Étiquette : hélicoptère

EMBARQUEMENT POUR L’HÉLIPORT JOURNÉE DU PATRIMOINE 2017

À l’occasion de la 34ème édition des Journées Européennes du Patrimoine, l’UFH, le Groupe ADP et la municipalité d’Issy-les-Moulineaux convient le public pour une journée de découverte de la filière hélicoptère le dimanche 17 septembre 2017. Cette année, la journée s’adressera aux adultes et au jeune public qui souhaitent en savoir plus sur l’hélicoptère et ses métiers.

L’HÉLICOPTÈRE, UN PATRIMOINE VIVANT TOURNÉ VERS L’AVENIR

Les professionnels seront présents pour transmettre leur passion à travers des rencontres, des conférences et des visites. Le public pourra :
découvrir la filière hélicoptère, acteur indispensable de la sécurité et des secours en France
– rencontrer et échanger avec les professionnels et les passionnés qui travaillent au quotidien avec les hélicoptères
discuter avec les acteurs des secours publics de la gendarmerie nationale, les sapeurs pompiers, etc.
visiter l’Héliport, un site de 4,5 hectares haut lieu des premiers exploits et expérimentations aéronautiques, infrastructure au cœur des problématiques contemporaines de mobilité urbaine
apprendre à distinguer les différentes sortes d’appareils et leurs missions (secours & évacuation sanitaires, levage & surveillance de site, suivi et prises de vue lors des grands événements sportifs, culturels, etc.)

UN MÉTIER À DÉCOUVRIR : UNE JEUNE RESTAURATRICE PRÉSERVE LES PALES D’OEHMICHEN

Sahra Sebbahi est une jeune conservatrice – restauratrice du Musée de l’Air et de l’Espace. A 27 ans après un parcours scolaire et universitaire impressionnant (Ecole Boulle, Sorbonne, etc), plusieurs expériences en musées ou en tant qu’indépendante, elle travaille avec passion aux côtés de son collègue Arnaud Mars et toute l’équipe du musée (chaudronniers, peintres, techniciens, mécaniciens, documentalistes, etc). Depuis un an et demi, elle y restaure des avions, des objets ou de petites structures. Elle réalise des études préalables ou des diagnostics pour mieux conserver et protéger les œuvres et objets liés à l’histoire de l’aéronautique.
Elle collabore actuellement avec Philippe Boulay, délégué au patrimoine pour l’UFH, sur les pales d’hélicoptères que l’ingénieur, biologiste et pionnier de la voilure tournante, Etienne Oehmichen, a légué au Musée de l’Air et de l’Espace en 1954. La mission de Sahra Sebbahi consiste à tout mettre en œuvre pour protéger ces objets rares, designer un support adapté à leurs grandes dimensions et retracer leur histoire. A travers ces pales, c’est le savoir-faire aéronautique français qui est transmis aux générations futures

L’HÉLIPORT REFUGE DES ABEILLES PARISIENNES ET LIEU DE SENSIBILISATION POUR LES ENFANTS

Le club des partenaires de l’Héliport de Paris – Issy les Moulineaux héberge des ruches qui participent au maintien de la richesse des espaces verts et de la biodiversité. En plus d’une récolte conséquente (plus de 100 kg ont été récoltés en 2017), les insectes participent à la pollinisation des parcs à proximités de l’Héliport. Tout au long de l’année et spécialement pendant les Journées Européennes du Patrimoine, les apicultrices Kaméra VESIC (association PikPik Environnement) et Marie-Odile ENGEL (Couleur Pollen) transmettent leur savoir et leur passion.
L’association PikPik Environnement sensibilise aussi les enfants et les scolaires sur les problématiques environnementales: la biodiversité, le tri des déchets, la gestion de l’eau, les énergies renouvelables, etc.

