Tag : FRANCE DC3

DC3 F-AZTE au meeting du centenaire Reims 2009

(photo collection privé Xavier Cotton)

 

Ce DC3 F-AZTE (cn 9172) comme tous les DC3 encore en état de vol à une longue et passionnante histoire que vous pourrez lire sur le site de France DC3 . Il était présent ce 28 juin 2009 pour le meeting du centenaire sur la BA112 qui fermera en 2011.

Le DC3 nommé “Miss Suzan Holmes”

(photo collection privée Philippe Lohat)

Sous la cabine du DC3 F-GIDK stocké à Dinard-Pleurtuit-Saint-Malo, On peut voir le dessin d’une jeune Femme appelée “Miss Suzan Holmes” d’où le surnom de cet avion. Concernant l’histoire cet avion je vous rappelle l’excellent site : FRANCE DC3. Le F-GIDK est de nouveau en état de vol dans le cadre de l’association “Un Dakota sur la Normandie

Les DC3 F-BAIF et F-BCYX dans l’attente…….

(photo collection privée Jacques Hémet)

Heureusement ces deux DC3, qu’on pouvait voir en attente sur le terrain de Toulouse Blagnac en 1987 n’ont pas fini à la ferraille comme on pourrait le penser, mais dans des musées qui ont su les restaurer afin que la mémoire de leur existence se transmette aux jeunes générations. au profit des jeunes.

  • Le F-BAIF au 1er plan (C47-B sn 33119 n° 44 – 76787. DC 3C-S1C3G)

Voici son histoire selon France DC3 :
Livré à l’USAAF le 24 04 45, puis le 20 08 45 à l’Armée de l’Air française sous le numéro 476787 avec 157 heures de fonctionnement. Il a été immatriculé F-BAIF par le SGACC en août 1945 et affecté le 02 04 46 à Air France. Il volera d’abord au secteur Orient puis AOF à compter du 28 01 48. Il est transféré au secteur AEF en mai 1951. Il sera ensuite affecté au CEP, centre d’exploitation postal du 01 08 59 au 06 10 69.
Il est vendu à FRET AIR à 25731 heures de fonctionnement. Il est ensuite racheté par Uni Air en avril 1973 et retiré en mai 1981 à Blagnac. En 1987, il sera acheté par le Victory Memorial Museum près de la ville d’Arlon (Aarlen) en Belgique où il sera exposé à la porte du musée. A la fermeture de ce musée, il est repris par le Royal Dutch Air Force Salvage Team. Il sera installé en février 2002 au Museum Bevrijdende Vleugels au nord d’Eindhoven (Pays Bas). Il est actuellement exposé en extérieur, repeint aux couleurs d’un avion américain du débarquement, vert olive et bandes blanches et noires.

  • Le F-BCYX à l’arrière plan (C47A sn 101444 n°42-24282)

Il est délivré à l’USAAF le 27 août 1943 , il entre au service d’ Air France (F-BCYX) le 04 mars 1948 avec 4037h de vol, puis pour Fretair le 06 octobre 1969 ensuite Uni-Air en mai 75 , le 06 12 77 , il change d’immatriculation (EI-BDT) . Enfin il redevient le F-BCYX Pour Trans Europe Air (Orly ) en juillet 1978. Il est stocké à Toulouse-Blagnac jusqu’en décembre 1987 .


DC3 (F-GIDK) en attente à Dinard

(photo collection privée Philippe Lohat)

Fin octobre 2008, le DC3 (F-GIDK sn/33352) était toujours en attente sur le parking de Dinard-Pleurtuit-Saint-Malo, on peut apercevoir que le moteur gauche est démonté. J’ai eu le plaisir de le voir voler en meeting à Saint Valery en Caux en 1995. Pour en savoir plus sur son histoire allez sur le site : France DC3. Le F-GIDK est de nouveau en état de vol dans le cadre de l’association “Un Dakota sur la Normandie


Plus d’info sur le DC3 F-GILV ou F-ODQL

(photo collection privée xavier cotton)

