Tag : AMPAA

Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 7)

un meeting aérien sans T6 est-ce possible ?

Quatre North American T6 en jaune F-AZCV , en haut F-AZBE, en bleu F-AZEF et le dernier F-AZTL ©Xavier Cotton

Le North American T-6 Texan, surnommé «Le faiseur de pilote», conçu en 1938, est le plus célèbre des avions écoles. Ce fut l’appareil d’entrainement standard des pilotes de chasse Américains et Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à près de 15500 exemplaires, il fut utilisé par plus de soixante pays y compris  la France.

Caractéristiques techniques :

  • Masse Max : 2550 Kg
  • Longueur : 8.84 m
  • Envergure : 12.8 m
  • Plafond de vol : 7260 m
  • Vitesse: 180 Kts
  • Moteur : Pratt & Whitney R1340 Wasp à 9 cylindres en étoile de 600 cv
North American T-6G Texan F-AZEF et T-6G Texan F-AZCV ©Xavier Cotton

le  T-6G  jaune F-AZCV  appartient à la Société pour le Développement et la Promotion de l’Aviation (SDPA) de Christian Amara et fait partie depuis mars 2012 de la flotte de France’s Flying Warbird basée à Melun-Villaroche. Vous pouvez découvrir son histoire en suivant ce lien  : North American T-6G “Texan”

North American T-6G Texan F-AZEF ©Xavier Cotton

Le North American T-6G Texan F-AZEF qui servit dans l’Armée de l’Air française appartient à l’Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens (AMPAA) qui l’a restauré en 3 ans.

Harvard Mk2A F-AZBE de Frank Salis ©Xavier Cotton

Le Harvard IIA TA-127 F-AZBE  appartient à Franck Salis et est basé bien sûr à La Ferté-Alais

North American T-6G Texan F-AZTL de Christian Lucquet Basé à Lyon-Corbas ©Xavier Cotton

Le Texan F-AZTL des Ailes Anciennes de Corbas a été construit en tant qu’AT-6B (Adanced Trainer) . Vous pourrez lire son histoire complète sur la page qui lui est consacré sur le site des Ailes Anciennes de Corbas .

Il est affecté dès le 31 mars 1942 sur le terrain de Craig Field dans l’Alabama avec le code tactique CR311 (CR pour CRaig).

En 1954, il est acquis par l’Armée de l’Air française

En 1963, le 51-15102 est réformé et stocké sur la Base Aérienne d’Ambérieu-en-Bugey en vue de sa destruction. 

En 1996, il est récupéré et entièrement refait par les Ailes Anciennes de Corbas qui le remettent en état de vol au standard d’origine AT-6B avec un moteur Pratt & Withney R1340-AN1 «Wasp» de 600ch et ses couleurs de 1942. Il effectue son premier vol après restauration le 5 mai 2013.

Sources des informations :

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre …..


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 5)

Grumman Avenger

Grumman TBM-3R Avenger HB-RDG basé à Lausanne en Suisse ©Xavier Cotton

Le TBF Avenger (désigné aussi TBM pour ceux qui ont été construits par General Motors) est un bombardier-torpilleur triplace américain. Conçu par Grumman, il est initialement développé pour la Marine des États-Unis et le Corps des Marines des États-Unis est un gros triplace bien armé, pourvu d’une large soute capable d’accueillir une torpille ou une charge de bombes de même poids et emmené par un Wright R-2800 de 1700 ch.

Le prototype fit son premier vol en 1941. Il fut produit en série l’année suivante et fut utilisé pour la première fois au cours de la bataille de Midway (5 au 7 juin 1942). C’est sur un appareil de ce type que Georges BUSH père, ancien président des USA, fut abattu 3 fois en tant que pilote de l’US NAVY.

Grumman TBM-3R Avenger HB-RDG

Le « Charlie’s Heavy » est délivré le 17 mai 1945 à la base navale de San Diego, puis celle de Pearl Harbor où il reste jusqu’en 1946. La guerre étant terminée, il rejoint le continent. En 1953, il est modifié en TBM 3R (sans tourelle arrière) pour la guerre de Corée et peut embarquer sept personnes. En juin 1956, il est retiré de l’US Navy. Il ne revole plus jusqu’en 1987, moment où l’appareil est acquis par Anthony Haig-Thomas qui le restaure aux Etats-Unis. Son nouveau propriétaire le ramène en Angleterre à North Weald en 1991. En 2005, l’Avenger est finalement racheté par, Charles Trachsel collectioneur suisse, qui donne son nom à l’avion.

