Étiquette : Vente aux enchères

Vente de trois avions chez Artcurial le 13 juin 2017

Stampe SV4C F-GPPJ au meeting de La Ferté Alais 2013 ©Xavier Cotton

Paris- Le 13 juin prochain, Artcurial donne rendez-vous aux collectionneurs et passionnés d’aéronautique pour sa vente annuelle. Composée de 250 lots, cette vacation s’inscrit dans un mois riche en évènements aéronautiques, avec l’ouverture quelques jours plus tard du Salon du Bourget.

Les amoureux du ciel pourront espérer remporter aux enchères l’un des trois avions d’entraînement mis en vente,  à l’image du biplan Stampe SV-4C construit en 1949 pour équiper les écoles de pilotage en Europe (estimation : 75 000 – 95 000 € / 82 500 – 104 500 $). D’importantes pièces d’aviation militaire viendront compléter ce chapitre avec un rare siège éjectable d’un Mirage F1 (estimation : 2 500 – 4 000 € / 2 750 – 4 400 $). A une toute autre échelle, Artcurial présentera à la vente trois maquettes du Concorde formant un triptyque aux couleurs de la France, estimées chacune entre 3 000  et 5 000 € / 3 300 – 5 500 $. Enfin, les pionniers de l’aviation seront représentés par l’Américain Charles Lindbergh et son bonnet de vol porté lors de sa Traversée de l’Atlantique en 1927 (estimation : 30 000 – 50 000 € / 33 000 – 50 000 $), emblématique et unique témoignage présenté à l’occasion du 90ème anniversaire de la Traversée.

« Nous sommes fiers  de présenter ces trois avions des années 1950 et 1970 ayant formé toute une génération de pilotes européens. Par ailleurs, nous proposerons à la vente plusieurs pièces de mobiliers uniques dont un sofa et un bar réalisés par les ateliers Flown à partir de panneaux de hublots d’Airbus A340. » Sophie Peyrache, responsable Département Aéronautique, Artcurial

Artcurial
7, Rond-Point des Champs-Elysées
75008 Paris

www.artcurial.fr


Fouga et gant de combinaison spatiale russe vendus au enchères

Avion de Chasse FOUGA-MAGISTER
CM 170 Fouga Magister n°6 (11-OA) – 11e Escadre de Chasse – Toulouse
Déclassé de matériel de guerre à aéronef de collection et de présentation
14 000/16 000 € ©Le Calvez et Associés
 Pour l’ouverture des Journées Marteau 2015, une vente inaugurale aura lieu jeudi 26 mars  à 18h30 à la Conciergerie. A cette occasion, l’étude Le Calvez et Associés, à Auvers-sur-Oise met en vente le Fouga Magister CM 170 Fouga Magister n°6 (11-OA) de la 11e Escadre de Chasse basée à Toulouse-Francazal ainsi qu’un Gant de combinaison spatiale russe Strizh (équipage de la navette spatiale Buran). 
Gant de combinaison spatiale russe Strizh
©Le Calvez et Associés
Le projet Buran, le plus ambitieux du programme spatial Soviétique a mobilisé plus d’un million de personnes dans plus de 1200 entreprises au travers plus de 80 ministères et départements. Le coût total des dépenses s’élève à plus de 16 milliard de roubles en 1992. Dans le cadre de ce programme, il a été décidé de développer une combinaison spécifique qui permet notamment de protéger le pilote en cas d’éjection à très haute altitude (Jusqu’à 30 km) et à très haute vitesse (Mach 3).
  

