Étiquette : peinture

L’UNIVERS DE LUCIO PERINOTTO : LE TARMAC ET LES NUAGES.

« Deux-Ponts et DC3 au Bourget » ©Lucio Perinotto

LUCIO PERINOTTO 
Exposition de peintures
« TARMAC ET NUAGES »
 
Du 12 octobre au 31 octobre 2017
à la Galerie Vitesse 
(du mardi au samedi de 14h00 à 19h00)

 

L’UNIVERS DE LUCIO PERINOTTO : LE TARMAC ET LES NUAGES.

Parce que lui seul sait jouer de ses pinceaux a rendre les reflets sur les carlingues et les pistes. parce qu’il maitrise parfaitement l’agitation ordonnée des hommes autour des machines qui viennent d’atterrir ou s’apprêtent a décoller. parce que vibrent, sous nos yeux, les constellation, super G, deux-ponts, DC3, DC4 et Stratocruiser, les ciels nuageux, orageux parfois, somptueux toujours, noient notre regard. La vingtaine de toiles présentées évoquent ainsi les débuts de l’aviation commerciale des années cinquante, période mythique.

 Sur le site de Lucio Perinotto http://www.lucioperinotto.com voici ce qui est écrit concernant sa biographie,
« La passion de Perinotto et son talent véritable ont été reconnus en 1992, quand il a été invité  à rejoindre le groupe des peintres de l’air. Ses peintures à l’huile noires et blanches lui ont rapidement forgé une grande réputation. À de multiples occasions, il fut invité par la Guilde des Artistes de l’Aviation. Aujourd’hui, il est sans aucun doute l’artiste d’aviation français le plus doué.

  Avec un style simple et efficace, combiné avec un traitement incroyable de lumière, son travail a une vitalité exceptionnelle. Lucio Perinotto aime aussi jouer avec des ombres et des couleurs ; ses peintures de couleur montrent une variation particulière vers des bleus profonds.

 Lucio Perinotto est passionné d’avions de ligne à hélices et d’avions de chasse de la seconde guerre mondiale. Avec ses avions, vous entendez le bruit des moteurs, vous estimez que le stress d’un pilote s’est engagé dans un combat aérien, vous partagez le frisson de croisière au-dessus de l’océan Atlantique du Nord sur un Constellation.
Le style de Lucio Perinotto est unique : dans chacune de ses peintures, un avion légendaire, vu sous un angle particulier vous fait ressentir l’action, vous en êtes le héros. Lucio Perinotto aime les détails subtils, mais authentiques qui donnent un sens  formidable des réalités à ses peintures et une certaine nostalgie.
Lucio Perinotto nous mène loin au-dessus des nuages, et lorsque l’on atterrit, c’est pour se retrouver dans l’aérogare d’un monde précurseur.
Pour cette nouvelle exposition à la Galerie Vitesse, il a particulièrement étudié les reflets sur les carlingues des somptueuses machines. Ainsi découvre-t-on plusieurs gros plans de Constellation, Stratocruiser, Breguet 2 Ponts, Super G Air France…. La vingtaine de toiles présentées évoquent ainsi les débuts de l’aviation commerciale des années cinquante, période mythique.
Parce qu’il maitrise parfaitement l’agitation ordonnée des hommes autour des machines qui viennent d’atterrir ou s’apprêtent a décoller, le jeu de la lumière sur les carlingues, la remarquable composition des œuvres, une maîtrise irréprochable des volumes, voici un ensemble de caractères qui absorbe la réalité pour en extraire l’ultime poésie.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 1 42 25 48 13
galerievitesse@gmail.com
www.galerievitesse.com
www.lucioperinotto.com

 


Exposition à la Galerie Vitesse

EXPOSITION à la GALERIE VITESSE
DU 17 septembre au 15 octobre 2015
48 rue de Berri 75008 Paris

Crée en 1987 par Isabelle Nicolosi, la Galerie Vitesse présente des œuvres inspirées des sports mécaniques : automobile, aviation, nautisme.
Peintures, sculptures, lithographies, affiches et objets rares sont autant de témoignages de l’ intérêt et du pouvoir évocateur de ce sujet.
Les artistes du début du vingtième siècle voisinent avec nos contemporains. L’unicité du thème a permis le rapprochement d’artistes venus de différents pays, s’exprimant à travers des techniques et des styles très variés.
Outre une exposition de groupe permanente dont fait partie  LUCIO PERINOTTO peintre de l’air (http://www.lucioperinotto.com), la Galerie Vitesse organise plusieurs fois par an des expositions personnelles à certains de ses artistes.
Une rentrée joyeuse est prévue avec les artistes de la Galerie Vitesse (http://www.lucioperinotto.com) qui vous présenteront leurs œuvres les plus récentes.

