Tag : anglais

English only NO!

English only NO! est le slogan de l’association suisse qui s’oppose à la décision de l’OFAC (Office Fédéral de l’Aviation Civile) de vouloir imposer l’anglais comme seule langue parlée à la radio dans les espaces aériens contrôlés en Suisse avec application à partir du 20 juin 2019.

Le président du Groupe Genevois de Vol à Voile de Montricher pour en relayer l’information en France “C’est pour la Suisse romande une barrière qui va devenir infranchissable par les pilotes VFR français, qui parlent français et qui ne pourront plus traverser les espaces contrôlés suisse romands. Et pour les vélivoles, en été, le parcours habituel est Alpes du Sud – Est du Valais en suisse (Furka) pour des vols de 700 à 1000 km dans la journée. L’arc des Alpes est leur terrain de jeu et de performances.Là on va voir arriver des centaines de planeurs dans la journée qui vont « éviter » de communiquer avec Sion avec les conséquences que l’on peut imaginer. Les planeurs sont invisibles et intraçables si ils débranchent FLARM et Transpondeurs, s’ils en sont équipés.”

L’association s’appuie entre autre sur une étude  de la DGAC de 2017 “Les aérodromes en France confrontés à l’obligation d’utiliser la seule langue anglaise” dont la conclusion est la conservation de la langue française et l’anglais en second niveau si besoin.

Pour plus d’informations vous pouvez lire l’article paru sur le site  piloter.ch  et bien sur sur English only NO!

 

 


AIR-ENGLISH EVALUE VOTRE ANGLAIS AERO

Article original de publié sur http://airforces.fr/ reproduit avec son accord.

Air-English est une société basée en Belgique et en Espagne (Barcelone) dont l’activité principale est d’évaluer le niveau d’anglais de tous les personnels navigants et non-navigants. Elle organise des sessions partout dans le monde, principalement en Belgique et en France, en Pologne et au Portugal. Les candidats pilotes peuvent passer l’examen FCL .055. Les contrôleurs peuvent tenter l’ELPAC certifiant un niveau OACI 4 minimum. Les mécaniciens avion peuvent faire valider un niveau d’anglais comme les agents de piste.
Les communications en langue anglaise sont primordiales pour les pilotes et contrôleurs. Le facteur humain est désigné comme cause unique dans presque 8 crashs aériens sur 10. Il est aussi clairement établi que la communication radiotéléphonique en anglais est majoritairement mise en cause pour les non-natifs et ferait même partie des cinq premières causes d’accidents d’après un rapport de la Flight Safety Foundation. Réussir à la qualification de radiotéléphonie FCL .055 ou à l’examen d’anglais OACI ELPAC n’est pas seulement un objectif qui permet de valider les cases XII et XIII de la licence de pilote de la DGAC. C’est aussi un progrès pour la sécurité des vols car tous les navigants sont concernés un jour ou l’autre. Aussi, on oublie souvent que toute station radio peut être sollicitée pour relayer une communication radio en cas de défaillance d’une station ou pire en cas de situation de détresse ou même d’urgence. Que fait-on si la station radio à secourir ne sait pas parler français? Il n’ont qu’à parler français me direz-vous. Après tout, le français est une des langues officielles de l’OACI. C’est sans doute injuste mais ce qui est en vigueur en France et dans de nombreux pays ne l’est pas dans les pays anglophones mais c’est un autre débat qui sera peut-être développé plus tard ici car en évolution. Des protestations ont été émises pour faire valoir la place des autres langues officielles: le français d’abord mais ce pourrait être le cas pour l’arabe, le chinois, l’espagnol et le russe.
D’après les retours d’expérience de l’examen FCL .055 proposé par Air-English, il semblerait qu’il soit un peu plus facile que l’examen proposé par la DGAC. Il ne faut pas croire toutefois que cela soit partie gagnée puisqu’il y a aussi des échecs et quelques questions ardues. Le format de cet examen est peut-être un peu plus facile en ce qui concerne l’écoute mais l’expression orale y est soigneusement évaluée même si l’anglais des procédures est un peu allégé car les pilotes VFR sont testés comme les pilotes IFR. Il n’y a donc pas de distinction IR/VFR comme cela se fait dans les centres d’examens de la DGAC, le champ d’évaluation couvre l’anglais général et aéronautique conformément à l’échelle de notation de l’OACI (ICAO English Language Proficiency Rating Scale). Les examinateurs alternent conversations et vol fictif agrémenté de situations inhabituelles.
Les aéroclubs peuvent demander à organiser des sessions privées et les examinateurs peuvent venir sur place évaluer les niveaux d’anglais des candidats ce qui fait qu’en fin de compte, même si le tarif de la session par candidat est un peu plus élevé, on peut s’y retrouver s’il fallait prévoir des frais de déplacement. Il semblerait que les retours d’expérience soient très satisfaisants. Un travail de professionnels pour des professionnels ou amateurs.
Les niveaux OACI 4, 5 et 6 peuvent être validés et Air-English ne se contente pas d’évaluer uniquement les pilotes et contrôleurs puisque des évaluations sont proposées avec certification pour les agents de piste et les mécaniciens aéronef de la Part 66 B1 vecteur & B2 système. Voir le lien ici. Ci-dessous une vidéo en anglais pour résumer, en quoi consiste l’examen ELP FCL .055(D):

