Tag : F-HACC

Le lecteur de carte aéronautique

(photo collection Xavier Cotton)

Ce lecteur de carte aéronautique (BENDIX /KING KMD150) associé à un GPS facilite beaucoup la navigation pour les pilotes privés. Vous pouvez y programmer tout ou partie de votre navigation en rentrant des “Waypoint” qui peuvent êtres aussi bien des coordonnées géographiques, les points à 5 lettres des cartes IFR (TRACA, KOTUN…) , des Radiobalises de navigations (VOR, NDB, LOC, TACAN…) ou encore plus facilement les codes OACI des terrains d’aviation : sur la photo , c’est LFAG pour Peronne Saint-Quentin. Le petit avion blanc nous situe sur la carte, le trait rose représente à la route à suivre pour rejoindre directement Peronne, et le trait blanc représente la route que suivrait l’avion sans vent. Il peut y avoir bien sûr un angle de correction entre le cap de l’avion et le route souhaitée s’il y a une dérive à corriger du à un vent traversier, sinon on peut apprécier rapidement la modification de Cap à apporter. Ils nous fournit des indications essentielles à la navigation comme la distance du point désigné (18,9 NM), l’echelle de la carte, le cap de l’avion (304), la vitesse sol (115kts), distance et cap pour rejoindre le pont le plus près indiqué sur la carte.
Pour continuer d’assurer la sécurité visuelle extérieur, il faut que ce soit le deuxième pilote qui puisse programmer ce lecteur en vol.
Ce lecteur C172 (F-HACC) de l’aéroclub de Champagne.

Attention cette aide fabuleuse à la navigation ne doit pas vous faire oublier de préparer sérieusement votre projet de navigation, ni vous inciter à aller plus loin que n’y autorise la réglementation et vos capacités en cas de mauvaise méteo, Restez prudents.


Châlons-Vatry : la plateforme de fret

ANTONOV AN-12BK UR-CGV et C172 F-HACC sur le Parking de Vatry ©Xavier Cotton

Aujourd’hui la météo ne nous a pas permis de voler très loin, mais en faisant escale à Chalons-Vatry, nous avons pu parquer le C172 de l’aéroclub de Champagne entre un An12 et un An124 (dont je vous parlerai plus tard). Il y avait aussi 2 DC10 de la société Avient et 3 Boeing 747 Blancs dont les moteurs et les roues sont protégés par des plastiques. Nous avons aussi vu deux mirages F1 faire un passage bas sur la piste.


Cessna 172 de l’aéroclub de Champagne

Cessna 172 Skyhawk F-HACC de l’aéroclub de Champagne (aérodrome de Reims-Prunay)

Cessna 172 Skyhawk F-HACC de l’aéroclub de Champagne (aérodrome de Reims-Prunay)
cet avion a été importé directement des USA en décembre 2004.
Il est est parti de LAKELAND en Floride pour arriver à TOUSSUS-LE-NOBLE (LFPN) à l’ouest de Paris.
le pilote à réalisé ce vol en 4 étapes soit 4790 Nm en 29 heures de vol plus les étapes. chapeau bas !!!!