Tag : LFQL

Meeting aérien de Lens 2017 ( Annulé)

Toute l’équipe du meeting aérien de Lens-Bénifontaine vous souhaite une belle année 2017 et vous donne rendez-vous en septembre.
La septième édition des Fêtes de l’Air aura pour thème le Centenaire des batailles de Vimy et de Loos-en-Gohelle, remportées par les troupes canadiennes. Six pays, dont le Canada, seront représentés par leurs Armées de l’Air pour ce grand événement commémoratif qui se tiendra sur deux jours.

 

Le samedi 09 septembre au coucher de soleil, un défilé aérien d’une soixantaine d’avions et hélicoptères survolera le mémorial canadien de Vimy et se terminera par un spectacle pyrotechnique.
Saturday, september 09, a Sunset fly-past with sound and light show will take place at Givenchy, facing Vimy’s Memorial.

Le dimanche 10 septembre toute la journée, le meeting aérien se déroulera comme en 2015 sur l’aérodrome de Lens.
Sunday, September 10 will be time for the airshow above the airfield from Lens – Benifontaine.

Restez informé(e) des dernières nouvelles en nous suivant sur le site internet et la page Facebook et n’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions concernant le Partenariat ou l’organisation.

À bientôt pour la suite,
L’équipe d’organisation.

Association “Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine”
62 bis, rue Pasteur   F-62410 BÉNIFONTAINE
(0033) (0)6 09 50 31 52

organisation@meeting-air-lens.com
http://www.meeting-air-lens.com
http://www.facebook.com/Lens.Airshow


Film du meeting aérien de Lens 2015

En attendant l’édition 2017, voici le film du meeting aérien 2015

Association “Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine”
62 bis, rue Pasteur   F-62410 BÉNIFONTAINE
organisation@meeting-air-lens.com
http://www.meeting-air-lens.com
http://www.facebook.com/Lens.Airshow


Meeting de Lens-Benifontaine 20 septembre 2015

Dans trois mois maintenant aura lieu le Meeting Aérien de Lens-Bénifontaine. 
Le précédent avait accueilli 64.000 personnes gratuitement et les organisateurs avaient innové avec le Sunset du samedi soir où la Patrouille Breitling Jet Team avait pu réaliser son éclatement final sur fond de soleil couchant.
Cette année, c’est au tour de la Patrouille de France de nous émerveiller et le 19 Septembre le meeting crépusculaire est renouvelé, accessible sur invitation (Il suffit de payer 10€ pur une prestation VIP en demandant le formulaire à organisation@meeting-air-lens.com ou de téléphoner au 06 09 50 31 52)
À bientôt pour un bel événement !. Le lendemain, 20 Septembre, nous assisterons à plus de 7h de spectacle aérien, toujours gratuit.
Le thème de ce meeting évoquant le Centenaire de la bataille de Loos-en-Gohelle, menée par les Britanniques sur le sol même de l’aérodrome, nous assisterons à des reconstitutions de combats aériens d’époque et nous accueillerons nos voisins anglais. Nos amis belges, présents le samedi, se partageront entre les meetings de Lens et de Sanicole et ouvriront dès le dimanche matin les présentations.
Photos: Patmode / Fanaviation / Flavien Duhamel
Programme : Patrouille de France / Patrouille Cartouche Doré / Rafale solo display / Démonstration tactique de deux Rafale Marine / Parachutistes de l’Armée de l’Air / F-16 Solo Display belge / Hélicoptère belge Agusta / Patrouille Breitling Wingwalkers / Patrouille Captens / Pascale Alajouanine / Jean-François Rallet / Patrouille Swip Team / Great War Display Team / DC3 Air France / TBM Avenger / J3 & PA19 de Saint Dizier / Patrouille d’hélicoptères “Tango Bleu”/ Spitfire / Parachutistes de Lens / T6 / Broussard / Stampe / Stearman / EC135 Gendarmerie / Planeur Glider FX de Guy Westgate / Tiger Moth Raf / Nieuport 28 / Morane MS760 Paris / etc…

Prestations VIP :

Proposées aux particuliers comme aux sociétés désireuses d’associer leur image et de profiter d’un week end de relations publiques aux premières loges, les prestations VIP nous permettent de financer cet évènement d’importance.
Les dossiers de prestations VIP “particulier” et de prestations “Partenaires” sont disponibles par courriel sur simple demande et sans engagement. Réservations dans la limite des places disponibles. Pas de billetterie le jour de l’événement.

