Tag : Paris-Villaroche Air legend

MiG-15 présenté en meeting

Le Mig-15 (N104CJ) piloté par Kenneth AARKVISIA au meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

Cette année à l’occasion de la deuxième édition de Paris Air Legend à Melun-Villaroche, le MiG-15 est l’avion qui crève l’affiche. D’après mes sources, cela fait au moins 20 ans que ce type d’avion a été présenté en vol en France… En conséquence l’avoir vu évoluer ce week-end était vraiment exceptionnel. Cela aurai pu l’être encore plus, car Il devait être présenté avec le North-American F-86 Sabre de Fréderick Akary et devaient tous les deux simuler un combat aérien  comme  quand ils s’affrontaient durant la guerre de Corée (1950-53). Malheureusement le F-86 Sabre est resté bloqué en Autriche à cause de pluies diluviennes.

Le Mig-15 (N104CJ) piloté par Kenneth AARKVISIA au meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-15 est le premier avion de chasse à réaction construit en grand série par l’URSS , soit environ 18 000 exemplaires. Le premier vol eu lieu en décembre 1947 et son entrée en service en 1949.

L’exemplaire présenté ce week-end est un SB Lim-2, version biplace du MiG-15UTI. Fabriqué en 1952, il fut affecté à la force aérienne polonaise avec le numéro 104 jusqu’en 1990 où il fut retiré du service.

Il est expédié et stocké aux USA de 1993 à 1999. Ensuite, après avoir été remis en état de vol par l’Américan Restoration & support LLC de Forks dans l’état de Washington avec l’immatriculation N104CJ, Il fut vendu finalement en 2004 à la collection norvégienne Air force Historic Squadron qui le fait voler aux cotés de deux De Havilland Vampire.

Le MiG-15 (N104CJ) piloté par Kenneth AARKVISIA au meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

Les couleurs portées par le Mig-15 rendent hommage à Youri Gagarine qui se tua aux commande d’un MiG-15 en 1968. Il y a aujourd’hui 12 MiG-15 en état de vol dans le monde dont trois exemplaires en Europe de l’Est

Le MiG-15 (N104CJ) au meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

Air force Historic Squadron : https://www.historicalsquadron.com/


La Patrouille Tranchant

La Patrouille Tranchant avec ses Fouga Magister dont au premier plan le N°1 (F-GJMN) ©Xavier Cotton

La Patrouille Tranchant a été crée en 2006 suite à la rencontre de deux passionnés d’aéronautique, Hugues Duval et Benjamin Tranchant. C’est la seule patrouille volant sur Fouga Magister. On ne peut oublier que ce fut l’avion de la Patrouille de France de 1964 à 1981, avant d’être remplacé par l’Alphajet.

les couleurs de la livrée : Bleu jaune et rouge sont les couleurs du groupe Tranchant, sponsor de la patrouille.

Les cinq Fouga Magister de la Patrouille Tranchant au Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

J’ai enfin pu voir pour la première fois la présentation de la patrouille Tranchant , le dimanche 8 septembre en clôture du meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche. La choregraphie est superbe toute en souplesse et digne de sa grande soeur la PAF.

Il est vrai que tous les pilotes de cette patrouille sont bien connus sur les plateaux des meetings aériens, ils ont tous au moins 10 000 heures de vols et sont soit d’anciens pilotes de chasse, et membres de la Patrouille de France pour deux d’entre eux, soit des pilotes de ligne sur gros-porteurs, voire les deux.

La patrouille Tranchant au Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

Les pilotes :

  • Hugues Duval : Leader (1) de la Patrouille Tranchant depuis 10 ans, 11.000 heures de vol, pilote de présentation, commandant de bord chez Air France
  • Pierre Fages : Ailier (2) 28.000 heures de vol, Ancien pilote de chasse, instructeur sur Mirage III, ancien pilote de ligne chez Air France
  • Claude Espinet : Ailier (3), 14.000 heures de vol, Ancien pilote de chasse et membre de la Patrouille de France, pilote de démonstration de Mirage F1, pilote de ligne chez Air France
  • Arnaud Kervella : Ailier (4), 14.000 heures de vol, pilote de démonstration et de patrouille, commandant de bord sur A330 chez Air France.
  • Jack Krine : Solo et Charognard, Charognard (4), 20.000 heures, ancien pilote de chasse et membre de la Patrouille de France (Leader Solo de 1976-1978), ainsi qu’ancien pilote de ligne chez Air France
  • Dominique Louapre : Ailier (5), 10.000 heures de vol, pilote de démonstration et de patrouille, pilote d’avion d’affaire

