Tag : 1911

Avion Farman survolant l’aérodrome de Vesoul en 1911

Avion Farman survolant le champ d’aviation de Vesoul à l’occasion des grandes manoeuvres de l’Est en 1911©Jacques Hémet
Suite à une nouvelle photo envoyée par Jacques Hémet, si l’avion est vite identifié comme étant un Farman, de nouvelles interrogations se posent : où et en quelles circonstances cette photos a été prise ?
Grâce aux passionnés d’histoire de l’aviation d’Aéroforum, la scène est vite été identifiée. Au cadrage près cette photo à probablement été utilisé pour la publication de cette carte postale qu’on peut voir sur l’excellent site de Claude Thollon-Pommerol : http://www.asoublies1418.fr/

La photo a été prise à Vesoul et la légende de la carte postale indique : “Vesoul, les Grandes Manœuvres de l’Est 1911. Biplans Farman pilotés par le Capitaine Casse et le Lieutenant Martinet
 En fait après avoir posé la question sur aéroforum, l’identification a été rapide, la photo est l’originale d’une carte postale des grandes manœuvres de 1911 sur l’aérodrome de Vesoul.
Pour en savoir plus sur ces grandes manoeuvres de l’Est qui eurent lieu du 5 au 15 septembre 1911, je vous recommande le Cahier des As Oubliés N°3 « L’aviation aux manœuvres, 1910-1913″ disponible sur http://www.asoublies1418.fr et cet article de Denis Albin sur son site : Les débuts de l’aviation militaires française 1911

Au sujet des pilotes, je peux préciser que le capitaine du génie Gilbert Félix Brutus Cassé (breveté militaire n°7 le 2 mai 1911) est né le 31 mars 1879 à Buenos Aires (Argentine) et le Lieutenant d’infanterie Robert Martinet, le 24 décembre 1885 à Ancon au Pérou. Ils avaient donc respectivement 32 et 26 ans.
Robert Martinet  apprend à piloter à l’école Henry Farman à Mourmelon et obtient son brevet de pilote sous le N° 78, le 17 mai 1910. Il reçoit la Légion d’Honneur en 1912, mais trouve la mort au cours de la campagne en Orient.

Source des informations :
Jacques Hémet
Regis Biaux
Lucien Morareau

Les As oubliés de 14-18 : http://www.asoublies1418.fr
Les escadrilles françaises de la guerre de 1914-1918 : http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/debut_aviation_militaire3.htm
L’histoire des cent premiers pionniers de l’aviation française par Yves Saint-Yves : http://passiondesavions.blogspot.fr/2010/10/lhistoire-des-cent-premiers-pionniers.htm


Le Cahier des As Oubliés de 14-18 N°1 : Le concours d’aviation militaire de 1911

Le Cahier  N°1

 ” Le concours d’aviation militaire de 1911″est le N°1 des Cahiers des As Oubliés de 14-18 qui paraitront deux fois par an en complément du site : http://www.asoublies1418.fr

Le concours d’aviation militaire de 1911
Claude Thollon-Pommerol 
Pour répondre aux besoins de l’armée le ministère organise un concours d’aéroplanes (on ne dit pas encore avion) selon un cahier de charges assez simple mais rigoureux. Les appareils de fabrication française, y compris le moteur, doivent être triplaces. Ils devront être facilement transportables par la route. Ils devront démontrer leurs qualités ascensionnelles (monter à 500 m en moins de 15 mn) et d’atterrissage et décollage (sur un pré de luzerne, des chaumes et un champ labouré) en portant une charge de 300 kg.
Devant les gains potentiels — plus d’un million de francs de prix — des commandes aux trois premiers, les constructeurs se mobilisent. Si plus de 100 sont inscrits fin 1910, seulement 34 aéroplanes se présentent le 1er octobre 1911 à Reims-Betheny. Le mauvais temps va empêcher le bon déroulement des épreuves qualificatives. De nombreux accidents de pilotes et la mort de deux hommes de piste et de deux pilotes vont marquer le concours.
Le 13 novembre 1911, neuf avions vont s’affronter en finale dans une épreuve de vitesse où ils devront emporter 3 personnes sur un parcours de 300 km. Seuls 8 appareils termineront le concours. Les favoris n’ont pas brillé, certains comme Voisin, Morane, Sommer, Blériot, ne qualifiant aucun appareil. Au-dessus du lot, avec une vitesse de plus de 117 km/h, le monoplan Nieuport de Weymann. Derrière lui un Breguet piloté par Moineau et le Deperdussin de Prevost. Mais il n’est pas certain que l’appareil militaire idéal ait été ainsi sélectionné…

Table des matières du Cahier des As Oubliés de 14-18 N°1 :
L’organisation du Concours
Les avions
Les pilotes
L’éphéméride des épreuves qualificatives
L’épreuve de vitesse
Les leçons du Concours

Le Cahier  N°2

Le Cahier des As Oubliés de 14-18 N°1 ” Le concours d’aviation militaire de 1911” est désormais disponible.
Le N°2 “Donnez des aéroplanes à La France. 1912-1913” devrait être disponible en octobre, quant au N° 3 “L’aviation aux manœuvres d’avant-guerre. 1910-1913” il sortira en novembre.
Vous pouvez commander chacun des 3 numéros au tarif de 15 euros port compris (France métropolitaine) auprès de Claude Thollon-Pommerol . Quatre pages de chaque numéro et le bulletin de commande sont disponible sur le site les “As” oubliés de 14-18. Histoire de l’aviation française de la 1ere guerre mondiale : http://www.asoublies1418.fr
 

le N°1 comporte 64 pages, 21 x 29,7 cm, 89 illustrations
Offset, dos carré cousu, couverture souple pelliculée couleur


Exposition sur le concours d’aéroplanes militaires 1911

Je vous ai parlé récemment du Cahier des As Oubliés de 14-18 n°1 ayant pour thème le “Concours d’aéroplanes militaires” qui eu lieu à Reims en 1911 et  qui avait pour but de sélectionner les meilleurs constructeurs suivant un cahier des charge très précis, ceci afin de développer l’aviation militaire
À l’occasion du centenaire de cet événement, Jacques Pernet et Jean-Louis Wszolek, historiens de l’aviation rémoise sont à l’initiative d’une exposition qui vous permettra de revivre par de magnifiques archives photographiques  le concours d’aéroplanes militaires organisé par l’armée française à Reims en octobre et novembre 1911. 

L’exposition se tient à la Maison du Département (18 rue Carnot, Reims) du lundi 7 novembre au samedi 3 décembre (lundi-vendredi 9-18h / samedi 14-18h)



This site is protected by wp-copyrightpro.com