Breguet deux ponts d’Air France ©Lucio Perinotto

 LUCIO PERINOTTO a travaillé sur de petits formats pour faire vibrer les avions d’après guerre qu’il affectionne tant (des Constellation bien sûr, des Breguet 2 ponts, des DC3 …)

©Benoît Montet
BENOÎT MONTET propose une belle toile représentant un concours d’élégance : une superbe jaguar au premier plan, l’effervescence du concours à l’arrière plan (voitures exposées, personnages). Autre registre : une toile montrant un parking des années soixante : DS, Dyna Panhard, Simca s’y côtoient.
©Benoît Montet
JEAN MARC CHAILLET demeure passionné par la Porsche qu’il décline en teintes vives, à la gouache.
JEAN JACQUES MAR présente sa dernière sculpture jouant dans la lumière , une Ferrari 156 F1 de 1961 (celle de Phil Hill), en métal, acrylique coulée et sablée, peinture.
©Emmanuel Zurini

EMMANUEL ZURINI expose une somptueuse sculpture en bronze patiné, “D Type Jaguar”, ainsi que “Road and Track”, inspirée de l’Hispano.

©Vautrin
VAUTRIN nous entraîne en Californie : un motel, une Cadillac 1953 garée devant, ou bien, sujet d’une autre toile : deux Pontiac devant le Golden Gate.

©Corinne Raynal
CORINE RAYNAL exerce aujourd’hui deux métiers avec passion, celui de peintre et celui de professeur de peinture. Pour sa recherche personnelle, ses sujets sont avant tout poétiques , elle aime trouver dans ses toiles, un mélange intimiste ou se croisent perspectives et solitude, car peu de personnages.Préférant la matité à la brillance sur ses tableaux, un doux mélange à base de chaux et de pigments lui confèrent un bon support pour commencer sa technique à l huile.

Séduite par les Ferrari et la course automobile GIO nous dévoile ses toiles superbement composées.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 142 25 48 13
galerievitesse@gmail.com
www.galerievitesse.com
www.lucioperinotto.com


« METAL BIRDS » Lucio Perinotto

Exposition « Metal Birds » 2014 à la Galerie Vitesse « Constellation climbing » ©Lucio Perinotto
LUCIO PERINOTTO 
Exposition de peintures
« METAL BIRDS » 
du 16 octobre au 15 novembre 2014 
à la Galerie Vitesse 
(du mardi au samedi de 14h00 à19h00)

 Sur le site de Lucio Perinotto http://www.lucioperinotto.com voici ce qui est écrit concernant sa biographie,
  « La passion de Perinotto et son talent véritable ont été reconnus en 1992, quand il a été invité  à rejoindre le groupe des peintres de l’air. Ses peintures à l’huile noires et blanches lui ont rapidement forgé une grande réputation. À de multiples occasions, il fut invité par la Guilde des Artistes de l’Aviation. Aujourd’hui, il est sans aucun doute l’artiste d’aviation français le plus doué.

  Avec un style simple et efficace, combiné avec un traitement incroyable de lumière, son travail a une vitalité exceptionnelle. Lucio Perinotto aime aussi jouer avec des ombres et des couleurs ; ses peintures de couleur montrent une variation particulière vers des bleus profonds.

 Lucio Perinotto est passionné d’avions de ligne à hélices et d’avions de chasse de la seconde guerre mondiale. Avec ses avions, vous entendez le bruit des moteurs, vous estimez que le stress d’un pilote s’est engagé dans un combat aérien, vous partagez le frisson de croisière au-dessus de l’océan Atlantique du Nord sur un Constellation.