La patrouille Tranchant au Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

Les avions

  • N°1 F-GJMN N°424 construit en 1964
  • N°2 F-AZZD N°411 construit en 1963
  • N°3 F-GKYF N°315 construit en 1961
  • N°4 F-GSYD N°455 construit en 1966
  • N°5 F-HDND N°482
Jack Krine , solo de la patrouille Tranchant au Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche ©Xavier Cotton

Source des informations :

La Patrouille Tranchant : http://www.patrouille-tranchant.com/


Patrouille historique de la marine

Encadrés par deux rafale marine, de gauche à droite, un Breguet Alizé (F-AZYI), un Morane MS760 Paris (F-AZLT), un Fouga ZEPHYR CM175 (F-AZPF) et en dessous un De Havilland Vampire (F-AZOO) ©Xavier Cotton

Au meeting Paris Air Legend 2019 à Melun- Villaroche est apparu cette patrouille d’avions qui semble disparate, mais le point commun de tous ces avions est que leur type d’avion ont tous appartenu à l’Aéronavale française

Deux Rafale Marine au meeting Paris Air Legend 2018 à Melun Villaroche ©Xavier Cotton

Il n’est plus nécessaire de présenter le Rafale marine avions combat multi-rôles entré en service dans l’Aéronavale en 2002, qui a remplacé simultanément les derniers Super-Étendard et les Vought F8E Crusaders.

Breguet Br. 1050 Alizé F-AZYI au meeting Paris Air Legend 2019 ©Xavier Cotton

Le Breguet Br. 1050 Alizé F-AZYI est l’unique exemplaire au monde de ce type d’avion encore en état de vol. Plusieurs années après son retrait du service, le n°59 restauré par l’association “Alizé Marine” a revolé en 2013 . Sorti d’usine en 1959, ce Breguet Alizé fête ses 60 ans cette année dont quarante au service de l’aéronavale française exclusivement dans la 6F.

Le Breguet Br. 1050 Alizé est avion de lutte anti-sous-marine. Son premier vol eut lieu le 5 octobre 1956 piloté par Yves Brunaud , et il fut retiré du service en septembre 2000. Le Br. 1050 est un avion  de lutte anti-sous-marine et lutte anti-surface embarqué à bord des porte-avions, construit à 89 exemplaires dont 75 pour l’aéronavale française, il équipa les flottilles 4F, 6F et 9F de 1959 à 2000.
Il pouvait accueillir 3 membres d’équipage : un pilote, un opérateur radar et systèmes de direction, un navigateur. Un quatrième pouvait être embarqué à l’arrière. Équipé d’un turbopropulseur Rolls-Royce Dart RDa.21, il a une longueur de 15,60 m, une hauteur de 5m et une surface alaire de 36 m2. Sa masse à vide est de 5700 kg. Il pouvait emporter un armement interne et externe.

Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche, De Havilland DH 100 Vampire F-AZOO ©Xavier Cotton

Ce De Havilland DH 100 Vampire Fb.6 (F-AZOO) doté un réacteur Goblin 3  A appartenu à l’armée de l’air Suisse jusqu’en 1988. Il fait désormais parti du ” Cercle de Chasse de Nangis” basé à Melun-Villaroche.

Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche, MS760 Paris en patrouille avec le CM 175 Zephyr 28 ©Xavier Cotton

Le prototype Paris vola pour la première fois le 29 juillet 1954. 150 MS760A furent produits poussés par deux réacteurs Turbomeca de 400 kg. L’armée française utilisa ce quadriplace comme avion d’entrainement et de liaison. La poussée du MS760 PARIS II fut améliorée par l’utilisation de deux réacteurs Turbomeca Marboré V1 de 480 kg,, l’adjonction de deux réservoirs en bout d’aile, d’une cabine pressurisée et d’un compartiment à bagages agrandi, ce qui lui permettait une vitesse de 579km/ h pour une autonomie de 1740 km.

Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche, MS760 Paris en patrouille avec le Fouga Zephir ©Xavier Cotton

Le MS760 Paris est unanimement considéré comme étant le premier VLJ (very light jet) de l’histoire de l’aviation. Le certificat de type et les droits de propriété du MS760 PARIS I ET II ont été rachetés à Daher-Socata par JetSet Aviation société américaine. Cet société a également récupéré l’outillage qui sera transféré en Floride. JetSet a racheté une quarantaine de MS760 de part le  monde, dont une dizaine appartenant à l’armée de l’air Argentine, et une soixantaine de moteurs Turbomeca Marboré neufs ou reconditionnés.  Le seul exemplaire  encore présenté en vol en Europe est le F-AZLT (Cn 32) qui appartient à l’association Armor Aéro Passion basée à Morlaix (LFRU), Vous pouvez lire son essai en vol dans Info-Pilote n°645 de décembre 2009.

Meeting Paris Air Legend 2019 à Melun-Villaroche Le CM 175 Zephyr 28 ©Xavier Cotton

Pour répondre à une demande de la Marine française qui recherche un avion école adapté aux contraintes de l’utilisation sur porte-avions, Potez-Fouga propose alors une version modifiée de son Magister, le CM 170M. Le « M »pour Marine !
il se distingue du CM 170 par des transformations importantes :

  • une crosse d’appontage, deux crocs de catapultage
  • renforcements structuraux
  • renforcement du train d’atterrissage avec surgonflage de l’amortisseur avant
  • verrières coulissantes pour catapultage et appontage verrières ouvertes…

Ces différences notables amènent une dernière adaptation : l’avion, prend le nom de CM 175 Zéphyr . La Marine en commande 30 exemplaires qui seront livrés entre 1959 et 1961.

C’est sur l’Arromanches et les porte-avions Foch et Clemenceau que le Zéphyr fit la majorité de sa carrière. Le Zephyr forma plusieurs générations de pilotes de l’Aéronautique Navale.

Merci à l’association “Zéphyr 28”  qui maintient en état de vol état cet exemplaire unique au monde

Caractéristiques du Fouga CM 175 Zéphyr

  • Équipage : 2 pilotes
  • Envergure : 12,15 m
  • Longueur : 10,21 m
  • Hauteur (sol) : 2,95 m
  • Masse Maximale au décollage : 3 400 kg
  • Masse à Vide : 2 350 kg
  • Vitesse Max (niveau de la mer) : 400 kts
  • Vitesse Max (22 000 ft) : 0,82M
  • Accélération max (catapultage) : +4G
  • Décélération max (appontage) : -4,5G
  • Motorisation : 2 Turbomeca Marboré II
  • Poussée maximale : 800 kg
  • Régime maximum : 22600 t/mn

Source des informations


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 9)

Patrouille exceptionnelle

Patrouille de 4 rafales marine ,deux  DH-100 Vampire (F-AZOO et F-AZIK) et un Morane MS760 Paris (F-AZLT) ©Xavier Cotton

Toujours au meeting “Paris Villaroche Air Legend” du 8 septembre 2018, nous pu voir cette patrouille de quatre Rafale marine, précédé de deux DH100 Vampire du “Cercle de chasse de Nangis” et en tête le MS 760 “Paris” d’Armor Aero Passion.

Rafale Marine 70 ans de la flottille 12F ©Xavier Cotton

A noter la décoration particulière d’un des Rafale Marine pour marquer les 70 ans de la 12F, la flottille des Lascars créée le 1er août 1948 sur la base d’aéronautique navale d’Hyères et désormais installée à Landivisiau depuis 1968.