“The Legend of Little Eagle” of Florian Rochat

THE LEGEND of LITTLE EAGLE
Florian Rochat

Je vous avais parlé du roman “La légende de Little Eagle” de Florian Rochat, je vous annonce maintenant sa sortie en langue anglaise, pour une fois l’article suivant est donc destiné aux anglophones.
August 1944 – France. An American plane crashes near the small village of Verdeil in Burgundy. Touched by the German flak, he would have been able to jump in parachute, but sacrificed himself by staying aboard his Mustang P-51 up to the end not to collide a house.

Nearly 70 years later a journalist, Hélène Marchal, hears of the event. But there is more to it: she finds a copy of a letter her grandfather wrote to the parents of the pilot who lost his life. She comes to understand that the house she has just inherited would have been destroyed had the aviator not sacrificed his life, by deciding to steer the plane away from the house.

Her mother was four years old at the time, and was at home. If first lieutenant John Philip Garreau had bailed out with his parachute when there was still time, Hélène’s mother would have been killed. Hélène pales at the thought: she would not have been born if the pilot had not acted in a way which, to her, is simply heroic. She owes him her life!

Who was he? The address on the letter is her only lead: Browning, Montana. Hélène Marchal decides to travel there to investigate, to go through the archives and try to find any remaining witnesses. Gradually she will piece together the life of a very young man nicknamed Little Eagle. With hindsight, his life takes on the dimensions of a legend. And with it brings the protagonists to question their own destinies. 

 The initial idea of this novel is the true story of a young american pilot LeRoy Lutz who crashed under similar circumstances with its P38 Lightning. Read in  French the article in The Union of Reims of January 30th, 2012 : http://www.lunion.presse.fr/article/culture-et-loisirs/andre-mathy-noubliera-jamais-ce-jeudi-22-juin-1944
According to Florian Rochat “The Legend of Little Eagle” is neither a war novel, nor a book on aviation, but rather a story on fate and destiny. Deeply researched, it includes however quite a lot of sequences of training, many fighting scenes, and even a meeting in Borgo with Saint-Exupéry, where the hero has a poignant discussion with him about the ” real fake death ” of “the Little Prince”.
Florian Rochat is a writer and journalist living in Switzerland. He loves nature, dogs, hiking and cross-country skiing. He is also fond on the American West, particularly of Montana, where he found inspiration for his two novels, “The Legend of Litle Eagle” and “Cougar Corridor”. He is also the author of a memoir, “Un printemps sans chien” (the latter two in French).

Convinced of numerous advantages offered by the developments of the digital edition, he chose to publish his new novel, ” The legend of Little Eagle “, under this dematerialized shape. It’s on sale o Amazon.com, Amazon.co.UK, Amazon.ca, Amazon.fr and Amazon.com.au, Apple CA, Apple US, Apple UK, Apple AU, Barnes&Noble US, Barnes&Noble UK,  as well as on Smashwords as an ebook. It will soon be available on other major digital bookstores as an ebook and as a paperback on Amazon. 
Web site of the author : http://www.florianrochat.com/

Products détails :

  • File Size : 2012 KB
  • Print Length : 239 pages
  • Price : 5,15$ or 3,71€
  • Simultaneous Device Usage : Unlimited
  • Publisher : Florian Rochat (May 5, 2014)
  • Language : English
  • ASIN : B00K5SVTYI
  • Text-to-Speech : Enabled