AVIS À CEUX QUI RÊVENT DE TRAVAILLER DANS L’AÉRONAUTIQUE

Devenir pilote d’hélicoptère est un métier accessible dès l’acquisition du bac. Il est possible d’intégrer le cursus civil, qui donne accès à plusieurs formations, et le cursus militaire. Pour être recruté, il est nécessaire de passer une série de tests psychotechniques et médicaux. Ces tests sont réalisés dans le but de vérifier l’aptitude physique, la motivation et la faculté de dissociation de l’attention du candidat. Il faut aussi avoir une bonne maîtrise de la langue anglaise. Être passionné, motivé et informé sur les hélicoptères est un atout. C’est pourquoi, cette Journée Européenne du Patrimoine est une occasion en or pour dialoguer avec des professionnels, et découvrir les métiers relatifs aux hélicoptères.
Pour devenir technicien de maintenance aéronautique il existe un nombre important de formations allant du CAP jusqu’à la licence professionnelle. Le mécanicien travaille en plein air, sur les pistes et ce peu importe la saison. C’est un métier d’extérieur, qui demande une maîtrise de l’anglais pour communiquer et travailler en équipe. Le technicien est responsable des vérifications avant et après le vol de l’hélicoptère.

Bien d’autres métiers passionnants dans cette filière existent : les secouristes en hélicoptères, les métiers de la captation audiovisuelle pour les grands événement sportifs ou internationaux, les métiers liés à la maintenance, à la surveillance et aux interventions rapides en milieu difficiles

L’HÉLIPORT D’ISSY-LES-MOULINEAUX, BASE CAPITALE DES HÉLICOPTÈRES DE LA SÉCURITÉ CIVILE

Deux hélicoptères (modèle EC 145) de la Sécurité Civile sont basés sur l’héliport d’Issy-les-Moulineaux, ce qui permet des interventions rapides et la liaison avec les principaux hôpitaux de la capitale. Un des deux appareils est équipé en permanence pour effectuer les missions de secours. Le second est plutôt dévolu aux missions de sureté. Un hélicoptère peut transporter 9 passagers dont 1 victime et 1 équipe médicale. L’indicatif de l’appareil est «DRAGON 75». Il est apte à l’évacuation des personnes, au transport d’équipes de secours ainsi qu’à l’hélitreuillage. Il peut avoir pour mission la recherche de personnes (utilisation de la caméra thermique), les reconnaissances et la coordination des secours (pollutions, grands incendies, inondation, attentats, etc.).

L’HÉLIPORT, UN SITE DE HAUT VOL

Crée en 1957, l’Héliport regroupe sur 4,5 hectares des opérateurs privés et publics qui remplissent des missions liées aux transports, à la surveillance et à la maintenance des infrastructures, aux prises de vues aériennes ou des missions de service public. Le champ de manoeuvres d’Issy-les-Moulineaux, créé en 1890, a accueilli dès le début du siècle un foisonnement sans précédent d’expérimentations aéronautiques et la foule s’y pressait pour admirer les exploits des aviateurs. En 1946, le terrain est devenu un aérodrome, placé sous la gestion du Groupe ADP (ex Aéroports de Paris). C’est en mars 1957 que s’est ouvert l’Héliport de Paris. Le bâtiment en bois de l’héligare tout comme certains hangars sont les témoins architecturaux de cette histoire aéronautique qui continue de s’y écrire au quotidien.

LE PROGRAMME ET LES INFORMATIONS PRATIQUES

Entrée libre et gratuite de 10h à 12h, et de 14h à 17h, Accès sur présentation d’une pièce d’identité en cours de validité via le portail au 61 rue Henry Farman 75015 Paris.

Visites guidées à 10h30 et 14h : Philippe Boulay, délégué au patrimoine de l’UFH, conduira une passionnante visite à travers l’héliport (durée 1h00). ATTENTION : nombre de places limité à 20 personnes par visite guidée, inscription obligatoire auprès du service culturel de la ville d’Issy-Les-Moulineaux au 01 41 23 87 00

Conférences à 10h00, 11h et 14h30 : Thierry Couderc, délégué général de l’UFH, animera des ateliers conférences techniques (durée 45 mn). Chacun pourra tester à cette occasion le plateau de simulation à bille utilisé par les élèves pilotes pour appréhender la dextérité nécessaire au pilotage et poser toutes les questions liées au pilotage et aux procédures de sécurité.

Ateliers enfants toute la journée : les associations environnementales Pik Pik et Plante & Planète qui ont réalisé l’inventaire des espèces et installé des ruches sur l’Héliport, espace vert en milieu urbain, proposeront des activités aux enfants sur la biodiversité.

