de France, ces deux institutions se sont associées pour organiser une très grande fête aéronautique.

Dimanche 15 avril 2018

Aéroport de Paris- Le Bourget

Entrée gratuite

Le meeting aérien, habituellement proposé depuis 2011 à l’occasion du Carrefour de l’Air ,  prendra encore plus d’ampleur cette année.

  • Dimanche 15 avril de 10h00 à 12h00, Exposition statique des avions sur le tarmac du parking Tango (plan d’accès).
  • Dimanche 15 avril  à partir de 13h00, Présentation aérienne commentée par Bernard Chabbert, le “conteur” de l’aviation 

A l’ouverture du meeting, La Patrouille de France honora cet événement en effectuant plusieurs passages près du public.

Plusieurs champions du monde de voltige aérienne sont attendus, pour des vols de démonstration et des rencontres avec le public : Catherine Maunoury, Eric Vazeille, Aude Lemordant, Alexandre Orlowski et d’autres pilotes de records.

Allant de l’entre-deux-guerres aux années soixante, ce meeting témoigne de l’évolution de l’aviation tant civile que militaire sur quatre décennies.

Pour plus d’information :

Musée de l’air et de l’Espace  : http://www.museeairespace.fr/

Aéro-Club de France : http://www.aeroclub.com/

Au programme : une quarantaine d’avions seront attendus dont voici la liste établie au 2 février 2018, celle ci pouvant évoluer :

De Havilland Canada DHC-1 Chipmunk

 

G-AOJR
Morane-Saulnier MS.315 F-BCNL  
Bücker Bü 133 Jungmeister SP-YBK
Boeing-Stearman PT-17 F-AZGR  
Stampe SV-4 F-BCGQ  
North American OV-10 Bronco F-AZKM
Douglas DC-3  F-AZTE
 Junkers Ju 52  F-AZJU  
 Hawker Sea Fury  F-AZXJ
 North American P-51 Mustang F-AZSB  
 Curtiss P 40 N F-AZKU  
 Douglas AD Skyraide  F-AZFN
North American T6 « Zero »  F-AZZM
Consolidated PBY Catalina  N9767
Cessna 170 F-BICE
BULLDOG Team F-AZKI F-AZOG
Stinson Reliant  F-GPJS  
Nord 3202  F-AZND  
Fi 156 Storch F-BDXM  
Piper L-4B Grasshopper  F-GHIP
Auster J/1N G-AJAE  
Cessna 337 Push Pull  F-HCRF  
Yankee Delta – Fouga magister  F-GSYD
Morane 181 Avionette “Détroyat”  F-AIYH
Spartan 7W Executive  N47W
Breguet Atlantique 2 – Aéronavale
Falcon 50 – Aéronavale
Patrouille de France
Extra 330 – EVAA
Extra 330 LC – Catherine Maunoury  F-HCSA
Extra 330 XC – Aude Lemordant F-HXAL
Beech Bonanza – Nicolas Ivanoff  D-ENIR
Cap 222  F-WWMZ  
Pitts S2B  F-HBOB

VOISIN 3

Voisin LA V313 probablement au Camp retranché de Paris (collection Xavier Cotton)

Le Voisin 3 conçu par Gabriel Voisin est un avion biplan et biplace à moteur propulsif (Canton-Unné radial 9 cylindres de 120 Cv à refroidissement par liquide), ce qui lui donne un avantage considérable en 1914 alors que le tir synchronisé à travers l’hélice n’a pas encore été mis au point. Cet avion résultant d’un projet remontant aux années qui précédèrent immédiatement le conflit vola pour la première fois en février 1914.
Le Voisin 3 (appelé aussi type LA) utilisé au début dans des missions d’observation, servit  très vite au bombardement autant diurne que nocturne, tirant profit de la petite quantité de bombes qu’il pouvait emporter. En raison de sa structure entièrement en tubes d’acier, il était d’une robustesse exceptionnelle et pouvait supporter avec une relative facilité les dommages du combat. Il fut retiré des premières lignes en 1915.
Construit à plus ou moins mille exemplaires, l’avion équipa très rapidement toutes les aviations alliées, l’aviation française en reçut à elle seule 800 exemplaires, une trentaine pour la belge ainsi que pour l’aviation russe. La Grande Bretagne en utilisa 50 de construction française et en fit construire sous licence 50 autres. L’Italie en fit construire 112 sous licence par la société aérienne Transaerea.

