Tag : F-AZZK

Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 4)

Le retour du Boomerang

Ce CAC BOOMERANG CA-13 NX32CS basé à Anvers et piloté par Remko Sijben ©Xavier Cotton
La présence du CAC-13 “Boomerang” (NX32CS) à Melun était aussi tout à fait exceptionnelle car  cet avion est unique en Europe. Bien qu’appartenant au collectionneur hollandais Remko Sijben, il est basé à Anvers (en Belgique). En effet, depuis 2015, les ex avions militaires ne sont plus autorisés à voler au dessus des Pays-Bas. Bien sur, les associations de collectionneurs d’avions anciens font tout ce qu’ils peuvent pour faire modifier ce texte de loi, mais en attendant, elles sont obligées d’expatrier leurs avions de collection. C’est aussi pour cette raison que le Yak 3 F-AZKK (photo ci-dessous) est immatriculé en France et basé à Lille bien qu’ appartenant à l’association hollandaise “Yak association
Yak 3 UP-W F-AZKK  piloté par Rick van der Graaf et CAC BOOMERANG CA-13 NX32CS piloté par Remko Sijben ©Xavier Cotton

Construit en 1942 à 250 exemplaires par la Commonwealth Aircraft Corporation, les “Boomerang” furent créés en un temps record pour la Royal Australian Air Force. Rapide, puissamment armé, maniable, ces avions se distinguèrent auprès des pilotes pour leur aspect tactique. Le ” Boomerang” est une véritable nouveauté en meeting, puisque cet avion a uniquement combattu dans les cieux du Pacifique et témoigne de la contribution australienne à la victoire de la seconde guerre mondiale.

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre…….


Paris-Villaroche Air Legend 2018 (épisode 3)

Yak, Yak, Yak et Yak

Yak 3 G-OLEK anciennement D-FLAK de Will Greenwood aux couleurs du Normandie-Niemen ©Xavier Cotton

Depuis 1991, un certain nombre de véritables répliques de Yak-3 ont été récemment fabriqués par Yakovlev pour le marché des Warbirds en utilisant les plans et les matrices d’origine . Ceux-ci sont équipés  d’un moteurs Allison V-1710 et ont la désignation Yak-3M

Le Yak 3 n°470202 (G-OLEK / ancien D-FLAK) a été assemblé à Strela à Orenburg (700 milles au sud-est de Moscou à la frontière russo-kazakh) au début des années 1990. L’un des rares exemplaires à deux places G-OLEK a été acheté par le propriétaire actuel, Will Greenwood, de Max Alpha Aviation GmbH située à Bremgarten, dans le sud de l’Allemagne, puis transféré dans sa nouvelle base au Royaume-Uni.

L’appareil est peint aux couleurs d’un avion du Régiment de chasse Normandie-Niemen, piloté par des pilotes de l’armée de l’air française libre sur le front est.

Le Yakovlev Yak-3 était un chasseur russe  de la Seconde Guerre mondiale, développé à partir du Yak-1. Premier vol en 1943, il s’est révélé être excellent en combat aérien, doté d’une maniabilité exceptionnelle et d’un taux de montée élevé. Sa robustesse et sa facilité de maintenance font de cet avion un objet de prédilection pour les pilotes et les équipages.

Au combat, le Yak-3 a prouvé sa supériorité sur les chasseurs allemands qui en détruisant 15 appareils de la Luftwaffe et ne subissant qu’une perte lors de sa première sortie au combat. L’ajout des moteurs Klimov VK-107 de 1700 chevaux a encore accru les performances lui permettant d’ atteindre une vitesse maximale de 390 Kts.

  • Immatriculation : G-OLEG/ anciennement D-FLAK
  • N°de serie : 0470202
  • Propriétaire : Will Greenwood
  • Construit en : 1990
  • Longueur:  8.5 m
  • Envergure : 9.2 m
  • Moteur : 1 × Allison 1710 V-12  moteur à refroidissement par liquide
  • Vitesse max :   353 Kt (655 km/h)
  • Autonomie :  350 nm (650 km)
 
Yak 9 UM HB-RYA ©Xavier Cotton

Ce Yak 9 UM HB-RYA est piloté par Emiliano Del Buono. Il fait partie de la flotte de 46 Aviation basée à Sion en Suisse. Il a été reconstruit en 1999, à l’aide de pièces et de gabarits d’origine.