Prestations “Spotters” :
Une organisation a été mise en place pour recevoir les photographes spécialisés dans les meilleures conditions. Pour la découvrir, rendez-vous sur le site dédié: http://hervepts.wix.com/lens-air-spotter

Association “Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine”
Loi 1901, sans but lucratif
62 bis, rue Pasteur   F-62410 BÉNIFONTAINE
(00 33) (0)6 09 50 31 52
organisation@meeting-air-lens.com

http://www.meeting-air-lens.com
http://www.facebook.com/Lens.Airshow


Merci aux partenaires, nouveaux et historiques :
Villes de Bénifontaine et de Lens / Communauté d’Agglomération de Lens Liévin / Le Département du Pas-de-Calais / Région Nord-Pas-de-Calais / Composante Air belge / Armée de l’Air / Marine Nationale / Armée de Terre / Police Nationale / Gendarmerie Nationale / MBDA / Airbus Group / Airbus Helicopters / Dassault Aviation / Thalès / Breitling / Trescal / Aéroport de Lille / Total / Warter Aviation / Aréna Stade Couvert / Office de Tourisme et du Patrimoine Lens Liévin / CCI Artois  / SBM Sécurité / CORA / Lens 2 / Blondeau / JML / TSM / Nicollin / Hurricane Bar / Events Telecom / ID Logistics / Nordnet / Redskins / Brasserie Castelain / Sensas Friteries / Lézier transports frigorifiques / Numericable / Autobus Jules Benoit / Le Club 100 / Azurial / Abondance / Buffalo Grill Liévin / Olivier Affineur / Tomove / CPSA Protection Incendie / Kiloutou / Prodjekt Sonorisation / Imprimerie Calingaert / Rotary / France 3 Nord-Pas-de-Calais-Picardie / France Bleu Nord / Radio Plus / Télé Gohelle / La Voix du Nord / Le Journal Inter / L’Avenir de l’Artois / Nord Éclair / Le Carnet Vert / VMA Souchez / Champagne Devenoge / Groupe Prévoir Lens / Okeille Production / Groupe Lempereur “Car Premium” / Magazine Piloter / Veolia Eaux du Nord / Côte d’Opale.com / Les clubs aéronautiques de l’aérodrome de Lens.

Le DVD de Lens Airshow 2012

120 minutes de film qui retracent les meilleurs moments du meeting aérien 2014 à Lens-Bénifontaine et qui vous font découvrir les coulisses et les acteurs de ce show d’exception.

Le DVD est disponible ! 

Pour le recevoir à domicile, renvoyer un coupons avec vos noms et adresses accompagné du règlement à l’adresse ci-dessous.

Tarifs pour la France: 11,50€ (10€ + port 1,50€)  Tarif pour la zone Europe: 12€ (10€ + 2€) DVD disponible à l’ «Hurricane Bar» de l’aérodrome au prix de 10€  (à partir du 2 Déc.)
Pour les virements bancaires depuis l’étranger, nous contacter par mail.
Dans la limite des stocks disponibles

Rappel des coordonnées  :
Association “Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine”
62 bis, rue Pasteur   F-62410 BÉNIFONTAINE
Tel 06 09 50 31 52
organisation@meeting-air-lens.com
http://www.meeting-air-lens.com
http://www.facebook.com/Lens.Airshow


Teaser du film du “meeting Lens Bénifontaine 2014”

Cette année encore le meeting aérien de Lens-Bénifontaine a remporté un beau succès avec l’accueil de 64.000 visiteurs venus admirer, gratuitement et souvent de loin, 6h30 de spectacle aérien de qualité. Deux évènements inédits auront marqué cette édition 2014 : Le meeting aérien crépusculaire du samedi soir qui laissera un souvenir inoubliable aux nombreux invités et le vol inédit en patrouille du Rafale français et du F16 belge. Si le vol commun des deux chasseurs restera unique, le show crépusculaire sera en revanche reconduit à l’avenir pour un plus large public. Ce film, d’une durée de 52 minutes dans sa version longue, montre les coulisses du spectacle et rend hommage aux équipages et aux nombreux bénévoles qui œuvrent à son organisation.
À bientôt pour un prochain mail d’information pour vous présenter les actions entreprises et les nouvelles concernant notre prochain meeting des 19 et 20 Septembre 2015.
Amitié,
Régis Grébent
et l’équipe du bureau d’organisation.