Voisin LAS B-2 n°955 au MAE du Bourget. Il fut construit en 1915 et donné au musée en 1919 ©Xavier Cotton

C’est sur un Voisin 3 que fut remportée la première victoire aérienne homologuée, le 5 octobre 1914 au dessus de Jonchery sur Vesles près de Reims quand le sergent Joseph Frantz (pilote) et le sapeur Louis Quenault (mitrailleur) abattirent un Aviatik allemand.

Sources des information :
Les amis de Gabriel Voisin : http://www.avions-voisin.org
List’in MAE : http://www.pyperpote.tonsite.biz/listinmae/
Multiguide aviation Bordas Les avions vol 1 : des origines à la première guerre mondiale

Pour le retour des Fouga à l’entrée du Musée de l’Air

L’année dernière les trois Fouga Magister aux couleurs de la patrouille de France qui servaient de figure de proue au Musée de l’Air et de L’Espace depuis plus de 25 ans ont étés déposés pour leur restauration devenue indispensable.
Après une expertise approfondie, il s’est avéré que l’état de corrosion des appareils était très avancé, à tel point que le projet de restauration a été remis en question. Finalement Le musée de l’air a pris la decision de leur substituer 3 modèles synthétiques identiques qui assureront le meilleur compromis de mise en œuvre, coût économique, durabilité et sécurité.
Pour mener à bien ce projet, le Musée de L’air et de l’Espace lance une campagne de dons privés qui prendra fin début juin. Vous aussi, quel que soit le montant de votre participation, vous pouvez contribuer à ce retour. Participez, votre nom sera cité sur le site Internet, à l’entrée du musée ou sur une plaque au pied des Fouga. Selon votre don vous aurez droit à deux invitations pour le salon du Bourget, des visites exclusives du Musée de l’air et de l’Espace, un déjeuner avec un astronaute et même 30 minutes de vol avec Catherine Maunoury directrice du musée de l’air et de l’espace et double championne du monde de voltige aérienne
Pour les foyers fiscaux français, chaque don donne droit, à une réduction d’impôt de 66% de son montant dans la limite de 20% du revenu imposable. L’excédent éventuel peut être reporté sur 5 ans. Un reçu, à joindre à votre déclaration de revenus, vous sera adressé peu de temps après réception de votre chèque (télécharger le formulaire de don sur cette page) ou que vous l’ayez fait par carte bancaire sur via MyMajorCompany. Vous pourrez d’ailleurs y voir en direct l’état d’avancement de la récolte des fonds. 
Ne tardez pas à participer à ce projet, il vous reste 72 jours !
Les 3 Fouga du MAE en 2008 ©Xavier Cotton

Aéropuces 2012

©Musée de L’air et de l’Espace

Aéropuces 20 et 21 octobre 2012
 

Pour la 6eme année consécutive, le musée de l’Air et de l’Espace organise sa grande brocante aéronautique. Collectionneurs, particuliers et professionnels se retrouvent, sous les ailes des deux Concorde du musée, pour deux jours de “chasse aux trésors”, dans une ambiance festive. Plus de 60 exposants sont attendus sur 300m d’exposition linéaire. Entrée gratuite.



Hall Concorde : la brocante dédiée à l’aviation pendant tout le week-end
Au cœur du premier musée aéronautique du monde, sur l’aéroport mythique du Bourget, Aéropuces,  initiative de deux passionnés, Jean-Charles Le Carréres et Jean Molveau, présente des stands diversifiés, pour satisfaire le plus grand nombre. On y croise d’insatiables collectionneurs de maquettes, des boulimiques de récits d’aventures, de documentation technique ou de bandes dessinées, des collectionneurs d’uniformes, d’objets publicitaires, d’affiches ou de cartes postales. D’autres “chinent” fiévreusement à la recherche de l’instrument de bord, du carburateur ou de l’hélice qui trônera dans leur salon ou les aidera à faire voler leur avion. Vendeurs  et visiteurs peuvent réellement dialoguer : contrairement à un achat sur Internet, Aéropuces permet un contact direct.

Informations pratiques :
Samedi 20 et dimanche 21 octobre, de 10 h à 18 h. Entrée gratuite. Venir à Aéropuces
Contact pour les exposants : http://www.museeairespace.fr/contact/communication/