Un grand merci à Yves TARIEL membre fondateur de FRANCE-DC3. qui m’a envoyé ces informations au sujet du DC3 exposé en extérieur au Malta Aviation Museum :

Selon votre demande,voici quelques informations sur le DC-3 F-GILV. Il s’agit du c/n:32935 USAAF s/n:44-766O3 sorti d’usine le 24 mars 1945.
Ce DC-3 a été acheté en Afrique du Sud par la Ste.Hemet-Exploration de Toulouse,qui était spécialisée dans la détection magnétométrique . Elle louait aussi ses DC-3 pour d’autres missions de Travail Aérien (sauf Transport Public).
Il fut immatriculé F-ODQL fin 1984 et baptisé “Ville de Villandrie” (semblant n’avoir aucun lien avec le château de Villandry en val de Loire).Il participa au Paris-Dakar” fin 1984 et début 1985 comme transport de logistique.
Après divers chantiers aériens en Afrique, il tombe en panne à Tamanrasset (date inconnue) avec le moteur droit cassé.S’en suivit un imbroglio concernant les taxes aéroportuaires jugées prohibitives de telle sorte que ces taxes additionnées à la panne et la logistique nécessaire à la réparation,son propriétaire préféra l’abandonner.
S’en suivit quand même son retour en France grâce à Mr.Gilbert Vila garagiste à Nîmes. Mr.Vila convoyait des voitures vers l’Afrique Noire.Or, il découvrit le DC-3 abandonné. Étant lui-même pilote,il décide de le récupérer. Le dossier fut ressorti.Mais entretemps le DC3 ” avait subit des avaries. Par grand vent une palette avait endommagé l’avion. Mr.Vila contacta Hémet-Aviation qui ne voulait plus entendre parler de cette histoire,et l’offrit Mr.Vila,qui par la même occasion héritait du dossier épineux.En fin négociateur,faisant état des dégâts sur l’avion,il réduisit la note demandée qui devint symbolique à condition d’évacuer l’avion le plus rapidement possible.Il acheta un moteur,et avec une équipe de bénévoles,il alla remettre le DC-3 en vol à Tamanrasset.C’était en décembre 1989..
Enfin rentré en France,à Nîmes-Courbesac, il est classé “Privé” et immatriculé F-GILV (pour GILbert Vila).Il le fit voler à l’aide de Sponsors. Parmi eux,”Afrique Air Solidarité” pour un transport à caractère humanitaire à destination de Bamako.Mais j’ignore si ce vol a été effectué.Il réalisa probablement d’autres vols,mais je ne les connais pas.
Connaissant personnellement Mr.Vila, il m’invita à voler dans son DC3. Avec lui,son épouse et 8 ou 9 autres amis de Mr.Vila nous décollâmes de Nîmes-Courbessac le 17 novembre 1990 pour Las-Palmas aux îles Baléares. Il était co-pilote.Le CDB était Jean Claude Tornier “cocher “Air France”. Nous rentrâmes le lendemain après avoir rendu visite à la Cie Aero-Market propriétaire de 3 ou 4 DC-3. Malheureusement, Mr.Vila se tua dans le crash d’un MS-733 à Nîmes-Courbesac.Son épouse vendit l’avion, semble-t-il en Autriche avec une immatriculation US (N48ME). Il faut savoir qu’à cette époque nous étions en pleine guerre en Yougoslavie,et des rumeurs ont courues selon lesquelles ce DC-3 aurait effectué quelques vols “spéciaux” en Bosnie!!.Il aurait ensuite reçu d’autres immatriculations étrangères avant d’être saisi par je ne sais qui. Toujours est-il qu’il a été vendu aux enchères, et acheté par le muséum de Malte ou vous l’avez vu. Peut-être en saurez-vous plus là-bas. Et si vous obteniez des informations, celles-ci m’intéressent……”


Si le DC3 avion mythique vous fait vibrer je vous conseille vivement ce site : FRANCE-DC3


This site is protected by wp-copyrightpro.com