Tag : 1957

Republic F-84E-30-RE “Thunderjet” à Nîme-Courbessac en 1957

Republic F-84E-30-RE “Thunderjet’ n°51-9600 codé 3C-Q Nîme 1957 ©Claude Le Bihan
En même tant que le De Havilland Mosquito de l’article précédent , Claude Le Bihan m’ envoyé cette photo du Republic F-84E-30-RE “Thunderjet’  qui était aussi exposé en 1957 sur la BA 726 de NÎme-Courbessac désormais fermé. souhaitant savoir ce que ces avions étaient devenus.

Le Républic F-84E-30-RE “Thunderjet’ n°51-9600 codé 3C-Q a eu plus de chance que le Mosquito. il fait partie actuellement des réserves du MAE comme montre cette photo sur l’excellent site “List’in MAE” de mon ami Pyperpote.
Voici les informations qu’on peut lire sur le site “List’in MAE” concernant la vie en exposition du Républic F-84E-30-RE “Thunderjet’ n°51-9600 codé 3C-Q :
Il a tout d’abord été exposé en “Pot de fleur” sur la BA726 de Nimes-Courbesac, décoré aux couleurs du F-84G, n°9654″ codé 3N-W ou 3-HW à vérifier (code réel que porta le “9654”). il a été redécoré  en avril 1994, codé 11-RI sérial 110893, encore un appareil du type “G”. Lors de la fermeture de la BA 726 de Nîme il a été transféré sur  la base de Toul-Rosieres puis mis en en dépôt au Musée de Nancy, mais appartenant au Musée de l’Air. Il se retrouve dans les réserves du Bourget à la fermeture du Musée de Nancy et porte la décoration d’un F-84E n°51-9600 codé 3C-Q

Sources des informations :
Claude Le Bihan
Aeroforum : http://www.aerostories.org/~aeroforums/forumhist/
List’in MAE : http://www.pyperpote.tonsite.biz/listinmae/


De Havilland DH98 Mosquito en 1957

De Havilland  DH98  Mosquito  RF639 avec l’insigne de la BA726 ©Claude Le Bihan

Claude Le Bihan m’ a fait parvenir ces photos du De Haviland  DH98 Mosquito. Il les a prises en 1957 lors de son Service National sur le BA726 de Nîme-Courbessac désormais fermée.

Ce De Haviland  DH98 Mosquito est le RF639. Il a été pris en compte par l’Armée de l’Air le 24 juin 1946 à l’E.A.A 601 de Châteauroux. puis il fut affecté au G.C I/3 le 29 juin 1947, il passe ensuite au G.C 1/6 le 30 juillet 1947. On retrouve ça trace à la DIT de Salon de Provence en novembre 1952 avant de finir en statique sur la BA726 de Nîmes où il a été vu jusqu’en 1961. Il semble avoir été revendu à un ferrailleur après incendie mais ceci reste à confirmer
De Havilland  DH98  Mosquito  RF639 ©Claude Le Bihan
Le de Havilland Mosquito  est un avion biplace côte à côte en bois, équipé de deux moteurs Rolls-Royce Merlin. En conséquence il est difficilement détectable au radar, et de fait, il est  le premier avion furtif.
Cet avion britannique a été conçu comme multirôle, mais il s’est essentiellement distingué comme chasseur-bombardier. Il a servi au sein de la Royal Air Force et dans de nombreuses forces aériennes durant la Seconde Guerre mondiale dans les années qui ont suivies. 
Ce bombardier léger a de telles performances en situation de combat que son utilisation a été modifiée par rapport l’idée de départ. Il est décliné en plusieurs versions : bombardier de jour rapide, chasseur-bombardier, , bombardier tactique, chasseur nocturne ou diurne, avion d’intrusion, avion de reconnaissance et chasseur embarqué.
De Havilland  DH98  Mosquito  RF639 ©Claude Le Bihan

Source des informations :
Claude Le Bihan

http://www.aerostories.org/~aeroforums/forumhist/index.php


Les MS472 de l’ERALA 1/36 d’Essey-lès-Nancy


Alignement de MS472 à Essey lès Nancy en 1957© Jacques Hémet
Jacques Hémet m’a fait parvenir cette photo qu’il a prise à Essey-lès-Nancy en 1957. Ayant fait appel aux amoureux de l’histoire de l’aviation sur Aeroforum , comme à l’habitude les réponses ont fusé. Merci à Michel Baron, Guy Fruchart, Gilbert Neel et Bernard Palmieri pour leur aide précieuse.