 


Intervention du 3ème RHC sur un véhicule suspect lors du meeting de Verdun

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Intervention du 3RHC d’Etain avec deux Puma et deux Gazelle autour d’un véhicule suspect

Nous sommes le dimanche 28 août sur l’aérodrome  de VERDUN SOMMEDIEUE Le Rozelier (LFGW) à l’occasion du meeting aérien organisé par l’aéro-club Robert Thierry.

il est à peine passé 17h30, quand soudain une Gazelle surgit de dessous les arbres à pleine puissance et vient virevolter au dessus d’un Pick-up blanc stationné en début de bande en herbe.

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Gazelle SA-342M F-MGEX avec tireur d’élite du 3RHC d’Etain

A bord de cette première Gazelle dite libre un tireur d’élite gazelle tient en respect les occupants du véhicule.Il est capable de mettre une balle  à deux cents mètres de distance dans une pièce de deux euros

Une deuxième gazelle équipée d’armement se tient à distance, permettant d’assurer la sécurité dans une  zone plus élargie en interdisant  à l’ennemi potentiel de circuler librement à l l’intérieur du périmètre défini. Pour les pilotes, il s’agit de déceler toute mouvement afin d’intercepter, neutraliser et détruire les menaces potentielles.

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Intervention du Puma F-MDAC du 3RHC d’Etain

Ensuite arrive un premier PUMA F-MDAC avec un commando d’intervention à son bord.

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Le PUMA du 3RHC d’Etain en approche près  du véhicule suspect

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Le commando descend grace à une corde du Puma qui reste en stationnaire

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Pendant le stationnaire du Puma la Gazelle libre continue de sécuriser la Zone et le commando neutralise les suspects

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Intervention du deuxième Puma (F-MDDU) du 3RHC d’Etain

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

La Gazelle libre continue de sécuriser la zone

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

les occupants du véhicule suspect sont neutralisés

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Un des terroriste supposé être le chef est maitrisé au sol

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Il est ensuite préparé pour être exfiltré de la zone

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

pendant ce temps le reste du commandos est récupéré en grappe au bout d’une corde

gggre

Puma en approche et Gazelle libre

Puma en approche et Gazelle libre

Le puma qui va exfiltrer le terroriste et évacuer les derniers soldats français est en approche toujours protégé par la Gazelle libre.

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Tout le monde embarque dans le Puma

Départ du deuxième Puma

Départ du deuxième Puma

Au total l’intervention a duré moins de 5 minutes et bien sur ce qui nous a été montré de jour peut bien entendu se réaliser de nuit.

Inetervention du 3RHC d'Etain avec deux puma et deux Gazelle autour d'un véhicule suspect

Un Puma et deux Gazelles du 3éme RHC d’Etain

Vous pouvez voir les photos du meeting de Verdun sur Flickr en suivant ce lien: 2016 Meeting de Verdun


Baptême en Alouette II avec Héli-Nord

Alouette II F-GURJ

Alouette II SA-313B F-GURJ d’Heli-Nord ©Xavier Cotton

En balade sur la côte d’Opale près de Cap Blanc-Nez à une quinzaine de kilomètre de Calais, j’ai eu l’occasion de voir voler cette Alouette II. Un peu surpris car depuis que l’ALAT (Aviation Légère de l’Armée de terre) et la gendarmerie  ont modernisé leur flotte d’hélicoptère, il est très rare de voir voler ce type d’hélicoptère C’est en passant devant la Ferme de Saint-Po sur la commune de Wissant que j’ai vu que des baptêmes en campagne y étaient organisés sur la durée du week-end par la société Héli-Nord (http://heli-nord.pagesperso-orange.fr/) basée à Valenciennes. L’Alouette II F-GURJ N°1741 est sortie d’usine de Sud Aviation le 14 mai 1962, après avoir effectué son premier vol, elle a été délivrée à L’Armée de l’Air le 16 mai 1962 à l’Escadron 341 sous le code 341-RS. Elle est ensuite affectée le 18 juin1969 sous sa première immatriculation civile F-BRPO au C.N.R.S.(Centre National de Recherches Scientifiques) et basée à Challes-les-Eaux. Elle est ensuite radiée du Registre DGAC le 09 octobre 1969 être de nouveau affecté à l’armée de l’air au 67 ième escadron d’hélicoptère sous le code 67-SC puis au 341 CIEH (Centre d’Instruction des Équipages d’Hélicoptère) sous le code 341-RV

Elle est enregistrée à nouveau sur le registre civil de la DGAC  le 18 mars 2003 sous sa nouvelle immatriculation F-GURJ, elle appartient à Heli-Nord depuis le 27 août 2009. Elle a passé sa dernière Grande Visite (GV) en 2015. Ce jour la le pilote était jacques ATTIA.