Le style de Lucio Perinotto est unique : dans chacune de ses peintures, un avion légendaire, vu sous un angle particulier vous fait ressentir l’action, vous en êtes le héros. Lucio Perinotto aime les détails subtils, mais authentiques qui donnent un sens  formidable des réalités à ses peintures et une certaine nostalgie.
Lucio Perinotto nous mène loin au-dessus des nuages, et lorsque l’on atterrit, c’est pour se retrouver dans l’aérogare d’un monde précurseur.
Pour cette nouvelle exposition à la Galerie Vitesse, il a particulièrement étudié les reflets sur les carlingues des somptueuses machines. Ainsi découvre-t-on plusieurs gros plans de Constellation, Stratocruiser, Breguet 2 Ponts, Super-sabre, Typhoon, B-17 … :
Le jeu de la lumière sur les carlingues, la remarquable composition des œuvres, une maîtrise irréprochable des volumes, voici un ensemble de caractères qui absorbe la réalité pour en extraire l’ultime poésie.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 1 42 25 48 13
galerievitesse@gmail.com
www.galerievitesse.com
www.lucioperinotto.com


Ex-Voto à Notre Dame de la Garde : Victor Mérentier

 

En visite à la basilique « Notre Dame de La Garde » qui domine Marseille je remarquais plusieurs ex-voto ayant pour thème l’aviation et en particulier celui ci-dessus signé « Mérentier VR » et peint en 1967 au sujet duquel je voulus en savoir plus. C’est grâce à l’aide des passionnés d’Aeroforum et en particulier  celle de Gérard Pourteau que j’ai pus retrouver sur gallica.bnf.fr l’article du Matin du 28 avril 1930 qui nous raconte l’événement suivant :
Chaque dimanche, la « Société pour le développement de l’aviation » dont les services sont établis à l’aérodrome du Bourget, organise des baptêmes de l’air et des promenades en avion au-dessus de Paris et de la banlieue.
Hier, vers 15 heures, un biplan appartenant à cette société, piloté par M. Victor Mortier, originaire de Marseille, effectuait une randonnée au-dessus de la capitale avec deux passagers, M. Charles Lamarque et M. Pierre Peuchaud.
L’appareil survolait la zone aux environs de la porte de la Chapelle à une altitude d’environ 1.500 mètres, lorsque se produisit une avarie du moteur.

Le Matin 28 avril 1930 @Gallica.bnf.fr/bibliothèque nationale de France

Le pilote chercha un terrain d’atterrissage, mais apercevant de nombreux promeneurs et pour éviter un accident grave, il se dirigea vers un champ, a proximité du cimetière de la Chapelle, à la Plaine Saint Denis.
Au moment où il survolait le cimetière, l’appareil heurta un arbre et vint s’écraser sur le sol.
De la carlingue brisée de l’avion, les témoins de l’accident retireront le pilote, légèrement blessé au visage et aux jambes, et les deux passagers qui, plus gravement atteint, furent transportés l’hôpital de Saint-Denis.
M. Charles Lamarque souffre de plaies à la face et de contusions à la tête. M. Pierre Peuchaud a la jambe droite fracturée et des contusions multiples
Le pilote demanda à être pansé sur place. Il nous à fait quelques instants plus tard le récit de son accident :
J’ai été victime, nous a-t-il dit, d’une « salade de bielles ». Cette avarie me laissait un champ d’action assez vaste, étant donné la grande altitude à laquelle je me trouvais à ce moment. J’ai pensé tout d’abord atterrir sur les fortifications, mais j’ai vu à temps que beaucoup de gens faisaient la sieste sur l’herbe. Je me suis donc dirigé vers un terrain de football situé non loin de là et je croyais pouvoir l’aborder entre une cheminée d’usine et un hangar, mais l’air n’était pas porteur et une dépression me fit perdre de la hauteur au moment où je survolais le cimetière. L’aile droite de l’appareil heurta un arbre et ce fut la chute brutale.
Je pus me dégager rapidement et avec l’aide du gardien et des personnes qui se trouvaient dans le cimetière, les deux passagers purent être retirés des débris.
C’est en quatorze ans de pilotage, le seul accident qui me soit arrivé.
M. Tino, commissaire de police de Saint-Denis Sud est venu procéder à une première en quête et l’appareil fut laissé sur place pour permettre l’expertise de techniciens.
Un service d’ordre envoyé par la préfecture de police a fait évacuer le cimetière dont les portes ont été fermées

Grâce à un texte sur les ex-voto de Notre Dame de la Garde de Felix Reynaud paru dans la revue « Marseille » parue en 1985, on apprend que le pilote marseillais Victor Mérentier (né en 1897) étai un as de l’aviation aux côtés de Mermoz et Saint-Exupéry. En 1982 il dépose  deux ex-voto , peints par lui-même, pour un accident dont il réchappa, en Rhénanie, le 28 avril 1923 et un autre, survenu au-dessus de Paris, le 27 avril 1930.

