Tag : Musée Régional de l’Air d’Angers

L’aviation légère en France 1920-1942

L’aviation légère méritait un livre !

L’aviation légère a formé des milliers de pratiquants et pratiquantes et amené de nombreux jeunes vers un métier en rapport direct avec le monde de l’aéronautique. Pourtant l’aviation légère suscite peu d’intérêt dans le monde de l’édition aéronautique, les « beaux » livres sur l’Aviation ne lui consacrent que quelques paragraphes, quand ce n’est pas quelques lignes seulement….

Depuis des années, Roger Gaborieau rêvait, au sein d’une petite structure éditoriale, de trouver un auteur qui consacrerait son talent à un travail de fond sur l’aviation légère. Car si les auteurs régionaux qui passent des années à retracer l’histoire de l’aviation font un excellent travail, celui-ci est souvent limité à leur région.
Souhaitant une vision un peu synthétique et générale de la naissance de l’aviation légère et de son développement, il décida donc de produire lui-même cet ouvrage qu’il avait envie de trouver en librairie.
Son travail a été favorisé par sa proximité avec le Musée Régional de l’Air -Espace Air Passion- d’Angers. Ce superbe musée est consacré  à l’aviation légère, ce qui fait son originalité et son intérêt. Géré par l’association  Groupement pour la préservation du patrimoine aéronautique  (GPPA), bien connu des amateurs, il conserve de belles pièces volantes ou statiques de notre « petite » aviation. Mais pas seulement. Son créateur, Christian Ravel, collecte depuis plus d’un demi-siècle, les documents, photos, manuels techniques, journaux et revues concernant le sujet.
D’abord à titre personnel, puis pour le musée, le travail de Christian Ravel a permis de créer une section « Archives et documentation » exceptionnelle et d’une richesse insoupçonnable. Une mine pour les historiens, les chercheurs, les journalistes et autres auteurs…
En plongeant dans les dizaines de milliers de photos conservées à Angers (Maine-et-Loire), Roger Gaborieau a pu trouver le fil du livre qu’il espérait si fortement. Christian Ravel et son équipe des archives du musée, son président François Blondeau, ont eu la gentillesse de l’aider en mettant à sa disposition ce matériel d’illustration et en le conseillant. Ensuite,  ce fut deux ans de travail pour Roger Gaborieau qui est prêt à vous raconter l’histoire si vous voulez bien le suivre

L’Auteur :

Roger Gaborieau, auteur de « L’aviation légère en France, 1920 – 1942″ est journaliste, pilote privé et instructeur de vol à voile, membre du Musée Régional de l’Air – Espace Air Passion – d’Angers.
Passionné d’aviation ancienne et de collection, il a participé à l’édition de plusieurs auteurs dans le domaine de l’aéronautique et acquis l’expérience du contact avec les amateurs de livres aéronautiques.

Souscription à la commande du livre :


La parution étant prévue pour le début novembre 2014,
jusqu’au 30 octobre vous pouvez faire partie des quelques privilégiés qui auront permis la publication de « L’aviation légère en France, 1920 – 1942″. Une souscription sous forme de financement participatif est en cours afin de réunir les fonds nécessaires à l’impression. En fonction du montant attribué, les souscripteurs bénéficient de quelques petits avantages tel que la newsletter, une dédicace personnalisée, une collection exclusive des marques-page “les avion légers des années 30” ou encore la citation de votre nom dans la page de remerciement des soutiens du projet.
Pour cela, vous pouvez télécharger le formulaire Pdf et le retourner accompagné de votre règlement par chèque.

Pour plus d’informations :
http://www.aviation-legere.fr/
Formulaire de souscription


Escale au Musée Régional de l’Air d’Angers du “Grand tour de l’ouest en Roulotte”


L’Aéro-Club de France et L’association « Le Sabot et la Plume » présentent

Du 23 au 28 avril, le Musée régional de l’air d’Angers
(Maine et Loire) accueille l’association dans le cadre
du voyage en roulotte dans tout le Grand Ouest.

