Tag : Malta Aviation Museum

Plus d’info sur le DC3 F-GILV ou F-ODQL

(photo collection privée xavier cotton)

Un grand merci à Yves TARIEL membre fondateur de FRANCE-DC3. qui m’a envoyé ces informations au sujet du DC3 exposé en extérieur au Malta Aviation Museum :

Selon votre demande,voici quelques informations sur le DC-3 F-GILV. Il s’agit du c/n:32935 USAAF s/n:44-766O3 sorti d’usine le 24 mars 1945.
Ce DC-3 a été acheté en Afrique du Sud par la Ste.Hemet-Exploration de Toulouse,qui était spécialisée dans la détection magnétométrique . Elle louait aussi ses DC-3 pour d’autres missions de Travail Aérien (sauf Transport Public).
Il fut immatriculé F-ODQL fin 1984 et baptisé “Ville de Villandrie” (semblant n’avoir aucun lien avec le château de Villandry en val de Loire).Il participa au Paris-Dakar” fin 1984 et début 1985 comme transport de logistique.
Après divers chantiers aériens en Afrique, il tombe en panne à Tamanrasset (date inconnue) avec le moteur droit cassé.S’en suivit un imbroglio concernant les taxes aéroportuaires jugées prohibitives de telle sorte que ces taxes additionnées à la panne et la logistique nécessaire à la réparation,son propriétaire préféra l’abandonner.
S’en suivit quand même son retour en France grâce à Mr.Gilbert Vila garagiste à Nîmes. Mr.Vila convoyait des voitures vers l’Afrique Noire.Or, il découvrit le DC-3 abandonné. Étant lui-même pilote,il décide de le récupérer. Le dossier fut ressorti.Mais entretemps le DC3 ” avait subit des avaries. Par grand vent une palette avait endommagé l’avion. Mr.Vila contacta Hémet-Aviation qui ne voulait plus entendre parler de cette histoire,et l’offrit Mr.Vila,qui par la même occasion héritait du dossier épineux.En fin négociateur,faisant état des dégâts sur l’avion,il réduisit la note demandée qui devint symbolique à condition d’évacuer l’avion le plus rapidement possible.Il acheta un moteur,et avec une équipe de bénévoles,il alla remettre le DC-3 en vol à Tamanrasset.C’était en décembre 1989..
Enfin rentré en France,à Nîmes-Courbesac, il est classé “Privé” et immatriculé F-GILV (pour GILbert Vila).Il le fit voler à l’aide de Sponsors. Parmi eux,”Afrique Air Solidarité” pour un transport à caractère humanitaire à destination de Bamako.Mais j’ignore si ce vol a été effectué.Il réalisa probablement d’autres vols,mais je ne les connais pas.
Connaissant personnellement Mr.Vila, il m’invita à voler dans son DC3. Avec lui,son épouse et 8 ou 9 autres amis de Mr.Vila nous décollâmes de Nîmes-Courbessac le 17 novembre 1990 pour Las-Palmas aux îles Baléares. Il était co-pilote.Le CDB était Jean Claude Tornier “cocher “Air France”. Nous rentrâmes le lendemain après avoir rendu visite à la Cie Aero-Market propriétaire de 3 ou 4 DC-3. Malheureusement, Mr.Vila se tua dans le crash d’un MS-733 à Nîmes-Courbesac.Son épouse vendit l’avion, semble-t-il en Autriche avec une immatriculation US (N48ME). Il faut savoir qu’à cette époque nous étions en pleine guerre en Yougoslavie,et des rumeurs ont courues selon lesquelles ce DC-3 aurait effectué quelques vols “spéciaux” en Bosnie!!.Il aurait ensuite reçu d’autres immatriculations étrangères avant d’être saisi par je ne sais qui. Toujours est-il qu’il a été vendu aux enchères, et acheté par le muséum de Malte ou vous l’avez vu. Peut-être en saurez-vous plus là-bas. Et si vous obteniez des informations, celles-ci m’intéressent……”


Si le DC3 avion mythique vous fait vibrer je vous conseille vivement ce site : FRANCE-DC3


Hawker Sea Hawk FGA.6 WV826

(photo collection privée xavier cotton)

En 1999, le Malta Aviation Museum acquit ce Sea Hawk FGA.2, WV826 auprès du Phoenix Aviation Museum. C’est le premier avion à réaction embarqué sur un porte-avions . WV826 a été peint pour représenter un Sea Hawk FGA.6 du Sqd 804 codé 161 de la période de crise de Suez, d’où les bandes noires et jaunes d’identification. Operant depuis le porte-avions HMS Bulwark, l’escadron fait des attaques sur les aérodromes égyptiens et a apporte son soutien à des troupes au sol. De retour en grande Bretagne au début de l’année 1957 (après un bref arrêt à Hal Far) l’escadron fut transféré sur le HMS Ark Royal, et a finalement changé de code B à O, mais de toute évidence les marques de Suez sont restées.