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=12152280

Poursuivant mes recherches je trouve un article relatant l’accident dans l’édition du 28 avril 1930 du « Midi Socialiste » sur le site de la bibliothèque de Toulouse (http://www.bibliotheque.toulouse.fr)

Un avion s’abat sur Paris

SES TROIS OCCUPANTS SONT BLESSES
Paris, 27 avril. Cet après-midi vers 15 heures, un avion appartenant à une Compagnie privée et piloté par M. Victor Mérentier, originaire de Marseille, avait pris deux passagers pour effectuer des promenade sur Paris et sur la banlieue. Une panne de moteur se produisit bientôt, alors que l’avion volait à une altitude de 250 mètres. Jugeant le terrain du Bourget trop éloigné, le pilote voulut d’abord atterrir sur 1es fortifications, mais comme de nombreux promeneurs s’y trouvaient il décida de se rendre vers un petit champ situé près du cimetière de la Plaine-Saint-Denis. Mais il ne put arriver au but et l’avion s’abattit dans le cimetière. M. Mérentier fut retiré de l’avion avec des coupures au visage. Les deux passagers, M. Charles Lamarque, demeurant à Vincennes, et Pierre Peuchaud, demeurant à St Amans-le-Moreux, eurent des contusions aux jambes et des fractures légères au crâne. Ils ont été conduits à l’hôpital de Saint-Denis. Leur état ne paraît pas grave.

http://images.midi.bibliotheque.toulouse.fr/1930/B315556101_MIDSOC_1930_04_28.pdf

Malgré l’immatriculation presque complète je n’arrive pas pour l’instant à identifier cet avion  car le seul avion immatriculé F-AHEx ayant été la propriété de la « Société pour le développement de l’aviation » basée au Bourget est le Caudron C.128 F-AHEB dont la dérivé plus en triangle ne ressemble pas à celle de la peinture?
De plus le F-AHEB a appartenu en février 1935 à Robert Batton, Cormeilles-en-Parisis donc postérieurement à l’accident de 1930 qui semble irrémédiable pour l’avion. Si vous avez des idées ou des informations à m’apporter pour compléter l’article n’hésitez pas à me contacter : passiondesavions@orange.fr
 
Sources des informations :
Gérard Pourteau
Félix Reynaud : les Ex-Voto de Notre Dame de la Garde
Bibliothèque Nationale de France : http://gallica.bnf.fr/
Bibliothèque de Toulouse : http://www.bibliotheque.toulouse.fr/

8ème Salon officiel des Peintres de l’air

8ème Salon officiel des Peintres de l’air
du 7 juin au 14 septembre 2013
Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget
Ce salon se tient du 7 juin au 14 septembre 2013 au sein du musée de l’air et de l’espace du Bourget.
En France, le titre de « peintre officiel de l’air et de l’espace », plus connu sous le titre de « peintre de l’air » est accordé par le ministre de la Défense à des artistes consacrant leur talent à l’aéronautique et à l’espace. Il peut être attribué non seulement à des peintres mais aussi à des illustrateurs, des graveurs et des sculpteurs.

Le catalogue de l’association des peintres de l’air.
Sources des informations :
L’Écharpe Blanche : http://www.lecharpeblanche.fr/breves/vernissage-du-8eme-salon-officiel-des-peintres-de-lair/


Exposition vente d’aquarelles d’Henri Wénisch

Exposition-Vente d’Aquarelles 
d’Henri Wénisch
Musée de l’Aéronautique locale 
de Bétheny
Le 16 juin de 15h00 à 17h30
Mairie de Betheny (Marne)
Dimanche 16 juin 2013 de 15h à 17h30, le musée de l’Aéronautique locale de Bétheny sera ouvert aux visite. Le prix de l’entrée est de 5€
À cette occasion est organisé une exposition-vente d’aquarelles d’Henri Wénisch (1917-2013), ancien mécanicien personnel du commandant Edmond Marin la Meslée, as des as de la campagne de France 1939-1940 et parrain de l’ancienne base aérienne 112 de Reims.
                   