L’association et ses missions
 :

Née en juillet 2007, l’association « Le Sabot et la Plume » utilise un cheval comme animal fédérateur pour éveiller les jeunes aux joies de l’écriture et de la lecture, lutter contre le décrochage scolaire et l’illettrisme, tout en stimulant chez eux l’intérêt pour notre patrimoine et pour l’émerveillement.

Clémence de Villecourt, passionnée par l’aéronautique, est Présidente de l’association. Pour la mise en œuvre de ce projet, elle est accompagnée d’une quinzaine de bénévoles. L’idée est de passer dans 100 villes-étapes grâce à la roulotte, transformée en musée itinérant de l’histoire de l’aviation, tractée par trois chevaux de trait, parcourant entre 15 et 30 km par jour à 8 km/h.


L’occasion de découvrir à la fois :
– une exposition itinérante sur le thème de l’aéropostale et l’aviation,

- une malle aux trésors pour que les jeunes puissent s’exprimer,

– « Le Grand Livre du Voyage » qui s’écrit au fur et à mesure que les chevaux avancent… 
Une aventure hors du commun :

L’association, depuis un mois, s’est lancée dans le
« Grand Tour de l’Ouest 2013, en roulotte et en 180 
jours », un voyage qui passera par Paris en juin, au
 musée du Bourget.
 Ce voyage culturel, historique, éducatif et 
pédagogique apporte aux différents publics un regard
 sur un siècle de progrès et d’inventivité.
 
Pourquoi Le Musée régional de l’air d’Angers ?
 
Le musée est un lieu de mémoire et de sauvegarde du
 patrimoine aéronautique. Grâce à cette étape, les 
passionnés de l’histoire de l’aviation et les « veilleurs »
 de l’histoire aéronautique vont pouvoir se rencontrer
et échanger autour de rencontres-conférences et 
débats.

Source des informations :
Le site officiel de l’association : le-sabot-et-la-plume.wix.com/201
Le blog du Grand Tour de l’Ouest 2013 : lesabotetlaplume.blogspot.fr
Le Musée Régional de l’Air D’Angers : http://www.musee-aviation-angers.fr/


Le Caudron C-601 F-PFLB revole

Christian Ravel aux commandes du Caudron Aiglon C-601 ©Yves Le Mao/GPPA
Depuis plus de trois ans le Caudron C-601 Aiglon immatriculé F-PFLB appartenant à Gonzague Gaudet était exposé au Musée Régional de l’Air à Angers-Marcé. Cet appareil ex-Caudron C-600 n°18 F-BFLB fut transformé en C-601 essentiellement par le remplacement de son moteur Renault 4Pgi de 100 Cv par un Renault 4Pei de 140 Cv . Le 24 juillet dernier, après une vérification approfondie de la cellule et du  moteur, Christian Ravel (Co-créateur du GPPA et Président du Musée Régional de lʼAir d’Angers) permit à cette belle machine de retrouver la voie des airs : Le Caudron s’est parfaitement comporté. L’avion, très fin et sensible sur tous les axes fait apparaître un léger couple à droite, comme le Stampe avec qui il partage le même moteur. Les décollages et atterrissages sont faciles mais nécessitent de bien maitriser la technique trois points. En résumé une bien belle machine

Fin août le Caudron C-601 a quitté le Musée Régional de l’Air (GPPA)  par la voie des airs, en effet Christian Ravel a convoyé l’Aiglon jusqu’au terrain privé d’Orbigny (Indre-et-Loire)Classique Aéro Service spécialisé dans la restauration, la construction et l’entretien d’avions anciens lui permettra effectuer une cure de jeunesse. C’est l’unique Aiglon en état de vol en France.
Source des informations :
Musée Régional de l’Air d’Angers : http://www.musee-aviation-angers.fr
Info-pilote n°678 septembre 2012

Soirées théâtralisées au Musée Régional de l’Air d’Angers

Le Musée Régional de l’Air d’Angers à le plaisir de vous présenter sa nouvelle animation : les soirées théâtralisées
Lors de ces soirées, réalisées en collaboration avec la troupe de théâtre “Pincés de scène”, René Gasnier, Hélène Boucher et Henri Mignet, vous accueillent au cœur de l’histoire de l’aviation angevine au travers de scénettes de théâtre (3 scénettes de 20 minutes avec sièges).