La photo présente l’alignement parfait des huit MS472 (moteur en étoile) que l’ERALA 1/36 possédait en avril 1957 (ils furent 10 début juillet 1956), ceux-ci sont hérités du CERO 307, dans l’ordre : n°6, 87, 74, 127, 145, 22, 141 et 96. Ils seront retirés progressivement du service avec l’arrivée des premiers SIPA S.111/121. Au 1er juillet 57, il n’en reste que six. les derniers MS 472 de l’ERALA 1/36 sont restés affectés jusqu’en octobre 1957 (départ des n° 6 et 87 le 20/10/1957 et du n° 74 le 31/10/1957). Mi-58, les domaines mirent en vente une quinzaine de “Vanneau” sur la base de Pau-Pont-Long dont les n°6, 22, 74, 127, 141 et 145 (témoignage de Guy Fruchart dans le Fana de l’aviation n°111 de février 79)

Le MS472 est issu du MS470 s’en distingue essentiellement par son moteur en étoile Gnome et Rhône 14M délivrant une puissance de 700 chevaux. Ces moteurs étaient issus d’un important stock que le Service Technique de L’Aéronautique (STAé) avait découvert à l’issue de l’armistice de 1940. Bien que ces moteurs ne furent pas de première jeunesse (ils avaient en effet équipé les Potez 63-11 d’avant guerre) il fut décidé de les utiliser car il avait au moins le mérite d’exister. Le premier MS472 de série entra en service dans l’Armée de l’Air en décembre 1946, le dernier le N° 300 fut pris en compte par l’Armée de l’Air en mars 1952.
Caractéristiques du MS472 “Vanneau” II :
Avec un moteur Gnôme et Rhône 14 M 05 de 14 cylindres en double étoile 19l de cylindrée de 570 ch au sol à 2800tr/mn, 640 ch à 4500tr/mn. La puissance au décollage à 3030tr/mn donnait 700 ch. L’hélice était soit une Ratier 1527 de 2,55m de diamètre à pas variable électrique, soit une CGEA 10308 de 2,48m de diamètre à pas variable mécanique.
Places : 2
Envergure : 10, 65M
Longueur :  8, 76m avec hélice Ratier et  8,60m avec hélice CGEA
Surface alaire  : 17, 30m2
Hauteur : 3,62m en ligne de vol  
Voie du train : 3,13m
Poids à vide : 1973kg
Poids total selon mission : 2588/2781kg
Vitesse maximum à 2000m : 468km/h
Vitesse au décollage 140 km/h
Vitesse en montée:  180km/h
Vitesse d’approche 160 km/h
Vitesse d’impacct 120km/h
Monté à 5000m à 2700tr/mn : 10’32”
Autonomie à 415km/ 1530 km
Armement : deux mitrailleuses MAC 1934 Ml39 de 7,5mm

Onze CERO (Centre d’Entraînement des Réserves Ordinaires) ont été créés entre 1951 et 1953, celui de Nancy étant le CERO 307, stationné sur le terrain d’Essey-lès-Nancy. Ils deviennent plus simplement “CER” en 1954 et sont tous dissous en 1956, leurs moyens redistribués aux ERALA Escadrille des Réserves d’Aviation Légère d’Appui). 
L’ERALA  1/36  est donc créée le 1er janvier 1957 faisant suite au CERO 307 qui a été mis sur pied le 31 janvier 1952 à Essey-lès-Nancy, devenu CER le 21 juillet 1954 et dissous le 31 décembre 1956.
La mission principale des CERO consiste à maintenir un niveau minimum d’entraînement opérationnel et militaire pour les réservistes (Personnel Naviguant et Personnel Non Naviguant). Commandés par un officier d’active, les CERO peuvent aussi mener des missions secondaires au profit de la Défense opérationnelle du territoire (DOT), aux ordres des commandants de régions aériennes (liaison, observation…). L’insigne visible sur le premier Vanneau de la photo est celui du CERO de Nancy : un écu noir à une aigle bicéphale éployée.

Sources :
Michel Baron, Guy Fruchart, Jacques Hémet, Gilbert Neel, Bernard Palmieri
Le Fanatique de l’Aviation N°104 de juillet 1978 au n°108 de novembre 1978 : les Morane Saulnier “Vanneau” par Edouard Mihaly.
http://www.traditions-air.fr

This site is protected by wp-copyrightpro.com