Tag : DHC-1

De Havilland Chipmunk DHC-1 F-AZLO

De Havilland Chipmunk DHC-1 WG479 F-AZLO ©Xavier Cotton

De Havilland Chipmunk DHC-1 WG479 F-AZLO ©Xavier Cotton

 

Vu à Reims-Prunay le 19  mars 2012, le célèbre biplace d’entrainement DHC-1 Chipmunk T10 .

A noter que le Chipmunk aussi appelé Tamia en français est un petit mammifère rongeur de la famille des écureuils, présent essentiellement en Amérique du Nord.

Ce Chipmunk immatriculé  F-AZLO (c/n C1/529) construit en  janvier 1952 en Grande-Bretagne, a été vendu en France le 30 mai 1996. Initialement basé à Berck sur Mer, il le sera bientôt à Troyes-Barberey (LFQB).

Sur le fameux site Air-Britain vous pourrez voir 3 photos de ce Chipmunk immatriculé WG479 datant de 1981, 1989 et 1994.
Si vous êtes à la recherche du manuel de vol du Chipmunk vous pouvez le lire et même le télécharger à cette adresse : http://www.scribd.com/doc/45918742/Dehavilland-Dhc-1-Chipmunk-Afm.
De Havilland Chipmunk DHC-1 WG479 F-AZLO ©Xavier Cotton

De Havilland Chipmunk DHC-1 WG479 F-AZLO ©Xavier Cotton

Pat Fillingham pilote d’essai chez De Havilland fit effectuer son premier vol au prototype du Chipmunk (CF-DIO-X) le 22 mai 1946 à Downsview, Toronto. les Chipmunks de série furent équipés d’un moteur en ligne De Havilland Gipsy major 8 de 145 Cv.

Le Chipmunk fut désigné pour succéder au biplan d’entrainement De Havilland Tiger Moth qui fut largement utilisée pendant la seconde guerre mondiale. Wsiewolod Jakimiuk, un ingénieur polonais d’avant-guerre, a créé le premier design original de l’avion pour Havilland Aircraft of Canada Ltd. C’est un avion  en grande parti métallique, à ailes basses, biplace en tandem, monomoteur avec un train d’atterrissage classique à roulette de queue et les gouvernes mobiles couvertes de tissu. L’aile est aussi couverte de tissu . Une Canopy couvre l’élève-pilote en place avant et l’instructeur à l’arrière.

Après que la RAF ai évalué l’avion, le gouvernement britannique décida d’en commander pour la formation ab initio de ses pilotes militaires . En remplacement du Tiger Moth, la RAF reçut 735  De Havilland Chipmunk T.10 construits en Grande-Bretagne par la filiale De Havilland selon la spécification 8/48 . Les derniers Chipmunks furent retirés du service de la RAF en 1996 .
De Havilland Chipmunk DHC-1 WG479 F-AZLO ©Xavier Cotton

De Havilland Chipmunk DHC-1 WG479 F-AZLO ©Xavier Cotton

217 Chimpunks furent construits à Downsview (Canada), le dernier en 1956. 1000 exemplaires furent construits en Grande-Bretagne, initialement sur l’aérodrome de  Hatfield puis sur celui de Hawarden . 66 exemplaires supplémentaires furent construits par OGMA (Oficinas Gerais de Material Aeronáutico, at Alverca) entre 1955 et 1961 au Portugal pour l’armée de l’air portugaise. Depuis les années 50, le Chipmunk  est aussi devenu un avion civil populaire, étant utilisé pour la formation, la voltige  et comme avion agricole. La plupart des avions civils sont d’origine militaire.

Sources des informations :
Registre DGAC : http://www.immat.aviation-civile.gouv.fr/immat/servlet/aeronef_liste.html
Aéroforum : http://www.aerostories.org/~aeroforums/forumhist/index.php
Wikipédia : http://en.wikipedia.org/wiki/De_Havilland_Canada_DHC-1_Chipmunk
Air Britain : http://www.abpic.co.uk
ChipmunkFlyer : http://www.chipmunkflyer.co.uk/


Tableau de bord du DHC-1 Chipmunk

Tableau de bord du DHC-1 G-AOJR
©Xavier Cotton

Très loin d’un tableau de bord moderne équipé d’écrans EFIS (Electronic Flight Information System), le tableau de bord de ce DHC1 Chipmunk se contente des instruments de contrôle strictement nécessaires au vol VFR (Visual Flight Rules) de jour.
Seul exception accepté un GPS autonome, sinon de de Gauche à droite et de haut en bas, on peut voir :
– Un compte tours moteur
– Un indicateur de vitesse en nœuds
– Un horizon artificiel (moderne vu l’age de l’avion)
– Un indicateur de vitesse verticale
– Un indicateur de dépression (pour l’horizon artificiel)
– Un altimètre
– Un compas magnétique
– Un instrument typique Anglais qui remplace la bille et l’aiguille de leurs avions de l’époque, l’aiguille du haut était “la bille”  celle du bas était “l’aiguille”.
Et sur la casquette du tableau de bord un accéléromètre pour la voltige
Vous trouverez le manuel de vol du Chipmunk à cette adresse : http://www.scribd.com/doc/45918742/Dehavilland-Dhc-1-Chipmunk-Afm,  pages 6 et 7 vous pourrez voir un dessin du tableau de bord d’origine et sa  description.

DHC-1 Chipmunk G-AOJR

De Havilland Canada DHC-1 Chipmunk 22 G-AOJR
©Xavier Cotton

Comme promis hier, voici au ravitaillement à Reims-Prunay le biplace d’entrainement DHC-1 Chipmunk Mk22 (c/n C1-0205) G-AOJR (ex OY-DFB) construit en 1950 et basé à Grimbergen en Belgique qui a fait escale en même temps qu’un Boeing PT-17 Stearman et un Piper L18-C Super Cub (que malheureusement je n’ai pas eu le temps de prendre en photo)
Si vous êtes à la recherche du manuel de vol du Chipmunk vous pouvez le lire et même le télécharger à cette adresse : http://www.scribd.com/doc/45918742/Dehavilland-Dhc-1-Chipmunk-Afm.