Étiquette : don

Contribution à un long-métrage sur Clément Ader, en partenariat avec l’association Rêves de Gosse

Éole de Clément Ader au Centre National des Arts et Métiers à Paris ©Xavier Cotton
Après plusieurs mois de gestation, un projet de long-métrage sur Clément Ader est actuellement en cours de préparation. Pour financer ce film intitulé Clément Ader, et s’il fallait réécrire l’Histoire ?, les réalisateurs (lire plus bas*) ont lancé une campagne de crowdfunding (financement participatif) sur internet via le lien suivant : http://fr.ulule.com/clement-ader/
Le principe est simple : les personnes souhaitant effectuer une contribution financière bénéficieront de contreparties exclusives : DVD (édition Collector), affiche, nom au générique, invitation au tournage… L’objectif à atteindre est de 6650 euros. Cette somme servira exclusivement à financer le tournage et la production du film. A noter que la campagne de crowdfunding prendra fin début juillet.
Si le projet se concrétise, les bénéfices liés aux ventes de DVD seront directement reversés à l’association Rêves de Gosse (http://revesdegosse.fr/). Les comédiens José Garcia et Véronique Jannot, parrains de l’association, soutiennent d’ailleurs ce projet de long-métrage.

Pour en savoir plus sur le film, l’équipe, les intervenants, le crowdfunding, etc., n’hésitez pas à consulter la brochure de présentation disponible au téléchargement sur http://www.clementader-lefilm.com/bonus/telechargements/

Sites internet :
http://www.clementader-lefilm.com
http://fr.ulule.com/clement-ader
http://www.facebook.com/docuader
https://twitter.com/aderlefilm

Clément Ader 1841-1925
Ce long-métrage s’organise en deux parties :
  • une fiction
  • un documentaire
Synopsis de la fiction :
Dans le cadre de recherches sur Clément Ader en vue de la rédaction d’un ouvrage, son auteur a découvert des éléments matériels laissant présager d’un premier vol du pionnier français non pas en 1890 (comme supposé jusqu’alors), mais en… 1879 !
L’intrigue traitera du travail d’investigation destiné à authentifier les éléments en question.

Le documentaire :
Il s’articule autour de réflexions, recherches, etc. menées par d’éminentes personnalités de l’aviation : Gérard Feldzer, Bernard Marck, Antony Angrand, etc., pour ne citer qu’eux. Leurs compétences diverses et abouties (historiens, auteurs, journalistes, ingénieurs…) permettront de répondre à trois questions :
Quels furent les contextes (industrialisation, modernisme, militarisation…) propices à Clément Ader pour l’invention d’Eole à la fin du XIXe siècle ?
Comment le débat sur la « paternité de l’aviation », opposant Clément Ader aux frères Wright, est-il né ?
Plus d’un siècle après le vol supposé d’Ader en 1879, peut-on affirmer qu’il a bel et bien eu lieu ?

* L’équipe du projet :
Ce projet filmique est né sous l’impulsion de Sylvain Thomas et de Thomas Leroux, qui en seront les réalisateurs.

Sylvain Thomas fut Rédacteur en Chef d’un titre aéronautique pendant plusieurs années. En parallèle de son activité professionnelle, il a réalisé des vidéos de promotion pour la pratique de l’aviation légère ainsi que des séquences didactiques sur la navigation aérienne en Île-de-France.
Thomas Leroux a été directeur des programmes d’une chaîne de télévision locale et a réalisé une mini-série en « papercraft animé ». Il a également eu l’occasion d’expérimenter la figuration au cinéma.
A noter que tous deux ont suivi des études de cinéma.
Les réalisateurs seront assistés de techniciens à l’expérience éprouvée : l’un des premiers opérateurs « Steadicam » de France, un jeune réalisateur primé au Short Film Festival de Cannes, et un photographe-monteur professionnel.
Enfin, je signale que toutes les personnes impliquées dans le projet sont bénévoles.