Vous déambulerez à travers les époques de l’aviation tout en dégustant des produits régionaux : rillauds, pommes tapées, vins de pays… (4 dégustations debout entre chaque scénettes)

Pincés de scène” est une troupe de théâtre amateur de Maine-et-Loire qui a pour but de transmettre la passion des planches en réalisant des comédies et pièces historiques.

3 représentations sont prévues : vendredi 20 avril, samedi 12 mai et samedi 9 juin 2012 à 20h30. (2h30 de spectacle) . Le tarif est de 35€ par personne.

Si vous souhaitez découvrir le Musée autrement, avec ses habits de soirée, merci de réserver votre place par téléphone .

Musée Régional de l’Air
Angers Loire Aéroport
49140 Marcé

Contact : 02 41 33 04 10
Fax : 02 41 95 82 87


Weihe N°3 au Musée Regional de l’Air d’Angers : un monument historique

(photos collection privée Xavier Cotton)
En avril 2009, j’ai visité le Musée Régional de L’Air d’Angers, et j’ai été impressionné par la qualité de la restauration de ce planeur Weihe n°3 immatriculé F-CRMX. Grâce à la Revue publiée pour les 25 ans du GPPA (Musée Régional de l’Air d’Angers) j’ai pu en apprendre plus  sur l’histoire de  ce planeur construit en 1943, restauré en état de vol en 1990 et classé Monument Historique en 1998 :
Le planeur Weihe (Cerf-volant) a été dessiné par Hans Jacob en 1938. Ce monoplace de performance dont plus de 350 furent construits en Allemagne, Suède, France (sous la dénomination de WMA-200) Espagne et Yougoslavie, a dominé les compétitions internationales jusque dans les années 60.
En 1943, Jacob Shweyer  construisit en Allemagne l’exemplaire exposé de nos jours au GPPA. Il fut ramené  en France le 10 juillet 1945 sous l’immatriculation provisoire  R-62. Il a reçu le n°3, Comme il fut le troisième Weihe pris en compte par l’état français, il reçu tout simplement le n°3. En 1945, Eric Nessler, le pionnier et champion de vol à voile français établit un record en bouclant  le triangle Beynes – Orléans – Beynes, soit 204 km. Il a  ensuite participé au concours d’Albi du 18 au 30 juin 1946 et aux mains de Paul Lepanse  qui fini  4eme lors du Concours International de vol à voile du 8 au 23 août 1948 sur le terrain de Beynes (Yvelines) dans le cadre de la Quinzaine Aéronautique  Internationale d’août 1948 organisée par la FNA .  

Le 24 janvier 1949, il est affecté au Centre-inter-club de Beynes. Changement d’immatriculation en 1954, il devient le F-CBGT puis est transféré à l’aéro-club d’Angers le 4 décembre 1957.  En 1964  il participe aux mains de Christian Ravel au Concours régional de Nantes où il se classe 3eme. Le planeur reçoit le  CNRA (Certificat de Navigabilité Restreint d’Aéronef ) n° 46960 du 8 décembre 1964 qui l’immatricule F-CRMD. Le 11 septembre 1972 il effectue son dernier vol, avant d’être offert au Musée de l’Air et de l’Espace en juillet 1976 et stocké à Chartres dans de très mauvaises conditions. Le GPPA ayant découvert cet état de fait, demande au Musée de l’Air et de l’Espace de lui confier le planeur pour restauration en vol, ce qui fut accordé par bulletin de prêt n° 06 du 27 mai 1982.
Après sa restauration, le planeur, titulaire du CNRA  n° 46980 du 26 avril 1990, prend l’immatriculation F-CRMX. Le 2 mars 1990, Christian Ravel lui fait faire son nouveau 1er vol à Angers . Ce planeur participe ensuite au rassemblement de planeurs anciens de Romilly et de Keiheuvel en Belgique en 1990. Il reçoit en 1990 la coupe de la meilleure restauration européenne offerte par le Vintage Glider Club, puis au début de 1991, la Coupe Jean-Marie Lebris offerte par la Fédération Française de Vol à Voile.  Le musée de l’Air et de l’Espace le cède au GPPA par acte de vente du 26 mars 1996 dans le cadre d’un échange de matériel. Depuis, l’appareil a été entretenu en état de vol par le GPPA. Le Ministère de la Culture a classé ce planeur Monument Historique par arrêté OM/98-49/N N° 098 du 8 septembre 1998. Il fut exposé sur les Champs-Élysées, du 7 au 30 septembre 1998 dans le cadre du “Centenaire de l’Aviation” organisé par l’Aéroclub de France. Enfin, quelques incertitudes sur les collages conduisent le GPPA à l’arrêter de vol afin d’assurer sa préservation et le planeur est désormais exposé dans le Musée Régional de l’Air d’Angers. En allant sur le site du très bien fait du Musée Régional de l’Air GPPA, vous pouvez en apprendrez encore plus sur le planeur DFS (Schweier)Weihe.