 
Contacts et renseignements :
 03 26 07 12 71

Exposition de peinture : Lucio Perinotto et Gérard Weygand

LUCIO PERINOTTO 
GÉRARD WEYGAND
  l’oeil d’Icare
Hommage à la bande dessiné
du 3 au 25 mai 2012
à la Galerie OBLIQUE
(du mardi au samedi de 14h00 à19h00)

LUCIO PERINOTTO : 

F 52 © Lucio Perinotto
« Pourquoi les avions ? Peut-être parce que notre maison se trouvait non loin du boutcde la piste de l’aéroport de Mérignac. Je suis venu à Paris, il y a environ vingt-cinq ans. Là, j’ai commencé à travailler dans les arts graphiques. Au début des années 1990, au moment où eut lieu le passage du travail manuel à l’ordinateur, un copain graphiste m’a dit en se marrant : « Laisse tomber, tu es trop vieux pour ça. » Il n’avait pas tort. Ça ne me disait rien. Et comme je peignais déjà beaucoup en amateur, j’ai suivi son conseil. On peut donc dire que l’ordinateur m’a sauvé. J’avais toujours dessiné à côté, notamment pour Le Fana de l’aviation/Mensuel disponible en kiosque. 
Espadon © Lucio Perinotto
Ma peinture est exclusivement consacrée au monde aéronautique depuis 1996, date de ma première exposition. Je suis maintenant peintre officiel de l’air et de l’espace. Ce titre est décerné par le ministère de la Défense, comme celui des peintres de la Marine. Lors des campagnes militaires, on emmenait des artistes pour fixer les batailles, les victoires, les paysages. Jusqu’à récemment, en France, ce genre de peintures se voyait très peu chez les gens, ou alors on les découvrait juste dans le bureau de monsieur… Aujourd’hui, c’est devenu un genre qui s’affiche. Surtout si c’est une toile. La peinture agit comme un filtre… C’est vrai, elle filtre et idéalise…
La peinture transforme l’image en objet respectable, la toile, plus honorable que d’autres. Je suis très attaché à la peinture, c’est important pour moi d’être peintre.
Mes influences ? En vrac, les impressionnistes, les surréalistes, Tintin, Lucian Freud, Buck Danny, et beaucoup David Hockney. Pour cette nouvelle exposition seront présentés des peintures ainsi que des dessins en noir et blanc. »
Lucio Perinotto dédicacera son “Artbook” (éditions Paquet) le samedi 5 mai de 16h à 19h

Un prototype a disparu Buck Danny © Lucio Perinotto
BIO :
1949 : né le 28 décembre à Bordeaux
1970-1986 : graphiste publicitaire
1986 : début de carrière de peintre professionnel
1992 : nommé Peintre officiel de l’air
1994-2004 : secrétaire général de l’Association des peintres de l’air
2009 : nommé membre correspondant de l’Académie de l’air et de l’espace

PRIX ET DISTINCTIONS :
1998 Prix de l’Aéro-club de France
2000 Prix du Ministre de la Défense
2003 Prix de la Fondation Latécoère
2005 Prix du Ministre de la Défense, Paris air show
2007 Prix du chef d’état-major de l’armée de l’air, Paris air show
Prix Latécoère – Prix de l’Aéro-club de france

EXPOSITIONS :
Expose régulièrement depuis 1996 à titre personnel et en expositions de groupe

NC 9004 © Gérard Weygand
GÉRARD WEYGAND :
Né à Paris en 1944 Gérard Weygand a étudié les Beaux-Arts à l’atelier Met de Penninghen et à l’Académie Julian. Il est titulaire du professorat de dessin de la Ville de Paris.
De son père, pilote à Air Union, il a hérité la passion de l’aviation et il est passé naturellement de l’illustration pour la publicité à sa profession d’artiste peintre.
Peintre officiel de l’Air depuis 1992, et président de l’Association des Peintres de l’air et de l’espace de 1998 à 2007, il a été fait Chevalier de l’Ordre national du Mérite. Membre de l’Académie de l’air et de l’espace. Peintre de chevalet, il n’en a pas moins réalisé des peintures grand format pour compléter certaines architectures (Thomson CSF, EADS, Hôtel Mercure, SNECMA, Dassault Aviation, Aéroclub de France etc.). 
Tuckson,Tmbler, Danny © Gérard Weygand
EXPOSITIONS ET SALONS :
Salon des Peintres officiels de l’air et de l’espace – Paris- Le Bourget
« Prix du Chef d’état-major de l’armée de l’air »
Centre culturel de Russie à Paris – Exposition « Normandie-Niemen »
Salon de Versailles – « Prix de peinture »
Académie de l’air et de l’espace – « médaille de bronze »
Salon Violet – « médaille d’argent de la Ville de Paris »
Expositions personnelles en France et à l’étranger.
Sources des informations : 
Village Saint-Paul
17 rue Saint-Paul 
75004 Paris
Tél : 01 40 27 01 51
Lucio Perinotto : http://www.perinotto.com
Gérard Weygand : http://gerardweygand.fr
 

