Tag : Le concours d’aviation militaire de 1911

COANDA au concours d’aviation militaire de 1911

Essai moteur du Coanda lors du concours d’aviation militaire de Reims 1911. collection privée Patrick Flament

Ces deux cartes postales m’ont étés prêtées par Patrick Flament, elles montrent l’avion conçu par Henri Coanda qui fut présenté sur le terrain de Betheny près de Reims à l’occasion du concours d’aviation militaire de 1911, En fait cet appareil fut exclu du concours du fait de son incapacité à voler et ces deux photos témoigne de la seule fois où il fut sorti de son hangar pour des essais moteur

Sesquiplan Coanda lors du concours d’aviation militaire de Reims 1911. collection privée Patrick Flament

Cela ne semble pas évident au 1er coup d’œil mais l’avion de Coanda est un biplan ou plus exactement un sesquiplan (du latin de sesqui signifiant littéralement un et demi) c’est à dire un biplan dont l’aile inférieure est d’une surface équivalente à la moitié ou moins de celle de l’aile supérieure. Le plan inférieur est situé au niveau du train d’atterrissage sous l’habitacle.

Autre particularité du Coanda, il est équipé de deux moteurs latéraux Gnomes de chacun 70 Cv entrainant au choix séparément ou ensemble une grande hélice quadripale grâce à une transmission par pignon d’angle avec embrayage. Il a une surface portante de 33m2 pour une masse de 975 Kg

Sources des informations

  • Le concours d’aviation militaire de 1911 Claude Thollon Pomerol
  • Le grand concours d’aviation militaire de Reims 1911 de Gérard Hartmann

Le Cahier des As Oubliés de 14-18 N°1 : Le concours d’aviation militaire de 1911

Le Cahier  N°1

 ” Le concours d’aviation militaire de 1911″est le N°1 des Cahiers des As Oubliés de 14-18 qui paraitront deux fois par an en complément du site : http://www.asoublies1418.fr

Le concours d’aviation militaire de 1911
Claude Thollon-Pommerol 
Pour répondre aux besoins de l’armée le ministère organise un concours d’aéroplanes (on ne dit pas encore avion) selon un cahier de charges assez simple mais rigoureux. Les appareils de fabrication française, y compris le moteur, doivent être triplaces. Ils devront être facilement transportables par la route. Ils devront démontrer leurs qualités ascensionnelles (monter à 500 m en moins de 15 mn) et d’atterrissage et décollage (sur un pré de luzerne, des chaumes et un champ labouré) en portant une charge de 300 kg.
Devant les gains potentiels — plus d’un million de francs de prix — des commandes aux trois premiers, les constructeurs se mobilisent. Si plus de 100 sont inscrits fin 1910, seulement 34 aéroplanes se présentent le 1er octobre 1911 à Reims-Betheny. Le mauvais temps va empêcher le bon déroulement des épreuves qualificatives. De nombreux accidents de pilotes et la mort de deux hommes de piste et de deux pilotes vont marquer le concours.
Le 13 novembre 1911, neuf avions vont s’affronter en finale dans une épreuve de vitesse où ils devront emporter 3 personnes sur un parcours de 300 km. Seuls 8 appareils termineront le concours. Les favoris n’ont pas brillé, certains comme Voisin, Morane, Sommer, Blériot, ne qualifiant aucun appareil. Au-dessus du lot, avec une vitesse de plus de 117 km/h, le monoplan Nieuport de Weymann. Derrière lui un Breguet piloté par Moineau et le Deperdussin de Prevost. Mais il n’est pas certain que l’appareil militaire idéal ait été ainsi sélectionné…

Table des matières du Cahier des As Oubliés de 14-18 N°1 :
L’organisation du Concours
Les avions
Les pilotes
L’éphéméride des épreuves qualificatives
L’épreuve de vitesse
Les leçons du Concours

Le Cahier  N°2

Le Cahier des As Oubliés de 14-18 N°1 ” Le concours d’aviation militaire de 1911” est désormais disponible.
Le N°2 “Donnez des aéroplanes à La France. 1912-1913” devrait être disponible en octobre, quant au N° 3 “L’aviation aux manœuvres d’avant-guerre. 1910-1913” il sortira en novembre.
Vous pouvez commander chacun des 3 numéros au tarif de 15 euros port compris (France métropolitaine) auprès de Claude Thollon-Pommerol . Quatre pages de chaque numéro et le bulletin de commande sont disponible sur le site les “As” oubliés de 14-18. Histoire de l’aviation française de la 1ere guerre mondiale : http://www.asoublies1418.fr
 

le N°1 comporte 64 pages, 21 x 29,7 cm, 89 illustrations
Offset, dos carré cousu, couverture souple pelliculée couleur