Étiquette : Antoine de Saint-Exupéry

LE PILOTE ET LE PETIT PRINCE

LE PILOTE ET LE PETIT PRINCE
Peter Sís
 Le nouvel album très attendu de Peter Sís, dans la lignée de ses livres sur les grands rêveurs, voyageurs et explorateurs, hommage à Saint-Exupéry dont on commémorera les 70 ans de la disparition en juillet prochain.
Parmi les événements en cours d’organisation autour de la parution du livre, une exposition des croquis et dessins préparatoires se tiendra au centre tchèque de Paris, du 29 avril au 6 juin.
LE LIVRE
Au tournant du siècle dernier, naissait un petit garçon aux cheveux blonds, qui allait devenir un grand aventurier… En ces temps de grandes découvertes, on rêvait de nouvelles inventions. Alors que l’on assistait aux débuts de l’aviation, Antoine construisait déjà, à l’âge de douze ans, sa propre machine volante… Et même si elle ne fonctionnait pas, cela ne le découragea pas !
Dans cet album foisonnant qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes, Peter Sís nous raconte l’histoire de ce petit garçon qui s’est donné tous les moyens pour réaliser son rêve : voler.
On suit, pas à pas, ses débuts dans l’Aéropostale, mécanicien avant de devenir pilote, et on découvre des anecdotes de sa vie hors du commun. Au fi l des rencontres et des voyages qui l’ont marqué, jusqu’à la seconde guerre mondiale au cours de laquelle il disparut, les planches magnifiques et captivantes de Peter Sis nous immergent totalement dans la vie de ce formidable aviateur, qui aimait lire et écrire pendant qu’il volait…
L’ AUTEUR-ILLUSTRATEUR
Peter Sís, peintre, illustrateur, écrivain et cinéaste, a grandi à Prague où il a suivi les cours de l’Académie des Arts Appliqués. Après des études au Royal College of Art à Londres, il s’est installé aux États-Unis. De renommée internationale, il vit dans l’état de New York avec sa femme
et leurs deux enfants.
Ses albums ont reçu de nombreux prix, comme le Prix Andersen pour l’ensemble de son œuvre lors de la Foire de Bologne 2012, le Prix Sorcières pour Madlenka, la mention spéciale du Salon de Montreuil pour Les trois Clés d’or de Prague, le Grand Prix de Bologne (catégorie nonfiction) pour L’Arbre de la vie, Charles Darwin, et Le Mur, mon enfance derrière le rideau de fer, a notamment reçu la prestigieuse médaille Caldecott aux États-Unis. Peter Sís vient par ailleurs de créer une monumentale tapisserie d’Aubusson en l’honneur du poète irlandais et prix Nobel de littérature Seamus Heaney, commandée par U2, Paul Simon et Amnesty International, qui orne depuis mi avril l’aéroport de Dublin.
Titre : Le Pilote et le Petit Prince
Auteur : Peter Sís
Editeur ; Grasset Jeunesse
à partir de 7 ans – collection PETER SÍS
270 x 305 mm – couv. reliée – 48 p. – 15.90 €
Nuart : 8211097 – Isbn : 978 2246 787143

Antoine de Saint Exupéry “la gloire amère” (1936-1944) – Bernard Marck

Bernard Marck

Antoine de Saint Exupéry  
2. La gloire amère (1936-1944)

” Saint Ex ” connu et inconnu

 1936. Après des années heureuses mais laborieuses, auxquelles ont enfin succédé l’action au sein de l’Aéropostale et le succès littéraire, Saint Exupéry entre une période incertaine, qui culmine avec la mort de son ami Mermoz, le 7 décembre . Terre des hommes, recueil de souvenirs et de reportages, développe l’année suivante une réflexion humaniste . Mais, désenchanté et désargenté, “Saint Ex”enchaîne les aventures aériennes périlleuses et sans lendemain.
Mobilisé malgré ses quarante ans, le pilote retrouve au début de l’offensive allemande un souffle nouveau, perceptible dans  Pilote de guerre . À l’armistice, après un passage en Afrique du Nord, il quitte la France pour New York, résolu à faire entrer les américains dans la guerre. Il devient alors l’une des voix de la Résistance.
Décidé à servir son pays à la dérive, il réussit à reprendre sa place dans le ” Grand Cirque ” et forcera l’admiration de ses camarades au sein du groupe de reconnaissance II/33, basé en Corse, chargé de préparer le débarquement de Provence . C’est un homme hanté par les dérives du progrès qui plonge dans les dangers et finit par sacrifier sa vie, en mission, le 31 juillet 1944, au large de Marseille……

Après La soif d’exister (1900-1936), Bernard Marck raconte les dernières années d’une vie bouillonnante, celle du pilote qui ne voulut pas suivre le général de Gaulle, mais aussi de l’écrivain dont Le petit prince, fable écrite aux États-Unis, fera plus pour sa gloire posthume que tous ses livres réunis . Le second volume d’un biographie magistrale, fruit de plus de vingt ans d’enquête et d’entretiens exclusifs avec des dizaines de témoins ou de proches