Immatriculé HB-RDG, il reste aux couleurs de la Navy jusqu’en 2009.   l’Avenger est modifié en TBM 3E au cours de l’hiver 2009-2010, pour recevoir une tourelle ( Fana de l’Aviation N°487S de juin 2010) qu’il avait perdue lors de sa transformation pour la Corée. Il est alors repeint aux couleurs françaises (au meeting de  La Ferté Alais 2010), afin de célébrer le centième anniversaire de l’Aéronavale française dans laquelle de nombreux Avengers ont évolués. c’ est à cette occasion q’une torpille est construite pour rejoindre la soute (photo ci-dessous).

Grumman TBM-3R Avenger HB-RDG ©Xavier Cotton

Immatriculé HB-RDG, il reste aux couleurs de la Navy jusqu’en 2009.   l’Avenger est modifié en TBM 3E au cours de l’hiver 2009-2010, pour recevoir une tourelle ( Fana de l’Aviation N°487S de juin 2010) qu’il avait perdue lors de sa transformation pour la Corée. Il est alors repeint aux couleurs françaises (au meeting de  La Ferté Alais 2010), afin de célébrer le centième anniversaire de l’Aéronavale française dans laquelle de nombreux Avengers ont évolués. c’ est à cette occasion qu’une torpille est construite pour rejoindre la soute (photo ci-dessus).

Grumman TBM-3E Avenger F-AZJA de l’AMPAA basé à Melun ©Xavier Cotton

S’étant taillé une belle réputation d’efficacité dans le Pacifique, l’Avenger équipa les marines britanniques, canadiennes, françaises, hollandaises et même japonaise après-guerre. Il termine sa carrière dans le civil comme avion de lutte anti-incendie au Canada.

L’AVENGER dont dispose l’A.M.P.A.A (Association des Mécaniciens pilotes d’Avions Anciens) est un TBM 3E et  c’est le seul exemplaire existant sur le territoire Français. Construit en 1943 par GENERAL MOTORS avec le serial number 85869, il est aujourd’hui présenté aux couleurs d’un avion de la FLEET AIR ARM (aéronautique navale britannique) qui participa au débarquement des alliés en 1944. .  L’aéronavale utilisa 140 AVENGER dans ses versions de détection et de lutte anti sous marine. Certains d’entre eux participèrent à la campagne de SUEZ en 1956. A la fin de leur service, ils furent détruits ou restitués aux Américains.

Caractéristiques

Avion : TBM 32 Avenger

Propriétaire: Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens

Masse Max : 8200 kg

Plafond : 9000 m

Vitesse : 230 Kts

Moteur : WRIGHT CYCLONE R-2800-20, 14 cylindres de 1700 cv

Base : Melun Villaroche

Source des informations :

Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens : www.ampaa.fr

Aviapic : https://www.aviapic.ch

Programme “Paris-Villaroche Air Legend 2018

Le fana de l’Aviation

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre…..

 

 


SO-4050 VAUTOUR IIN n°348

SO-4050 Vautour n°348 sur la Base de Bretigny le 18 juin 1978 © Régis Biaux
Régis Biaux m’a prêté quelques diapositives du SO-4050 Vautour N° 348 et m’a autorisé à vous en faire profiter. Le SO-4050 Vautour est un avion  français biréacteur multirôles conçu par la SNCASO au début des années 50. 140 exemplaires furent construits, dont 30 exportés vers Israël. Le derniers Vautours ont été retirés du service actif à la fin des années 1970. Ce SO-4050 Vautour II N (n° 348) a fait son 1er vol le 29 juin 1959 fut livré à l’Armée de l’Air le 21 octobre 1959 et affecté à la 30 ème escadre de chasse tout temps (30e ECTT) basée à Tours puis à Reims. Il est immatriculé 30-FC. En 1966 l’avion arrive au Centre d’Essai en Vol (CEV) de Bretigny pour y effectuer des essais. En 1974, l’appareil est utilisé avec un nez de Mirage III pour des essais du radar Cyrano. Sa dernière mission fut l’expérimentation du radar RDI du Mirage 2000 en 1990.

SO-4050 Vautour sur la Base de Bretigny le 14 septembre 1980 © Régis Biaux
O-4050 Vautour sur la Base de Bretigny le 09 septembre 1990 © Régis Biaux

 Cet exemplaire unique (F-AZHP) fut alors sauvé par l’Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens (AMPAA) avec l’aide du CEV pour maintenir en vol un avion qui fut en 1959, le 1er chasseur bombardier supersonique de conception et fabrication 100% française (Société Nationale de Construction Aéronautique du Sud-Ouest devenue Aérospatiale).