2nd Carrefour de l’Air : 30 mars au 1er avril

2ND CARREFOUR DE L’AIR
Rassemblement d’avions anciens
3 jours avec les musées et collectionneurs
Du vendredi 30 mars au dimanche 1er avril 2012, le musée de l’Air et de l’Espace organise le Carrefour de l’Air, un événement unique autour du patrimoine aéronautique, civil et militaire, dont est partenaire Breitling. Toute la communauté des collectionneurs français, les musées publics et privés et les associations se donnent rendez-vous sur le mythique tarmac du Bourget.
Vous trouverez ci-après le programme de ces 3 jours :
Vendredi : les conservateurs du musée répondent au public
La seconde édition du Carrefour de l’Air débutera par des conférences, ouvertes à tous, gratuites et intitulées “collecter, conserver et valoriser le patrimoine aéronautique”. Elles se tiendront le vendredi 30 mars de 10h à 18h dans l’auditorium Roland Garros du musée.
Catherine Maunoury, directrice du musée de l’Air et de l’Espace, inaugurera cette journée d’étude et d’échange, clôturée par Christian Tilatti, conservateur en chef. Tous deux seront entourés d’éminents spécialistes représentant le musée de l’Air et de l’Espace, le musée National de la Marine, les musées de France, le musée des Arts et Métiers, l’Aéroclub de France, la Cité des Sciences et de l’Industrie, le musée de l’Air d’Angers, la Fédération RSA, l’Institut National du Patrimoine, le musée Royal de l’Armée et d’Histoire Militaire de Bruxelles etc.
Les thèmes abordés, notamment “conjuguer conservation et valorisation”, “le classement monument historique, une solution à la préservation du patrimoine” ou “de l’arrivée dans l’atelier à l’objet exposé” passionneront curieux, amateurs, professionnels et étudiants.
Samedi : de nombreux avions de légende sur le tarmac du Bourget*
Le samedi 31 mars à partir de 10h, le public pourra assister aux arrivées d’une vingtaine d’appareils, séquencées toutes les cinq minutes. Biplans, avions légers et militaires anciens, “warbirds” tels les Skyraider, Sea Fury et Spitfire, le toujours très attendu DC3 et bien d’autres légendes volantes comme le Morane-Saulnier 317 et le Beechcraft 18 seront au rendez-vous !*
* sous réserve météo.
Tout le week-end : trésors de collectionneurs à la portée des visiteurs
Samedi 31 et dimanche 1 avril, les musées et associations aéronautiques s’installeront sous les ailes de deux avions non moins légendaires, les deux Concorde du musée. Ils présenteront une partie de leurs collections dont quelques trésors (avions en restauration, documents, archives, maquettes), pour faire découvrir la richesse du patrimoine aéronautique national.
 
A travers cet événement, le musée de l’Air et de l’Espace fédère toute la communauté aéronautique. Il réaffirme son rôle de transmission et de préservation du patrimoine et d’animation du réseau des collectionneurs et professionnels de la restauration.
INFORMATIONS :
Les 30, 31 mars et 1er avril, de 10h à 17h
Musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport de Paris – Le Bourget
93352 Le Bourget BP 173 Cedex
Entrée gratuite

Aidez les Fouga du MAE à revenir

©Xavier Cotton

Le Musée de l’Air et de L’Espace du Bourget ayant décidé de restaurer ses  trois Fouga Magister aux couleurs de la patrouille de France, figures de proue du musée depuis plus de 25 ans, leur dépose a commencé le 4 juillet 2011 et a duré une semaine.
Depuis le 1er février, le Musée de L’air et de l’Espace lance une campagne de dons privés pour la restauration complète de ses trois Fouga Magister afin de leur permettre de retrouver au plus vite leur emplacement initial devant le musée.
Pour les foyers fiscaux français, chaque don donne droit, à une réduction d’impôt de 66% de son montant dans la limite de 20% du revenu imposable. L’excédent éventuel peut être reporté sur 5 ans. Un reçu, à joindre à votre déclaration de revenus, vous sera adressé peu de temps après réception de votre chèque, télécharger le formulaire de don sur cette page .
©Xavier Cotton

Breguet 941S 62-ND de l’ET 3/62

Breguet 941S F-RAND à Dugny ©Xavier Cotton

Ce Breguet 941S est le résultat d’un concept imaginé dès 1948 par Louis Breguet : L’avion ADAC (Avion à Décollage et Atterrissage Courts) ou STOL (Short Take Off and Landing).
Il invente “l’aile soufflée”, en dotant le prototype de volets “à persiennes” de grande surface pouvant s’abaisser à l’arrière des ailes sur la totalité de l’envergure, jusqu’à un angle de 97°. Les moteurs entraînant des hélices surdimensionnées ne peuvent que provoquer un énorme souffle qui, dévié vers le bas par les volets, crée une composante de sustentation.