Tout l’art aéronautique chez Artcurial le 2 mars 2015

Les Ateliers Flown, Cantilevers, bureau laqué blanc réalisé à partir d’un winglet de Boeing 737-800 monté sur piètement en granit,
pièce unique, 76 x 403 x 182 cm (estimation : 7 000 – 10 000 € / 8 000 – 11 500 $). Photographié dans le musée Gustave
Moreau, Paris.
Paris – Depuis 2008, Artcurial propose une vente annuelle dédiée aux collectionneurs et passionnés de l’art aéronautique. Le 2 mars prochain, la maison de vente proposera près de 375 lots aux enchères qui célèbrent l’Aviation : documentation,photographies d’époque et contemporaines, lithographies, dessins, peintures et sculptures, objets memorabilia des compagnies aériennes, pièces détachées d’avions, maquettes, instruments de bord, mobilier et objets issus du design aéronautique.
Plusieurs pièces exceptionnelles et impressionnantes ponctueront cette édition 2015. Citons par exemple une maquette à échelle 1/1 du célèbre avion de guerre Spitfire (estimation : 25 000 – 35 000 € / 28 500 € – 40 000 €). Le modèle sera exposé dans la cours d’Artcurial, rond-point des Champs-Elysées, les semaines précédant la vente. Autre oeuvre surprenant, un majestueux bureau dessiné à partir d’un winglet de Boeing 737-800 (estimation : 7 000 – 10 000 / 8 000 – 11 500 $), par Flown.
Flown travaille avec des designers, artistes et architectes de la scène contemporaine, pour donner une seconde vie à des pièces provenant d’avions de ligne en fin de vie. Enfin, on trouvera un ensemble de pièces memorabilia Air France dont une partie provenant de la collection d’un amateur (partie de  service, ménagère, objets publicitaires, objets utilisés à bord, etc.), et provenant du Musée Air France trois instruments de bord du mythique Concorde.
SPITFIRE MK IX
Maquette à l’échelle 1/1 moulée sur le Spitfire ML 407
946 x 1122 x 302 cm
Estimation : 25 000 – 35 000 € / 28 500 – 40 000 $
Provenance : Collection Salis – Musée Volant
Soucieuses de préserver leur patrimoine, les bases aériennes anglaises ont remplacé les avions originaux qu’elles utilisaient pour marquer l’entrée des bases par des maquettes à l’échelle 1/1 moulées sur des avions originaux. Cette maquette fait probablement partie d’une série fabriquée dans les années 80.
Le Spitfire MK IX ML 407 a servi durant toute la dernière année de la Seconde Guerre Mondiale à travers 6 escadrons différents. En avril 1944, il a été livré au 485ème New Zealand Squadron par Jackie Moggridge, une des femmes pilotes convoyeuses de la RAF, à l’Officier Johnnie Houlton DFC qui, à son bord, a descendu le premier avion ennemi le jour du débarquement de Normandie. En décembre 1944, il est transféré à la 341ème Free French Squadron, groupe Alsace – 341, (escadron des Forces Françaises Libres), devenant la monture de Jean Dabos, dont la maquette porte les couleurs et le blason. Le bébé qui pleure peint sur l’appareil avait été dessiné par les mécaniciens de l’escadron en hommage à Jean Dabosqui était le plus jeune pilote de l’escadron mais aussi celui qui se plaignait le plus des défauts de son avion. A la fin du conflit mondial, le Spitfire prit sa retraite et fut donné à l’armée irlandaise qui le convertit en biplace, et qui l’utilisa jusqu’en 1968.
 ESSAI D’AVION
26 photographies
1907 – 1910
Estimation : 1 300 – 2 000 € / 1
500 – 2 300 $
Essais en vol de Voisin, Wright, Blériot, Farman, Caudron, Antoinette, en région parisienne.
SUPER CONSTELLATION
Maquette contemporaine
Estimation : 5 000 – 8 000 € / 5
700 – 9 000 $
Ce Lockheed-LM 1049 Super Constellation fait partie des 24 appareils de ce type commandés par Air France en 1953.

CONCORDE
Machmètre de cabine d’origine, Aérospatiale 1946
Estimation : 8 000 – 10 000 € / 9 000 – 11 500 $
Cet appareil rare et exceptionnel indiquait aux passagers en temps réel la vitesse de l’appareil, notamment le fameux mach 2.02, sa vitesse de croisière légendaire.