Exposition de peinture : Christophe Grimonpon

© Christophe Grimonpon

CHRISTOPHE GRIMONPON

Exposition de peintures
du 10 Avril au 12 Mai 2012
à la Galerie GANTOIS (Cannes)
(du lundi au samedi de 10h00 à 12h30 et de15h00 à 19h30)

   

  

Christophe Grimonpon est né en Normandie en 1976. Un grand-père dans la marine nationale, un  père féru de charpente navale et de dessin technique vont influencer, dès son plus jeune âge, sa sensibilité aux constructions humaines, aux ambiances poussiéreuses, et aux objets oubliés par le temps.

Christophe devient professeur d’anglais en 2000. Il part à Londres et découvre l’hyperréalisme, il ne s’en éloignera plus. Naturellement il retrouve le goût de dessiner de façon régulière et commence à faire des croquis, parfois des aquarelles. Pendant deux ans il ne produira que des portraits puis délaisse totalement les humains, trop anecdotiques et éphémères à son goût. Il cherche une peinture anonyme, figée dans le temps, et dont les sujets, par leur silence et leur immobilité, éloignent toute considération narrative. Une peinture dépourvue de sentiment, ni joyeuse ni froide, qui ne laisse rien transparaître de son auteur.

Sa voie d’inspiration est tracée. Pour Christophe il n’y a pas acharnement à respecter la règle hyperréaliste stricte qui consiste à produire un effet photographique ; le flou et la structure des plans  interviennent à un certain moment pour laisser libre cours à l’imagination. 
Christophe utilise son appareil photo comme un bloc-notes, en aucun cas comme un outil de cadrage ou de composition, et c’est là que son travail devient étonnant : on y croirait, mais c’est fictif. 
Les hangars, les reflets, le capharnaüm habituel de l’arrière-plan, la lumière tamisée par la crasse des fenêtres, tout cela n’est que le résultat d’une mise en scène ayant pour objectif de promener l’œil du spectateur.
Aucun humain, aucune silhouette. Les toiles sont désertes et anonymes. Ces lieux de travail, normalement tenus en éveil par des grincements, ronronnements, claquements ou autres râles de mécaniques usées, sont fixés sur la toile dans un silence total. Est-ce pour un instant, est-ce pour l’éternité ?
Christophe Grimonpon a été sélectionné aux Salons de la Marine 2005, 2007 et 2009, ce qui lui a valu deux lettres de félicitation du Ministre de la Défense.
Il a été nommé peintre officiel de l’air et de l’espace le 26 juillet 2011 par M. Gérard Longuet, Ministre de la défense.

Expositions : Galerie Hamon au Havre, Galerie Art Littoral à Dinard, Salon de l’Art Marin à Caen (Prix du public 2003 et prix du jury 2005, invité d’honneur 2007), Château de la Fresnaye à Falaise (invité d’honneur des Artistes Indépendants de Basse-Normandie), Galerie Vitesse à Paris, Galerie Rennie à Liverpool. Lauréat « Artists and Illustrators / Winsor & Newton » en 2006.

Sources des informations :
Christophe GRIMONPON : http://www.grimonpon.com
 

Galerie GANTOIS :  http://www.galerie-gantois.com/
105 Rue d’Antibes

06400 Cannes
+33 4 93 38 57 01 tel:
+33 4 93 38 57 01 fax:
contact@galerie-gantois.com 

La galerie est ouverte du Lundi au Samedi de 10h00 à 12h30, et de 15h00 à 19h30 (Parking Lamy – Rue d’Antibes).


