Tag : autogire

La voiture volante PAL-V One

 La semaine dernière la société néerlandaise PAL-V a annoncé les premiers vols de son prototype “la voiture volante”. Ce véhicule unique est appelé le PAL-V One, ou le “Personal Air and Land Vehicle” et Il marque le début d’une nouvelle ère. Au sol, le véhicule  se conduit  comme une voiture de sport. En quelques  minutes  son rotor, sa queue et son hélice propulsive se déplient, alors il est prêt à décoller, merci à la technologie du gyrocopter. Avec ceux les résultats de  test réussis, il est prouvé qu’il est non seulement possible de construire une voiture volante, mais aussi que cela peut être fait dans des règles  internationales existantes tant pour le vol que pour la conduite. Ayant passé cette étape importante la société invite maintenant des investisseurs à la rejoindre dans la création de l’avenir. L’étape suivante sera la conception du premier modèle de production commercial du PAL-V et les premières livraisons sont prévues en 2014. Depuis 100 ans, des générations ont rêvé d’une voiture volante et beaucoup de tentatives ont été faites pour réaliser ce rêve, mais maintenant c’est vraiment devenu une réalité.
Sources des informations :

ULM autogire Xenon RST GIII

(Xenon RST GIII et Xenon 912 RST)
Il y a quelques temps, je vous ai présenté l’ ULM autogire Xenon 912 RST dont Gir-Aviation assure la vente pour la France et utilise pour la formation des pilotes.
Aujourd’hui Gir-Aviation  a reçu le nouveau XENON 122CV RST GIII qui diffère du 912 RST par plusieurs éléments :  nouveau dessin aérodynamique de la cabine, nouvelles portes agrandies à ouvertures type hélico, Plus d’espace encore dans la cabine, nouveaux capots moteur avec écopes naca d’entrée d’air, nouvelle entrée d’air pour le turbo (plus de trainées parasites).
(tableau de bord du Xenon RST GIII)
Pascal et Thierry vous invitent dès à présent à venir le découvrir  et  l’essayer tous les jours de la semaine, W.E compris sur l’aérodrome d’Épernay-Plivot (LFSW) ou sur rendez-vous sur celui de Reims-Prunay (LFQA)
Vous pouvez acquérir le Xenon RST  à partir de 45 330€ TTC avec un moteur de 100 Cv et à partir de 54 900€ TTC  avec un moteur de 122 Cv 
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
Poids à vide : 275 Kg (sans option)
Poids maximum au décollage : 450 Kg
Vitesse maximum : 195 km/h
Vitesse de croisière : 165 km/h
Vitesse minimum : 30 km/h
Taux de montée : 1200 pieds/mn
Distance de décollage : 50 mètres
Distance d’atterrissage : entre 0 et 5 mètres
Autonomie : 800 km
CONTACTS:
CONSTRUCTEUR : Artur Trendak Aviation, Nowowieiskiego 26 a, 96-313 Jaktorow-Kolonia, Pologne, 

Tél : +48(0)46 / 856 52 24, http://autogyro.eu, artur@autogyro.eu

REVENDEUR : France,  Gir-Aviation, Pascal Zanin et Thierry Chemin, aérodrome d’Épernay-Plivot,  Port: +33 (0)6 69 49 77 04, http://www.gir-aviation.fr, contact@gir-aviation.fr