Pour le retour des Fouga à l’entrée du Musée de l’Air

L’année dernière les trois Fouga Magister aux couleurs de la patrouille de France qui servaient de figure de proue au Musée de l’Air et de L’Espace depuis plus de 25 ans ont étés déposés pour leur restauration devenue indispensable.
Après une expertise approfondie, il s’est avéré que l’état de corrosion des appareils était très avancé, à tel point que le projet de restauration a été remis en question. Finalement Le musée de l’air a pris la decision de leur substituer 3 modèles synthétiques identiques qui assureront le meilleur compromis de mise en œuvre, coût économique, durabilité et sécurité.
Pour mener à bien ce projet, le Musée de L’air et de l’Espace lance une campagne de dons privés qui prendra fin début juin. Vous aussi, quel que soit le montant de votre participation, vous pouvez contribuer à ce retour. Participez, votre nom sera cité sur le site Internet, à l’entrée du musée ou sur une plaque au pied des Fouga. Selon votre don vous aurez droit à deux invitations pour le salon du Bourget, des visites exclusives du Musée de l’air et de l’Espace, un déjeuner avec un astronaute et même 30 minutes de vol avec Catherine Maunoury directrice du musée de l’air et de l’espace et double championne du monde de voltige aérienne
Pour les foyers fiscaux français, chaque don donne droit, à une réduction d’impôt de 66% de son montant dans la limite de 20% du revenu imposable. L’excédent éventuel peut être reporté sur 5 ans. Un reçu, à joindre à votre déclaration de revenus, vous sera adressé peu de temps après réception de votre chèque (télécharger le formulaire de don sur cette page) ou que vous l’ayez fait par carte bancaire sur via MyMajorCompany. Vous pourrez d’ailleurs y voir en direct l’état d’avancement de la récolte des fonds. 
Ne tardez pas à participer à ce projet, il vous reste 72 jours !
Les 3 Fouga du MAE en 2008 ©Xavier Cotton

Aidez les Fouga du MAE à revenir

©Xavier Cotton

Le Musée de l’Air et de L’Espace du Bourget ayant décidé de restaurer ses  trois Fouga Magister aux couleurs de la patrouille de France, figures de proue du musée depuis plus de 25 ans, leur dépose a commencé le 4 juillet 2011 et a duré une semaine.
Depuis le 1er février, le Musée de L’air et de l’Espace lance une campagne de dons privés pour la restauration complète de ses trois Fouga Magister afin de leur permettre de retrouver au plus vite leur emplacement initial devant le musée.
Pour les foyers fiscaux français, chaque don donne droit, à une réduction d’impôt de 66% de son montant dans la limite de 20% du revenu imposable. L’excédent éventuel peut être reporté sur 5 ans. Un reçu, à joindre à votre déclaration de revenus, vous sera adressé peu de temps après réception de votre chèque, télécharger le formulaire de don sur cette page .
©Xavier Cotton

Aviation Sans Frontières : « Un avion pour la vie »

Il est aujourd’hui indispensable pour Aviation Sans Frontières d’acquérir un troisième avion afin de répondre aux besoins des populations isolées et démunies. Un avion permet à ASF d’acheminer de l’aide humanitaire (vaccins, médicaments, nourriture), d’assurer des évacuation sanitaires, de transporter les personnels des ONG qui œuvrent dans des zones difficiles d’accès.
Aviation Sans frontières a lancé pour cela depuis le 1er juillet  2010 l’opération « Un avion pour la vie ». son but étant de réunir 40 000 donateurs pour acquérir un avion qui permettra de sauver des vies. A la fin du mois de décembre, près de 5000 parts ont été souscrites, pas assez pour acheter un avion mais suffisamment pour décider Aviation Sans Frontières de poursuivre l’opération. ASF a donc demandé à la préfecture du Val de Marne de pouvoir prolonger la souscription jusqu’en novembre 2011 avec un tirage au sort reporté à la mi-décembre 2011
Alors faites comme moi achetez une part de l’avion en faisant un don de  50€ ( qui pour les français ne coûte que 17€ après déduction fiscale). Pour cela il vous suffit de cliquer sur ce lien  et me manquez d’en parler autours de vous.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d blogueurs aiment cette page :