DC3 en restauration au Malta Aviation Museum

(photo collection privée xavier cotton)

Voici l’autre DC3 en restauration au Malta Aviation Museum. Il s’agit du DC-3A C-FITH (ex USAAF 43-15762). Voir son histoire complète ici. Après être arrivé au MIACO (Malta International Aviation Company) en janvier 1980, il fut arrété de vol et vendu à Malta International Fire and Safety School. Il fut sauvé du feu grâce à un don de l’Organistion Nationale du Tourisme Maltais au Malta Aviation Museum ou il arriva le 26 avril 1996.


Spitfire MK IX EN199

(photo collection privée xavier cotton)
Voici le Spitfire Mk IX EN199 exposé au Malta Aviation Museum. Il fit son premier vol le 28 novembre 1942 à Eastleigh. L’avion vola sur le front nord africain dès le 29 juin 1943 piloté par le Wing Commander R.Berry DFC (d’ou les initiales peintes sur le fuselage).
En 1992 Mr Ray Polidano, le directeur du musée, commença la restauration du Spitfire (l’avion est nommé Mary Rose en l’honneur de sa femme) dans son garage puis le déplaça dans une cabane qui fait maintenant partie du Malta Aviation Museum . Pour plus d’informations sur la restauration de ce Spitfire allez voir ces photos.


Pou Du Ciel H.M.14

(photo collection privée xavier cotton)

Le Pou du Ciel conçu par Henri Mignet en 1933, fut certainement le premier avion de construction amateur distribué sur plan. Ici on peut voir une réplique du HM.14 contruite en 1996 (d’après les plans originaux) exposé au Malta Aviation Museum. Le moteur est ici à l’origine un moteur de Citroën 2Cv qui a été avionné.


Insigne sur Hurricane Z3055

(photo collection privée Xavier Cotton)

Qui pourrait me donner plus d’informations sur cet insigne peint ( Top hat skull smoking) sous les pipes d’échappement de ce Hurricane (Z3055) du 46 Sqd de la RAF exposé au Malta Aviation Museum?
Voir article ci-dessous.


Hurricane MkIIA Z3055 Malta Aviation Museum

(photo collection privé Xavier Cotton)

Voici l’histoire simplifiée du Hurricane MkIIA que l’on peut voir au Malta Aviation Museum. Le 4 juillet 1941, il décolla du terrain de SAFI. Pour une raison inconnue (probablement un feu moteur) l’avion s’ecrasa en mer et le pilote, le Sgt Thomas Hackston du 46eme Sqd de la RAF, fut tué. le chasseur fut localisé par le plongeur, David Schembri à 40 mètres de pronfondeur près des côtes maltaises (Iz-Zurrieq) en 1993. Il fut remonté deux ans plus tard le 19 septembre 1995. Pour plus d’informations, lisez l’histoire de sa restauration toujours en cours.



DC3 (F-GILV) au Malta Aviation Muséum

© Xavier Cotton

Ce Douglas Dakota DC3 (cn 16187/32395) exposé depuis le 28 mars 2006 à l’extérieur du Malta Aviation Museum à Ta’Qali près de l’ancienne base de la RAF (Ta’Qali Airfield) à une très longue histoire depuis sa livraison par l’USAF (44-76603) au 436 Sqd de la RAF (KN462) en mars 1945 (basé au Sri Lanka) comme en témoigne la succession d’immatriculations et de propriétaires (Aero Transport data Bank) : d’abord G-AMTB (British Eagle Int’L AL), VP-YKM (Central African AW), 7Q-YKM (Air Malawi), ZS-EYO (Air Cape),F-ODQL (Hémet Exploration), D-CDST (Reise und Rundflug), F-GILV (Hémet Exploration, Gilbert Villa Minerve Industries Paraclub, Afrique Air Solidarité en 1991 d’ou certainement l ‘autoccolant du Paris-Dakar toujours visible à droite de la porte cargo), N48ME (Warmair Inc Trustee).
Sous l’immatriculation 3C-JJN (usagers privés en Guinée Equatoriale), il décolle de Malte pour Alger le 7 mars 1995, mais après une heure de vol il fait demi-tour suite à un problème moteur,. Malgré une série de tests moteurs réussis en avril 1995, ce sera son dernier vol.
Il sera ensuite immatriculé T9-ABC pour des usagers privés en Bosnie-Herzégovine mais la transaction fut finalement abandonnée. NewCal Aviation l’acquit finalement sous l’immatriculation N47ME auprès de Medavia (Mediterranean Aviation Co.Ltd) qui en faisait don au Malta Aviation Museum dans le but de l’exposer. Ce DC3 est complet à 100% incluant les moteurs, l’instrumentation complète et les radios et si les ailes sont démontées c’est qu’il fut transféré par la route de Luqa Airport à Ta’Qali. Il fallut neuf heures et ce fut fait de nuit pour gêner le moins possible la circulation routière (Cliquez ici pour voir les photos du transfert).


This site is protected by wp-copyrightpro.com