Le “Donald Duck” du blason a été complété par les silhouettes d’appareils équipant ou ayant équipé la “Douzef ” depuis sa création :

  • Supermarine Seafire d’août 1948 à mars 1950,
  • Grumman F6F Hellcat d’avril 1950 à juin 1953,
  • Chance-Vought F4U-7 Corsair de juin 1953 à août 1963,
  • Vought F-8 (FN) Crusader de mars 1965 à décembre 1999,
  • Rafale Marine depuis mai 2001.
De Havilland DH 100 Vampire (F-AZIK et f-AZOO)

Ces deux De Havilland DH 100 Vampire Fb.6 doté un réacteur Goblin 3  ont appartenu à l’armée de l’air Suisse jusqu’en 1988. Il font désormais parti du ” Cercle de Chasse de Nangis” basé à Melun-Villaroche. Malheureusement, j’ai appris depuis qu’un gros incendie s’est déclaré samedi 8 décembre 2018 dans le hangar qui abritait les deux Vampire, l’un a été détruit complétement le deuxième a pu être sorti du hangar mais est probablement irrécupérable.

Morane MS760 Paris (F-AZLT) D’Armor Aéro Passion ©Xavier Cotton

Le prototype Paris vola pour la première fois le 29 juillet 1954. 150 MS760A furent produits poussés par deux réacteurs Turbomeca de 400 kg. L’armée française utilisa ce quadriplace comme avion d’entrainement et de liaison. La poussée du MS760 PARIS II fut améliorée par l’utilisation de deux réacteurs Turbomeca Marboré V1 de 480 kg,, l’adjonction de deux réservoirs en bout d’aile, d’une cabine pressurisée et d’un compartiment à bagages agrandi, ce qui lui permettait une vitesse de 579km/ h pour une autonomie de 1740 km.

 
Morane MS760 Paris (F-AZLT) D’Armor Aéro Passion ©Xavier Cotton

Le MS760 Paris est unanimement considéré comme étant le premier VLJ (very light jet) de l’histoire de l’aviation. Le certificat de type et les droits de propriété du MS760 PARIS I ET II ont été rachetés à Daher-Socata par JetSet Aviation société américaine. Cet société a également récupéré l’outillage qui sera transféré en Floride. JetSet a racheté une quarantaine de MS760 de part le  monde, dont une dizaine appartenant à l’armée de l’air Argentine, et une soixantaine de moteurs Turbomeca Marboré neufs ou reconditionnés.

 
Le seul exemplaire  encore présenté en vol en Europe est le F-AZLT (Cn 32) qui appartient à l’association Armor Aéro Passion basée à Morlaix (LFRU), Vous pouvez lire son essai en vol dans Info-Pilote n°645 de décembre 2009.

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 7)

un meeting aérien sans T6 est-ce possible ?

Quatre North American T6 en jaune F-AZCV , en haut F-AZBE, en bleu F-AZEF et le dernier F-AZTL ©Xavier Cotton

Le North American T-6 Texan, surnommé «Le faiseur de pilote», conçu en 1938, est le plus célèbre des avions écoles. Ce fut l’appareil d’entrainement standard des pilotes de chasse Américains et Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à près de 15500 exemplaires, il fut utilisé par plus de soixante pays y compris  la France.

Caractéristiques techniques :

  • Masse Max : 2550 Kg
  • Longueur : 8.84 m
  • Envergure : 12.8 m
  • Plafond de vol : 7260 m
  • Vitesse: 180 Kts
  • Moteur : Pratt & Whitney R1340 Wasp à 9 cylindres en étoile de 600 cv
North American T-6G Texan F-AZEF et T-6G Texan F-AZCV ©Xavier Cotton

le  T-6G  jaune F-AZCV  appartient à la Société pour le Développement et la Promotion de l’Aviation (SDPA) de Christian Amara et fait partie depuis mars 2012 de la flotte de France’s Flying Warbird basée à Melun-Villaroche. Vous pouvez découvrir son histoire en suivant ce lien  : North American T-6G “Texan”

North American T-6G Texan F-AZEF ©Xavier Cotton

Le North American T-6G Texan F-AZEF qui servit dans l’Armée de l’Air française appartient à l’Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens (AMPAA) qui l’a restauré en 3 ans.