Ne manquez pas de lire sur Aérostories l’article “Breguet Br 940/941, l’avion à ailes soufflées” écrit par Jacques Noetinger (téléchargeable en PDF)

  Ce Breguet 941S n°4 (F-RAND 62-ND) en attente de restauration est malheureusement exposé en permanence aux intempéries sur le tarmac du Bourget, coté Dugny près des réserves du Musée de l’Air et de l’Espace. Vous pouvez voir quelques photos de la cabine et du cockpit sur l’excellent site “List’in MAE

Il est l’un des quatre avions ADAC qui fut en service sur la BA112 de Reims de 1970 à 1974. En effet le 4 septembre 1970, les quatre Breguet 941S en provenance du CEAM (Centre d’Expériences Aériennes Militaires) se posent à Reims sur la piste de la BA112, ils amènent un premier contingent charger de recréer l’ET 3/62 “Ventoux”au sein de la 62eme Escadre de transport. À l’époque, celle-ci plus communément appelée “Escadrille Breguet”,  constituée uniquement de quatre avions, six pilotes et trois mécaniciens d’équipage, est commandé par le lieutenant-colonel Tardot.

Malheureusement, le manque de fiabilité lié à la complexité de l’appareil et son coût élevé de maintenance, obligea l’armée de l’Air à n’utiliser le Breguet 941S que parcimonieusement dans des missions de transport tactique et transport logistique.
Les quatre Breguet 941S furent retirés du service entre avril 1974 et avril 1975, ils quittèrent Reims en vol pour les réserves de Châteaudun avec la mention “RAS, bon pour le service” sur leurs carnet de vol !

Source des informations :
Aviation Magazine n°861 à 863 du 1er et 15 novembre et 1er décembre 1983
Breguet Br 940/941, l’avion à ailes soufflées de Jacques Noetinger
List’in MAE


Aéropuces 2011

Aéropuces 22 et 23 octobre 2011 
90 exposants sur 500 mètres linéaires d’exposition : une édition record pour la célèbre brocante aéronautique !

Pour la 5e année consécutive, le musée de l’Air et de l’Espace organise sa grande brocante aéronautique. Collectionneurs, particuliers et professionnels se retrouvent, sous les ailes des deux Concorde du musée, pour deux jours de “chasse aux trésors”, dans une ambiance festive. Les 90 exposants attendus font de cette édition un record de participation. Entrée gratuite.



Hall Concorde : la brocante dédiée à l’aviation pendant tout le week-end
Au cœur du premier musée aéronautique du monde, sur l’aéroport mythique du Bourget, Aéropuces,  initiative de deux passionnés, Jean-Charles Le Carréres et Jean Molveau, présente des stands diversifiés, pour satisfaire le plus grand nombre. On y croise d’insatiables collectionneurs de maquettes, des boulimiques de récits d’aventures, de documentation technique ou de bandes dessinées, des collectionneurs d’uniformes, d’objets publicitaires, d’affiches ou de cartes postales. D’autres “chinent” fiévreusement à la recherche de l’instrument de bord, du carburateur ou de l’hélice qui trônera dans leur salon ou les aidera à faire voler leur avion. Vendeurs (venant aussi de l’extérieur de l’hexagone, comme les Britanniques d’Avation Bookshop…) et visiteurs peuvent réellement dialoguer : contrairement à un achat sur Internet, Aéropuces permet un contact direct.


Salle Caquot : vente aux enchères le 22 octobre à 17 h
L’étude Morand & Morand, commissaires-priseurs à Paris est encore présente cette année, avec plus de 200 lots “aviation” mis en vente : affiches, dessins, photographies, maquettes d’avions civils et militaires, objets publicitaires, revues, etc. Les amateurs les plus passionnés trouveront de la documentation technique, des livres, des objets de l’armée de l’Air, des pièces d’avions, etc.


Visite exceptionnelle des ateliers de restauration du musée de l’Air et de l’Espace
Cette année, pendant tout le week-end des Aéropuces, il sera possible de visiter les ateliers de restauration du musée de l’Air, situés côté Dugny et habituellement fermés au public. Ce privilège, accordé une fois par an lors des Journées du Patrimoine, avait dû être annulé en septembre. C’est une occasion unique de s’émerveiller devant le travail des restaurateurs qui donnent une seconde vie aux aéronefs.

Informations pratiques :
Samedi 22 et dimanche 23 octobre, de 10 h à 18 h. Entrée gratuite. Venir à Aéropuces
• Vente aux enchères : exposition vendredi 21 octobre de 10h à 17h et samedi de 10h à 15h // vente samedi 22 octobre à 17h. Voir le catalogue.
• Visite des ateliers : plan d’accès et horaires des navettes gratuites depuis le musée.


This site is protected by wp-copyrightpro.com