Rappel des coordonnées pour nous joindre :
Association “Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine”
62 bis, rue Pasteur   F-62410 BÉNIFONTAINE
organisation@meeting-air-lens.com
http://www.meeting-air-lens.com
http://www.facebook.com/Lens.Airshow


Meeting aérien à Lens-Benifontaine : 23 mai 1988

Programme du meeting de Lens du 23 mai 1988 ©Xavier Cotton

Programme du meeting de Lens du 23 mai 1988 ©Xavier Cotton

Voici quelques photos souvenir du meeting aérien qui a été organisé sur le terrain de Lens-Benifontaine le 23 mai 1988, Ces diapositives  faites avec un appareil photo argentique Minolta équipé d’un Zoom Tamron 28-200mm ont étés scannées a l’aide d’un scanner spécifique pour diapositives.
MS505 F-BARP ©Xavier Cotton

MS505 F-BARP ©Xavier Cotton

Le MS505 Criquet F-BARP à moteur Jacobs (cn 496) alors sous couleurs espagnoles était la propriété de aéro-club Jean Bertin de Chavenay. En Février 2014, Il était stationné dans un hangar à Montbéliard-Courcelle (LFSM) l’hélice en moins (il l’avait encore en 2009),pour le moment l’appareil ne vole plus et aurait désormais besoin d’une restauration complète comme on peut le voir sur sur http://spotaero.blogspot.fr
MS317 F-BGUZ en vol ©Xavier Cotton

MS317 F-BGUZ en vol ©Xavier Cotton

 Le MS317 F-BGUZ (cn 306) était aussi la propriété de aéro-club Jean Bertin de Chavenay il leur appartiendrait toujours mais serait stocké dans un hangar en attente de restauration suite à un accident  lors d’une remise de gaz en date du 2 avril 2010.
Stampe SV4 F-BAHF ©Xavier Cotton

Stampe SV4 F-BAHF ©Xavier Cotton

Présent au meeting de Lens en 1988, le Stampe SV4C F-BAHF (cn 1121 construit en 1949). Son premier propriétaire était l’État à travers le SFA (Service de Formation Aéronautique) qui l’avait basé à Carcassonne, puis à Challes-les-Eaux de 1964 à 1966. Il a été ensuite vendu à l’Aéroclub Marcel Dassault Voltige (Nangis-Les Loges). D’après le registre de la DGAC (direction Générale de L’aviation Civile), il est basé à Rethel-Perthes (Ardennes) depuis 1981.
Le MS505 F-BARP ©Xavier Cotton

Le MS505 F-BARP ©Xavier Cotton

La Patrouille de France 1988 sur Alpha Jet ©Xavier Cotton

La Patrouille de France 1988 sur Alpha Jet ©Xavier Cotton

La patrouille de France sur Alpha Jet 1988 ©Xavier Cotton

La patrouille de France sur Alpha Jet 1988 ©Xavier Cotton

Solos N°7 et N°8 de la Patrouille de France 1988 ©Xavier Cotton

Solos N°7 et N°8 de la Patrouille de France 1988 ©Xavier Cotton

Alouette III de l'ALAT ©Xavier Cotton

Alouette III de l’ALAT ©Xavier Cotton

Ballon à Gaz Banque Populaire ©Xavier Cotton

Ballon à Gaz Banque Populaire ©Xavier Cotton

Les 3 PC7 (HB-HMA, HB-HMB, HB-HMC) de la Patrouille Martini-Europe 1 ©Xavier Cotton

Les 3 PC7 (HB-HMA, HB-HMB, HB-HMC) de la Patrouille Martini-Europe 1 ©Xavier Cotton

Passage à l'anglaise de la Patrouille Martini-Europe 1 ©Xavier Cotton

Passage à l’anglaise de la Patrouille Martini-Europe 1 ©Xavier Cotton

C’est en 1986 que la Patrouille Martini-Europe 1 a changé d’appareils passant du Sia Marchetti SF260 au Pilatus PC-7 passant ainsi du moteur à piston au turpopropulseur. La Patrouille Martini-Europe 1 équipe  ses avions d’un pod sous chaque aile avec un système de fumigène,  cette double trainée permet de bien souligner leurs évolutions dans le ciel. En 1991 La patrouille Martini-Europe1 devra cesser son partenariat avec la célèbre marque d’apéritif suite à la loi Évin du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme.
MS317 F-BGUZ en vol ©Xavier Cotton