L’anglais pour voler 5ème édtion

Lexique aéronautique L’Anglais pour Voler ©Dominique Defossez
Voici une bonne nouvelle concernant la préparation à L’anglais OACI vue sur le site d’anglais aéronautique : 

Prepa PLS Anglais-AERONAUTICS and DEFENSE for English learners de  Recce233Savoie

Le livre (et CD-Rom) “L’Anglais pour Voler” est devenu une référence de l’anglais aéronautique et à juste titre : les 5000 mots et 1500 abréviations compilés sont présentés à la fois par ordre alphabétique et exprimés dans des chapitres thématiques qui peuvent se révéler un excellent outil d’entraînement pour les aviateurs dans leur quête du FCL .055 pour les personnels navigants et de l’ELPAC (English Language Proficiency for Aeronautical Communication) pour les contrôleurs de circulation aérienne.

Dominique Défossez, ingénieur en chef de la navigation aérienne, contrôleur aérien et titulaire d’une maîtrise d’anglais met régulièrement à jour son lexique et CD interactif “L’Anglais pour Voler” depuis plusieurs années déjà.
Voici une très bonne nouvelle pour ceux qui sont équipés d’Apple en iPhone et iPad qui souhaitent parfaire leur anglais OACI puisque une application” L’Anglais pour Voler” est désormais disponible .

Air France, la légende en légendes

Air France
La légende en légendes
The legend told in legends
Hélène Basselier-Volaire

À travers une iconographie unique, très majoritairement inédite, redécouvrez l’esthétique, l’histoire et les progrès d’Air France.
Organisé en grands chapitres chronologiques traitant des précurseurs aux regroupements et alliances de compagnies, cet album photographique  est un voyage à travers les styles, les modes, les technologies et les anecdotes marquantes de l’histoire d’Air France. Du Wibaut 283 à l’Airbus A380, de l’aéroport du Bourget au Hub de Roissy, de l’uniforme de Christian DIOR à celui de Christian LACROIX, des pionniers de l’aviation aux passagers frequent flyers : cet itinéraire en image  retrace l’histoire de la compagnie au fil des époques et illustre à travers elle, l’évolution du transport aérien de 1933 à nos jours.
L’auteur a rassemblé ces documents inédits et rédigé les légendes en français et en anglais permettant d’interpréter et de placer dans leur contexte historique les images, photographies et affiches présentées dans le livre.
Hélène Basselier-Volaire est ingénieure de l’Aviation Civile et a véritablement vécu Air France. Elle est à l’origine de cet ouvrage avec l’accord d’Air France qui s’est ensuite adjoint au projet.
 
Le livre  est dédié à tous ceux que l’univers aérien fait rêver, autant les passionnés d’aéronautique, que les familles qui à travers les générations reconnaitront leurs époques en échangeant avec bonheur sur l’évolution du monde aérien.
Bon voyage !
Air France 
La légende des légendes
The legend told in legends
éditions cherche-midi :  http://www.cherche-midi.com/
25cm x 28cm
192 pages
32€
Sortie le 3 octobre 2013
ISBN 978-2-7491-2754-5

Dictionnaire technique de l’aviation de J.Lycett

(collection privée Xavier Cotton)
DICTIONNAIRE TECHNIQUE DE L’AVIATION
Anglais- Français et Français-Anglais
Jean LYCETT
Ce week-end au “marché aux livres” de Reims, j’ai trouvé cette pépite pour un prix raisonnable  : le DICTIONNAIRE TECHNIQUE DE L’AVIATION (2eme édition) de J. LYCETT publié chez DUNOD en 1940.
En avant-propos, Jean LYCETT nous informe que “La première édition de ce Dictionnaire parut au cours de la guerre 1914-1918 ; elle fut aussitôt adoptée et largement diffusée par la Section Technique de l’Aviation Française et les gouvernements alliés et servit de vade-mecum aux troupes anglaises et américaines qui vinrent combattre en France.
La technique aéronautique ayant beaucoup évolué depuis la 1ere édition, la terminologie s’est de ce fait accrue de néologismes nombreux et le nouvel ouvrage considérablement augmenté rapprochera tous les ingénieurs et Techniciens de L’industrie Aéronautique des pays de langue française et anglaise
Selon l’auteur lui même, ce dictionnaire comprend les termes relatifs aux moteurs, aéronefs et pièce détachées, appareils de bord et accessoires, armements, balistique, aérodynamique, fabrication, fonctionnement et essai des moteurs et avions, météorologie, termes employés à l’atelier et sur le terrain d’aviation et de nombreuses tables de conversions très complètes.
DICTIONNAIRE TECHNIQUE DE L’AVIATION de Jean LYCETT
Édité par DUNOD en 1940
314p, couverture skivertex bleue, 11 x 19,5 cm