 
Date de vente : Lundi 2 mars 2015, à 11h et 14h
Exposition : Du vendredi 27 février 2015 Au dimanche 1er mars 2015
Adresse : Artcurial 7, rond-point des Champs-Elysées 75008 Paris
Artcurial : http://www.artcurial.com/fr/

Alouette III vendue aux enchères chez Artcurial

Alouette III mise en vente aux enchères chez Artcurial
Je vous ai précédemment annoncé la vente aux enchères aéronautique qui aura lieu dimanche 17 février de 11H et 14H chez Artucurial (exposition – 7, rond-point des champs Élysées 75008 Paris)
A cette occasion une Alouette III  (lot 470) de l’Irish Air Corps est exposée dans la cour de l’hôtel Marcel Dassault depuis vendredi 18 janvier. Voici le catalogue complet de la vente (527 lots)  : http://www.artcurial.com/fr/asp/searchresults.asp?pg=1&ps=18&st=D&sale_no=2295

SUD AVIATION, ALOUETTE III, entre 1962 et 1974 Motorisation Artouste IIIB Turbomeca, livrée de l’Irish Air Corps.
Diamètre du rotor : 11,50 m
Longueur : 10,03 m
Hauteur : 3,09 m
Vitesse maximale : 210 km/h.
Plafond : 3 200 m.
Vitesse ascensionnelle : 258m/s.
Rayon d’action : 540 km.

Provenance:
Irish Air Corps, Army support squadron de Baldonnel, Dublin

Afin d’améliorer les performances de l’Alouette II, le bureau d’études de Sud Aviation conçut une version plus puissante, en partie en améliorant son aérodynamique. Il en résulta un semi monocoque, pouvant emporter sept personnes (un pilote et six passagers), au fuselage entièrement caréné, doté d’une turbine de 870 ch. thermiques, l’Artouste III B produit par Turbomeca, et reposant sur un train tricycle Messier à roue avant orientable. Sa puissance mécanique était préservée autant en altitude qu’au niveau de la mer, jusqu’à une température extérieure supérieure à 50 °C et lui assurait donc une très grande fiabilité.
De plus il pouvait servir dans des opérations militaires, de sécurité civile, ce qui correspondait aux besoins de nombreux pays européens à cette époque, grâce à la possibilité d’effectuer des évacuations au treuil (capacité 175 kg), et la bonne adaptation de la cabine aux missions sanitaires avec une place allouée à deux civières, un malade assis et un assistant médical.
Cela lui assura un grand succès commercial et plus d’une cinquantaine de pays en ont acquis des exemplaires.
Cet hélicoptère est vendu en position statique.

Estimation 30 000 – 40 000 €

Sources des informations :
http://www.artcurial.com


Ventes aux enchères chez Artcurial le 17 février

VENTE AUX ENCHÈRES AÉRONAUTIQUE
Dimanche 17 février 2013 à 11H et 14H
exposition – 7, rond-point des champs Élysées – 75008 PARIS


DÉCOLLAGE IMMÉDIAT chez artcurial!

Avec une vente de prestige organisée chaque année, le savoir-faire de la maison Artcurial Briest-Poulain-F.Tajan s’est imposé comme référent européen dans ce domaine.
Le dimanche 17 février 2013, Artcurial propose une vente aux enchères Aéronautique avec plus de 500 lots inscrits au catalogue, parmi lesquels, un avion de chasse biplace VAMPIRE datant de 1959 estimé entre 70 000 et 90 000 euros. Cet avion de légende fut conçu en Angleterre, pour mettre en échec les Messerschmit à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Produit à 4500 exemplaires, il équipa les forces aériennes d’une quinzaine de pays compte-tenu de sa robustesse, fiabilité et maniabilité, avec une vitesse en vol allant jusqu’à 750 km/h. Aujourd’hui, il ne reste plus que quelques exemplaires en mains privées et immatriculés en avion de collection.
Tous les passionnés d’aviation pourront également apprécier un hélicoptère ALOUETTE III datant des années 60-70, estimé entre 30 000 et 40 000 euros, et qui sera exposé dans la cour de la maison Artcurial plusieurs jours avant la vente.
Quand l’aéronautique rejoint la science-fiction!
Les amateurs de science-fiction ne seront pas en reste. Un elément de décor créé pour le film américain Prometheus, produit et réalisé par Ridley Scott en 2012, sera mis aux enchères.
Ce sera aussi l’occasion de présenter des pièces détachées d’avions de chasse, des pièces du Concorde,  maquettes d’agences, instruments de bord, photographies d’époque, mascottes, livres et affiches, ainsi que du mobilier issu du design aéronautique.
Toutes ces pièces représentent l’âge d’or de l’aéronautique anglaise et française. Cette vacation passe en revue plusieurs périodes importantes de l’histoire de l’aviation de 1935 aux années 2000, et plus particulièrement
ces années pendant lesquelles l’homme a tenté de battre tous les records de vitesse et a franchi le mur du son!

