F1CR au crépuscule
(photo collection privée Xavier Cotton)

Selon les prévisions de réduire les effectifs militaires de 54 000 postes civiles et militaires, qu’en sera t il pour la BA112 de Reims?
Nous le saurons définitivement lors de la publication le 3 juillet 2008.

Selon l’article de Libération de ce matin, La fermeture de la BA112 semble décidée : “dès le 1er janvier 2009. Cette baisse importante des effectifs se traduira par des fermetures de régiments et de bases aériennes. La liste définitive ne sera connue que le 3 juillet, lorsque le ministre de la Défense la présentera à ses troupes. Tous les arbitrages ne sont pas encore rendus. Ainsi, la fermeture des bases aériennes de Cambrai, Reims et Colmar semble acquise, mais le ministère n’a pas encore tranché entre l’abandon de Dijon ou de Luxeuil. Pour la marine, la décision de construire ou non un second

Mais celui de l’Union de ce matin semble donner un sursis à la BA112 “Aux dernières nouvelles, la seule consolation des Rémois serait même d’apprendre que, parmi les condamnées, leur base sera la dernière du Nord-Est à fermer; elle devrait ainsi recueillir des Mirage de Colmar et Dijon, et ce jusqu’à leur fin de vie, prévue vers 2014 ou 15. Reims a donc six ou sept ans devant elle pour faire son deuil.