Tag : Association les Casques de Cuir

Le “Corsair” F-AZEG récompensé pour sa restauration

Chance-Vought F4U-5NL “Corsair” F-AZEG présenté le 8 septembre 2018 à Melun-Villaroche lors du “Paris-Villaroche Air Legend”©Xavier Cotton

L’histoire du F4U-5N de la collection Salis commence le 26 septembre 1951, lors de la prise en charge par l’US Navy. Après avoir  été convoyé en Corée en avril 1952, il a effectué un premier tour d’opération comme chasseur de nuit sur le USS “Valey Forge” qui a duré trois mois et à partir d’Août 1953 un second de neuf mois  sur le USS “Boxer”. En 1956, il est vendu à la “Force Aérienne du Honduras”.

Vought F4U-5NL Corsair F-AZEG présenté en statique le 23 mai 2010 à l’occasion du meeting “Aux temps des hélice à la Ferté-Alais ©Xavier Cotton

En 1979, on le retrouve dans des collections américaine avant d’être acquis en 1986 par Jean Salis qui le fit transporter par bateau jusque Rotterdam puis transiter par le Havre. C’est à partir du 11 décembre 1986 qu’il fut immatriculé F-AZEG selon le registre de la DGAC. Il fut présenté en meeting aérien jusqu’à son retour à la Ferté-Alais après de celui de Duxford du 14 juillet 2002. A partir de là, il est resté dans son hangar pendant 4 ans jusqu’à ce que Baptiste Salis et une équipe de bénévoles de l’association les Casque de cuir décident de le restaurer. Il ne savaient pas que cela durerait presque 10 ans avant de le revoir en vol  le 9 ami dernier à l’occasion du meeting “Aux temps des hélices” qui se tient chaque année sur le plateau de Cerny à la Ferté Alais .

Chance-Vought F4U-5NL “Corsair” F-AZEG présenté le 8 septembre 2018 à Melun-Villaroche lors du “Paris-Villaroche Air Legend”©Xavier Cotton

Le mercredi 24 octobre 2018, c’est dans les locaux de l’Aéroclub de France que sa présidente Catherine Maunoury à remis (dotée de 15 000€) la coupe GIFAS à l’association “les Casques de Cuir” pour la récompenser de la qualité de restauration du Chance Vought “Corsair” F-AZEG.

Chance-Vought F4U-5NL “Corsair” F-AZEG présenté le 8 septembre 2018 à Melun-Villaroche lors du “Paris-Villaroche Air Legend”©Xavier Cotton

Sources de informations :

Le Fana de l’aviation n°589 de décembre 2018


MS-502 Criquet classé monument historique

(© Liliane Cotton)
Le 12 décembre 2011, cinq avions Morane-Saulnier appartenant à l’association Les Casques de Cuir-Collection Salis on été élevé au rang de monuments historiques par le Ministère de la Culture. Il s’agit des Morane type” Ai” (F-AZAP), type “185” dit avionnette Morane (F-AZAZ), type 341 en restauration, type 230 (F-AZAK)  et type 500 (F-AZCP). Ces cinq avions font passer à dix, le nombre des avions classés monument historique en France et rejoignent le Morane-Saulnier type “138” (F-AZAJ classé en 1999) dans la collection des avions Morane-Saulnier classés monuments historiques de l’association Les Casques de Cuir-Collection Salis. Ils seront exposés dans le hall du Musée Volant Salis (Aérodrome de Cerny) dédié à Morane-Saulnier, aux côtés du Morane H et du MS 317.
La photo ci dessus montre le MS-502 (F-AZCP) à l’atterrissage lors du meeting de Cerny-la Ferté-Alais des 22 et 23 mai 2010 organisé par l’Amicale Jean-Baptiste Salis. Voici quelques photos souvenirs de ce merveilleux meeting organisé chaque année depuis plus de 40 ans .
le MS 502 « Criquet » est la version produite en France durant l’occupation de l’avion allemand de reconnaissance et de liaison  à décollage court Fieseler FI 156 « Storch ». Plus d’un millier de « Criquets » seront construits de 1943 à 1965 pour les besoins de l’Armée de l’Air.

(© Xavier Cotton)
Le Morane Saulnier MS-502 n°320, construit en 1945 d’abord immatriculé F-BBUS puis, codé CA.N1, servit de nombreuses années comme remorqueur de planeurs au Centre National de Vol à Voile de la Montagne Noire. Après restauration complète il s’envola de nouveau le 18 novembre 1982. Trois semaines plus tard, l’avion fut accidenté à l’atterrissage. Il reprit l’air le 21 avril 1983 aux mains de ses nouveaux propriétaires de l’association Aéro Rétro de Saint Rambert d’Albon. En aout 2001 il fut racheté par Jean Salis, il appartient désormais à l’association Les Casques de Cuir-Collection Salis.