Vous pouvez voir plus de photos en cliquant sur celle ci dessous :

Alouette II S 313B F-GURJ


Hélicoptère PUMA

Puma DBQ du 4e RHFS de Pau ©Claude Le Bihan
Mon ami Claude Le Bihan qui capture en photo tout ce qui vole, m’a envoyé celle de ce Puma de passage à Saint Valery-Vittefleur. Cette machine est affectée au 4ème RHFS (Régiment d’Hélicoptères des Forces Spéciales), basé à Pau.
Le Sud-Aviation SA.330 Puma est un hélicoptère de transport moyen civil et militaire français. Conçu par Sud-Aviation et développé par l’Aérospatiale dans les années 1960, il a été construit en collaboration avec Westland Helicopters. Le numéro de série de ce Puma est en bas du fuselage, sous le passage des portes du cargo, c’est le n° 1663 sur les 1687 exemplaires  qui ont étés construits.
Vitesse maximale : 257 km/h
Masse : 3 766 kg
Longueur : 18 m
Envergure : 15 m
Premier vol : 15 avril 1965
Distance franchissable : 780 km
Moteur : 2 Turbomeca Turmo III C4 de 1330 ch chacun

Un EC 225 LP de passage à Reims-Prunay

EC 225 LP F-HLIS d’Airtelis à Reims Prunay ©François Pages
Mercredi 10 juin, cet EC 225 LP (F-HLIS) d’Airtelis était de passage sur la plateforme de Reims-Prunay. Airtelis est propriétaire de deux hélicoptères Eurocopter EC225 de la classe Super Puma/ Cougar. : le F-HLIS (C/N 2797)  et le F-HRLI  (C/N 2824). A savoir que depuis qu’Eurocopter est devenu Airbus Helicopter l’EC225 a été renommé H225L’H225 est un hélicoptères bi-turbine de la classe des 11 tonnes, et la version LP est le plus gros hélicoptère civil de France. Il permet le transport de charges à l’élingue allant jusqu’à 4,5 tonnes. Ce type d’hélicoptère est  parfaitement adapté à des interventions longues dans des zones difficilement accessibles grâce à sa capacité de vol stationnaire, à sa grande manœuvrabilité latérale, ainsi qu’à reculons. l’EC225 d’Airtelis peut dérouler 3 à 5 km de câbles d’une épaisseur de 1kg/m linéaire en une seule passe. 
Source des informations :

Belgian Open Helicopter Championship à Saint-Hubert

Belgian Open Helicopter Championship
Aérodrome de Saint-Hubert, Belgique
Du 29  août au 1er septembre 2013

Le tout premier BOHC se déroulera du 29 août au 1er Septembre sur l’aérodrome de Saint-Hubert (EBSH) en Belgique C’est une compétition de pilotage de précision d’hélicoptère organisée par la Société de Gestion de l’Aérodrome de Saint-Hubert sous les hospices du Royal Belgium Aero Club.
L’événement sera ouvert au public les 31 août et 1er septembre, l’entrée est libre

Info Pratiques :
  • Événement totalement gratuit organisé en parallèle à la fête de la nature et de la chasse qui se déroule en ville le même WE et qui représente la seule étape en Europe
  • Transport : parking voiture (géré par les scouts de Saint-Hubert) sur piste militaire avec navette de bus gratuite passant par 2 arrêts en ville (arrêt de bus aux couleurs de l’événement)
  • Village des exposants sur site et animations enfants
  • Participants : plus de 20 hélicoptères et 40 équipages (Belgique, Russie, France, Angleterre, Allemagne, Pologne…..) plus d’infos sur la compétition elle même sur le site : http://www.bohc.be/

Source des informations :
Aéroport de saint Hubert : http://www.sainthubert-airport.com/
Royal Belgium Aero Club: http://www.belgianaeroclub.be/
Belgian Open Helicopter Championship : http://www.bohc.be/