MS317 F-BGUZ en vol ©Xavier Cotton

CAP 20 LS 200 F-GAUA ©Xavier Cotton

CAP 20 LS 200 F-GAUA ©Xavier Cotton

Ce CAP 20 LS 200 (cn 02)  F-GAUA appartenait alors à aéro-club de Château Thierry. En 1999 il a été acheté par Dominique Levrel qui l’a basé à Nouméa. Dimanche 29 novembre 2009 lors du meeting aérien d’Ouatom en Nouvelle Calédonie, Christine D’Arbel qui pilotait l’avion s’est grièvement blessée lors d’un accident. Suite à une mise en vrille de l’appareil, l’avion s’est écrasé au milieu des arbres en dehors de l’aérodrome. Christine D’Arbel est remise aujourd’hui de son accident et on lui souhaite de continuer à partager l’aviation !
Vous pouvez voir les photos du meeting de Lens 1988 sur Flickr en suivant ce lien: 1988 meeting de Lens

Airshow Franco-Belge à lens-Benifontaine

l'affiche officielle, réalisée par Pierre-André Cousin, peintre de l'Air

l’affiche officielle, réalisée par Pierre-André Cousin, peintre de l’Air

Après le succès des Fêtes de l’Air 2007, 2010 et 2012 qui ont accueilli respectivement 22.000, 30.000 et 53.000 spectateurs, le prochain grand meeting aérien aura lieu le Dimanche 18 Mai 2014 sur l’aérodrome de Lens-Bénifontaine. Il aura pour thème l’Amitié franco-belge. Pascale Alajouanine-Duhoo qui est la marraine officielle du Meeting de Lens-Bénifontaine depuis 2007, le sera à nouveau pour celui de 2014.

Pascale Alajouanine Lens 2012 ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine Lens 2012 ©Xavier Cotton

Cet événement d’importance qui verra la présence d’aéronefs des deux pays est organisé grâce au soutien de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin, du Département et de la Région ainsi que de nombreux partenaires privés et institutionnels.
Son organisation exemplaire et la qualité du spectacle offert le placent dans le paysage des grands Airshows européens et sa gratuité pour le public permet l’accès au plus grand nombre.
La Fête de l’Air de Lens-Bénifontaine est devenue un événement attendu, par le grand public et par les initiés.

Patrouille Aérostar sur Yak Lens 2012 ©Xavier Cotton

Patrouille Aérostar sur Yak Lens 2012 ©Xavier Cotton

La Fête de l’Air de Lens-Bénifontaine se déroulera à l’aérodrome, sur deux jours.
Le samedi 17 Mai réservé aux entraînements des aéronefs et aux baptêmes de l’air en avions et hélicoptères sera destiné à l’accueil des enfants et handicapés, aux médias ainsi qu’aux professionnels et photographes spécialisés.
Potez 60 F-POSE Lens 2012 ©Xavier Cotton

Potez 60 F-POSE Lens 2012 ©Xavier Cotton

Le dimanche 18 Mai sera consacré au grand meeting aérien franco-belge. Dès 13h00, la Fameuse Patrouille “Breitling Jet Team” et ses sept L39 Albatros ouvrira le bal. Le grand public pourra assister gratuitement à plus de 6 heures de spectacle aérien varié, alterné de démonstrations d’aéronefs civils et militaires récents et de collection, de voltige aérienne et de vols en patrouille.
L’aérodrome sera également le lieu d’animations et d’expositions diverses et une grande exposition statique d’aéronefs sera ouverte au public dès le début de matinée.

