Tag : Marc “Léon” Mathis

Disparition de Marc “Leon” Mathis

Mar "Léon" Mathis

Marc” Léon” Mathis sur P51 au meeting d’Épernay le 28 juin 2015 ©Xavier Cotton

Marc “Léon” Mathis, 67 ans, bien connu dans le monde des pilotes d’avions de collection est décédé samedi dernier aux alentours de Strasbourg lors d’un vol d’essai sur un ULM expérimental, le HKW-01 développé par HKW-Aéro en Alsace et pour lequel il effectuait les essais en vol.
Marc Mathis, 67 ans, ancien pilote de ligne à Air Liberté sur MD 83 et DC 10 totalisait 22 500 heures de vol.  Il était notamment connu pour ses présentations en meeting sur Zlin 526 et sur Warbird (réplique, Fw 190, Yak 11, P51).
Pour l’instant les causes de l’accident ne sont pas connues et on peut espérer que les enregistrements vidéos prises par des caméras embarquées à bord de l’ULM  permettront d’apporter des réponses.
Un pilote ne meurt jamais, il s’envole juste et ne revient pasAntoine de Saint-Exupéry

Crash du FW190 F-AZZJ en baie d’Hyères

Marc “Léon”Mathis à bord du FW190 F-AZZJ à La Ferté Alais 2010
© Liliane Cotton

Samedi 12 juin, Marc ” Léon” Mathis, âgé de 63 ans, répétait des figures de voltige à bord du Focke-Wulf 190 FAZZJ, de Christophe Jacquard quand  il a du amerrir d’urgence avec son avion. Selon le témoignage du pilote, le moteur de l’avion a lâché au cours d’un “tonneau barriqué”. Perdant le contrôle à proximité de plages et d’habitations, Marc Mathis a eu le réflexe de diriger son avion vers la mer. ” Je suis entré dans l’eau à près de 250 km/h”, a-t-il expliqué.
L’avion s’est crashé à 14 h 50 à quelques dizaines de mètres du rivage hyérois, au lieu-dit “La Marquise”. Ce sont les employés d’une concession de jet-ski  qui ont aidé le pilote à s’extraire de l’habitacle. “Ils ont pris un couteau et ont coupé les sangles du parachute retenant le pilote”, a rapporté l’un des employés.
Marc Mathis, indemne, a été pris en charge par les marins-pompiers de la base aéronavale du Palyvestre. “C’est la douzième fois que mon moteur me lâche et que je dois me poser en catastrophe”, a confié, très calme, le pilote qui compte près de 1600 heures de voltige. Précision c’était la 1ère panne du moteur Ash-82T du F-AZZJ construit en Russie qui n’avait pas causé de problème particulier en 36 heures de vol. Marc Mathis a exploré le domaine de vol de l’avion et mené tous les essais lors de ses premiers vol.
Le F-AZJJ a été relevé le 16 juin par le bateau Paul B de la société Jifmar Offshore Services, Vous pouvez voir les images sur http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113494 .
Sources des informations :

Var Matin : http://www.varmatin.com


This site is protected by wp-copyrightpro.com