Harvard Mk2A F-AZBE de Frank Salis ©Xavier Cotton

Le Harvard IIA TA-127 F-AZBE  appartient à Franck Salis et est basé bien sûr à La Ferté-Alais

North American T-6G Texan F-AZTL de Christian Lucquet Basé à Lyon-Corbas ©Xavier Cotton

Le Texan F-AZTL des Ailes Anciennes de Corbas a été construit en tant qu’AT-6B (Adanced Trainer) . Vous pourrez lire son histoire complète sur la page qui lui est consacré sur le site des Ailes Anciennes de Corbas .

Il est affecté dès le 31 mars 1942 sur le terrain de Craig Field dans l’Alabama avec le code tactique CR311 (CR pour CRaig).

En 1954, il est acquis par l’Armée de l’Air française

En 1963, le 51-15102 est réformé et stocké sur la Base Aérienne d’Ambérieu-en-Bugey en vue de sa destruction. 

En 1996, il est récupéré et entièrement refait par les Ailes Anciennes de Corbas qui le remettent en état de vol au standard d’origine AT-6B avec un moteur Pratt & Withney R1340-AN1 «Wasp» de 600ch et ses couleurs de 1942. Il effectue son premier vol après restauration le 5 mai 2013.

Sources des informations :

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre …..


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 6)

Le Grumman “Wildcat”

Grumman Wildcat FM2 (G-RUMW) de “The Fighter collection ” basé à Duxford ©Xavier Cotton

Ce Grumman “Wildcat” (G-RUMW) en état de vol est unique en Europe, il fait partie de la collection” The Fighter Collection“. Il est venu spécialement de Duxford (Angleterre) où il est basé pour participer  à “Paris-Villaroche Air Legend 2018”, le plus grand rassemblement de Warbirds qu’on ai vu en France !

Ce Wildcat a été construit par la General Motors Corporation  pour la marine américaine en 1945. Il a été immédiatement été stocké à Tillamook Naval Air Station , Oregon. L’avion a ensuite été radié de la marine américaine  le 28 Février 1946.

L’avion a eu une série de propriétaires privés entre 1946 et 1975 et, en 1975, il a été exposé au “Chennault Air Museum”, en Californie. Il y est resté jusqu’en 1992, date à laquelle il a été déplacé à Chino par “Fighter Rebuilders” pour être remis en état de navigabilité. Le premier vol post-restauration a eu lieu en janvier 1993.

L’avion a été acquis par “The Fighter Collection” en 1993 et ​​expédié à Duxford en avril de la même année. Il porte actuellement les couleurs d’un  Wildcat britanique à bord du HMS Tracker en 1944.

Grumman Wildcat FM2 (G-RUMW) de “The Fighter collection ” basé à Duxford ©Xavier Cotton

Source des informations :

Le programme de “Paris-Villaroche Air Legend 2018”

“The Fighter Collection http://fighter-collection.com/cft/

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre…..

 


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 5)

Grumman Avenger

Grumman TBM-3R Avenger HB-RDG basé à Lausanne en Suisse ©Xavier Cotton

Le TBF Avenger (désigné aussi TBM pour ceux qui ont été construits par General Motors) est un bombardier-torpilleur triplace américain. Conçu par Grumman, il est initialement développé pour la Marine des États-Unis et le Corps des Marines des États-Unis est un gros triplace bien armé, pourvu d’une large soute capable d’accueillir une torpille ou une charge de bombes de même poids et emmené par un Wright R-2800 de 1700 ch.

Le prototype fit son premier vol en 1941. Il fut produit en série l’année suivante et fut utilisé pour la première fois au cours de la bataille de Midway (5 au 7 juin 1942). C’est sur un appareil de ce type que Georges BUSH père, ancien président des USA, fut abattu 3 fois en tant que pilote de l’US NAVY.