Sources des informations :
Revue publiée pour les 25 ans du GPPA (Musée Régional de l’Air d’Angers)
Musée régional de l’Air GPPA :  http://www.musee-aviation-angers.fr/
Ciel de France N°29 Août 1948


9ème édition de la fête aérienne Anjou Ailes Rétro

9ème édition de la fête aérienne Anjou Ailes Rétro
les 28 et 29 août 2010

La 9ème édition de la fête aérienne Anjou Ailes Rétro aura lieu le dernier week-end d’août (28-29 août 2010), de 10h à 19h en continu.

A voir le matin : le village des exposants, des animations pour toute la famille, simulateur dans un planeur réel et simulateur de l’avion des frères Wright (1903), le car-podium de l’armée de l’Air et au sol, le plateau des avions participants au meeting aérien.

Dès 14h00 : Présentations en vol des avions participants à la fête aérienne.

Fête aérienne organisée par le Musée Régional de l’Air d’Angers. Samedi 28 et dimanche 29 août 2010, découvrez sur le site de l’aéroport d’Angers, un plateau d’une soixantaine d’avions anciens, présentés en vol de 14h à 19h.

En vedette cette année : l’Airbus A380, ainsi que les Transall (visitable), Alphajet (samedi) et patrouille Cartouche Doré (dimanche) de l’armée de l’Air. Démonstration d’hélitreuillage à bord d’un hélicoptère de la Gendarmerie. Largage des parachutistes de l’Air depuis un Douglas DC-3 de 1943. Survol de la Patrouille de France (type 14 juillet) le dimanche à 11h.

Animations pour toute la famille (simulateurs de vol, activités enfants), village d’exposants, boutiques et restauration rapide. Car-podium de l’armée de l’Air (commentaires, jeux-concours et dédicaces). Concert
à 18h30 du groupe Rope (reprises de Pink Floyd).

Horaires : 10h-19h en continu les 2 jours (toute sortie est définitive).
Tarifs : plein, 8€ – réduit, 4€ – gratuit en-dessous de 10 ans – billet 2 jours, 13€.

Renseignements au : 02 41 33 04 10, ou par mail : info@musee-aviation-angers.fr
Renseignements au : 02 41 33 04 10, ou par mail :

 INFORMATIONS EQUIPAGES – ANJOU AILES RETRO 2010 :

Amis équipages, veuillez trouver ci-dessous les documents d’inscription à la 9ème fête aérienne Anjou Ailes Rétro :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Fiche d’inscription aéronef
Cartes VAC
Liste des hébergements