Le Yak 9 était un avion de chasse de l’Union soviétique apparu sur le front à la fin de 1942 pendant la Seconde Guerre mondiale. Cet avion a acquis une réputation moyenne parmi ses concurrents, notamment en raison de ses performances exceptionnelles à basse altitude. La Luftwaffe a même conseillé à ses pilotes d’éviter de s’engager avec le Yak 9. D’après les informations fournies par ceux qui ont piloté cet avion, les performances étaient comparables à celles du P-51D Mustang, du Spitfire IX, du Focke-Wulf FW19OA et du BF109.

La petite taille et le rapport poids / puissance élevé du Warbird russe sont donc extrêmement impressionnants à regarder lors de tout événement en extérieur. Le bel avion est agile, puissant, dans les virages serrés, manœuvrable et va même jusqu’à dépasser le P51 Mustang en montée!

  • Immatriculation : HB-RYA
  • Propriétaire : 46Aviation
  • Construit en : 1999
  • Longueur:  8.55 m
  • Envergure : 9.74 m
  • Moteur : 1 × Allison 1710 V-12  moteur à refroidissement par liquide
  • Vitesse max :   353 Kt (655 km/h)
  • Autonomie :  350 nm (650 km)
Yak 11 /3 F-AZNN de Georges Perez  qui réside à Melun ©Xavier Cotton

Cet Yak 11 (F-AZNN) est un avion d’entrainement avancé. Il a été construit en Tchécoslovaquie en 1948 par LET et a servi à l’armée tchécoslovaque avant d’être cédé à l’Égypte.

Il fait partie d’un lot de 41 appareils abandonnés à l’état d’épave dans une zone désertique d’Egypte dont Raymond Capel découvrit l’existence en 1982. Salis Aviation négocia le rachat du lot et le contrat put être signé en juin 1983. Il fallut alors organiser le démontage de 41 machines à l’abandon dans le dépôt d’El Khanda, dans le delta du Nil, la mise en conteneurs, le transport par camion vers le port d’Alexandrie, et le chargement sur un bateau à destination de Marseille. Enfin les 22 conteneurs ont rejoint le les hangars de l’association Jean-Baptiste Salis sur le plateau de Cerny à la Ferté-Alais.

Le Yak 11 25-111/05 est devenu la propriété de Pierre Dague. Celui-ci a décidé de transformer son Yak 11 en monoplace, fermant la place avant par des capotages et remplaçant la verrière d’origine par une nouvelle. Il y eu aussi bien sur une réfection complète du moteur de 7 cylindre en étoile à injection directe Shvetsov ASh21 (760 cv à 2300 tours). La remise en état de vol et les différentes modifications réalisées on nécessité 3500 heures de travail.

Il a effectué son nouveau 1er vol le 16 mai 1987 sur le plateau de Cerny-La Ferté Alais. Il a reçu l’immatriculation F-AZNN en juillet 1988, “NN” pour Normandie-Niemen (surnommé aussi NeuNeu) en l’honneur du yak 3 de Lefèvre dont il porte les couleurs.

Après le décès accidentel de Pierre Dague en 1991 l’avion a été rendu à sa famille et n’a plus été présenté au public avant le meeting de la Ferté-Alais de 1997. Depuis 1999, il est la propriété de Georges Perez faisant partie de la flotte de France’s Flying Warbird basée à Melun.

YAK 3 UP-W F-AZZK piloté par Rick van der Graaf ©Xavier Cotton

Le Yak 3 UP-W immatriculé F-AZZK  piloté par Rick van der Graaf appartient à la Yak association (association néerlandaise). Cet avion complète le tableau des chasseurs alliés de la second Guerre Mondiale en s’ajoutant  aux deux Warbirds possédés par l’association, un Spitfire et un P51 Mustang

Ce chasseur est un biplace en tandem équipé en double commandes permettant au Yak de pouvoir être piloté à partir des deux places. Propulsé par son moteur refroidi par air de 14 cylindres pour un total 30 litres délivrant 1200 cv, le Yak offre des performances presque illimitées. Vol acrobatique, combat aérien  avec une vitesse bien supérieure à 500 kilomètres à l’heure.

YAK 3 UP-W F-AZZK ©Xavier Cotton

Source des informations :

France’s Flying Warbirds : https://www.ffwm.fr/

46 Aviation : https://www.46aviation.com/

Yak Association  :http://www.yakassociation.nl/

Warbird Aviation : https://warbirdaviation.co.uk

Programme de Paris-Melun Air Legend

Le Fana de l’Aviation n° 211 juin 1987 et N°264 novembre 1991

Si vous le souhaitez , vous pouvez voir :

A suivre…….


This site is protected by wp-copyrightpro.com