L’anglais pour voler en CD-Rom

Je vous avais déjà parlé de “l’anglais pour voler” lors de la sortie de la 4ème édition du dictionnaire bilingue français/anglais qui présente le vocabulaire aéronautique pour les pilotes et les contrôleurs.
Voici que parait maintenant la version CD-Rom qui reprend exactement la même pagination avec en plus un moteur de recherche et la prononciation en anglais de plus de 4000 mots et expressions dans la partie thématique. On peut aussi trouver plus de 5000 mots dans le dictionnaire et plus de 1500 abréviations.

Ce CD-Rom vous permettra  d’étendre votre rayon d’action au-delà des frontières françaises en connaissant la phraséologie officielle et vous aidera à préparer sereinement les FCL1-200 et FCL1-028.

Pour plus de renseignements visitez le site l’anglais pour voler Vous pouvez maintenant le commander en ligne au prix de 50€ + 5€ de frais de port (France) ou si vous préférez, vous pouvez commander l’ensemble dictionnaire plus CD-Rom pour 70€ (les frais de port sont alors offerts).

L’auteur, Dominique DEFOSSEZ  titulaire d’une maitrise d’anglais est  Ingénieur  en Chef de la Navigation Aérienne , elle a très longtemps exercé sa profession de Premier Contrôleur au CRNA-Est avant de prendre en charge d’autres responsabilités. Peut être que certains d’entre vous  connaissent déjà les aventures en anglais d’Eliot The pilot  que Dominique DEFOSSEZ publie également chaque mois  dans INFO-PILOTE (rubrique “IN ENGLISH, PLEASE”) que vous pouvez écouter ou enregistrer en MP3 depuis cette page sur son site.


L’anglais pour voler : quatrème édition

Voici, sous un format pratique et une présentation originale, la quatrième édition d’un dictionnaire bilingue français/anglais qui présente le vocabulaire aéronautique pour les pilotes et les contrôleurs d’abord thématiquement puis alphabétiquement.
Pour plus de renseignements allez sur le site l’anglais pour voler Vous pouvez maintenant le commander en ligne au prix de 35€ + 5€ de frais de port (France).Un CD-Rom sera bientôt disponible.

Dominique DEFOSSEZ (contrôleuse aérienne au CRNA-Est et maîtrise d’anglais) publie également chaque mois une aventure en anglais d’Eliot The pilot dans INFO-PILOTE (rubrique “IN ENGLISH, PLEASE”) que vous pouvez écouter ou enregistrer en MP3 depuis cette page sur son site.


Eliot, the pilot visite le CRNA-EST

Ce mois-ci Eliot visite le CRNA-EST sur L’anglais pour voler de Dominique DEFOSSEZ

Vous pouvez désormais écouter chaque mois (et même télécharger, clic droit sur la petite disquette) la version audio des vols d’Eliot, publié dans Info-pilote (In English, please!).
Ce mois ci faites vous l’oreille avec “Visiting Reims CRNAet si vous voulez en savoir plus sur les différents métiers du CRNA-EST, allez voir la vidéo « 12 heures au CRNA-EST »

Pour vous abonner à Info-pilote (magazine mensuel de la Fédération Française Aéronautique ) : http://www.ff-aero.fr/


Eliot, the pilot is back


Eliot est de retour sur L’anglais pour voler de Dominique DEFOSSEZ

Vous pouvez désormais écouter chaque mois (et même télécharger; clic droit sur la petite disquette) la version audio du vol d’Eliot vers une destination étrangère, publié dans Info-pilote (In English, please!).
Ce mois ci faites vous l’oreille avec “Return from Girona” ou avec un vol précédent « En vol vers Jersey » (dont il est possible de télécharger le texte en PDF).

pour vous abonner à Info-pilote (magazine mensuel de la Fédération Française Aéronautique ): http://www.ff-aero.fr/


This site is protected by wp-copyrightpro.com