MS-733 Alcyon du Musée Régional de l’Air D’Angers

MS733 ALCYON F-BXJR

MS733 ALCYON F-BXJR  du Musée Régionnal de l’Air d’Angers@xavier Cotton

Le MS733 Alcyon F-BXJR (cn154 construit en 1958) du Musée Régional de l’Air d’Angers était en révision moteur ce jour là.
Dans Info-pilote n° 630 de septembre 2008, vous pouvez lire la genèse compliquée de cet avion : “les travaux ont d’abord commencé sur le MS-733 n°144 F-BMQA mais devant l’état de corrosion du fuselage, seule l’aile gauche et quelques pièces ont pu être utilisées. Avec l’acquisition auprès de l’EPAG de Merville de la cellule du MS-733 F-BNEI (cn154 construit en 1958) et de l’épave du MS-733 n°82 (F-BLYB)……
……Le GPPA ne souhaitant pas enregistrer cet avion sous le régime de la collection (F-AZ..), trop contraignant, l’arrivée heureuse de l’arrêté sur les aéronefs orphelins, en septembre 2003, ouvrait de nouvelles possibilités et c’est ce régime qui fut choisi. Naturellement, il fallut remettre l’avion aux normes du CDN. Tous les documents de traçabilité et de suivi des pièces,ceux ci indiquantles écarts avecleur justifications, furent rassemblés tandis que se poursuivaient les dernières mises au point.
Le programme d’entretien définitif fut accepté par le GSAC (Groupement pour la Sécurité de l’aviation Civile) de Nantes le 9 juillet 2007, et la DGAC attribua l’immatriculation F-BXJR.
L’appareil fut présenté à Didier Bertheau, expert GSAC, le 13 novembre 2007, et une demande de CDNR fut établie le même jour.
Le “premier vol” est effectué le 8 mars 2008 par Christian Ravel. (président du musée régional de l’air) Sa seule remarque concernera un infime réglage du zéro aérodynamique des ailerons……..

Aujourd’hui, Le MS-733 F-BXJR vole a nouveau et un certain nombre de pilotes ont déjà été lâchés sur cet appareil.
Voici la page consacré au MS-733 ALCYON du Musée Régional de l’Air d’Angers.


Moteur Anzani type” traversée de la Manche”

(photo collection privée Xavier Cotton)

C’est bientôt le centenaire de la traversée de la Manche par Louis Blériot (25 juillet 1909), à cette occasion je voulais vous présenter le moteur qui lui permit de réussir son exploit. Bien qu’utilisant habituellement des moteurs plus puissants, c’est ce moteur qu’il choisit pour équiper son Blériot XI, car il était le seul à l’époque “à tenir l’heure à plein régime” : un moteur Anzani radial 4 temps de 1908 à 3 cylindres en “éventail”, de 3,35 litres de cylindrée à refroidissement par air développant 25 Cv à 1400Tr/mn, le tout pour 70 Kg. Celui qui est exposé au Musée Régional de l’air d’Angers a été retrouvé, il y a quelques années dans une grange par les membre du GPPA (Groupement pour préservation du patrimoine aéronautique) et remis en état par Jacques Boisnard auteur de cette monographie “Le moteur Anzani et la traversée de la Manche
Conçu à l’origine pour équiper les motos d’entrainement pour les records de cyclisme sur piste il était simple et rustique et sa robustesse était légendaire.

Le secret de sa fiabilité résidait dans la qualité des matériaux utilisés (fonte et alliage), du jeu, de la quantité l’huile, et des trous dans les cylindres.
Je vous recommande aussi cet article (PDF 2,05Mo) de Gérard Hartman, si vous en savoir plus sur les moteurs d’Alessandro Anzani.


Dernier quizz : c’est un Broussard

(photo collection privée Xavier Cotton)

Bravo à ceux qui ont trouvé la réponse du quizz précédent, c’est bien le tableau de bord du Max-Holste MH-1521 Broussard exposé en ligne de vol au Musée régional de l’Air d’Angers. Celui est ouvert à la visite, et un escalier disposé à ses cotés permet à tout un chacun de venir s’installer à son bord et rêver un instant qu’il est en train de le piloter. Immatriculé FM-MJC (n°38), cet avion à longtemps servi dans l’armée de terre (ALAT), un atterrissage qui s’est terminé en “cheval de bois” explique les pales tordues de l’hélice. Le Broussard est un monoplan à aile haute haubanée entièrement métallique, Équipé de l’ancien moteur Pratt & Whitney R-985 “Wasp Junior” de 9 cylindres en étoile délivrant 450 Cv à 2300 tr/mn qui lui permettait d’emmener ses 1795 Kg jusqu’à son plafond maximum de 5500m à 228km/h.


A quel avion appartient ce tabbleau de bord ?

(photo collection privée Xavier Cotton)

Oui effectivement pouvez vous me dire à quel avion appartient ce tableau de bord. Si vous souhaitez des indices supplémentaires, écrivez un petit commentaire. Je vous donnerai la réponse dans les jours à venir.