Exposition de peinture : Lucio Perinotto

SCHIPOL © Lucio Perinotto  
LUCIO PERINOTTO 
Exposition de peintures
du 10 novembre au 10 décembre 2011
à la Galerie Vitesse 
(du mardi au samedi de 14h00 à19h00)

 Sur le site de Lucio Perinotto http://www.perinotto.com voici ce qui est écrit concernant sa biographie :
  « La passion de Perinotto et son talent véritable ont été reconnus en 1992, quand il a été invité  à rejoindre le groupe des peintres de l’air. Ses peintures à l’huile noires et blanches lui ont rapidement forgé une grande réputation. À de multiples occasions, il fut invité par la Guilde des Artistes de l’Aviation. Aujourd’hui, il est sans aucun doute l’artiste d’aviation français le plus doué.

  Avec un style simple et efficace, combiné avec un traitement incroyable de lumière, son travail a une vitalité exceptionnelle. Lucio Perinotto aime aussi jouer avec des ombres et des couleurs ; ses peintures de couleur montrent une variation particulière vers des bleus profonds.

 Lucio Perinotto est passionné d’avions de ligne à hélices et d’avions de chasse de la seconde guerre mondiale. Avec ses avions, vous entendez le bruit des moteurs, vous estimez que le stress d’un pilote s’est engagé dans un combat aérien, vous partagez le frisson de croisière au-dessus de l’océan Atlantique du Nord sur un Constellation.

   Le style de Lucio Perinotto est unique : dans chacune de ses peintures, un avion légendaire, vu sous un angle particulier vous fait ressentir l’action, vous en êtes le héros. Lucio Perinotto aime les détails subtils, mais authentiques qui donnent un sens  formidable des réalités à ses peintures et une certaine nostalgie.
Lucio Perinotto nous mène loin au-dessus des nuages, et lorsque l’on atterrit, c’est pour se retrouver dans l’aérogare d’un monde précurseur.
Pour cette exposition, fidèle aux huiles sur toile, aux déclinaisons de noirs ou de bleus, l’artiste découvre de nouvelles machines : Junkers-52, Dewoitine-338, Zeppelin et autres engins mythiques de l’aviation, sans pour autant délaisser les Constellation, Super Constellation, DC3, DC4 ….
Ainsi décrit-il les arrivées ou les départs de Schiphol-Amsterdam, La Guardia, Le Bourget…. d’avions de la Lufthansa, KLM, Air France, alors que sur d’autres toiles l’avion survole les nuages, magie du voyage dans des cieux qu’il sait si bien évoquer.

Galerie Vitesse
48 rue de Berri
75008 Paris
Tel : +  33 (0) 1 42 25 48 13
contact@galerievitesse.com
www.galerievitesse.com
http://www.perinotto.com


Un siècle d’aviation en peinture

L’exposition « un siècle d’aviation en peinture » du 19 mai au 25 juin 2011

se déroulera conjointement à la Galerie en Ré de Bois-Colombes et Galerie ART 89 à la Porte Maillot.

Les œuvres de sept peintres de l’Air sont réunies afin de nous faire revivre des moments historiques de l’épopée aérienne. 
Du meeting aérien de 1910 à Reims peint par Paul LENGELLE aux vieux hangars de Mondésir de Christoff DEBUSSCHERE, les gouaches d’Albert BRENET, l’avitaillement des avions de chasse de Stéphane RUAIS, les bi-moteurs de Yong-Man KWON, la vue de New-York peinte sur pièce d’avion de Lucio PERINOTTO et les  bronzes de Madeleine  TEZENAS du MONCEL.

Peinture de Paul Lengellé

À cette occasion Yves SAINT-YVES dédicacera son livre « L’histoire des cent premiers pionniers de l’aviation française » à Bois-Colombes le samedi 4 juin de 15 h à 19h.

En parallèle, vous pourrez voir une
exposition personnelle de grands formats de C.DEBUSSCHERE  à la galerie ART 89, 89 Av. de la Grande Armée 75016 PARIS. une rencontre avec l’artiste est organisée le jeudi 9 juin de 17 à 21h dans ce nouveau lieu d’exposition.
 

Peinture de Yong-Man Kwon

Sources d’information :
La galerie en Ré : http://www.galeriemarineenre.com/
10, Place de la République- 92 270 BOIS-COLOMBES

ART 89
89 Av. de la Grande Armée 75016 PARIS,


%d blogueurs aiment cette page :