Patrouille de Mirage 2000 Lens 2012 ©Xavier Cotton

Patrouille de Mirage 2000 Lens 2012 ©Xavier Cotton

Un meeting aérien de cette importance ne peut être organisé qu’avec le soutien et l’aide financière de Partenaires qui doivent trouver un intérêt et un retour en terme d’Image et pour lesquels les organisateurs du meeting ont développé une gamme de prestations qui leur permet de monter une opération de relation publique adaptée à leurs budgets et besoins. Cela va de la simple invitation en parterre VIP au carré privatif avec chapiteau et repas.
Spitfire Lens 2012 ©Xavier Cotton

Spitfire Lens 2012 ©Xavier Cotton

 Contacts : 

Association « Fêtes de l’Air Lens-Bénifontaine »

62 Bis, rue Pasteur F-62410 BÉNIFONTAINE
Téléphones : (33) (0) 6 09 50 31 52


Beech D17S Staggerwing F-AZJP

Jean-Philippe Chivot à bord de son Beech D17S Staggerwing F-AZJP ©Liliane Cotton

Le 16 septembre  2012 lors du meeting Aérien Franco-Polonais de Lens-Benifontaine, Jean-Philippe Chivot nous à présenté de façon sublime son Beech D17S Staggerwing, le F-AZJP (cn 6738) construit en 1944 et basé depuis plus de 20 ans à Abbeville.

 

Le prototype du Beech 17 “Staggerwing” a volé pour la 1ère fois le 4 novembre 1932, cet avion a été conçu comme étant un biplan rapide et puissant pour se rendre utile aux hommes d’affaires toujours plus pressés . Le beech D17S est un biplan quadriplace en bois et toile à train rentrant dont l’esthétisme soigné lui donne encore fière allure de nos jours. Équipé d’un moteur en étoile Pratt & Whitney R-985 ” Wasp Junior” de 450 ch, il croise à environ 250 à 260 km/h à 3500 pieds avec 4 personnes à bord pour une consommation de 80 litres/heure. Il approche à 130 km/h et touche à 75 km/h pour s’arrêter en 350 à 400 m . Le D17S fut construit à 67 exemplaires civils et 412 exemplaires militaires sous la désignation UC-43.

 

Le nom de Staggerwing du Beech 17 qui signifie “Ailes décalées” vient de la disposition très inhabituelle de ses ailes pour un biplan , celle du haut étant plus en arrière que celle du bas . Cette disposition visait à améliorer la visibilité du pilote tout en réduisant les interférences entre les ailes. Mais cette disposition n’est pas sans inconvénient selon Jean-Philippe : “L’atterrissage est peu ordinaire car sans précautions l’aile du dessous décroche d’abord, l’avion s’enfonce vers l’avant et rebondit allègrement sur son train à ressorts boudins mal amortis. Il faut donc avoir la bonne vitesse pas trop élevée et mettre les volets à fond sur l’aile inférieure, ce qui fait qu’elle décroche en même temps que celle du dessus.

 

Voici le témoignage de Jean-Philippe Chivot au sujet de son Beech D17S “Staggerwing” :
Le mien a été construit en 1944 dans le dernier lot pour les militaires US. Il a été réceptionné par la marine US à San Diego et n’a pas servi à grand chose avant d’être vendu au Mexique. Il a un peu volé aux alentours de Mexico jusqu’à être racheté par un américain de Los Angeles en 1960 qui l’a revendu à un pilote de la TWA en 1961. ce dernier a très peu volé, il a fait réviser le moteur et l’a équipé de freins à disques à étrier et plaquettes.
Les Beech D17S et F17S sont équipés d’origine d’un système de freins à empilement de disques fixes et de disques tournants, empilement que l’on serre avec des pistons hydrauliques, malheureusement ce système de freinage a envoyé pas mal de Staggerwing sur le pif. Ça freine pas ou peu, puis tout d’un coup un disque mobile se déforme sous la chaleur et le tout se bloque. Au moins deux sur trois des Staggerwing en état de vol ont conservé des freins à empilement de disques, car pour les remplacer par des freins à étrier et plaquettes, il faut récupérer des freins de Beech G17S et ça devient très difficile.

 

Avant 1960 il a eu vraisemblablement un accident car 3 ailes étaient de 1944 et une aile supérieure de 1939  (on peut supposer une sortie de piste et choc contre un hangar)

Vue du dessous du Beech D17S Staggerwing F-AZJP ©Xavier Cotton

Je l’ai acheté à Los Angeles en 1990 et l’ai fait ramener en container, comme indiqué par l’usine en 1944, par le canal de Panama. A l’arrivée au Havre la corrosion due à la chaleur et au sel avait fait que tous les câbles de commandes étaient bloqués.
J’ai volé pendant presque 20 ans en France, Suisse, Belgique jusqu’au moment où au cours d’un vol d’essai pour des journalistes je n’ai pu remonter la pression d’essence à la pompe à main après un changement de réservoir. J’ai du me poser train rentré dans un champ avec 4 personnes à bord. les dommages furent importants mais j’ai fait reconstruire les parties usées ou endommagées et c’est la deuxième fois depuis sa restauration qu’à Lens je le présentais en meeting, toujours avec de petits problèmes de réglages très agaçants.

