Mot de l’éditeur sur “Reims” de Jacques Pernet, Jean-Louis Wszolek

S’il ne fallait retenir qu’une date dans l’histoire de l’aviation rémoise et même mondiale, ce serait celle du 30 octobre 1908, où Farman inaugura le premier vrai voyage aérien du monde en reliant Bouy à Reims. Entre 1909 et 1913 suivirent les fêtes aériennes à Bétheny. En 1911, deux aérodromes furent construits : celui de la Champagne, avant de devenir l’école d’aviation de Courcy, et le Centre aéronautique militaire. De 1928 à 1939, la base Reims-Courcy était la vitrine de l’armée de l’air.
Après 1945, le destin de Reims resta lié au devenir de l’aviation avec la construction du Broussard MH 152 par Holste (1950).
La base aérienne 112, durant ces années, avec ses nombreuses escadres, devint un élément important pour la défense nationale. Enfin, l’implantation de l’aéroport civil en 1954 marqua également un tournant. Quant à l’aéroclub de Champagne, le plus ancien de France, il continue sa vocation pour l’aviation de tourisme.
Les auteurs font donc revivre cette histoire qui reste un sujet de fierté et une promesse d’avenir pour les Rémois.