MAX-HOLSTE MH-1521 BROUSSARD
Élément de capot moteur avant,
transformé en table basse
Alliage spécifique aéronautique et verre
180 x 170 cm
Estimation : 9 000 – 10 000 €

HENRI DE VOS ( ?-1979)
Sujet de manège, avion bi-place, 1930
Bois et métal polychrome
H. 64 x L. 170 x l. 100 cm
La contribution d’Henri de Vos au développement des Arts
Forains fut conséquente. Entre autres, il est connu pou
la création des ses « aéroports », circuits d’avions avec
relevage et oscillation automatiques.
Estimation : 3 500 – 4 500 €
AGNÈS CRÉPIN POUR AERODESIGN« Objectif Mars »
Réservoir de Mirage III
Alliage aéronautique spécifique
H. 230 cm, Envergure 110 cm
Estimation : 1 800 – 2 200 €
CONCORDE , MAQUETTE D’AGENCE
Au 1/24ème, modèle prototype
Livrée Air France ajoutée postérieurement sur socle
L. 230 cm, Envergure 100 cm
Estimation : 5 000 – 6 000 €
SUD AVIATION, ALOUETTE III
Entre 1962 et 1974, motorisation Artouste III B Turbomeca, livrée de l’Irish Air Corps
Diamètre du rotor 11,50 m
Longueur 10,03 m, Hauteur 3,09 m
Vitesse maximale 210 km/h, Plafond 3 200 m
Vitesse ascensionnelle 258m/s.
Rayon d’action 540 km
Vendu en position statique
Estimation : 30 000 – 40 000 €
VAMPIRE , DE HAVILLAND DH 115, 1959

Véritable légende de l’aviation militaire, immatriculé en avion de collection et livré en état de vol puisqu’il participe à des meetings aériens. Ces modèles biplaces permettent à un pilote de s’habituer à la vitesse de cet avion de chasse subsonique qui vole à 750 km/h (Mach 0,7). Vendu avec un moteur Rolls Royce Goblin 35B de rechange ainsi qu’une tenue de vol anti G, deux sièges éjectables Martin Baker MK3, et diverses pièces détachées assurant de nombreuses heures de vol.

Provenance : Forces aériennes suisses
Estimation : 70 000 – 90 000 €

SNCASO, RARE MAQUETTE DE L’ESPADON, vers 1948
Métal. Longueur 218 cm

Construit par la Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud Ouest, son vol inaugural eut lieu le 12 novembre 1948. Trois prototypes seulement furent produits et exclusivement pour l’Armée de l’Air française, dont le dernier avec une modification de carburant. Prouesse technique, sa motorisation conçue par Rolls Royce, alliait dans une propulsion mixte, un réacteur et un moteur fusée. Il n’avait pas d’entrée d’air centrale mais deux ouies placées sous son fuselage. Premier avion de chasse français à franchir le mur du son, avec à ses commandes André Turcat, le 15 décembre 1953, il fut utilisé pendant six ans pour des vols d’essai supersoniques. Sa renommée fut telle que l’auteur belge de bandes dessinées, Edgar P. Jacobs, utilisa son nom, pour l’avion héros de sa série Blake et Mortimer, “Le Secret de l’Espadon”.

Estimation : 2 000 – 3 000 €

DASSAULT AVIATION, RAFALE A – DÉMONSTRATEUR TECHNOLOGIQUETrain d’atterrissage, vers 1985
Alliage aéronautique spécifique. Hauteur 320 cm.
Provenance : collection particulière

La crosse d’appontage, la barre de catapultage et le train d’atterrissage renforcé sont spécifiques au Rafale Marine pour pouvoir résister à des vitesses d’appontage de 6,5 m/s et compatibles avec les spécifications américaines. Il a participé avec succès à de nombreux exercices internationaux : Red Flag, ATLC , Tiger Meet… En conséquence il est le seul avion de combat non américain autorisé à opérer à partir des porte-avions US, après que six Rafale de la flottille 12F aient pu s’intégrer sans aucun problème au groupe aérien du porte-avions Theodore Roosevelt dans le cadre de l’exercice JTFEX organisé par l’US Navy.

