©Elixir Aircraft

C’est à Perigny près de La Rochelle en Charente Maritime, que l’équipe d’Elixir Aircraft travaille sur ce biplace de 4eme génération dans l’attente de sa certification EASA CS-23. Qu’est-ce qu’un avion de 4ème génération ?   Les avions de 1ère génération sont les avions bois et toile allant du Farman au DR400 en passant par le MS-317, la seconde génération apparue dans les Années 30 correspond aux avions en métal riveté comme les Cessna, Piper, ensuite est née dans les années 60 la 3ème génération avec les avions en composites, on y trouve les Lancair, Cirrus, Diamonds, APM. Alors qu’est ce que la 4eme génération dont l’Elixir est le précurseur ? C’est la technique du “One Shot” apparue il y a une quinzaine d’année dans la fabrication des grands voiliers de courses, mais son application à la fabrication d’un avion léger est une première mondiale.  On fabrique les éléments majeurs tel que l’aile ou le fuselage de l’avion en une seule pièce en une cuisson unique en four autoclave, ce qui donne pour résultat une pièce parfaite qui ne nécessite aucune retouche d’aspect. La structure de l’Elixir est uniquement constituée de 8 grosses pièces (l’aile, le fuselage,la dérive, la gouverne de profondeur, les deux ailerons et les deux volets). Les conséquences en coût de production, gain de temps lors de la fabrication et de l’assemblage semblent évidentes. Mais cela a aussi pour conséquence un gain de temps en matière de maintenance, et une sécurité accrue due à la réduction des assemblages de pièces. La technique du “One Shot” permet de créer un avion plus simple, plus sûr et plus durable. Sa cellule est dépourvue de colle, de vis et de rivets donc pas de corrosion possible, pas de bulles d’air dans la colle, pas de vieillissement du bois.

En créant “Elixir Aircraft” il y a 4 ans , les 3 cofondateurs, Cyril Champenois, Arthur Léopold-Léger et Nicolas Mahuet souhaitaient réaliser un biplace facile à piloter en toute sécurité, au coût réduit à l’achat, en exploitation et maintenance, tout en ayant de bonnes performances de vol que ce soit en vitesse ou en autonomie et bien sûr confortable  pour les missions envisagées : la formation, le voyage ou le remorquage de planeurs. C’était un sacré défit, mais on peut dire aujourd’hui qu’ils y sont parvenus.

Coté sécurité, on peut citer le réservoir unique de 110L situé dans l’aile, évitant les risques d’étourderie puisque il n’y a plus de sélection nécessaire.De plus il est est rempli de mousse anti-explosion supprimant les ballotements Combiné avec le Rotax 912iS ou 915iS, vous êtes assurés de sept heures d’autonomie bien supérieur a celle des pilotes ! De plus dès le début de la conception de l’Elixir, un parachute balistique BRS a été intégré à l’avion et fait partie de l’équipement de série de celui-ci assurant la sécurité des pilotes quasiment en toutes circonstances.

Si Elixir Aircraft a bien réfléchi au cahier des charges selon la vision  du “pilote”, le constructeur n’ a pas oublié la vision du “Mécanicien” en prévoyant des trappes larges facilitant l’accessibilité à toutes les parties de l’avion, tel que système de carburant ou les bielles d’ailerons. Un autre exemple, on peut changer le réservoir de carburant situé dans l’aile en le faisant passer au travers du caisson central sortir par le saumon.

L’Élixir est en passe d’obtenir sa certification EASA CS-23, gage ultime de sécurité et de qualité. Elixir Aircraft qui a déjà engrangé 60 commandes de son avion espère pouvoir mettre en route la commercialisation  en ce début 2019.

Voulant redynamiser l’aviation légère certifiée, EASA et politiques ont pris le sujet à bras le corps afin de permettre que la CS-23 s’adapte aux types d’appareils souhaitant l’utiliser, en d’autres termes, faire en sorte que les moyens de conformité d’un bimoteur de 19 places ne soient pas les mêmes que ceux d’un monomoteur biplace.

 La CS-23 réparti désormais les avions en fonction de leur nombre de place et de leur vitesse. Elle laisse libre choix au constructeur de proposer des moyens de conformité appropriés.