SO-4050 Vautour F-AZHP la Ferté-Alais 19 mai 1991 © Régis Biaux
SO-4050 Vautour F-AZHP BA112 Reims 2 juin 1991 ©Xavier Cotton
A partir de 1991, Il fut alors présenté dans plusieurs meetings aériens comme le dernier Vautour en état de vol dont celui de la Ferté-Alais et celui de la BA112 de Reims.
Voici un extrait d’un film vidéo pris le 9 juin 1992 lors du fameux meeting de la pentecôte à la Ferté-Alais, soyez tolérants sur la qualité car c’est à l’origine un film VHS que j’ai numérisé. Il s’agit de la présentation du dernier SO-4050 Vautour II N encore en état de vol à l’époque. Écoutez particulièrement le sifflement très aiguë des turboréacteurs ATAR 101 E3 ou E5 qui l’équipaient. 
SO-4050 Vautour F-AZHP à Bretigny avant qu’il parte pour Orange@Luc Clermin
En 2009, La BA127 a décidé de sortir le Vautour n°348 ainsi que plusieurs autres avions du hangar qui les abritait et les a positionnés en extérieur sur un parking avion. En 2010, devenant “gênant, ils ont  été remorqués et déposés sur une ancienne aire d’essais réacteur

Vautour II N N°348 du CEV sur la BA115 d’Orange-Caritat ©Jean Pierre Martin Rosset

Depuis maintenant plusieurs années, il est en exposition statique sur la BA115 d’Orange-Caritat. On pouvait encore l’y voir en 2012.

Sources des informations :
Aéroforum : http://www.aerostories.org/~aeroforums/forumhist/
l’Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens : http://www.ampaa.fr/


SO-4050 Vautour II N du CEV

Voici un premier extrait d’un film vidéo pris le 9 juin 1992 lors du fameux meeting de la pentecôte à la Ferté-Alais, soyez tolérants sur la qualité car c’est à l’origine un film VHS que j’ai numérisé. Il s’agit de la présentation du dernier SO-4050 Vautour II N encore en état de vol à l’époque, écoutez particulièrement le sifflement très aiguë des turboréacteurs ATAR 101 E3 ou E5 qui l’équipaient. Le SO-4050 Vautour est un avion  français biréacteur multirôles conçu par la SNCASO au début des années 50. 140 exemplaires furent construits, dont 30 exportés vers Israël. Le derniers Vautours furent retirés du service actif à la fin des années 1970. Ce SO-4050 Vautour II N (n° 348) fut livré à l’Armée de l’Air le 4 octobre  1959 et affecté à la 30eme escadre de chasse basée à Tours puis à Reims. En 1966 l’avion arrive au Centre d’Essai en Vol (CEV) de Bretigny pour y effectuer des essais. Sa dernière mission fut l’expérimentation du radar RDI du Mirage 2000 en 1990. Cet exemplaire unique (F-AZHP) fut sauvé par l’Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens (AMPAA) avec l’aide du CEV pour maintenir en vol un avion qui fut en 1959, le 1er chasseur bombardier supersonique de conception et fabrication 100% française (Société Nationale de Construction Aéronautique du Sud-Ouest devenue Aérospatiale).
Depuis maintenant plusieurs années il est en exposition  statique à la BA115 d’Orange-Caritat.

Vautour II N N°348 du CEV sur la BA115 d’Orange-Caritat ©Jean Pierre Martin Rosset


Vautour II N du CEV

Vautour II N F-AZHP ©Xavier Cotton

Lors du meeting de 1991 sur la BA112 de Reims, j’ai eu l’occasion de photographier le dernier Vautour en état de vol. Le SO-4050 Vautour est un avion  français biréacteur multirôles conçu par la SNCASO au début des années 50. 140 exemplaires furent construits, dont 30 exportés vers Israël.Le derniers Vautours ont été retirés du service actif à la fin des années 1970. Ce SO-4050 Vautour II N (n° 348) fut livré à l’Armée de l’Air le 4 octobre 1959 et affecté à la 30eme escadre de chasse basée à Tours puis à Reims. En 1966 l’avion arrive au Centre d’Essai en Vol (CEV) de Bretigny pour y effectuer des essais. Sa dernière mission fut l’expérimentation du radar RDI du Mirage 2000 en 1990. Cet exemplaire unique (F-AZHP) fut sauvé par l’Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens (AMPAA) avec l’aide du CEV pour maintenir en vol un avion qui fut en 1959, le 1er chasseur bombardier supersonique de conception et fabrication 100% française (Société Nationale de Construction Aéronautique du Sud-Ouest devenue Aérospatiale).

This site is protected by wp-copyrightpro.com