À propos du volume 1,  La soif d’exister (1900-1936) :

“Bernard Marck nous montre, comme on ne l’a jamais aussi bien fait, le pilote audacieux, l’aventurier, le héros de l’aéropostale tenant sa place dans les salons littéraires….”(Edmonde Charkes-Roux, La Provence)


“Ce qui s’est fait de plus sérieux et de plus fouillé sur la vie d’un personnage bien compliqué . Une lecture indispensable…. “(Icare, revue de l’aviation)

Antoine de Saint Exupéry  2. La Gloire amère (1936-1944) de Bernard Marck
Editions L’Archipel : http://www.editionsarchipel.com/
528 pages – 8 pages de photos
24,00 €
ISBN : 9782809807752
Écrivain et journaliste, ancien rédacteur en chef  de la revue Aéroports Magazine, auteur d’une Histoire de l’aviation (Flammarion) et d’un Dictionnaire universel de l’aviation (Tallandier) de référence, Bernard Marck a fait découvrir à un large public quelques grandes figures de l’aviation : Il était une foi : Mermoz (Picollec, 1986), Le dernier Vol de Guynemer (Acropole, 1991), Amelia (Arthaud, 2010). Les éditions de l’Archipel ont publié Les aviatrices (1993), son édition de la correspondance de Mermoz (Défricheur du ciel, 2001) ainsi que ses biographies d’hélène Boucher (2003) et de Charles Lindbergh (2009)


Antoine de Saint Exupéry “la soif d’exister” (1900-1936) – Bernard Marck

Bernard Marck
Antoine de Saint Exupéry  
1. La soif d’exister (1900-1936)

” Saint Ex ” connu et inconnu

 Comment faire le portrait de l’auteur du Petit Prince, de Terre des hommes et de Vol de nuit ? Du héros de l’Aéropostale, aventurier séducteur, l’un des hommes les plus complets du XXe siècle, dont son ami Léon Werth disait qu'” en lui, tout était lié : maths, biologie, poésie des espaces, d’un tableau de bord ou d’un drôle de bistrot, amour de Pascal, tours de cartes ” ?
Homme d’action, prisonnier d’une carcasse qu’il n’aimait pas et qui lui valut le surnom de ” Pique-la-Lune “, Saint Exupéry fut d’abord un enfant surprotégé par un aréopage féminin dans la propriété de Saint-Maurice de Rémens, au sud de Lyon. Toute sa vie, il recherchera la compagnie des femmes : amies, amantes, mère, épouses…. inspiratrices. Louise de Vilmorin, qu’il ne sut retenir. L’éruptive Consuelo. Mais aussi l’invisible Hélène de Voguë, dont les biographes ne parlent guère, rencontrée en 1927 au Bal des Petits Lits Blancs, et qu’il ne délaissa jamais….
Et toute sa vie du Sénégal à la Patagonie, ” Saint Ex ” saura trouver un giron compréhensif ou l’épaule solide d’un de ses rares amis, Guillaumet ou Mermoz, avec qui partager risques et bonnes fortunes . À ceux-là seulement, l’écrivain autodidacte, ami d’André Gide, jean Prévost, Blaise Cendrars et Léon-Paul Fargue, semble s’être vraiment confié.
De sa naissance en 1900, à L’aube d’un siècle d’exploits et d’innovations, à son arrivée sur le front de Lérida, en 1936, dans l’Espagne ensanglantée, Bernard Marck raconte cette vie bouillonante et sans temps mort . Un récit riche de documents uniques, fruit de vingt d’enquête et d’entretiens avec proches et témoins

A paraître en septembre 2012, Antoine de Saint Exupéry 2. La gloire amère (1937-1944)

 
Antoine de Saint Exupéry  1. La soif d’exister (1900-1936) de Bernard Marck
Editions L’Archipel : http://www.editionsarchipel.com/
560 pages – 8 pages de photos
24,00 €
ISBN : 9782809806250

Écrivain et journaliste, ancien rédacteur en chef  de la revue Aéroports Magazine, auteur d’une Histoire de l’aviation (Flammarion) et d’un Dictionnaire universel de l’aviation (Tallandier) de référence, Bernard Marck a fait découvrir à un large public quelques grandes figures de l’aviation : Il était une foi : Mermoz (Picollec, 1986), Le dernier Vol de Guynemer (Acropole, 1991), Amelia (Arthaud, 2010). Les éditions de l’Archipel ont publié Les aviatrices (1993), son édition de la correspondance de Mermoz (Défricheur du ciel, 2001) ainsi que ses biographies d’hélène Boucher (2003) et de Charles Lindbergh (2009)


Lettres manuscrites et carnet de route d’Antoine de Saint-Exupery en vente chez CHRISTIE’S Paris