Grumman TBM-3R Avenger HB-RDG

Le « Charlie’s Heavy » est délivré le 17 mai 1945 à la base navale de San Diego, puis celle de Pearl Harbor où il reste jusqu’en 1946. La guerre étant terminée, il rejoint le continent. En 1953, il est modifié en TBM 3R (sans tourelle arrière) pour la guerre de Corée et peut embarquer sept personnes. En juin 1956, il est retiré de l’US Navy. Il ne revole plus jusqu’en 1987, moment où l’appareil est acquis par Anthony Haig-Thomas qui le restaure aux Etats-Unis. Son nouveau propriétaire le ramène en Angleterre à North Weald en 1991. En 2005, l’Avenger est finalement racheté par, Charles Trachsel collectioneur suisse, qui donne son nom à l’avion.

Immatriculé HB-RDG, il reste aux couleurs de la Navy jusqu’en 2009.   l’Avenger est modifié en TBM 3E au cours de l’hiver 2009-2010, pour recevoir une tourelle ( Fana de l’Aviation N°487S de juin 2010) qu’il avait perdue lors de sa transformation pour la Corée. Il est alors repeint aux couleurs françaises (au meeting de  La Ferté Alais 2010), afin de célébrer le centième anniversaire de l’Aéronavale française dans laquelle de nombreux Avengers ont évolués. c’ est à cette occasion q’une torpille est construite pour rejoindre la soute (photo ci-dessous).

Grumman TBM-3R Avenger HB-RDG ©Xavier Cotton

Immatriculé HB-RDG, il reste aux couleurs de la Navy jusqu’en 2009.   l’Avenger est modifié en TBM 3E au cours de l’hiver 2009-2010, pour recevoir une tourelle ( Fana de l’Aviation N°487S de juin 2010) qu’il avait perdue lors de sa transformation pour la Corée. Il est alors repeint aux couleurs françaises (au meeting de  La Ferté Alais 2010), afin de célébrer le centième anniversaire de l’Aéronavale française dans laquelle de nombreux Avengers ont évolués. c’ est à cette occasion qu’une torpille est construite pour rejoindre la soute (photo ci-dessus).

Grumman TBM-3E Avenger F-AZJA de l’AMPAA basé à Melun ©Xavier Cotton

S’étant taillé une belle réputation d’efficacité dans le Pacifique, l’Avenger équipa les marines britanniques, canadiennes, françaises, hollandaises et même japonaise après-guerre. Il termine sa carrière dans le civil comme avion de lutte anti-incendie au Canada.

L’AVENGER dont dispose l’A.M.P.A.A (Association des Mécaniciens pilotes d’Avions Anciens) est un TBM 3E et  c’est le seul exemplaire existant sur le territoire Français. Construit en 1943 par GENERAL MOTORS avec le serial number 85869, il est aujourd’hui présenté aux couleurs d’un avion de la FLEET AIR ARM (aéronautique navale britannique) qui participa au débarquement des alliés en 1944. .  L’aéronavale utilisa 140 AVENGER dans ses versions de détection et de lutte anti sous marine. Certains d’entre eux participèrent à la campagne de SUEZ en 1956. A la fin de leur service, ils furent détruits ou restitués aux Américains.

Caractéristiques

Avion : TBM 32 Avenger

Propriétaire: Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens

Masse Max : 8200 kg

Plafond : 9000 m

Vitesse : 230 Kts

Moteur : WRIGHT CYCLONE R-2800-20, 14 cylindres de 1700 cv

Base : Melun Villaroche

Source des informations :

Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens : www.ampaa.fr

Aviapic : https://www.aviapic.ch

Programme “Paris-Villaroche Air Legend 2018

Le fana de l’Aviation

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre…..

 

 


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 4)

Le retour du Boomerang

Ce CAC BOOMERANG CA-13 NX32CS basé à Anvers et piloté par Remko Sijben ©Xavier Cotton
La présence du CAC-13 “Boomerang” (NX32CS) à Melun était aussi tout à fait exceptionnelle car  cet avion est unique en Europe. Bien qu’appartenant au collectionneur hollandais Remko Sijben, il est basé à Anvers (en Belgique). En effet, depuis 2015, les ex avions militaires ne sont plus autorisés à voler au dessus des Pays-Bas. Bien sur, les associations de collectionneurs d’avions anciens font tout ce qu’ils peuvent pour faire modifier ce texte de loi, mais en attendant, elles sont obligées d’expatrier leurs avions de collection. C’est aussi pour cette raison que le Yak 3 F-AZKK (photo ci-dessous) est immatriculé en France et basé à Lille bien qu’ appartenant à l’association hollandaise “Yak association
Yak 3 UP-W F-AZKK  piloté par Rick van der Graaf et CAC BOOMERANG CA-13 NX32CS piloté par Remko Sijben ©Xavier Cotton