ULM autogire Xenon 912 RST

(photo collection privée Xavier Cotton)
Le 18 avril 2010, lors d’une balade sur le terrain d’Épernay-Plivot, mon regard fut attiré par cet ULM autogire biplace à cabine fermée : le Xenon, je  trouve qu’il a fier allure. Je m’étais dit que je pourrai lui consacrer un article dès que je trouverai des informations le concernant,  le hasard de mes recherches sur Internet m’a permis de retrouver un article de Philippe Tisserand (PDF 4,3Mo) à son sujet, publié en janvier 2010 dans la revue Vol Moteur. Le Xenon  créé il y a six ans par Raphaël Celier est  désormais fabriqué en Pologne par Celier Aviation. Après essai de plusieurs moteurs, il est maintenant équipé d’un moteur ROTAX 4 temps (avec un turbo Celier aviation) de 122 Cv. À cause de son habitacle important les performances du Xenon sont modestes, mais les utilisateurs  apprécieront  son confort et son agrément au pilotage. Passionné de ces machines Pascal Zanin a rassemblé quelques amis pour créer un pôle Gir-Aviation sur le terrain d’Épernay-Plivot. Gir-Aviation revend plusieurs marques d’autogire dont la production Celier Aviation. Le Xenon 912 RST qu’on peut voir sur la photo sert à la fois de démonstrateur et à l’école. Sur le site  de Gir-Aviation, un configurateur vous permet d’évaluer le coût à l’ achat d’un Xenon RST ou d’un Xenon RST ECO neuf en fonction de l’équipement choisi. Comptez au minimum 75 946€ TTC pour un Xenon RST  et 66 378€ TTC pour un Xenon RST ECO.

Vous pouvez retrouver Gir-Aviation  tous les jours de la semaine we compris sur l’aérodrome de Reims-Prunay pour faire découvrir aux rémois son activité ULM 3 axes et Autogire, déjà pratiquée a plein temps à Épernay-Plivot depuis 2006.

 Au programme:
    Baptêmes, vol découverte, vol d’initiation, vol promenade …..
    GIR-AVIATION  propose également la formation complète au brevet et licence ULM AUTOGIRE

(photo collection privée GirAviation)



CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
Poids à vide : 285 Kg (sans option)
Poids maximum au décollage : 450 Kg
Vitesse maximum : 195 km/h
Vitesse de croisière : 160 km/h
Vitesse minimum : 30 km/h
Taux de montée : 1200 pieds/mn
Distance de décollage : 50 mètres
Distance d’atterrissage : entre 0 et 5 mètres
Autonomie : 800 km

CONTACTS:
CONSTRUCTEUR : Celier Aviation, Nowowieiskiego 26 a, 96-313 Jaktorow-Kolonia, Pologne, 
Tél : +48(0)46 / 856 52 24, xenon@celieraviation.eu, http://www.celieraviation.eu
REVENDEUR : France Nord-Est, Gir-Aviation, Pascal Zanin et Thierry Chemin, aérodrome d’Épernay-Plivot, 

Accident d’autogire à Rouen en 1938

(photos collection privées Michel Léveillard)

Le 29 mai 1938, l’aéroclub de Normandie organisait son meeting annuel dans le cadre des fêtes Jeanne d’Arc présidées par Édouard Hériot sur le terrain de Rouen-Rouvray (Le Madrillet).
Le pilote Vautier (à l’arrière) devait présenter l’autogire Cierva C30A (F-AOIO) au cours du meeting. Afin de rappeler le meeting aux Rouennais, l’appareil fit un tour sur la ville emmenant avec lui comme passager le président de l’aéroclub de Normandie, Louis Antier. L’enquête n’a pas révélé ce qui s’est passé pendant la phase d’atterrissage, mais l’appareil s’écrasa dans les sapins qui bordaient le terrain. Le pilote fut éjecté et légèrement blessé, mais Louis Antier fut emmené dans le coma à l’hôtel dieu ou il décéda une heure plus tard. Pour honorer leur président une stèle fut érigé au bout du hangar des avions et face à l’Aéro-Bar qui abritait le siège du club (commune de Grand Quevilly). En 1968 le terrain du Madrillet fut fermé pour laisser place au parc des expositions, le club et toutes ses activités furent transférées sur le terrain de Rouen-Boos. La Stèle resta en place jusqu’à la construction du Zénith. Depuis,elle a été déplacée et aujourd’hui se situe en face du terminus du bus n°12.


This site is protected by wp-copyrightpro.com