Alouette III vendue aux enchères chez Artcurial

Alouette III mise en vente aux enchères chez Artcurial
Je vous ai précédemment annoncé la vente aux enchères aéronautique qui aura lieu dimanche 17 février de 11H et 14H chez Artucurial (exposition – 7, rond-point des champs Élysées 75008 Paris)
A cette occasion une Alouette III  (lot 470) de l’Irish Air Corps est exposée dans la cour de l’hôtel Marcel Dassault depuis vendredi 18 janvier. Voici le catalogue complet de la vente (527 lots)  : http://www.artcurial.com/fr/asp/searchresults.asp?pg=1&ps=18&st=D&sale_no=2295

SUD AVIATION, ALOUETTE III, entre 1962 et 1974 Motorisation Artouste IIIB Turbomeca, livrée de l’Irish Air Corps.
Diamètre du rotor : 11,50 m
Longueur : 10,03 m
Hauteur : 3,09 m
Vitesse maximale : 210 km/h.
Plafond : 3 200 m.
Vitesse ascensionnelle : 258m/s.
Rayon d’action : 540 km.

Provenance:
Irish Air Corps, Army support squadron de Baldonnel, Dublin

Afin d’améliorer les performances de l’Alouette II, le bureau d’études de Sud Aviation conçut une version plus puissante, en partie en améliorant son aérodynamique. Il en résulta un semi monocoque, pouvant emporter sept personnes (un pilote et six passagers), au fuselage entièrement caréné, doté d’une turbine de 870 ch. thermiques, l’Artouste III B produit par Turbomeca, et reposant sur un train tricycle Messier à roue avant orientable. Sa puissance mécanique était préservée autant en altitude qu’au niveau de la mer, jusqu’à une température extérieure supérieure à 50 °C et lui assurait donc une très grande fiabilité.
De plus il pouvait servir dans des opérations militaires, de sécurité civile, ce qui correspondait aux besoins de nombreux pays européens à cette époque, grâce à la possibilité d’effectuer des évacuations au treuil (capacité 175 kg), et la bonne adaptation de la cabine aux missions sanitaires avec une place allouée à deux civières, un malade assis et un assistant médical.
Cela lui assura un grand succès commercial et plus d’une cinquantaine de pays en ont acquis des exemplaires.
Cet hélicoptère est vendu en position statique.

Estimation 30 000 – 40 000 €

Sources des informations :
http://www.artcurial.com


Helineo décolle sous la pluie !

© Xavier Cotton

le 26 avril dernier à Metz Nancy Lorraine (LFJL), l’hélicoptère léger (370kg à vide) Helinéo HAD1-T d’Heli Air Design a effectué son premier vol. Le pilote d’essai Stéphane Lignier a réalisé une série de quinze décollages et vols en translation sous effet de sol dans des « conditions atmosphériques difficiles » selon le constructeur comme en témoigne la video suivante .

Heli Air Design précise que ces premiers essais ont « montré la conformité de l’appareil avec les prévisions techniques » . L’aéronef va maintenant s’attaquer aux autres composantes du domaine de vol en vue d’obtenir sa certification .

Helineo était déjà été présent en statique au salon du Bourget en 2011 (photo ci-dessus).
L’hélicoptère sera à monter en kit. Le prototype est équipé d’une turbine Solar T62 de 160cv. Le rotor comporte trois pales. Il peut voler pendant trois heures et demie à 200km/h. Le constructeur a joué la carte du composite (pales, cabine, poutre de queue), lui permettant d’afficher une masse à vide de 370kg (masse maximum de 700kg). Heli Air Design prévoit d’en vendre une trentaine par an.

Source des informations : 
Heli Air Design : http://www.heliairdesign.com


X3 la rencontre


Gendarmerie : EC135 et EC145

(photo collection privée Xavier Cotton)

En se promenant sur l’aérodrome de Reims-Prunay on peut voir suivant les jours, les deux types d’hélicoptère  de chez Eurocopter qui équipent aujourd’hui la gendarmerie française.
Ci dessus l’EC135 T2+ facilement reconnaissable à son fenestron, immatriculé F-MJDI (s/n° 0797) construit en 2009 et affecté au SAG Metz depuis mars 2010
Ci dessous l’EC145 reconnaissable à sa double dérive, immatriculé F-MJBR (s/n° 9169), il est affecté au SAG Villacoublay depuis janvier 2009.

(photo collection privée Xavier Cotton)

%d blogueurs aiment cette page :