Six lettres d’Antoine de Saint-Exupéry adressées à Lucie-Marie Decour entre 1926 et 1929 figurent notamment dans la partie consacrée aux manuscrits. Il y évoque sa « drôle de vie », « sa vie si bizarre et si lointaine » et ses débuts de pilote sur la ligne Casablanca-Dakar : « Je me sentais tellement un jouet […] Quant à se risquer à survoler la brume dans un pays où les crêtes trempent dans les nuages c’est, comme on me l’a enseigné ‘très joli, mais il y a dessous l’éternité ». Cette lettre est accompagnée d’une photographie originale représentant une vue d’avion de Cap Juby  annotée par Saint-Exupéry : « Tout ceci est inexploré !» (illustrés à gauche, estimation: 10.000-15.000 €).
Dans une autre lettre, le jeune pilote explique qu’il va bientôt prendre les fonctions de directeur technique d’Aeroposta Argentina à Buenos Aires : « Je pars pour l’Amérique du Sud, peut-être pour deux ans, faire la ligne là-bas » (illustrée à droite). Il lui redit son amitié et la presse de lui écrire: « Ecrivez-moi un petit mot […] Pensez quelque fois à mon amitié qui n’a jamais été plus grande et soyez encore cette vieille amie » (estimation : 12.000-18.000 €).
« C’est charmant de voyager mais vous ne pouvez pas savoir ce que vous éprouvez à aller vivre sur un autre continent. Ce n’est plus voyager, c’est devenir un autre […]», lui écrit-il en 1929 de Buenos Aires : « Maintenant je ne vous parlerai pas de l’Argentine, parce que je hais ce pays. Je hais Buenos Aires ; je suis extrêmement malheureux d’être ici […] » (estimation : 18.000-22.000 €, illustrée à gauche).

À ces lettres s’ajoute le carnet de route (du 16 octobre 1926 au 26 janvier 1928) du Breguet 14 dans lequel chaque pilote signait à son retour de mission. On y trouve deux signatures de Saint-Exupéry pour deux vols sur la ligne Toulouse Cap Juby les 14 novembre 1926 et 4 décembre 1927. Le carnet mentionne également six vols d’Henri Guillaumet et bien d’autres effectués par Julien Camoin, Marcel Reine, Emile Lécrivain, René Riguelle, etc. (estimation : 10.000-15.000 €)

VENTE : Le vendredi 11 mai à 14h00
EXPOSITION : Les vendredi 4, samedi 5, mercredi 9 et jeudi 10 mai de 10h00 à 18h00
CHRISTIE’S
9 avenue Matignon
75008 Paris
Tel: +33 (0)1 40 76 84 08

Caudron Renault C-635 Simoun

Caudron Simoun F-ANRO du MAE ©Xavier Cotton

Ce Caudron Renault C.635 Simoun (F-ANRO) appartient au Musée de l’Air et et de l’Espace. Conçu par Marcel Riffard, il fut présenté pour la 1ere fois au salon aéronautique de Paris en 1934. Ici peint aux couleurs D’AIR BLEU (qui en possédait 6), il livrait le courrier entre les grandes villes à 250Km/h. Pour cela il était équipé d’un moteur Renault de 6 cylindres en ligne de 240 Cv. La compagnie “AIR BLEU” transporta 45 millions de lettres en 2 ans avec une fiabilité de 95%.

Antoine de Saint-Exupéry et son mécanicien Prévot eurent un accident en Lybie à bord d’un avion de ce type lors d’un vol vers Saïgon en 1935. Le crash s’est produit à pleine vitesse. Pris dans les nuages, ils avaient décidé de reprendre le contact visuel avec le sol, ils on en fait réalisé un atterrissage dur avec une pente de dune descendante et tangentielle à leur trajectoire; ce fut un grand coup de chance. l’avion avait été offert à Antoine de Saint-Exupery par sa “fiancée” de l’époque, la célèbre écrivain français, Louise de Vilmorin. Vous pouvez écouter sur le site de l’INA, Stéphane PIZELLA, journaliste, racontant à Pierre DUMAYET sa première rencontre avec Antoine de SAINT-EXUPERY au Caire suite à sa disparition lors de ce raid Paris-Saigon dont il fait le récit détaillé.

Ne manquez pas de lire l’essai en vol du Caudron C.635 SIMOUN écrit par Pierre Peyrichout (Aviasport N°308 janvier 1980) au sujet du F-AZAM d’Albert Prost. Son propriétaire est décédé dans l’accident de cet unique Caudron Simoun en état de vol à Roannes-Renaison en 2002.

l’Association pour la renaissance du Caudron Simoun a pour projet de remettre en état vol un Caudron Simoun d’origine militaire à l’échéance 2014 . Celui-ci sera décoré aux couleurs de l’avion d’Antoine de Saint-Exupéry immatriculé F-ANRY. Ne manquez pas de visiter leur site (http://www.caudron-simoun.com)

This site is protected by wp-copyrightpro.com