(© Liliane Cotton)

Sources des information :
Ministère de la Culture et de l’information : http://www.culturecommunication.gouv.fr
L’écharpe blanche : http://www.lecharpeblanche.fr/
Les Casques de cuir : http://www.lescasquesdecuir.com/
Musée Volant Salis : http://www.musee-volant-salis.fr/
Amicale jean-Baptiste Salis: http://www.ajbs.fr/

Morane Saulnier 138 F-AZAJ

 (photo collection privée Liliane Cotton)
Je voulais écrire un article sur le Morane-Saulnier 138 (F-AZAJ) présenté en vol au meeting du week-end de la Pentecôte 2010 à  la Ferté-Alais , car cet appareil équipé d’un moteur  rotatif  fonctionnant à l’huile de ricin, unique au monde, est classé Monument Historique au Patrimoine de France depuis le 19 janvier 1999.
Apparu en 1927, le monoplan « parasol » Morane-Saulnier 138, biplace d’entraînement militaire  (pilote en place avant) pourvu d’un moteur rotatif Gnome et Rhône de 9 cylindres délivrant 80 ch. La société de construction aéronautique Morane-Saulnier fut crée en 1911 à Puteaux. Fondée en 1911, et devint l’ une des firmes les plus prestigieuses de l’ histoire de l’ aviation. Le MS-138 devient le premier Morane-Saulnier a être produit en grande série, 178 exemplaires furent construits pour l’Aéronautique Militaire et l’Aéronautique Navale françaises, il connut aussi l’exportation pour les armées Grecque et  Danoise.
 (photo collection privée Liliane Cotton)

Le Morane-Saulnier MS-138 F-AZAJ , construit en 1929, d’abord militaire, a ensuite été civil avec l’immatriculation F-AQDN. Il fut acheté à l’état d’épave auprès de l’aéroclub de Brioude, en 1967,  par Jean Salis avant d’être restauré en 1978 à l’occasion du tournage de “la conquête du ciel” dans les ateliers de l’AJBS à la Ferté-Alais sur le plateau de Cerny. Cet avion qui fait partie maintenant de la collection de l’association “les Casques de Cuir” est présenté en vol chaque week-end de la Pentecôte lors du meetings aériens de l’ “Amicale Jean-Baptiste Salis”.

Caractéristiques techniques :

  • Type Monoplan parasol
  • Immatriculation : F-AZAJ (F-AQDN)
  • Numéro de série : 220.138
  • Envergure : 10,9m
  • Longueur : 6,84m
  • Hauteur : 3,58m
  • équipage : 2
  • Masse à vide : 514kg
  • Masse max : 768kg
  • Moteur : Gnome et Rhône 9C de 80cv
  • Vitesse max : 140 km/h
Sources des informations :
Association les Casques de Cuir : http://pegase.foxalpha.com/cuir
Amicale Jean-Baptiste Salis : http://www.ajbs.eu/
Patrimoine de France : http://www.patrimoine-de-france.org

Revue “Le temps des hélices”


Edmond Salis traverse la Manche en Blériot XI

(photo collection privée Michel Guerbadot)

Samedi 25 juillet 2009, Edmond Salis a décollé peu après neuf heures du matin pour traverser la Manche en 45 minutes à bord d’un monoplan Blériot XI, rééditant ainsi l’exploit de Louis Blériot un siècle après, jour pour jour. «L’exploit, c’est Blériot qui l’a fait», a-t-il déclaré à son arrivée en Grande-Bretagne devant le petit fils de Blériot également prénommé Louis et plusieurs centaines de personnes venus le voir atterrir.
Le 25 juillet 1909, Louis Blériot effectue la première traversée de la Manche en parcourant les 43 km en 37 minutes à la vitesse moyenne de 65 km/h, à bord du Blériot XI. L’avion est maintenant la propriété du Musée des Arts et Métiers , il lui a été donné par le journal Le Matin (France) qui l’avait racheté à Louis Blériot. L’appareil équipé d’un moteur trois cylindres de 25 cv produit par Alessandro Anzani qui ressemble à celui ci .
Le Blériot XI (F-AZBA) sur la photo ci-dessus est un avion original restauré par Jean-Baptiste Salis en 1955. C’est le dernier avion Blériot de ce type construit en 1921 par les ouvriers des ateliers Blériot à leur frais pour être offert à Louis Blériot. Il est équipé d’un moteur Potez 3 Cylindres de 60 CV. Depuis 1921, seul l’entoilage a été refait. Cet avion est le plus ancien avion de la collection Salis il appartient à l’association les Casques de Cuir, Il est présenté en vol lors du meeting de Cerny la Ferté-Alais organisé par l’Amicale Jean-Baptiste Salis tout les ans lors du week-end de la pentecôte.
Il a traversé la Manche avec Jean-Baptiste Salis en 1955 pour la commémoration de l’entente cordiale, en 1959 à l’occasion du cinquantenaire de la traversée, avec Jean Salis (le fils) en 1976, pour le tournage de L’Histoire de l’aviation, de Daniel Costelle, en 1989 avec Jean Claude Caillou et en juillet 2009 Edmond Salis (le petit fils) à perpétué cette tradition familiale.

This site is protected by wp-copyrightpro.com