Tag : a340

A340 VIP de QATAR AIRWAYS

(photos collection privée Xavier Cotton)
Dimanche 19 septembre lors des journées européennes du patrimoine, je me suis rendu à Dugny voir les réserves du Musée de l’Air et de l’Espace et cela donnait l’occasion de voir décoller  du Bourget quelques beaux avions tel cet A340-541 (cn 495) immatriculé 7A-HHH (pour His Highness Hamad Bin Khalifa AL TAHNI, émir) de Qatar Airways. Pour mes collègues, on a parfois l’occasion de l’avoir en fréquence sur les secteurs de contrôle du CRNA-Est sous l’indicatif radio “AMIRI One” et pour cause….
Il n’était pas seul mais précédé de l’A330-202 immatriculé 7A-HJJ (cn487), leur destination était New York John Fitzgerald Kennedy (KJFK). Si vous souhaitez voir de très belles photos et avoir des information sur les vols VIP du Bourget  je vous recommande ce blog très agréable : LFPB Aéroport VIP

L’A340 en voie d’extinction

AIRBUS A340-211 F-WWBA au salon du bourget 1993
(photo collection privée Xavier Cotton)

Selon la revue Air & Cosmos du 25 janvier 2008

“La production des différents modèles de la famille A340 s’arrêtera fin 2009. Au 31 décembre 2007, le constructeur européen n’avait en effet plus que 41 exemplaires à livrer, se répartissant en 3 A340-300, 12A340-500 et 26 A340-600, soit l’équivalent de deux années de production, C’est le président d’Airbus qui a involontairement vendu la mèche en détaillant les cadences de production pour l’année 2010 sur la base mensuelle de « 10 A330, 40 A320 et 4 A380 ». L’A340, jugé trop gourmand en kérosène en période de flambée des prix du baril avec ses quatre moteurs, n’a plus les faveurs des compagnies”

Posted by Picasa

A340 au dégivrage

 (photo collection privé Philippe Lohat)

Un A340-200 de l’armée de l’air en plein dégivrage hier matin (09h00) à Roissy.
Un dégivrage dure 10/15 minutes environ, il y a 4 dégivreuses par baies, chacune d’elles est conduite par un seul agent qui dirige nacelle, camion et lance depuis son poste de pilotage situé dans la nacelle.
C’est le pilote de l’avion qui communique au responsable de baie les parties de l’avion à dégivrer.
Le contrôle aérien transfère l’avion en fréquence à la baie, puis le récupère lorsque qu’il est prêt à rouler. Des reports lumineux d’occupation de baie nous informe si le pilote peut entrer ou sortir de la baie.
Avec le contre jour, c’est assez magique à regarder.


Un Airbus percute un parapet à Toulouse

J.B. (lefigaro.fr) Avec AFP
Dix personnes ont été blessées. L’appareil, un A340-600, effectuait des essais moteurs.
Un Airbus A340-600 effectuant des essais moteur a percuté un parapet jeudi après-midi, peu après 17h00, sur l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Le choc a fait dix blessés dont trois graves, même si leur pronostic vital n’est pas engagé.
Sept des neuf personnes qui se trouvaient à bord de l’appareil sont des membres de la compagnie émiratie Etihad Airways, basée à Abou Dhabi, à laquelle devait être livré l’appareil dans les huit jours. Les deux autres appartiennent au personnel d’Airbus. Le dernier blessé se trouvait au sol.
L’équipage effectuait «des mesures» quand l’A340-600 MSN 856, destiné à la Compagnie émirati Etihad Airways, a percuté pour une raison indéterminée un mur anti-bruit et anti-souffle dans la zone de l’aéroport affectée à l’avionneur. L’accident a précisément eu lieu sur une aire destinée aux essais moteur «située sur le site de St-Martin-du-Touch», quartier de Toulouse voisin de l’aéroport, selon Airbus. Selon un porte-parole de l’avionneur, «l’appareil est très endommagé».
Selon un témoin, l’accident a entraîné au moins le retard d’un vol, celui de la navette Air France entre Toulouse et Paris-Orly qui devait décoller à 17H45. Ce témoin a pu voir au loin l’A340 600, nez pointé vers le haut après son choc avec le mur. Le commandant de vol d’Air France a indiqué aux passagers de son vol que le décollage était retardé, les sapeurs-pompiers étant mobilisés par l’accident, a précisé ce témoin.
L’A340 600 est un quadrimoteur long courrier, le plus long avion civil du monde, pouvant transporter entre 380 et 472 passagers, selon les versions. Il a été mis en service en 2001.
Cet accident est du à une erreur humaine selon le rapport du BEA (rapport au format PDF)