L’Elixir est un avion moderne équipé d’un écran tactile  Garmin G3X, proposé de série donnant accès aux  paramètres de vol, paramètres moteur, NAV/COM, GPS, pilote automatique. Afin de faciliter les tâches du pilote, la gestion du moteur et de l’hélice se font par une seule et unique manette (FADEC).

Les caractéristiques de l’Élixir

    • Coût à l’Achat 150 à 180 000€ selon le moteur (Rotax 912iS ou 915iS) et 200 000€ si équipé IFR
    • Coût d’exploitation TVA, maintenance et assurance incluses : 70€/h
    • Certification : l’avion répondra ou excédera les exigences établies par la réglementation EASA CS-23
    • Nombre de sièges : 2
    • Charge utile : 280kg
    • Bagages : 25kg (dans le compartiment dédié)
    • Carburant (essence auto ou Av Gas ou UL91) : 110L dans un réservoir unique  donc sans sélecteur situé dans l’aile
    • Vitesse : 130kts @75%
    • Autonomie : 7h


Cette photo a été prise en Octobre dernier, à la fin de la campagne d’essais en vol. Voici l’équipe-projet qui s’est renforcée depuis de 2 personnes supplémentaires. De gauche à droite : Jean Piatek (ingénieur d’essais), Maxime Gaignet (ingénieur de conception), Cyril Champenois (co-fondateur, directeur qualité & directeur marketing), Nicolas Mahuet (co-fondateur, chef du bureau d’études), Maxime Pawlak (chargé de marketing), Quentin Wibaut (ingénieur achats), Malo Ginot (ingénieur structures), Arthur Léopold-Léger (PDG, co-fondateur) et Didier Ilcinkas (pilote d’essais). ©Elixir Aircraft

Les co-fondateurs d’Elixir Aircraft :

  • Arthur LÉOPOLD-LÉGER est le PDG d’Elixir Aircraft : Breveté pilote à 16 ans. Il a acquis une grande experience du pilotage par les essais et  les livraisons d’appareils à travers l’Europe pour le compte de ses anciens clients, il compte aujourd’hui 1000 h de vol à son actif. Arthur a notamment participé au Tour de France Aérien des jeunes pilotes. Arthur a néamoins suivi une formation d’ingénieur aéronautique à la Kingston University près de Londres et est titulaire de la licence nationale de maintenance aéronautique (LNMA). Au cours de ces 10 dernières années Arthur a assemblé une vingtaine d’avions. Arthur est aussi un skipper émérite se préparant pendant six ans à la Mini-Transat, course transatlantique en solitaire. Il a construit son voilier en utilisant des matériaux et technologies de pointe notamment le composite.
  • Cyril CHAMPENOIS est directeur qualité & directeur marketing : Lui aussi passionné d’aviation et de conception, il part faire ses études à Londres, et durant de son cursus d’ingénieur  au sein de la Kingston University of London il rencontre Arthur. A son retour en France il est embauché par la Société DASSAULT SYSTEMES en tant qu’ingénieur. Il se formera pendant 5 ans sur des domaines très variés : Program Management, Simulation Management, Ingénierie des systèmes, Design 3D, etc… Cyril est en cours de formation pour obtenir sa licence de pilote.
  • Nicolas MAHUET, est le chef du bureau d’étude : Passionné d’aviation et de conception depuis toujours, Nicolas a suivi des études d’ingénieur en Conception des Systèmes Mécaniques Aéronautiques à Toulouse et rejoint dès la fin de ses études la société Dynaéro de Cristophe Robin, où il se formera pendant 15 ans au métier d’ingénieur aéronautique polyvalent. En parralèle de son emploi Nicolas est un pilote et instructeur planeur chevronné adepte des compétitions. Également pilote d’ULM, bientôt pilote d’avion, il est lui aussi titulaire de la licence nationale de maintenance aéronautique, et a été le responsable technique de la maintenance des planeurs du club de Dijon pendant plus de 10 ans.

 

©Elixir Aircraft

 

Contact :

Elixir Aircraft  : http://elixir-aircraft.com/