Marc “Léon”Mathis à bord du FW190 F-AZZJ à La Ferté Alais 2010
© Liliane Cotton

Samedi 12 juin, Marc ” Léon” Mathis, âgé de 63 ans, répétait des figures de voltige à bord du Focke-Wulf 190 FAZZJ, de Christophe Jacquard quand  il a du amerrir d’urgence avec son avion. Selon le témoignage du pilote, le moteur de l’avion a lâché au cours d’un “tonneau barriqué”. Perdant le contrôle à proximité de plages et d’habitations, Marc Mathis a eu le réflexe de diriger son avion vers la mer. ” Je suis entré dans l’eau à près de 250 km/h”, a-t-il expliqué.
L’avion s’est crashé à 14 h 50 à quelques dizaines de mètres du rivage hyérois, au lieu-dit “La Marquise”. Ce sont les employés d’une concession de jet-ski  qui ont aidé le pilote à s’extraire de l’habitacle. “Ils ont pris un couteau et ont coupé les sangles du parachute retenant le pilote”, a rapporté l’un des employés.
Marc Mathis, indemne, a été pris en charge par les marins-pompiers de la base aéronavale du Palyvestre. “C’est la douzième fois que mon moteur me lâche et que je dois me poser en catastrophe”, a confié, très calme, le pilote qui compte près de 1600 heures de voltige. Précision c’était la 1ère panne du moteur Ash-82T du F-AZZJ construit en Russie qui n’avait pas causé de problème particulier en 36 heures de vol. Marc Mathis a exploré le domaine de vol de l’avion et mené tous les essais lors de ses premiers vol.
Le F-AZJJ a été relevé le 16 juin par le bateau Paul B de la société Jifmar Offshore Services, Vous pouvez voir les images sur http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113494 .
Sources des informations :

Var Matin : http://www.varmatin.com