Construit en 1942 à 250 exemplaires par la Commonwealth Aircraft Corporation, les “Boomerang” furent créés en un temps record pour la Royal Australian Air Force. Rapide, puissamment armé, maniable, ces avions se distinguèrent auprès des pilotes pour leur aspect tactique. Le ” Boomerang” est une véritable nouveauté en meeting, puisque cet avion a uniquement combattu dans les cieux du Pacifique et témoigne de la contribution australienne à la victoire de la seconde guerre mondiale.

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre…….


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 2)

Deux Spitfire , le Mk Vb BM597 (G-MKVB) et le Mk Vc EE602 (G-IBSY) ©Xavier Cotton

La royal Air Force a 100 ans par Jean-Pierre Touzeau

En 1911, les autorités britanniques décidèrent de créer une section aérienne de l’armée qui fut incorporée au nouveau Royal Flying Corps (RFC) quelques mois plus tard.Au début de la 1ere guerre mondial, le corps était toujours en développement, mais envoya tout de même sur le sol français 63 avions organisés en 4 groupes. Le RFC participa à toutes les grandes offensives, puis fusionna avec le Royal Naval Air Servi le 1er avril 1918 pour devenir la Royal Air Force (RAF)  qui était la 1ere force aérienne indépendante, celle ci était constituée de 300 000 hommes et plus de 3300 avions

L’un des trois Hawker Hurricane (F-AZXR) présentés à Melun-Villaroche  P3351 F-AZXR
Hawker Hurricane Mk1 P3351 (F-AZXR) ©Xavier Cotton

Le Hawker Hurricane Mk1 P3351 participa tout d’abord à la bataille de France” avec le squadron 73, puis rejoignit l’Angleterre pour continuer la guerre jusqu’en 1942,date à laquelle il fut cédé aux soviétiques. Disparu en combat aérien l’année suivante, il ne réapparu qu’en 1991. L’épave fut acheté par un Néo-Zlandais qui la fit restaurer. Son nouveau premier vol se fit début 2000. En 2013 cet Hurricane retrouva le sol français et est désormais basé à Canne.

Hawker Hurricane XII RCAF 5711  (G-HURI) de Flying Legend ©Xavier Cotton

Le Hawker Hurricane XII RCAF 5711 (G-HURI) de Flying Legend arbore les couleurs de l’Hurricane P3700 avec les codes RF-E du Squadron 303, l’unité polonaise qui remporta le plus de victoires lors de ce conflit.

Hawker Hurricane Mk I P2902 – DX-R (G-ROBT) appartient à Graham Peacock ©Xavier Cotton

Durant l’évacuation  des soldats bloqués dans la poche de Dunkerque appelée Opération “Dynamo”, le Hawker Hurricane Mk I P2902 fut abattu lors d’une patrouille au dessus des plages du Nord alors qu’il n’affichait que 8 heures de vol . Son pilote Kenneth Mc Glasham bien que blessé parvint à réaliser un atterrissage forcé le long de la plage et fut secouru par des soldats alliés. Il regagna l’Angleterre et continua de combattre. L’avion ne ressorti des sables qu’en 1989,restauré en Angleterre, il revole de nouveau depuis le 19 juin 2017.

Deux Supermarine Spitfire et trois Hawker Hurricane dans le même meeting aérien en France, c’est exceptionnel, dommage que ces cinq avions n’aient pas fait au moins un passage tous ensemble. A suivre…..

Sources des informations

Programme de Paris-Villaroche Air Legend : La Royal Air Force à 100 ans par Jean-Pierre Touzeau

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre…….

 


This site is protected by wp-copyrightpro.com