DC3 8P-AAC sur les flancs de la soufrière. Collection privée Jean Charles TEMPIER
 Le 9 septembre 1971, le DOUGLAS R4D-6 (DC3) immatriculé 8P-AAC de la CARIB WEST AIRWAYS effectuait un vol entre Trinidad et l’aéroport de Canefield en Dominique. Alors que le vol se déroutait vers l’aéroport du Raizet en Guadeloupe pour cause d’arrivée tardive et d’absence de balisage de nuit en Dominique, l’avion n’atteindra jamais Pointe à Pitre car il percuta les flancs de la Soufrière. Le 13 septembre 1971 l’épave fut retrouvée et atteinte une première fois, on y retrouva malheureusement les corps des deux pilotes écrasés par leur chargement composé de 800kg de pièces en cuivre pour bateau, une tonne de pain de mie et de poulet vivants (qu’on a jamais retrouvé !!)

Jean Charles TEMPIER nous raconte comment il a redécouvert 37 ans après, le 26 avril 2008 l’épave du DC3 toujours présente sur les flancs de la Soufrière en Guadeloupe:
« Le 26 avril, nous avons atteint l’épave après une aventure (à coté Indiana Jones c’est un Mickey !)
Au milieu de la végétation est apparu comme un aileron de requin l’empennage vertical. Tout autour un grand silence dans cette vallée sans trace humaine, c’était magnifique. J’ai mis a jour mon petit site avec les photos.
Maintenant quand je vois l’image d’un DC3 entier, je me dis tel pièce, je l’ai vue par terre (par exemple la trappe d’évacuation au dessus des pilotes ou le fait que la trappe de soute peut s’ouvrir que d’un coté avec une deuxième porte dans la partie gauche de la porte de soute). »