Estimation : 10 000 – 15 000 €

ÉLÉMENT DE DÉCOR CRÉÉ POUR LE FILM DE SCIENCE-FICTION AMÉRICAIN PROMETHEUS
Produit et réalisé par Ridley Scott en 2012

Le film se déroule à la fin du XXIe siècle et suit l’équipage du vaisseau Prometheus qui part explorer le satellite naturel d’une planète lointaine, indiqué sur des pictogrammes archéologiques ; ils espèrent obtenir des réponses sur les origines de l’humanité mais auront à faire face à un danger qui pourrait mettre en péril toute l’espèce humaine. Le réalisateur a repris le nom donné à un projet au sein de le Nasa. Le rapprochement entre la fiction et la réalité ne s’arrête pas à ce point et touche les effets spéciaux, la structure et la propulsion des navettes spatiales.

Longueur 260 cm, Largeur 130 cm
Estimation : 7 000 – 10 000 €

PHOTOGRAPHIE
Stéphane Fort

“Rabbit Hunter”
Avion Curtiss P-40N Warhawk
140 x 120 cm, tirage sur Dibond
Estimation : 1 800 – 2 000 €
PHOTOGRAPHIE
Catherine Lari

“Navette Atlantis”
60 x 100 cm, tirage sur papier aluminium
Estimation : 600 – 800 €


Lettres manuscrites et carnet de route d’Antoine de Saint-Exupery en vente chez CHRISTIE’S Paris

Six lettres d’Antoine de Saint-Exupéry adressées à Lucie-Marie Decour entre 1926 et 1929 figurent notamment dans la partie consacrée aux manuscrits. Il y évoque sa « drôle de vie », « sa vie si bizarre et si lointaine » et ses débuts de pilote sur la ligne Casablanca-Dakar : « Je me sentais tellement un jouet […] Quant à se risquer à survoler la brume dans un pays où les crêtes trempent dans les nuages c’est, comme on me l’a enseigné ‘très joli, mais il y a dessous l’éternité ». Cette lettre est accompagnée d’une photographie originale représentant une vue d’avion de Cap Juby  annotée par Saint-Exupéry : « Tout ceci est inexploré !» (illustrés à gauche, estimation: 10.000-15.000 €).
Dans une autre lettre, le jeune pilote explique qu’il va bientôt prendre les fonctions de directeur technique d’Aeroposta Argentina à Buenos Aires : « Je pars pour l’Amérique du Sud, peut-être pour deux ans, faire la ligne là-bas » (illustrée à droite). Il lui redit son amitié et la presse de lui écrire: « Ecrivez-moi un petit mot […] Pensez quelque fois à mon amitié qui n’a jamais été plus grande et soyez encore cette vieille amie » (estimation : 12.000-18.000 €).
« C’est charmant de voyager mais vous ne pouvez pas savoir ce que vous éprouvez à aller vivre sur un autre continent. Ce n’est plus voyager, c’est devenir un autre […]», lui écrit-il en 1929 de Buenos Aires : « Maintenant je ne vous parlerai pas de l’Argentine, parce que je hais ce pays. Je hais Buenos Aires ; je suis extrêmement malheureux d’être ici […] » (estimation : 18.000-22.000 €, illustrée à gauche).

À ces lettres s’ajoute le carnet de route (du 16 octobre 1926 au 26 janvier 1928) du Breguet 14 dans lequel chaque pilote signait à son retour de mission. On y trouve deux signatures de Saint-Exupéry pour deux vols sur la ligne Toulouse Cap Juby les 14 novembre 1926 et 4 décembre 1927. Le carnet mentionne également six vols d’Henri Guillaumet et bien d’autres effectués par Julien Camoin, Marcel Reine, Emile Lécrivain, René Riguelle, etc. (estimation : 10.000-15.000 €)

VENTE : Le vendredi 11 mai à 14h00
EXPOSITION : Les vendredi 4, samedi 5, mercredi 9 et jeudi 10 mai de 10h00 à 18h00
CHRISTIE’S
9 avenue Matignon
75008 Paris
Tel: +33 (0)1 40 76 84 08

This site is protected by wp-copyrightpro.com