 

Au cours de la reconstruction je me suis aperçu que la construction en série d’avions en bois avait des conséquences néfastes. Ce fut le cas pour les Tiger Moth construit par les usines Morris en Angleterre et les Staggerwing. Pour que ça aille plus vite la colle employée était de la colle à l’urée à séchage très rapide et les assemblages de bois sur gabarit étaient bourrés de colle et maintenus en place par des tasseaux cloués en contreplaqué. Conséquences: la colle à l’urée cristallise à la longue et ne colle plus et les petits clous des tasseaux rouillent et se détachent. Il faut tout refaire avec des bois modernes et des colles d’aujourd’hui.

 

Le Staggerwing est très agréable en présentation car il restitue remarquablement en montée l’énergie acquise lors d’un piqué. Il ne décroche pas vraiment à cause des ailes décalées qui font que, je l’ai dit, l’aile du dessus décroche bien après celle du dessous. l’avion plonge et reprend de la vitesse. Cela intervient aux alentours de 65 km/h ce qui est ridiculement faible pour un avion de plus de 2 tonnes.

Le Beech D17S Staggerwing F-AZJP train sorti © Liliane Cotton

Sur le Beech G17S qui a succédé au D17S, la dérive est un peu plus grande pour améliorer le contrôle directionnel, la liaison parebrise capotage moteur est plus fluide, les tôles de carénage de roues n’ont plus le triangle d’évidemment, les freins sont à disque avec des plaquettes comme pour des freins actuels et comme sur le F-AZJP, et le manche basculant n’a pas le même dessin. Sinon le reste et les performances sont rigoureusement identiques.

 

Le Beech 17 quasiment entièrement construit à la main et équipé sur mesure ne résista pas  à la concurrence du Beech 35 Bonanza, avion tout métal plus moderne à performances sensiblement équivalentes pour le tiers du prix . Seulement Vingt Beech G17S furent vendus et sa production s’arrêta en 1948 . Au total, 781 Beech 17 ” Staggerwing” furent fabriqués en huit modèles différents au cours des 16 années de production . Seulement trois Beech D17S “Staggerwing” sont en état de vol en France plus un stocké en parfait état, alors si vous avez l’occasion d’en voir voler un régalez vous les yeux.

 

Source des informations :
Jean-Philippe Chivot proprietaire du Beech D17S Staggerwing F-AZJP
Le Fana de L’aviation N°515 Octobre 2012

Pascale Alajouanine-Duhoo, marraine du meeting aérien de Lens 2012

Pascale Alajouanine-Duhoo sur CAP 332 F-GRPA ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo sur CAP 332 F-GRPA ©Xavier Cotton

 

Originaire de Béthune (Pas de Calais), Pascale Alajouanine-Duhoo est la marraine officielle des meetings de Lens depuis 2007.
À l’occasion du meeting franco-polonais du 16 septembre 2012, Pascale Alajouanine-Duhoo a encore réjouit petits et grands par le spectacle magique de sa démonstration de voltige au dessus de l’aérodrome de Lens-Benifontaine . À bord de son CAP 332 rouge et blanc, Pascale a enchaîné pendant 10 minutes avec grâce mais fermeté et précision toutes les figures de la voltige aérienne  (tonneaux, boucles, retournements, renversements…..), le tout souligné par la trace d’un fumigène blanc . Je suis certain que sans le savoir, Pascale a encore influé sur l’avenir de quelques jeunes filles ou garçons qui prendront son relai d’ici quelques années…..

En tout cas elle m’a personnellement laissé rempli d’admiration par le professionnalisme de son travail et la beauté de sa chorégraphie aérienne.

CAP 332 au décollage ©Xavier Cotton

CAP 332 au décollage ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo ©Xavier Cotton

Il faut dire que  Pascale Alajouanine-Duhoo voltigeuse de haut niveau est dotée d’un des plus impressionnants palmarès du monde aéronautique. Née le 23 avril 1955 à Hazebrouck, c’est seulement à 27 ans qu’elle prend ses premières leçons de pilotage incitée par son mari, Régis Alajouanine, lui-même pilote chevronné, voltigeur de haut niveau et créateur de l’Amicale de Voltige Aérienne de Saint-Cyr-L’École .

 
A partir de 1985, Pascale Alajouanine-Duhoo aborde la compétition et se classe seconde de la Coupe Espoirs, troisième de la Coupe Desavois en 1987. En 1989, elle devient championne de France biplace sur CAP 10 . Elle aborde ensuite les compétitions internationales aidée par des sponsors qui lui fournissent un Cap 231 puis un Cap 232. 

Pascale sera sacrée championne du monde par équipe en 1994, puis en 1995 championne de France en individuel à Montluçon et la même année championne d’Europe en Tchéquie. Pascale Alajouanine-Duhoo obtiendra deux nouveaux titres de championne de France 1996 et 2000. En 2002 elle réalise un nouveau doublé au championnat de France à Bordeaux et au championnat d’Europe en Lituanie. Elle obtient son cinquième titre de championne de France en 2004 à Jonzac  Enfin en juin 2005, elle est sacrée vice-championne du Monde en programme libre en Espagne. Elle affectionne particulièrement les programmes libres mais aussi inconnus (disputés sans entraînement et donnés quelques heures avant l’épreuve),

Pascale Alajouanine-Duhoo salue le public de Lens ©Xavier Cotton

Pascale Alajouanine-Duhoo salue le public de Lens ©Xavier Cotton

En août 2005, les Cap 231 et Cap 232 sont interdits de vol par la Direction Générale de l’Aviation Civile et n’ont pu revoler qu’à partir juin 2006, après quelques modifications techniques. 
Après 13 années passées en équipe de France de voltige aérienne et un palmarès qui fera rêver tout voltigeur pendant encore longtemps, Pascale Alajouanine-Duhoo profite de cette interruption pour arrêter la compétition et poursuivre son métier d’opticienne qu’elle a toujours continué d’exercer en parallèle de sa carrière de sportive de haut niveau. 

Pour le plus grand plaisir du public, Pascale Alajouanine-Duhoo continue de participer à de nombreux meetings aériens dont elle apprécie la convivialité  et la qualité des échanges humains. Cette grande dame de la voltige aérienne toujours souriante nous honore de la qualité impressionnante de ses démonstrations . Pascale vole toujours sur le CAP 332 F-GRPA (cn 6 construit en 1996) de l’Amicale de Voltige Aérienne de Saint-Cyr-L’École . Celui ci est équipé d’un moteur de 300 chevaux et d’une hélice tripale plus performante avec une aile en carbone pour un poids à vide de 590 kg. Son taux de roulis  de 420 °/s lui permet de faire un tonneau en moins d’une seconde. Ses longerons sont certifiés pour des accélérations de +9g à -9g.

CAP 332 F-GRPA de l'Amicale de Voltige Aérienne ©Xavier Cotton

CAP 332 F-GRPA de l’Amicale de Voltige Aérienne ©Xavier Cotton

Sources des informations :  
Amicale de voltige Aérienne : http://www.amicale-voltige.com
Le meeting aérien de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin : http://www.meeting-air-lens.com/Interview de Pascale Alajouanine-Duhoo dans la voix du nord : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lens/actualite/Secteur_Lens/2010/09/12/article_pascale-alajouanine-la-marraine.shtml


CANU 3J

(Photo collection privée Xavier Cotton)
Quand je passe sur l’aérodrome de Reims-Prunay je suis toujours prêt à shooter l’aéronef original qui manque à ma collection. Quand j’ai aperçu cet avion, j’ai d’abord cru que c’était un Piper J3 très apprécié des pilotes. Pourtant l’immatriculation en F-P réservée aux avions de construction amateur attira mon attention. En 2000, Lucien Canu (Yvetot) a construit cet avion le CANU 3J en l’honneur du Piper J3. Le F-PCML appartient désormais depuis le 15 mai 2006 à l’association Avion Passion et est basé sur l’aérodrome de Lens-Bénifontaine (LFQL)

This site is protected by wp-copyrightpro.com